dimanche 22 mars 2015

Mixa arrive en Belgique !

Il y a une petite dizaine de jours, je recevais à la maison une gamme de produits Mixa afin de les tester. Mixa, le spécialiste des peaux sensibles, tout le monde connait tu vas me dire, et du coup en quoi est-ce exceptionnel ? Et bien c'est exceptionnel simplement parce que jusqu'ici, nous les Belges, nous n'avions pas accès à la marque car elle n'était pas vendue dans nos contrées (et depuis le 15 mars, c'est désormais chose faite). Comme je connaissais Mixa de pas leurs pubs à la TV et de part mes escapades en France, mais que je n'avais jamais vraiment rien testé jusqu'ici, j'étais contente de cette proposition. Du coup, direction leur site en ligne pour procéder à un petit diagnostic de peau, afin de cibler correctement les produits que je pouvais avoir besoin. Et bien, crois le ou non (mais c'est quand même mieux de me croire), quand j'ai reçu la boite à la maison j'étais super, mais super, contente. Par le passé, du temps où je testais les box beauté, j'étais souvent déçue car je me rendais compte que je n'utiliserais pas la moitié des produits. Et là, de suite j'ai fais des petits bons car tout, absolument tout m'allait être utile, et surtout, tout me convenait. "Normal" me disait alors la RP absolument adorable de chez l'Oréal / Mixa, "c'est grâce au questionnaire en ligne que les clientes pourront aussi faire en magasin". Ultra top, me voilà partie pour le test de ces merveilles.


D'entrée de jeu, je peux déjà te dire que je suis vraiment contente de tous les produits, sauf peut-être du soin réhydratant visage. C'est une sorte de "CC-crème-qui-n'en-n'est-pas-une". Il s'agit en fait d'une crème hydratante qui apaise les peaux sensibles sujettes aux rougeurs. Si je suis moins conquise par le produit, c'est simplement parce que je n'ai pas vu de résultat vraiment flagrant sur mon visage lors de l'application. Je sentais en effet ma peau hydratée et apaisée, mais niveau des rougeurs je n'ai pas vu d'effet grandiose. Un autre petit bémol, la composition. Heureusement, je lui pardonne de par son effet hypoallergénique, non-comédogène (un énorme plus pour moi) et sans paraben. Je ne trouve pas l'odeur vraiment agréable, on dirait une crème de pharmacie, mais j'ai trouvé la couleur verdâtre rigolote. Par contre, je trouve la crème vraiment confortable et si je n'étais pas si exigeante au niveau de mes soins visages (et tu sais pourquoi) c'est une crème que je pourrais acheter. Si je devais lui donner une cotation je dirais un petit 6/10. Comme je dis, ce n'est pas une mauvaise crème, mais elle n'est pas grandiose non plus.

mixa crème jour


Heureusement, la suite des produits m'a tellement plus conquise, et pour contrebalancer ma petite déception du soin hydratant, un gros coup de cœur de la marque, le démaquillant yeux sensibles. Mixa m'avait demandé si je voulais tester le démaquillant pour les yeux, et j'avais dit que je voulais bien mais que je n'étais pas sûre que mon avis serait bon car j'ai les yeux sensibles, que je suis très exigeante et que jusqu'ici, à part l'eau micellaire, rien ne me convenait vraiment. Je pense d'ailleurs que c'est pour ça aussi que j'ai reçu leur eau micellaire en plus. Pour en revenir au démaquillant pour les yeux, c'est un démaquillant byphasé. C'est à dire (et on ne le voit pas bien sur la photo) qu'il a une partie liquide bleue, et une partie liquide transparente. Il faut donc bien mélanger le démaquillant avant de l'appliquer sur le coton. Et bien mes amies, quel bonheur ce truc ! D'abord il ne m'a pas du tout piqué les yeux. Ensuite, il enlève super bien le mascara sans devoir frotter comme une malade. Il ne laisse pas non plus de film gras et franchement, je suis tellement conquise que j'ai décidé de l'adopter dans ma routine ! Je suis vraiment contente que Mixa débarque chez nous les Belges car je vais pouvoir le racheter facilement. En plus il est hypoallergénique et sans paraben, il a tout bon !

mixa démaquillant yeux eau micellaire

Concernant sa petite copine l'eau micellaire que j'ai reçue aussi, j'avoue que je l'ai beaucoup aimé aussi. Mais que forcément, elle ne fait pas le poids niveau démaquillage à côté du démaquillant pour les yeux. Cela étant dit je l'utilise tous les jours matins et soirs depuis que je l'ai reçue et elle fait très bien son job. Elle démaquille bien, ne colle pas, laisse la peau douce. Son défaut ? Son odeur. Je trouve vraiment qu'elle ne sent pas très bon. Je ne suis pas encore sûre de la racheter. Peut être, que oui, puisque je ne tombe pas facilement sur la So Bio Ethic que j'ai l'habitude d'utiliser. Mais rien de certain. Par contre, c'est vrai que je remarque que ma peau est moins rouge et irritée ces derniers temps, et je pense que cette eau micellaire fait son petit effet puisqu'elle est formulée spécialement pour ça aussi (étant donné que je n'ai utilisé le soin hydratant que très ponctuellement, ayant une routine "crème" très stricte).


Passons ensuite à la crème pour les mains, aussi un joli coup de cœur (bien que pas aussi intense que le démaquillant pour les yeux).  Sa promesse ? Tiens même après 3 lavages de main. Alors ça je demande à voir ! Et bien j'ai fait le test et on y est presque. Pas 3 lavages pour ma part mais 2 lavages pour sûr. Sa texture est relativement grasse (tu le vois sur la photo à son petit aspect translucide), aussi je préfère l'appliquer le soir avant de me coucher plutôt que la journée. Niveau hydratation, je ne peux que acquiescer. Elle hydrate réellement bien, laisse la peau douce et fini la peau de croco. Elle sent aussi très bon. Bref, c'est une bonne crème pour les mains qui, je le sens, va remplacer ma Le Petit Marseillais que je chérissais tant. Rien à ajouter d'autres. C'est une bonne crème, on ne va pas tourner autour du pot plus longtemps. A nouveau, je la recommande.


Et enfin, restons dans l'hydratation avec le lait corps confort qui, comme son nom l'indique est... Confort ! Tu le sais je suis pas une pro de l'hydratation. Tout simplement parce que j'oublie. Je suis une vraie paresseuse à ce niveau là et il en faut beaucoup pour me pousser à le faire. Cependant j'ai joué le jeux avec cette crème hydratante et je dois avouer que je l'aime plutôt bien. Elle sent bon le bébé, elle ne colle pas, elle hydrate bien et moi qui ai parfois des petites plaques sèches sur le ventre, elles ont disparue après une semaine d'hydratation quotidienne. J'adore absolument le format pompe que je trouve super pratique. Comme toute la gamme, c'est une crème hypoallergénique et sans paraben (mais comme toute la gamme aussi, on repassera sur la compo).


En résumé je suis vraiment, mais vraiment ravie de ce test avec Mixa. Je suis conquise par absolument tous les produits. Je trouve que c'est un très bon rapport qualité prix (puisque c'est une marque que l'on trouve en grande surface) et je suis contente qu'on puisse enfin la trouver par chez nous. C'est une marque que je rachèterai même si malheureusement la compo n'est pas des plus top. Heureusement, je ne suis pas non plus une pro bio / naturel (même si en général ma préférence va pour ce genre de produits). Je ne peux que recommander les produits que j'ai utilisé, et vraiment, à part la "CC-crème-qui-n'en-n'est-pas-une", je me verrai bien tout racheter une fois les produits finis. Même si je ne trouve pas de réel défaut sur cette dernière crème, mais pas non plus de réelle qualité. N'oublions pas mon énorme big up sur le démaquillant pour les yeux sensibles que je rachèterai à coup sûr ! 

J'espère que cet article à pu t'aider si tu es Belge et si tu ne connaissais pas la marque Mixa. Et puis même si tu n'es pas Belge, j'espère que ça t'as donné envie de la (re)découvrir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 mars 2015

Neckerman, Londres, Westfield et moi

Au mois de janvier, j'ai eu ce genre de proposition qu'on ne refuse pas : partir une journée à Londres avec Neckerman. C'est le type d'opportunités absolument géniales que le blog a pu m'offrir cette année et au moment où je t'écris ces mots, je n'en reviens d'ailleurs toujours pas d'avoir pu le faire. Non seulement toute seule (car je suis partie avec ma valise en mode sérial shoppeuse) mais aussi en tant qu'Odile Sacoche, grand reportatrice (si ça se dit, bien sûr). J'avais le choix sur la destination et sur le sujet de l'article, du coup, histoire de revenir à quelques futilités depuis mon dernier article bien sérieux, j'ai pensé à une journée shopping. L'occasion de mettre aussi à profit mes bonnes dernières résolutions. Et comme promis, je ne suis pas rentrée chez Primark, je n'ai non plus rien acheté chez H&M ou Forever 21. Pour tout te dire, j'ai d'ailleurs passé la semaine sur le site de achACT à étudier les marques honnêtes (ou au contraire, moins honnêtes). Il s'avère d'ailleurs que Primark et H&M feraient quand même partie des marques qui sont "sur le bon chemin" et que le groupe Inditex fait partie des meilleurs enseignes. Cela étant dit je ne reviendrai pas sur ma résolution concernant Primark : comme a dit une de mes collègues, j'ai maintenant 30 ans, il est temps d'agir et d'acheter de manière raisonnable, voir raisonnée.


Mais revenons en à Londres. Alors que tout le monde se ruait sur les très connues Oxford Street ou Picadilly Circus pour faire son shopping, moi j'ai décidé de me diriger du côté de Stratford, là où se trouve l'énorme centre commercial Westfield. A vrai dire, il y a deux Westfield à Londres, chacun de chaque côté de la ville. Je les connais tous les deux mais je trouve que le Westfield de Stratford City est bien mieux. C'est un centre commercial énorme, assez luxueux je trouve, pratique, avec absolument tout sur place : de quoi manger, de quoi boire, de quoi shopper et ce dans tous les domaines et même de quoi faire sa petite affaire (très important quand on fait du shopping je trouve).


D'un point de vue pratique, il est très facile de se rendre à Stratford City en métro de la gare de Londres St Pancras (là où arrive l'Eurostar en provenance de Bruxelles Midi, Lille ou Calais). Pour se faire j'ai au préalable tapé mon itinéraire dans la très pratique appli "Tube Map" et le tour était joué. Il suffit de prendre la Metroplitan Line jusque Liverpool Street et puis la Central Line jusque Stratford. Il faut compter environ 30 minutes de trajet et une fois qu'on sort du métro, le centre commercial est juste en face de nous. Tout y est très bien indiquée pour y arriver (je n'ai même pas dû demander mon chemin). Je te conseille d'acheter ton ticket de métro à l'avance pour éviter la cohue le jour J. J'ai acheté le mien au coin Eurostar de la gare du midi de Bruxelles quelques jours avant mais tu peux aussi aller sur le site VisitBritain pour le faire en ligne. Stratford se trouve en zone 3, mais comme je ne le savais pas j'avais pris toutes les zones et j'ai payé 16€ pour ma Day TravelCard (il y a aussi une histoire d'heures creuses/pleines en semaines et le week end mais je n'y ai rien compris, donc j'ai pris la carte la plus chère pour être sûre).


Sur place, à Westfield, on retrouve tous les géants de la mode (plus et moins luxueux) ainsi que toutes les marques que l'on ne trouve pas chez nous telles que Topshop, Next, Dorothy Perkins ou Oasis. C'est d'ailleurs chez ces derniers que j'ai été faire mon shopping ainsi que chez Stradivarius car nous ne l'avons pas à Bruxelles. J'ai bien sûr été faire un tour du côté de Boots et Superdrug (temple des produits de beauté) mais je n'y ai rien acheté car ni l'un ni l'autre ne possédaient le stand MakeUp Revolution ce que je cherchais (et que bon, je n'avais besoin de rien). J'ai aussi été au Mac, chose que je n'aurai jamais du faire car j'ai eu envie de me payer toute leur collection (alors que jusqu'ici je n'étais pas du genre Mac Addict).


A midi j'ai fait une petite pause du côté des restaurants du centre commercial : un immense ilot central où l'on retrouve un peu toutes les cuisines du monde. J'ai opté pour "le comptoir Libanais" qui fait des assiettes mezze absolument délicieuses (alors que tout le monde se ruait sur le chinois, les pizza ou les sushis). Il y en a vraiment pour tous les goûts sachant qu'on peut aussi juste décider de manger un sandwich sur le pouce (ou bien de succomber à la tentation de Mr Pretzel et se faire péter la panse). Je me suis aussi arrêté dans l'après midi pour boire un thé et manger un bout de cake chez Starbucks. Comme je te le disais, à Westfield tu trouves vraiment tout !


Le matin c'était plutôt tranquille et j'étais contente de me diriger vers le centre commercial alors que je voyais tous les touristes se ruer sur Oxford Street, mais l'après midi il y avait un monde de dingue à Westfield, du jamais vu ! Bien qu'il faisait assez beau ce jour là, c'est l'endroit idéal pour passer sa journée en temps de pluie (on peut même aller au ciné).


Question shopping, j'ai trouvé mon bonheur chez Stradivarius (où j'ai acheté 2 t shirts et 1 sweat), Bershka (où j'ai trouvé 1 t shirt et 1 sweat), Dorothy Perkins (un gilet type kimono), Oasis (un autre gilet type kimono) et Graceland (où j'ai acheté ma jolie paire de derby estivale). J'ai aussi acheté une paire de pantoufle chez Next mais j'ai oublié de la prendre en photo.



Voilà Voilà, je me suis un peu lâchée niveau photo mais j'ai bien aimé jouer la petite reporter. Mais et toi ? Tu as déjà tenté le Westfield de Londres, tu connaissais ce bon plan ? En tous cas moi je suis vraiment ravie de ma journée qui m'a fait un bien fou (c'est gai de se retrouver seule... Enfin, avec la foule) et je remercie vraiment Neckerman de m'avoir permise de partir là bas. D'ailleurs je ne sais pas si tu savais mais j'ai vu aussi sur leur site qu'il était possible d'organiser d'autres city trip avec eux et qu'ils proposent pas mal de petites destinations sympas. Cool, non ?



 
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 8 mars 2015

Je n'irai plus chez Primark.

Il y a quelques années de cela, je suis partie en vadrouille du côté de Liège pour aller au Primark. Quand je suis arrivée là, je me rappelle que je m'étais dit que c'était genre le temple de la mode. C'était aussi complètement fou de voir tout ce monde s'arracher tant de vêtements pas chers. Je suis restée 4h dans le magasin, dont 1h de file à la caisse, pour m'acheter un énorme sac rempli de vêtements pour à peine une centaine d'euros. Je me souviens qu'en sortant de là, il y avait une queue dehors, menée par des vigiles, pour pouvoir entrer dans le magasin. La folie des petits prix. Déjà à ce moment là j'avais une petite conscience qui me disait "qu'est ce qu'on ferait pas pour s'acheter des fringues pas chers". D'ailleurs jusqu'ici, j'ai toujours été la reine du bon plan. De la bonne affaire. Du dépenser au moins cher (et au mieux).

Bien sûr j'ai toujours été consciente de la polémique autour de Primark. Tout le monde est au courant de cette affaire d'étiquette criant à l'aide retrouvée sur un vêtement. Des hommes et des femmes exploitées, des enfants aussi, travaillant des heures derrière un tout petit bureau, reproduisant la même couture, encore et encore, pour une bouchée de pain. On le sait. Tout le monde le sait. Tout le monde en parle. Pour s'en rendre vraiment compte il suffit de regarder le reportage "Sweatshop" où 3 blogueurs mode Norvégiens ont été envoyés sur place. Et jusqu'ici, j'avais des réponses bien préparées. Des réponses auxquelles je crois aussi parce que je travaille dans le monde du textile, dans l'import justement, et que je sais très bien comment ça se passe aussi bien ici, que là bas. Ce que je me disais, et ce que je pense aussi, c'est qu'on nous fait bien vite passer pour les méchants, mais que les fabricants de textiles de l'autre bout du monde ne sont pas non plus blancs comme neige. Ils cachent facilement leurs employés lors des inspections, ils payent d'autres sociétés pour que les tests sur les vêtements passent la frontière (et après on s'étonne de retrouver des phtalates dans nos vêtements), ils refusent de changer leurs lois de travail, etc... Je ne suis pas là pour faire le gendarme, dire qui a raison, qui a tort. C'est la société dans laquelle nous vivons et nous encourageons tous ce système de façon très hypocrite. Et ce dans un sens comme dans l'autre. 

Seulement cette semaine au boulot, nous avons reçu la visite d'un bureau de tendance qui vient chaque saison nous parler des futurs thèmes et couleurs qui se retrouveront dans nos magasins la saison suivante. Et ce qui a fait grand bruit cette saison c'est le manifeste et l'interview du grand gourou de la mode Li Edelkoort. En 3 mots, elle résume très bien la situation "Fashion is dead". Elle dénonce le mécanisme de création où des millions de dollars sont dépensés pour des catwalks d'à peine 15 minutes pour voir quelques mannequins se dandiner. Cette société qui continue d'encourager l'individualisme dans un monde en crise. Son constat est assez juste : la mode est devenue pathétique. Et pas mal de marques ou de bureaux de tendance ont décidé de s'accorder sur ce même pied. C'est la crise, il est tant de changer notre façon de faire, notre façon de concevoir et de (dé)penser. Même sur la blogo, je ne cesse de lire des articles sur cette consommation excessive que nous faisons. Mais ce qui m'a fait le plus réfléchir, non pas dans le discours de Li Edelkoort, mais bien dans le discours du bureau de tendance c'est cette phrase : "Aller chez Primark, c'est avoir du sang sur les mains et c'est encourager cette façon de faire". Depuis, cette phrase ne cesse de tourner dans ma tête.

Comme je te le disais, depuis toujours je sais bien où je mets les pieds. Je n'ai jamais eu envie de dépenser des centaines d'euros dans un pull et surtout, je ne peux pas me le permettre. Jusqu'ici j'étais celle qui disait : "Oui mais si je ne veux plus encourager ce système, alors autant apprendre à coudre, faire ses propres vêtements et au moins je saurai d'où ça vient". C'est une excellente idée, et certaines d'entres nous s'y sont déjà mis, mais je sais aussi que jamais je n'ai tenté de promouvoir l'artisan du coin. Et honnêtement, peu le font. Parce qu'on nous a appris à traquer les bas prix. On nous bourre le crâne de promo, de soldes et de rabais à longueur de temps. Au point où on en est devenu scandalisé (parfois à raison) de voir le prix de certaines choses et qu'on achète rarement prix plein. Surtout depuis qu'on sait que maintenant le label "made in Italy" ne veut plus rien dire car les marques de luxes importent carrément des villages clandestins de Chinois en Italie pour pratiquer la main d'oeuvre pas cher. Moi même je cherche toujours les soldes, les dupes de palettes à moindre prix et je ne vais certainement pas cracher dans la soupe. On cherche tous la bonne affaire. Mais ce que je me suis dit aussi, c'est qu'encourager Primark, c'est un peu contribuer à mon propre suicide de carrière.

Tous ces géants de la mode sont en train de nous tuer à petit feu. Et quand je dis nous, je parle par exemple des marques belges qui essayent tant bien que mal de concurrencer les prix proposés par des Primarks. Plus nous encourageons les t shirts à 3€, plus nous devons réduire le coût de la main d'oeuvre, et moins nous sommes prêts à dépenser "mieux". Mais que se passera-t-il si un jour toutes les boites de mode Belge ferment leurs portes car la concurrence est trop rude ? Que se passera-t-il quand je me retrouverai sur le marché de l'emploi avec une carrière de styliste à mon actif ne pouvant rien faire d'autres que ça ? Qu'il n'y aura plus aucune marque Belge pour me proposer du job ? Tout ça parce que d'une certaine façon j'aurai moi même encourager d'acheter des fringues au prix et à la main d'oeuvre dérisoire ?

En réfléchissant à tout ça, je me suis dit que je ne pouvais pas complètement arrêter d'être celle que je suis. Qu'il était difficile de changer radicalement de mode de vie, de mode de dépenser, et que mes factures ou mon temps ne me permettaient pas encore de me payer du "fait main". Mais même si je ne pouvais pas changer le monde du jour au lendemain, ni faire une révolution à moi toute seule, je me suis dit que je pouvais au moins faire une chose, et opérer un petit changement. Qu'un petit changement, c'était mieux que pas de changement du tout. 

Et comme ça, j'ai décidé, que je n'irai plus chez Primark.


♥ ♥ ♥

Crédit photo : Dezeen


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 1 mars 2015

Mon histoire d'acné #7 ♥ Nouvelle routine

Ma routine anti-acné a un peu changé, et comme j'ai commencé à utiliser l'huile de noisette, et les masques au miel de Manuka, je me suis dit qu'une petite update de routine pouvait t'être utile. Comme je le disais dans mon dernier article de routine qui date du mois de novembre/ décembre, j'ai commencé à diminuer progressivement l'application de mes crèmes dermatologiques (crèmes prescrites par ma dermatologue). Avant je les appliquais tous les jours, puis la dermato m'a conseillée de passer à 3 fois par semaine, puis 2 fois, puis 1 fois de manière très progressive. Et ça y est, depuis 2 semaines, je suis passée à l'application bi-hebdomadaire.

fun ethic now food huile noisette

Ce qui a changé aussi, c'est que j'ai arrêté d'utiliser le gel Cicapeel. Je ne l'ai pas trouvé d'une efficacité folle et après 1 mois il commençait à me picoter / m'irriter. Je me suis dit qu'il était peut être trop fort pour moi et j'ai préféré l'arrêter. Entre temps, j'ai acheté du miel de Manuka pour traiter mes cicatrices et lui par contre m'a beaucoup aidé. C'est un miel très foncé et très épais tiré des fleurs de Manuka en Nouvelle Zélande, qui a beaucoup de vertus et est déjà plébiscité par pas mal de blogueuse beauté. Le principe est très simple, il suffit d'appliquer le miel en fine couche sur le visage (personnellement je le masse très légèrement) et le laisser reposer minimum une heure. Je le fais une à deux fois par semaine depuis environ un mois et je ne lui trouve que des qualités. Je n'ai pourtant pas pris le meilleur des miels, ni le plus chers (je l'ai trouvé à 19$ sur iHerb) mais je vois déjà la différence. Quand je le fais, ma peau est douce et plus lumineuse, et surtout, je vois réellement mes rougeurs disparaître petit à petit. De plus c'est un remède naturel ce qui est pour moi un très gros plus. Je pense que si j'avais pris un miel plus cher avec plus d'actif j'aurai vu encore plus de résultats mais je suis déjà très contente de celui ci. Je te conseille d'aller lire cet article très complet qui pourra aussi te convaincre.

masque au miel de manuka
texture miel manuka

Comme je te disais, je suis donc passée à l'application du Zindaclin et de l'Epiduo à uniquement deux fois par semaine. Du coup j'ai introduit dans ma routine l'huile de noisette. Je ne l'utilise que depuis une dizaine de jours, pas de quoi voir encore de grands effets, mais je sais déjà que je l'adore. Elle n'est pas trop grasse, elle sent très bon et c'est un vrai bonheur de me masser le visage avec. Je l'utilise les soirs où je ne dois pas mettre d'Epiduo (comme ça, pas de problème de gras sous le maquillage, bien que cette huile ne soit pas trop grasse et qu'elle pénètre rapidement). Du coup, en faisant entrer cette huile hydratante dans ma routine, j'ai sorti le Cicalfate. Car en faisant mon masque au miel une fois par semaine, et en appliquant régulièrement l'huile de noisette, je n'ai pas de problème de sécheresse (sauf autour du nez parce que je me mouche tout le temps).

En résumé voici ma nouvelle routine.

Le matin :

  • je me réveille en passant mon visage sous l'eau froide
  • je me passe un coton d'eau micellaire pour me nettoyer le visage (en ce moment c'est la Fun Ethic "Vivre ses 30 ans" que tu peux désormais trouver chez Di)
  • j'applique le Zindaclin 2 fois par semaine (localement)
  • les autres jours sans Zindaclin, j'applique l'Effaclar Duo + (localement)
  • j'utilise le soin apaisant Avène en contour des yeux
traitement dermato acné

Le soir :

  • je me démaquille à l'eau micellaire
  • je me savonne le visage avec mon éponge konjac et mon gel Now Food (qui ne se finit pas)
  • je pshiiit avec de l'eau thermale pour rincer les dépôts de calcaire
  • j'applique l'Epiduo 2 fois par semaine (localement)
  • les autres soirs sans Epiduo, je masse mon visage avec une pompe d'huile de noisette (sur tout le visage)
  • j'utilise le soin apaisant Avène en contour des yeux
produit visage anti acné

Une fois par semaine :

  • je fais un masque de une heure minimum au miel de Manuka (voir 2 fois par semaine si j'ai le temps)
  • je nettoie ma peau en profondeur avec ma brosse Braun électrique
  • de temps en temps, je fais un patch Nivea anti point noir (plutôt une fois toutes les 2 semaines)
produit nettoyant visage anti acné

Comme tu peux le lire, ma routine est très simple. Elle change très doucement pour revenir vers quelque chose de plus "naturelle" et plus basique. Parce que je ne vais pas me tartiner de Zindaclin et d'Epiduo toute ma vie ! Je n'ai plus eu de microkyste depuis des lunes ! Il y a environ un mois j'en ai senti un qui pointait le bout de son nez, donc de suite la nuit j'ai appliqué un patch Yves Rocher (je t'en parlais ici) et je ne l'ai plus jamais revu. Quand je regarde ma peau le matin, je me dis qu'elle devient vraiment jolie. J'envois des photos à mes copines pour leur dire "regardez, je n'ai plus d'acné" !  Je pense que pour les cicatrices, le miel de Manuka a beaucoup aidé, je le recommande vraiment. J'ai comparé mes résultats avec ceux du mois de septembre/octobre et je trouve ça assez hallucinant. Et comme une photo vaut toujours mieux qu'un long discours, je t'ai pris les photos de ce mois ci.



N'hésites pas à laisser un commentaire si tu as des questions !

♥ ♥ ♥



Rendez-vous sur Hellocoton !