dimanche 19 octobre 2014

Vous reprendrez bien encore un peu de blogo-réflexion ?

Notre relation a toujours plutôt bien marché. J'ai toujours été honnête avec toi, et en retour tu as toujours été patient avec moi. Tu le sais, je suis cette fille qui se remet constamment en question. Moi, mon univers, mon entourage aussi. Je te rassure, je me fatigue moi même et parfois, je me foutrais bien des claques. Mais je me tolère parce que j'essaye avant tout d'être moi. Parmi toutes ces remises en question, il y a, et il y a toujours eu le blog. Ce n'est pas nouveau. Odile fait du smash book, Odile fait du nail art, Odile fait de la beauté. Odile ne sait plus ce qu'elle doit faire. Et je t'en parle, parce que je suis honnête. Parce que c'est moi d'avoir des états d'âmes, des prises de conscience, des revirements de situation.

Aujourd'hui ne fait pas exception. Je t'écris de Montréal. Tu devrais te dire que je devrais avoir autre chose à faire que de t'écrire, mais le jetlag a eu raison de moi et depuis 6h du matin je tourne en rond. Je lis mes mails, je consulte mon blog. Je reviens en arrière et je réfléchis. Je te l'avais dit que ici, je me déciderais à savoir ce que j'allais faire d'Odile Sacoche. Bien que la question n'a jamais été d'arrêter, mais plutôt de savoir quelles surprises je te réserverai dans le futur.

J'ai repensé aux évents, aux marques, aux partenariats. A ces fois où je t'écris que j'accumule bien trop de trucs dans ma salle de bain. J'ai pensé que oui tout ça me fait du bien mais que d'un autre côté ce n'est pas complètement moi. Bien sûr je suis une fille, j'aime les trucs roses qui sentent bon. J'aime les jolies palettes, les produits, les masques, tous ces trucs. Mais en ai-je tellement tant besoin ? La réponse bien sure c'est non. Je suis devenue consommatrice un peu à cause du blog. 

Je pense surtout qu'à un moment donné, j'ai voulu devenir une grande blogueuse. J'ai voulu la gloire et les paillettes. J'ai voulu pouvoir te dire que "ayè j'arrête de bosser, maintenant mon métier c'est blogueuse". Un peu comme les youtubeuses. D'ailleurs, elles me font rêver. Je les admire beaucoup. Jamais je n'aurai le cran de m'exposer ainsi, ni face à une caméra, ni face aux critiques. Seulement à mon sens, pour devenir une grande blogueuse ou une grande youtubeuse, il ne suffit pas d'écrire quelques articles, ou poster quelques vidéos. Non je pense qu'il faut avoir eu l'idée, le talent. Il faut avoir eu LE truc. Il faut avoir le caractère, la personnalité (même si elle ne convient pas à tout le monde). Il ne suffit pas de se poser devant son lit mal fait avec la pile de fringues derrière et de dire "salut je vais te parler de mon rouge à lèvres préféré". J'ai remarqué que dans les blogs et les chaînes youtube que je suis, que j'adore, il y a toujours le soucis du détail. Un beau montage, une belle musique, une bougie qui brûle. Un sourire franc, une sincérité. Tout ça me fait un peu trop rêver.

Mais voila. Je ne suis pas youtubeuse. Et je ne suis pas une grande blogueuse, du moins pas celle de mes rêves les plus fous. J'ai compris que je devais arrêter de me mettre la pression de devoir toujours tout réussir. D'avoir peur de cette fameuse critique aussi. Tout ne peut pas être ma voie. Je suis styliste, je réussis plutôt bien ma vie de ce côté là et c'est déjà merveilleux. J'ai un amoureux formidable et des amis incroyables. J'ai un bel appart, une voiture. Je ne te fais pas la liste des choses matériels que je possède mais plutôt de ces domaines dans lesquels j'ai réussi. Je dois arrêter de me flageller, et me dire que je suis un peu en train de devenir cette Miss Parfaite que j'ai un jour détesté (private joke).

Je pense qu'il faut arrêter de vouloir tout réussir. Arrêter de vouloir avoir la vie des autres. D'avoir les cheveux des autres, le maquillage des autres, les mains des autres, le franc parler des autres. Chacun réussit dans son domaine, chacun a son propre talent et on n'a pas besoin de réussir dans 42 domaines différents. On n'a même pas besoin de réussir tout court. C'est quoi finalement la réussite ? Qui en définit les critères ?

Tout ça pour te dire, que je suis juste Odile Sacoche. Moi j'aime écrire. Je suis styliste. Loin d'être une bonne blogueuse beauté (même si j'aime ça). Je n'ai pas envie de compétition, de chiffres, de stats, de plus et encore plus. Plus d'event, plus de produits, plus de gloire. Il fut un temps c'est ce que je voulais, et je pense que c'est ça qui m'a éloigné du droit chemin. J'ai voulu devenir une de ces filles qui me font rêver. Mais, Je te l'ai toujours dit, Dame reconnaissance est capricieuse : elle ne vient qu'au moment où on ne l'attend plus. Alors le blog, c'est comme tu m'as toujours dit, je dois le faire pour moi. Pas pour ce qu'on risque d'en dire, pour ce que je pourrais en faire ou en devenir, encore moins pour ce qu'on en attend. Prendre mon temps. Il en faut peu pour être heureux, revenons encore et toujours à cet essentiel.

i will not compare myself


♥ ♥ ♥

Crédit photo
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 12 octobre 2014

Fun Ethic débarque en Belgique

Il y a un bon moment maintenant j'ai été contactée non pas par Fun Ethic, mais par la jolie Mélissa (du blog Golden Wendy Beauty) pour participer à un event à Bruxelles. Suite à une série de mails dans la joie et la bonne humeur, Fun Ethic m'a à leur tour contactée et proposée de tester les produits avant de les découvrir le jour J. Histoire de me faire une idée de leur gamme. Et bien sûre j'ai accepté puisque Fun Ethic rentre assez bien dans l'idée que je me fais de la beauté (naturelle, bio, éthique). Depuis environ 1 mois, je teste donc leurs jolis produits et hier je me suis rendue au dit event où j'ai rencontré pour la première fois Mélissa, Audrey Marshmalloo mais où j'ai aussi revue la jolie Natacha (le Poudrier Doré).

présentation produit fun ethic

Avant de rentrer dans le vif du sujet et te donner mon avis sur ces fabuleux produits, je voulais faire une courte parenthèse sur la journée d'hier. Nous avons été accueillie comme des princesses par Martine et Olaf, fondateurs de la marque Fun Ethic. Sur place, on nous a chouchoutée à coup de massages et petits gâteaux alsaciens. Nous avons eu la grande chance d'avoir une petite présentation de la Slow Cosmétique par Julien Kaibeck himself, et clou de la journée, Sandrea26France a fait une apparition éclair par webcam interposée. Au delà de ça, j'ai été super émue par l'amitié qui lie Audrey, Melissa et Sandrea, qui va bien au delà d'une amitié virtuelle. Et je voulais aussi remercier les filles de m'avoir prise sous leurs ailes durant cette journée, m'incluant dans l'équipe comme si j'en avais toujours fait partie. Comme quoi, le net peut parfois apporter du bon et de jolies surprises. Tu peux retrouver toutes les photos sur mon compte Instagram, celui de Mélissa, d'Audrey ou de Natacha (ainsi que de toutes les filles présentes hier). Petite exception à ma règle, hier j'ai accepté de me prêter au jeu des photos, moi qui n'ai pas du tout l'habitude de ça, et il se peut que tu y vois traîner ma tête. Sois indulgente hein, je suis du genre clown in-photogénique !

Parenthèse finie, revenons à mon test de produit. Tout d'abord, il me semble important de préciser que Fun Ethic est une marque très propre tant au niveau de ses compositions que de son éthique générale : pas de test sur les animaux, produits principalement bio, cosmétique responsable et développement durable. Leurs gammes sont assez simples justement pour éviter la multiplication de produits dans la salle de bain. L'idée est que dans la vraie vie nous avons besoin : d'un bon nettoyant, d'un bon démaquillant et d'une bonne hydratation. Sur ce principe, j'ai reçu à la maison :
- une eau micellaire "être ado" 
- une huile tonique "être ado" 
- une huile bien être velours "vivre ses 30 ans"
- une crème de jour "vivre ses 30 ans"
- un masque visage "vivre ses 30 ans" 
- une déodorant "vivre ses 30 ans".

Comme tu peux le lire, j'ai reçu 2 gammes sur 3 : "être ado" et "vivre ses 30 ans" (la troisième étant "avoir 20 ans"). Chaque gamme, comme son nom l'indique fait référence à une tranche d'âge. Pour la petite explication, en effet j'ai 30 ans, mais Fun Ethic a été à l'écoute de mon blog et m'a envoyé des produits "être ado" qui sont plus connus pour aider les peaux acnéiques (comme celle des ados). Jolie attention qui veut dire aussi qu'on peut très bien utiliser les produits de toutes les gammes confondues. Le tout étant de trouver son juste milieu.

Commençons par les produits reçus de la gamme "être ado" qui se compose donc d'une eau micellaire pour nettoyer et d'une huile tonique pour hydrater.

L'eau micellaire c'est un peu ma trouvaille 2014. C'est LE produit dont je ne peux plus me passer dans ma routine. C'est un produit à tout faire et j'en ai toujours en stock. J'ai déjà testé plein de marques différentes et je suis toujours contente d'en trouver des nouvelles. Cette eau micellaire-ci est à base de pamplemousse, l'agrume étant connue comme un bon astringent. Je l'utilise le soir pour me démaquiller, le matin pour me nettoyer le visage après un grand splash d'eau. A mes yeux elle est parfaite. Elle ne colle pas, elle est bien fraîche. Son odeur est agréable. Petite surprise sur mon coton : l'eau micellaire est de couleur jaune.

eau micellaire ado fun ethic

Ensuite, j'ai testé l'huile tonique tant sur mon visage, sur mon corps que sur mes cheveux. si tu me lis, tu dois savoir que j'aime ce genre de produit "à tout faire". En général je préfère les huiles sèches, mais j'ai appris hier avec Julien Kaibeck que ces huiles sont moins pures car on doit leur rajouter un processus chimique justement pour qu'elles soient bien sèches. Du coup, je revois la question. J'ai préféré la version "vivre ses 30 ans" de l'huile. Simplement parce que je trouve que l'odeur de celle ci est plus agréable. Sinon en effet, elle hydrate bien. Bon... C'est une huile. J'ai pas grand chose à dire dessus. Je n'ai pas spécialement remarqué le côté tonique mais peut être parce que je ne l'ai pas utilisé au quotidien mais plutôt plic ploc de ci de là.

huile tonique visage corps cheveux fun ethic

Concernant la gamme "vivre ses 30 ans", je pense avoir reçu la gamme complète sans l'eau micellaire : le masque, l'huile, le déo et la crème de jour. Le seul produit que je n'ai pas essayé c'est la crème de jour. Tout simplement parce que comme tu le sais j'ai une routine assez stricte avec mon traitement contre l'acné donc je n'ai pas l'occasion d'y inclure une crème de jour. Je la garde donc pour plus tard.

présentation gamme 30ans fun ethic

Comme je te disais juste ici au dessus, j'ai préféré l'huile "vivre ses 30 ans" que sa petite sœur "être ado". J'ai trouvé l'odeur vraiment divine (à la framboise). J'ai plus utilisé celle ci que l'autre. En masque capillaire elle fait des petits miracles. Bref, le genre de truc à avoir dans sa salle de bain ou pour partir en vacances (le fameux tout en un).

huile capillaire corps visage fun ethic

La belle surprise de la gamme c'est le déodorant format bille. C'était d'ailleurs ce produit là que j'avais le plus envie de tester car je n'avais encore jamais vu de déo bio. Je trouve qu'il ne sent pas super bon (contrairement à l'huile) mais l'odeur ne reste pas. Le principal c'est qu'il remplit son job de déodorant et qu'en effet je me sens moins humide dans mes t shirts (glamour bonjour). En plus pour une fois on ne se retrouve pas avec un déo en bombe plein de sel d’aluminium. Du bio que je disais !

masque deodorant 30ans fun ethic

Enfin je termine cet article par le masque "vivre ses 30 ans" que j'ai adoré aussi. En fait, oui, la gamme 30 ans est plus adaptée pour moi. Je l'ai testé des deux manières proposés : en masque de 20 minutes non rincé et en masque de 20 minutes rincé. Dans les deux cas la peau est belle, lumineuse et rebondie. Comme j'ai un traitement assez agressif, je pense que ce masque aide vraiment ma peau à ne pas perdre son hydratation. Personnellement je le préfère en masque non rincé (tu le poses en couche épaisse et après 20 minutes tu masses l'excédent de ton visage pour le faire pénétrer). Je l'ai appliqué le dimanche soir avant d'aller dormir et je me suis réveillée le lundi matin avec une peau magnifique.

masque visage fun ethic 30 ans

Je ne sais pas si tu connais cette marque Fun Ethic mais sache qu'elle est distribuée en Belgique par le biais de Sébio (j'aurai des codes promos à te faire gagner prochainement). Contrairement à ses concurrentes elle est aussi très accessible niveau prix (tout entre 5 et 15 euros) et je trouve que c'est aussi un très gros bonus. En plus de ça, Martine et Olaf sont des gens vraiment adorables (oui ça joue aussi de savoir que tu achètes une marque pour encourager des gens sympas).

Je finis cet article avec une nouvelle parenthèse : le blog ne sera pas très actif en octobre pour la simple et bonne raison que je pars à Montreal pendant 15 jours. Je serai active sur les réseaux Twitter et Instagram (où je suis d'ailleurs beaucoup plus active qu'ici). Je profiterai de mon voyage pour étudier un peu la question du blogging : où, quand, comment, à quelle fréquence. Je sens que je suis dans un tournant où les choses avancent plutôt bien, dans un cercle vertueux, et il faut que je me décide à prendre tout ce bonheur à "plein l'bras" et m'investir peut être plus. J'en profite d'ailleurs pour te dire encore merci, de m'être si fidèle, de m'attendre sagement et de supporter mes remises en questions.

A très vite !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 5 octobre 2014

Mon histoire d'acné # 5 ♥ Le traitement

J'ai mis du temps avant de t'écrire un nouvel article sur mon histoire d'acné et ce pour plusieurs raisons. D'abord parce que depuis mon dernier article, ça a été le vide intersidéral au niveau des idées d'articles pour le blog. Ensuite, parce que je voulais avoir du recul pour te parler de ma routine. Et enfin, parce que je n'étais pas sûre d'être prête à lire les commentaires sur mon traitement. En effet, pour la première fois de ma vie, j'ai accepté de prendre un traitement à base d'antibio et je n'avais pas envie de lire des "ça ne marche pas" ou des "ça m'a tué la peau" et j'en passe. Non j'avais besoin à ce moment là d'être rassurée. Mais aujourd'hui, si je t'en parle, c'est parce que chez moi ça marche et que ça ne m'a pas tué la peau. Et qu'en plus, je suis prête à faire face à tous vos commentaires, et ce, avec le sourire (beh ui).

Donc, lors mon dernier rendez vous, la dermato m'avait un peu "forcée la main" à prendre des antibios pour mon acné. Il faut savoir que j'avais lu pas mal de choses sur ce genre de traitement, des choses négatives, et jusqu'ici je ne voulais pas du tout avoir recours aux médicaments. Mais comme je te l'ai écrit dans mon dernier article "Mon histoire d'acné #4" : fais ce que tu as toujours fais et tu auras ce que tu as toujours eu. J'ai donc accepté de prendre "des risques". La dermato m'a donc prescrit du Tetralysal, du Zindaclin et du Benzadermine. Comme je partais en vacances au soleil à ce moment là, je n'ai commencé le Tetralysal qu'en septembre : il ne faut surtout pas s'exposer au soleil quand on commence un traitement pour l'acné !. Je précise donc bien, que je suis suivie par une dermato, qu'elle m'a prescrit ces médicaments et que non je ne me suis pas auto-médicamentée (comme certaines ont pu me le demander). Je préfère préciser au cas où certaines voudraient justement essayer de le faire toute seule : non, non, non. Allez voir un dermato !

médicament contre acné prescription médicale

La routine depuis septembre a été la suivante :
- prendre une gélule de Tetralysal matin et soir pendant 10 jours (puis passer à une gélule par jour pendant 20 jours)
- appliquer la crème Zindaclin le matin
- appliquer la crème Benzadermine le soir

En ce qui concerne le lavage du visage, pas de grands changements :
- le matin je me passe un coton d'eau micellaire (je teste actuellement la Fun Ethic "être ado")
- le soir je me lave le visage au savon avec mon éponge Konjac et le gel nettoyant Now Food (en vente sur iHerb)

Une fois par semaine, et ça c'est moi qui ai décidé de le faire :
- je me lave le visage avec ma brosse Braun
- je dors une nuit avec une bonne couche de Cicalfate d'Avène
- éventuellement je fais un masque hydratant (et je teste aussi actuellement un masque Fun Ethic "vivre ses 30 ans")

Si tu lis bien, dans ma routine, il n'y a aucune crème hydratante. Je vois d'ici les pro hydratation crier au scandale et lever les bras au ciel, mais je vais t'avouer quelque chose, ma peau s'en porte très bien. Récemment, j'ai vu d'ailleurs une vidéo de ma chouchoute The MakeUp Chair qui affirme que depuis qu'elle a arrêté de trop hydrater sa peau, ses problèmes d'acné se sont envolés. Alors bien sûre je ne dis absolument pas que c'est la solution miracle, je sais bien qu'il faut hydrater sa peau (d'où un masque hydratant par semaine, d'où une nuit au Cicalfate) mais, avec les crèmes prescrites par la dermato (qui sont elles aussi des crèmes antibios) je n'ai pas la place pour une crème hydratante. Et, ma peau se porte bien. Je pensais sincèrement, au vue de certains commentaires sur les réseaux sociaux, que ma peau allait peler, que j'allais perdre mes lèvres et mes oreilles mais rien de tout ça. J'ai juste une partie un peu sèche sur le front et c'est tout.

gel nettoyant anti acné iherb

Pour en revenir au Tetralysal, je voulais rassurer certaines qui pourraient en avoir peur, non il ne m'a pas transformée en serpent en pleine période de mue. Par contre, je ne l'ai pas supporté d'un point de vue "digestif". J'ai donc, sur conseil de mon médecin traitant, arrêté de le prendre après 3 semaines car j'avais pas mal de crampes au ventre et de problèmes d'aller-retour aux toilettes (je te passe les détails). Rien d'anormal, une personne sur 10 ne supporte pas cet antibio, il suffit d'avoir les intestins fragiles (ce qui est mon cas) que bardaf, ça fait des chocapics. Je vois ma dermato mardi prochain et je vais lui en parler.

J'ai donc arrêté le Tetralysal il y a environ 10 jours après 3 semaines de traitement. Je continue toujours les 2 autres crèmes. Ma peau devient vraiment, mais vraiment belle ! J'ai à déclaré un microkyste sur le menton que j'ai super bien géré avec mes patchs Yves Rocher, ainsi que l'apparition ici et là de mini boutons "éclair". Mais rien de dramatique. Ce vendredi, un vilain a fait son apparition mais je vois réellement qu'il est beaucoup moins enflammé qu'avant. Je peux plus facilement gérer, camoufler et soigner mes boutons pour qu'ils disparaissent au plus vite. J'ai donc encore quelques boutons mais nettement moins qu'avant, et nettement moins enflammés !

Mardi, je vais donc parler à la dermato de mon problème avec le Tetralysal. Voir l'évolution de cet acné et voir si je peux déjà faire quelque chose pour mes cicatrices. J'ai la peau du visage qui marque assez bien.

Je voulais terminer en disant aussi, que parallèlement à mes traitements "médicaux", je me suis renseignée aussi beaucoup sur l'aspect "émotionnel" de la chose. Je t'en ferai peut être un article prochainement, mais j'ai remarqué que l'apparition d'un microkyste, ou d'un vilains bouton, coïncide très souvent avec un moment de stress intense dans la journée, une colère ou un chagrin. Depuis septembre je fais beaucoup de chose pour être zen, prendre soin de moi, lâcher prise et je pense que ça joue aussi. J'ai repris le sport, et cela aide aussi à éliminer les toxines. Tout ça, tous les petits efforts, font un bel ensemble de solutions qui me conviennent parfaitement. Je reviendrai sur le plan émotionnel plus tard car je pense que c'est un gros morceau qu'il faut prendre en compte.

Cette fois ci je te laisse avec une photo, qui me donne beaucoup de courage et qui j'espère t'en donnera aussi. Ce que tu vois sur la photo ce sont justement toutes les marques de cicatrices. En la voyant, je me dis que je peux m'en sortir mais que j'ai encore un bon bout de chemin à faire. 

acné adulte évolution positive

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !