dimanche 31 juillet 2011

Hair 365 - Chap. II

Première semaine de coiffage sans fer à lisser. Jusqu'ici mon pélerinage en quète de la sagesse capillaire se passe correctement, je survis. Même s'il est dure pour moi de ne pas avoir un lissage-raidage parfait, la mèche rebelle et le cheveux qui "crolle", je suis quand même fière de cette petite victoire d'une semaine.

Ce matin j'ai donc fait mes premiers soins Lush : Jasmine Hair'oïne (pose d'une matinée), Jonnie Juniper (shampoing solide) et Veganese (après shampoing). A priori mon cheveux est doux et sent très bon. Je remarque aussi qu'il a plus de tenue. Comme j'ai passé la semaine sans sèche cheveux ni fer à lisser, je me suis permise de sécher mes cheveux à l'air froid. Il parait que c'est permis, même si ça prend 2 fois plus de temps, et que les résultats ne sont pas aussi fabuleux que ce bon vieux fer à lisser. Mais bon, le soin Jasmine permet quand même un coiffage plus facile et gaine les cheveux plus qu'un autre soin du supermarché. 

Vu que mon cheveux est si abîmé, je n'ai pas encore vu de net amélioration. La case coupage-coiffeur sera obligatoire (fin du mois, après les vacances sous le chlore et le sel de mer). Je vous laisse avec 2 images de cheveux, pour vous prouver dans quel état ils sont (... mort). Pour rappel, si vous aussi vous voulez obtenir ce magnifique cheveux cassé, abîmé et fin, je vous conseille une bonne décoloration vers le blond, ensuite de les sécher à 200°c et de les gaîner à coup de silicone.

Je posterai de temps à autre des photos pour vous monter l'évolution de ma future crinière de sirène.




♥ ♥ 

Bon dimanche !

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 30 juillet 2011

Lush


Alors voilà, comme je le disais dans mon dernier article, pour récupérer une chevelure de rêve, n'ayant aucun talent de chimiste en herbe, j'ai filé au LUSH du centre ville avec des collègues. Comme promis donc, je vous ai fait un petit compte rendu de mes achats. Et si certaines mauvaises langues auraient envie de passer par ici, sachez que cet article n'est absolument pas sponsorisé par LUSH, et pour cause, mon blog est si peu connu que je ne verrais pas l'intéret de le faire. Convaincu(e)s?

Pour la mise en bouche, je voulais commencer par un masque avant shampoing. Je ne connaissais pas ce principe et je trouvais ça assez pratique. D'autant que l'avantage avec le soin avant shampoing c'est qu'on peut  le mettre toute une nuit, se lever et se laver les cheveux comme à son habitude. Ça évite de devoir compter 30 minutes de pause dans son timing du matin. Comme j'ai le cheveux bouclé, j'ai choisi le Jasmine Hair'oïne (Jasmin and Henna Fluff Eaze). Ce masque promet brillance, lissage et nourrissage (le tout en néologisme s'il vous plait). Pour l'odeur, comme son nom l'indique, c'est parfumé jasmin.


Comme shampoing, étant donné que LUSH a l'air d'être spécialisé en savon solide, je voulais quand même en essayer un et j'ai pris le Jonnie Juniper (Juniper Jumping). En plus un shampoing sous forme de savon solide, c'est quand même une toute grande nouveauté pour moi. Celui ci est censé assainir le cheveux à tendance grasse et réguler la production de sébum. Il a une odeur de lavande assez fraiche. 


Comme je ne peux pas utiliser le Jonnie Juniper tous les jours (une fois sur 2 m'a-t-on dit), je me suis tournée vers un autre shampoing liquide (un peu de tout, comme le fromage). Je pense que le vendeur a été un peu effrayé par la couleur de mes cheveux, mon blond tirant apparement sur le jaune. Il m'a donc conseillé Les Fleurs du mâle (Daddy-O). Un shampoing à la violette, de couleur mauve qui ravive la couleur blonde. Mais  il est aussi conseillé pour les autres couleurs, pour leur donner de l'éclat.


Et enfin, passons à l'après shampoing. Là j'ai opté pour le Veganese. Le vendeur m'avait conseillé un après shampoing plus nourrissant, mais j'avais peur qu'avec le masque cela soit trop nourrisant et donc trop lourd pour mes petits cheveux fins. En plus j'aimais assez bien son odeur fraiche de citron.


Je vais commencer ma "cure" demain et je vous en dirai des nouvelles. Pour le reste, je suis assez contente d'avoir découvert ce magasin. D'abord je trouvais tous les vendeurs super sympa, patient et vraiment pas pressant. Ils avaient tous l'air de bien connaitre leur produit et conseillait vraiment bien. De plus, j'aime assez bien la démarche de cette marque, à savoir qu'on ne reçoit pas d'emballage carton, tout est écologique et recyclable. Le petit plus ? J'ai reçu un masque "frais" comme testeur (au cacao et au beurre de cachuète), il s'appelle Cupcake. Bref, je suis sortie de là vraiment conquise par toute la démarche éthique et rigolote du produit (des  ingrédients naturels, des odeurs végétales, des produits frais et sans conservateur, des descriptions humoristiques,...)

Et vous ? Connaissiez vous cette marque ?
En avez vous fait l'expérience ?



♥ ♥ 


Première photo prise par Lui pour moi.
Crédit image venant du site http://www.lush.fr/
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 28 juillet 2011

Hair 365 - Chap. I


Il y a quelques jours grâce à la rubrique « A la une » de Hellocoton, j’ai découvert le blog d’Ava (allez vraiment y faire un tour, c’est très intéressant et elle est d'une gentillesse sans pareil !). J’ai parcouru en long, en large et en couleur ce blog merveilleux et j’ai pris conscience à quel point je maltraitais mes cheveux. Moi qui interdisais à mon copain d’utiliser Fructis à cause du silicone dedans, je me suis un peu retrouvée comme étant l’hôpital qui se moque de la charité.

J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Enfin non, c’est faux, je mens, je n’ai pas pleuré du tout. J’ai juste pleurniché comme une petite fille qui se rend compte que sucer son pouce c’est mauvais pour ses dents et que si elle ne veut pas passer par la case « appareil dentaire », il va falloir qu’elle arrête plus tôt, que tard. 
Et donc si je ne veux pas passer par la case « chauve à 40 ans », aurevoir fer à lisser quotidien. Aurevoir produits bons marchés. Aurevoir coloration, décoloration, recoloration et brushing par-dessus tout.

Dans cette prise de conscience donc, n’étant pas bonne petite chimiste, je me suis tournée vers les produits LUSH. Avec une collègue, nous avons été faire une petite escapade au centre-ville, tel la ruée vers l’or, et nous avons littéralement dévalisé le magasin. Le but premier de cet article n’est pas de vous présenter cette marque déjà bien connue (bien que je reviendrai plus tard sur mes achats, avec photos à l'appui), mais bien de vous faire part de mon projet 365. 

Alors oui je sais, un projet 365 ça se commence en janvier, et ça se fait toute l’année. 
Mais il n’y a pas de dates limites pour les bonnes résolutions. Bon et c’est vrai, ce ne sera pas un vrai 365, puisque je ne compte pas vous en parler tous les jours. Mais bon, quand même de façon régulière. Le but est de me fixer un objectif, de (me?) prouver que je tiens mes promesses, que je vois des améliorations, et donner du courage à d’autres pèlerins comme moi.

Bref, mon projet 365, en résumé et en 4 mots : avoir de beaux cheveux. Produit bio, masque fait maison et surtout, exit toutes les crasses du supermarché, exit les colo/décolo et pour de vrai, exit le fer à lisser. Après 5 ans d’addiction, j’ai rangé l’origine de ma tourmente dans son étui, et j’ai entamé une cure de désintoxication. Amy si tu nous entends, je suis définitivement rentrée en Rehab Hair. Paix à toi.

Ceux qui me connaissent au quotidien savent à quel point je fais une fixette de la mèche parfaite, et que c'est un réel défi que je relève là. Je vous tiendrai donc au courant de mon avancement quand à mes cheveux. Des produits achetés, de l’état de mon moral (vais-je survivre sans me brusher ?), etcetera, etcetera….

Tiendrais-je le défi ?
Pourriez-vous, vous aussi tenir un tel défi ?
Envie d'enfiler vos sandales de pélerinage et d'embarquer avec moi vers la route de la sagesse capillaire ?

La suite dans le prochain épisode de Hair 365.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 25 juillet 2011

Rainbow Hair

Je suis assez fan de cette (nouvelle?) tendance que je vois émerger depuis peu sur le net. Il s'agit du Rainbow Hair (ou Colored Hair). Ce jeux de mèches colorées soit pastels un peu passées, soit à l'inverse bien vifs. Je suis bien consciente que cette magnifique chevelure de petit poney ne soit pas toujours de circonstance dans la vie de tous les jours mais il n'empêche que visuellement, je trouve ça assez esthétique. Même si personnellement j'avoue que je n'aurai jamais l'audace de demander à mon coiffeur de me faire ce look un peu grungy-girly. D'ailleurs comme je n'ai pas cette audace, pour compenser, je l'ai dessinée (oui parce qu'Odile illustre).
Pour celles qui ne connaissent pas cette tendance, voici un melting pot des plus jolies images et rendus que j'ai trouvés sur le net.













Alors ? Inspiré(e)s ?

♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 23 juillet 2011

Tarte-Roll' ♥ Olisushi

Comme je le disais dans ma petite présentation, cela fait presque 2 ans que j'ère sur la blogosphère. C'est pour vous dire, des blogs j'en ai vu, et j'en ai lu. Comme toi ami lecteur, j'ai mes petites préférences, comme toi ami lecteur, je "flux RSS" et je commente.
J'en suis sûre, tu rêves de savoir quelles sont ces fameux blogs que je suis depuis tout ce temps. Et quoi de plus normal que de te les présenter. Les vieux, ainsi que les nouveaux. Au fil de mes découvertes. Avant toi et avec toi. C'est l'occasion aussi de remplir au fur et à mesure ma colonne de droite avec la liste de mes blogs  favoris (Tarte-Roll'). Sympa, non ?
Bref. On commence fort cette semaine, avec Olisushi, que je suis depuis ces débuts (même si elle ne le sait pas). Nous n'avons presque plus de secrets.... Olisushi c'est une geekette tout comme il faut. Jeux videos, crochet, accroc à Google et à la pointe de la technologie. Son blog est un journal de bord de ses aventures au quotidien.
Mais n'ai crainte ami lecteur, qui dit présentation de blog, dit interview, et je t'ai concocté un petit questionnaire type pour découvrir le dessous de cette blogueuse hors du commun.

C'est parti pour les 5 questions d'Odile Sacoche à Olisushi


♥ Peux tu nous parler de ton blog en quelques lignes ?

Mon blog reprend des anecdotes de ma vie, mais présente surtout les créations que je fais, au crochet entre autres, mais également toutes mes autres lubies de bricolage, d'achats en tout genre et même de cuisine. On murmure aussi que parfois il parle maquillage.  Il est un peu axé culture geek, mais je suis comme ça dans la vie aussi. Il est un peu girly, enfin, je crois, je fais des efforts de féminisation (Maman si tu me lis, tout espoir n'est pas vain...) :-D J'y parle également de mes visites à des évènements et éventuelles vacances.  Et je viens d'inaugurer deux nouvelles catégories, l'une pour le dessin (enfin, des bonshommes allumettes quoi hein, rien de bien extraordinaire) et l'autre pour mon voyage qui se prépare au Canada, qui reprend mes démarches d'immigration. 

♥ Quand et pourquoi as tu créé ton blog ?

J'ai créé mon blog il y a un peu plus de deux ans, en juin... D'une part, pour avoir une échappatoire au stress de ma toute dernière session d'examens à l'univ, d'autre part, parce que ça coïncide avec mes premiers pas au crochet. Il y a un lien entre les deux (ne vous enfuyez pas, l'explication n'est pas trop longue!): quand je dois étudier, j'ai 10000 projets qui germent dans ma tête, et donc, j'en mène certains à bien, même si j'abandonne les 3/4 des choses prévues à la fin de la session. Pour être honnête, j'avais déjà créé un blog dessin en 2008, et puis je n'ai jamais publié que deux billets, alors voilà, j'ai recommencé. 

♥ Depuis tout ce temps, as tu pu créer des liens sur la blogosphère, au delà du virtuel ?

Mmmh la question est compliquée... J'ai créé des liens avec des blogueuses que je rencontre "en vrai" mais c'est tout autant via Twitter que via nos blogs. On discute beaucoup sur Twitter mais nos blogs (le contenu) nous ont rapprochés. Je pense à Flexyflow par exemple (Kreature.be) avec qui on a décidé de lancer les crafterspaces (le nom vient d'elle, moi j'appelais ça "aprem de filles gateau-tricot"). En dehors de ça, il y a des blogs que je suis depuis plusieurs années, et par la suite avoir un profil de blogueuse lorsqu'on commente, ça aide pour les interactions 
Des évenements entre blogueurs existent et permettent aussi de se rencontrer, j'avais notamment été invitée à une démonstration chez Zaabar réservée aux blogueurs (miam miam). Bruxelles n'étant pas très grande, on a vite fait de rencontrer les autres blogueurs à des événements.

♥ Si tu étais une tartine, à quoi serais-tu ?

J'hésite entre beurre-confiture de fraise ou nuttela... Mais en fait, j'aime pas trop le pain. Disons une tranche de pain perdu?

♥ Que retrouve – t-on dans ton sac à main ?

Il y a un an, c'aurait été facile, j'aurais répondu le strict minimum (carte ID, carte de banque,abo métro et un mouchoir) , mais j'ai reçu un grand sac à l'occasion de mon anniversaire, et donc, depuis 6 mois, je suis Mary Poppins :-) . Il y a le porte-feuille, des mouchoirs, mon agenda et pleiiiiin de papiers en tout genre dedans, mon HTC, un miroir, un gloss à lèvre (que je n'utilise jamais), un beurre de cacao, mon lecteur mp3, un livre en permanence mais qui n'est pas toujours le même, mon kindle, des trucs-de-fille-pour-au-cas-où, des chewings-gums, mon badge du travail, ma bourse (un porte-monnaie modèle médieval).... Ah oui, et mon trousseau de clefs, que je perds sans cesse dans le fond! Il y a même en ce moment un crochet et une pelote de laine dedans...


♥ ♥ 


Merci à Olisushi pour son temps et bonne tartine à son blog !



Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 juillet 2011

Le cas Londubat


Comme bonne pseudo geekette qui se respecte, moi aussi j'ai été voir Harry Potter 7 part II. Attention ami lecteur, si tu t'attends à lire ici une critique bien sous tout rapport du dernier tome de notre bon vieux magicien, tu te trompes. Je t'avoue, je te l'accorde, sur ce coup ci, je ne me suis pas trop foulée.
Moi, je voulais juste attirer ton attention sur le cas Londubat. Neville Londubat. Et oui, parce que les médias en tout genre nous font part de la nouvelle coupe de cheveux d'Hermione, de la masculinité de Ron et des talents d'Harry, mais ce n'est que leurre ! On tente de nous amadaouer avec les histoires d'amour naissantes des jeunes acteurs et de la laideur du bon vieux "vous-savez-qui". On insiste sur le fait que c'est vraiment la fin et que nous ne savons pas ce que nous allons devenir maintenant que tout est fini, mais moi je dis, non, nous ne sommes pas dupes ! Heureusement, Odile Sacoche est là pour rétablir la vérité vraie sur le dernier film de la bande à Dumbledore.


La vraie découverte, c'est Neville Londubat. Beh ui. Et franchement quelle surprise, on aurait pu me prévenir ! Veuillez excuser le langage chatié qui va suivre mais "c'est quoi ce canon quoi ? "
Pourquoi personne ne m'a rien dit à moi ? (oui, pourquoi ?)
Exit le grassouillet au dent de petit poney du premier numéro. Exit le cancre Londubat du prisonnier d'Azkaban. Bonjour homme viril et courageux! Bonjour sexy-attitude.

Autant te dire cher ami lecteur, que si tout comme moi, tu n'as pas fait cette découverte, et bien tu es carrément passé à côté du film. Parce que la star, la vraie, c'est bien Matthew Lewis. Pour la peine, je te le prouve en images. Et là, je dis graou !





PS: euh, oui, sinon, le film en lui même, bien, vraiment, tout comme on s'y attend, quoi !
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 juillet 2011

Le premier n'est pas le dernier

Ce n'est jamais évident d'écrire un premier article de blog. Un vrai article. Pas une présentation.

D'abord parce qu'on a envie de parler de plein de choses, mais aussi parce qu'on veut déjà impressionner. Même si le but d'écrire un blog, est avant tout de se faire plaisir à soi même, il va de soi que le fait de savoir que l'on est lue, flatte un peu l'égo. Et nous, on aime bien ça, flatter son ego.

Aussi, pour un premier article, j'aurais pu rentrer dans le vif du sujet, parler chiffon, humeur, beauté et trucs de grand mère, mais tout de suite j'aurais eu l'air de brusquer les choses, de ne pas commencer par le commencement. Il faut y aller petit à petit. Pas à pas. L'oiseau, le nid et toutes ces choses là.

Donc je suis partie à la recherche. Parce que chercher j'aime bien ça. Enfin chercher,... Fouiner est le terme plus exacte. Alors j'ai parcouru des blogs, lu des tas de premiers articles, des présentations. Et j'ai même tapé dans Google « commencer son blog ». C'est pour dire, cette mission me prenait vraiment à cœur. Puis ce que j'aime bien avec Google, c'est que forcément quelqu'un avant toi à déjà lancer la recherche (même pour « comment tomber malade »). Mais bon cette fois, je n'ai rien trouvé. Enfin, rien qui vraiment m'inspirait, ou me disait par où commencer. Alors je me suis dit, que peut être quelqu'un rechercherait à nouveau ces termes sur Google, qu'il pourrait même tomber ici. Certes, il s'attendrait à avoir une liste des 10 choses à faire et à ne pas faire, et il serait forcément lui aussi déçu, comme moi je l'avais été. Alors j'ai décidé, de me la jouer autrement. Je vais parler simplement. Surtout parce que je suis une fille simple, moi. Beh ui.

Comme je le disais plus haut, il faut avant tout se faire plaisir. Personne n'a dit qu'on ne pouvait pas un peu brusquer les règles. Un peu de délinquance ai-je un jour lu. Alors bousculez vous. Écrivez, sans réfléchir, un peu comme j'ai l'habitude de faire. Corrigez un peu votre orthographe tout de même, du moins le mieux que vous pouvez. Il parait que ça fait plus propre.
Après tout dépend de vos désirs les plus fous. Envie d'être lu et de devenir la nouvelle star montante du net ? Alors mettez les mains dans le cambouis, shootez, relookez, customisez, démarchez, faites de votre blog un espace douillet et accueillant. Envie de vous faire plaisir tout simplement ? Alors tout est permis.

Je réfléchis encore, mais finalement je n'ai pas de réel conseil à donner. Pauvre ami lecteur, toi qui croyait venir ici et recevoir la clé du secret. Il n'en est rien. Le secret, c'est toi qu'il l'a. Moi, j'ai cherché, j'ai tâtonné, et je suis arrivée à la conclusion qu'il n'y a pas de règles. Il faut écouter son cœur, taper du bout de ses dix doigts, et laisser faire le reste. Il n'y a pas de bon premier article, tout comme il n'y a pas de mauvais blog.


Et si malgré tout, tu as un conseil ou un avis à donner, tu sais comment ça se passe sur la blogo ? Tu écris une petite tartine ici, et le reste suivra !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 17 juillet 2011

Tartines et moi


Je m'appelle Odile. Odile Sacoche. Et j'aime les tartines. C'est un pseudonyme bien sûr. Odile. Pas la tartine.

J'ai 27 ans et je suis une fille tout à fait ordinaire. J'ai une vie normale, faite de petits bonheurs simples. Depuis 2 ans, je passe la plupart de mes soirées à traîner sur la blogosphère. Je vis un peu ma vie par procuration. J'ai donc vécut 100 vies différentes en l'espace d'une journée. Je ne voyage pas beaucoup, j'aime m'acheter plein de douces pacotilles: des vêtements, des petits bijoux, des livres, des magazines aussi parfois. J'aime dire que je suis un produit marketing. Je ne suis pas l'héroïne d'un roman, d'un film, ou d'un blog populaire. Je suis l'héroïne de ma vie. C'est une vie aventureuse pleine de petits actes héroïques : ouvrir un blog, dessiner, tricoter, mettre des talons, écrire, cuisiner, grossir, maigrir, se pouponner, tomber malade, regarder la tv, avoir des idées, faire ses tartines, les laisser pour le lendemain, ... Et puis vous en parler.

C'est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé, ou de l'épieur épié.

C'est l'histoire d'Odile Sacoche: ordinairement extraordinaire.
Rendez-vous sur Hellocoton !