mardi 30 août 2011

Septembre, un grand projet.

Je l'ai lu partout : la rentrée, c'est un moment important. C'est le moment des décisions, des changements, de profiter de toutes ces bonnes ressources acquises pendant les vacances.
Septembre a ses promesses que janvier n'a pas. Et c'est vrai, que sans m'en rendre compte, moi aussi je me joins à ce mouvement de foule.


Tout d'abord parce que mes 2 semaines de vacances m'ont fait plus de bien que de mal. 2 semaines de repos, loin de tout, au soleil, dolce farniente. 2 semaines sans téléphone, sans internet, dans la nature (ou presque), livrée aux livres....

Ensuite parce que justement en vacances, je lis. Je lis, je lis. Je fais une cure de lecture. Tout y passe, les magazines, les romans, les livre plus sérieux. Comme je le disais ici, j'ai eu la grande chance de tomber sur Hungry, de Crystal Renn. Elle y raconte donc son parcours, de jeune anorexique à mannequin grande taille qu'elle est aujourd'hui. Mais pas que. Elle dénonce, elle parle, elle rassure. Je ne suis clairement pas déçue. Ce livre m'a permis de réfléchir, sur la société, les diktats de la mode, notre monde de surconsommation. Je le savais, on le sait tous, les médias nous bourrent de perfection à longueur de journée, de photo retouchées, de corps plus minces, plus beaux, plus jeunes, et même si on le sait, on ne peut s'empêcher de se comparer à cet image parfaite (mais fausse) qu'on nous matraque à longueur de journée.
Dans ma soif de "littérature", je suis tombée aussi sur quelques articles bien intéressant dans des magazines féminins. Sur la jeunesse notamment, cette période "sans âge" où les jeunes de 15 ans paraissent 20, celle de 25 en veulent 30, et celle de 50, rêvent à leurs 20 ans à coup de botox... Tout est déglingué, on ne sait plus qui est qui, ni à qui se fier. Plus de repère. 

Les vacances, mes vacances, ont été faites pour ça. C'est à dire apprendre à m'accepter moi, Odile Sacoche, mes imperfections, mes drôles d'idées, ma flemmardise parfois aussi. Ne pas me laisser dicter par cet afflux d'argent, de beauté, de pouvoir. Un pouvoir de consommation que l'on veut toujours plus grand. Cette dernière fringue à la mode "qu'il faut avoir". Dans ma sacoche justement, j'ai un caractère, une âme, des idées,  des goûts, des choix. J'ai 27 ans, presque 30. Il est temps d'assumer. C'est aujourd'hui que je peux devenir celle que je serai toute ma vie. Ni plus jeune, ni plus vieille, avec le corps que j'ai depuis 1/4 de siècle et qui je crois ne changera plus beaucoup. 

Septembre a son lot de question. Son lot de réponse. L'illumination d'été était d'être moi, comme j'avais envie de l'être, sans être obsédée par cette image que je renvois. Après tout, je ne suis pas le nombril du monde, ces autres ne me regardent peut être même pas.

Il était temps de t'en rendre compte, me diras-tu !
Mais toi ami lecteur ? As tu eu aussi ton lot de remise en question estivale ? Des bonnes résolutions scolaires à faire partager ?

♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 27 août 2011

On en oublie les titres !

Quand on rentre de vacances, on veut toujours tout raconter mais on ne sait jamais vraiment bien par où commencer. J'avais envie d'écrire un grand article PATATRAS, un grand bruit, je suis revenue ! Mais tout est si paisible, que je me sens comme un trompettiste dans la chambre de la belle au bois dormant. 
Chut, plus un bruit, c'est la ronde de nuit...
Mais comme après tout, il s'agit ici de ma chambre, je dois me réapproprier les lieux. Rallumer les lumières, brancher les appareils électriques. Ouvrir le courrier. Un petit pas. Rentrer les valises, les ouvrir et raconter.


Je sors donc les souvenirs de vacances. Des vernis colorés, du saucisson, des baskets pour aller sur la lune, un sarouel fleuris, une tonne de magazines, et une nouvelle coupe de cheveux. Les miens n'ont malheureusement pas survécut à l'assaut du chlore, du soleil et du vent. Une petite coupe de piou-piou, 10cm, Odile Sacoche se sent légère et peut désormais se lever, comme elle se couche. De quoi repartir sur des bonnes bases saines pour une crinière de sirène.

Les vacances c'était l'occasion de se ressourcer, se reposer, faire ce qu'on n'a pas l'habitude de faire pendant l'année. En l’occurrence, ne rien faire, ne rien organiser, ne pas regarder l'heure, ni le réveil, ne pas regarder ses mails, attendre, lire, et manger. Après un régime ces 6 derniers mois, j'avais simplement le besoin de me délecter, de manger sans compter. Et ça fait du bien. Exit l'angoisse de la balance. Je ne l'ai même pas encore ressortie. Même pas peur, même pas mal.
C'est en vacances aussi qu'on se rend compte qu'on est loin des siens, que cela fait du bien, mais que notre petit monde nous manque. 

J'étais contente de partir car c'était pour mieux revenir.
Et oui ami lecteur, toi aussi tu m'as manqué !

♥ ♥ 

Crédit photo via We heart it :
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 7 août 2011

On holiday

Comme je l'avais annoncé dans les articles précédents, les vacances approchent pour moi. Il est donc temps de tout préparer. Les lessives, les valises, le nettoyage et les dernières courses. Plus que quelque fois dormir et me voilà au repos, au soleil, loin.


Pour les dernières nouvelles avant de partir, je suis toujours à fond dans mon projet Hair 365. Je passe mes soirées sur tous les blogs que je peux trouver qui parle de cheveux, de produits bio, etc... Je m'instruis et j'apprend des choses fascinantes ! 
Mes cheveux sont vraiment dans un piteux état, et j'attend la prochaine lune pour les couper (le 20 normalement). Non, non, ceci n'est pas une blague. Je reviendrai donc avec une coupe toute belle et toute saine. Je vous ferai un chapeau de paille avec les vilaines pointes que j'aurai coupé !
Sinon, je me suis aussi achetée des gélules de levure de bière et je vais commencer la cure au lait de coco en vacances (ces 2 produits favorisant la pousse). Je vous en dirai des nouvelles.

Je vous laisse avec quelques adresses de blog intéressant que je lis avec beaucoup de ferveur (au cas où vous vous ennuyiez de moi). Vous les retrouverez par la même occasion dans le Tart'Roll.

On se lit en septembre !

♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 4 août 2011

Lecture d'été

J’ai acheté des livres. Pour partir en vacances. Parce qu’en vacances, je lis toujours plus qu’à l’accoutumée. Et donc, fièrement, j’avais envie de vous en parler. De mes livres. 
Bon comme je ne suis pas encore partie (beh ui, que croyez-vous, les vacances ne sont pas encore finies pour tout le monde !), je ne les ai forcément pas encore lu. Ce sera donc le grand mystère.

Ça vous change, non ? Un article sur les livres que je n’ai pas encore lu. Un peu innocent et sans spoiling.

Bref, venons-en aux faits.
Je me suis d’abord offert la trilogie de Katherine Pancol. Au départ, je ne voulais pas du tout acheter ces livres. Vous allez trouver ça idiot, mais je n’aimais pas du tout la couverture. Bien que très colorée et très vive, ces dessins ne m’attiraient pas du tout. Puis ma sœur, qui lit rarement, les a lus, et les a adorés. Ensuite ma mère, qui lit souvent, les a lus, et les a adorés aussi. Alors je me suis dit « saperlotte, je passe sûrement à côté de quelque chose ». Et justement ce jour-là, une collègue me disait qu’Amazon livrait en Belgique (et là vous vous dites m’enfin Odile, sort de ta grotte). Mais oui mais moi je ne savais pas qu’Amazon livrait en Belgique, et gratuitement en plus ! Donc je me fais livrer la trilogie, en 2 jours montre en main, ils étaient chez la concierge (c’est pratique une concierge, pas que pour les potins).

Je vous les présente tout de même en image, je n’ai aucune idée de quoi ça parle (et entre nous, je ne veux pas le savoir), je sais juste que c’est super.


Le deuxième bouquin que j’ai acheté (enfin 4ème, si on compte les 3 premiers), c’est « Hungry ». Celui-là je peux vous le présenter car je sais de quoi il parle. A l’époque j’avais vu un reportage 7 à 8 sur la mannequin grande taille Tara Lynn. Reportage qui m’avait complètement fasciné. Il y a quelques semaines, via un blog, j’ai pu revoir ce reportage sur le net. Ils y parlaient justement d’un autre mannequin, Crystal Renn, une des mannequins grande taille les plus reconnues. Crystal Renn a donc écrit une autobiographie où elle raconte ses douloureuses histoires d’anorexie et de carrière, pour finalement devenir celle qu’elle est aujourd’hui. Le seul problème, ce livre n’est pas traduit en français. Mais ça fera travailler mon anglais pendant les vacances. Un point pour Odile.


Et enfin, le dernier livre, que j’ai déjà entamé (bien que je ne sois pas encore vacances) c’est « Crème du soir, espoir ». Je n’en suis qu’au début. C’est un livre chick-lit, bien girly, tout bien comme il faut pour se détendre. Ça parle de 2 amies perdues, qui se retrouvent, et qui parle de produit de beauté. C’est léger, c’est drôle et c’est facile. Vous en saurez plus en lisant le résumé, comme je vous le disait, je n’en suis qu’au début.


Et vous ? Plutôt lecture en vacances ?
Vous dévorez les livres comme je me goinfre de tartines ?
D’autres bons plans livre en tête ?

♥ ♥ 

Liens Amazon pour acheter ces livres:


Des liens se sont cachés dans le texte, sauras tu les retrouver ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 2 août 2011

Beautiful girl, don't be stupid


J'avais envie de passer un coup de gueule. Oui parce que moi Odile Sacoche, les coups de gueule ça me connait. Je suis un peu révoltée dans l'âme. Je suis comme ça. La passion, le feu, tout ça. Et après mon interlude capillaire, un coup de gueule tombe à pic.

Vif du sujet mode ON
Comme tous les soirs donc, je rentre du boulot, j'allume mon ordinateur, et je fouine sur le net. Je lis, je me renseigne, je papillonne de blogs en blogs. Hier soir ne déroge pas à la règle. De fil en aiguille, je tombe sur un blog (je ne dirai pas lequel) d'une fille qui entame un nouveau régime (là non plus je ne dirai pas lequel). Chic, me dis-je innocemment. Moi qui suis justement en phase de stabilisation, je pourrais peut être trouver de bons conseils pour garder le cap. Premièrement, grosse déception, il s'agit d'un régime abracadabrant du genre Dukan, Atkin, Poudre'Kan, Protéin'Kin et compagnie. Personnellement je n'appelle pas ça un régime, mais plutôt un jeûne. Mais passons, ne jouons pas sur les mots. Je parcours néanmoins l'histoire de la demoiselle et là, patatras, la petite moutarde me monte au nez. Wasabi. 
Je ne suis clairement pas du genre à laisser des commentaires mesquins sur des blogs. Je suis partisane de la bonne humeur et de la rigolade., mais je devais faire quelque chose. Parler. Faire entendre ma voix. Aider à prendre conscience.

Oui mais "quoi" me diras tu, ami lecteur ? Quoooooiii bon saaaaang ?! Qu'est ce qui t'énerve à la fin ?!

C'est simple. Je m'explique.
Je ne suis pas du genre à encourager les gens médicalement "gros", pouvant rencontrer des problèmes de santé dû à leur sur-poids. Ces gens là, je les encourage à aller au bout des choses, car tôt ou tard des problèmes cardio-vasculaires (ou que sais-je) surviendront. Je ne suis pas du genre non plus, à dénigrer les gens qui sont mal dans leur peau et qui pour se sentir mieux parce que réellement "rond", entame un petit régime. A nouveau, je ne montre pas du doigts les gens qui s'assument tels qu'ils sont (grand bien leur fasse). Mais une fille mince (je parle là d'un T38 standard), qui entame un régime drastrique, pour rentrer dans un T36 ou un XS, là je dis stop. On critique bien souvent les "rondes", cette fois, je dénonce les minces !

Cette société d'esthétique va trop loin. Moi aussi j'avais des rondeurs, et d'ailleurs j'en ai toujours. Pour vous le prouver, j'énonce. En chiffre ça donnait, 1m63 pour 70kg. Faites le calcul, j'étais au delà de l'indice de masse corporel recommandé. J'ai donc appris à m'alimenter correctement durant 7 mois, j'ai perdu 9 kilos à raison de 400gr par semaine en moyenne. Je suis donc redescendue à un IMC dans la normalité (préconisé par, je pense, la médecine). Certes, je ne rentre pas dans un 36 espéré (ne soyons pas hypocrite) et mon dernier pantalon acheté est un 40. Mais s'il te plait ami lectrice, si tu me lis, arrête ce massacre. Marque l'arrêt. Réfléchis, ne descends pas plus bas ! Ce ne sont que des chiffres bon sang. 163, 70, 36, 40,... Et 6,890 milliards d'êtres humains sur terre. 

S'il te plait, ne réplique pas sur les blogs des autres « à bat le Diktat de la minceur », en l'encourageant toi même devant ton miroir. Grosse ou mince, pense à ta santé. Je te le dis, il ne s'agit pas de chantonner du Mika « Big girl, you are beautiful », mais plutôt de refaire le monde « Beautiful girl, don't be stupid »... (et quand je dis tu, ne te méprends pas, je veux bien dire "vous")

...

Voilà.
Je me sens mieux. Je respire doucement.

Tu peux désormais reprendre une activité normale.

♥ ♥ 

Crédit photo : campagne Dove via Google image
Rendez-vous sur Hellocoton !