lundi 14 mai 2012

Les réseaux sociaux, la fausse gloire et moi

J'avais 19 ans quand mes parents m'ont annoncé qu'ils partaient vivre en France. Je me suis donc retrouvée dans un petit appartement, de 30m², en sous sol et sans fenêtre car je devais continuer mes études à Bruxelles. Heureusement, comme mes parents ne m'ont pas laissée en pauvre Cosette, j'avais un ordinateur avec internet pour me connecter avec le monde extérieur. C'est comme ça que j'ai commencé réellement à trainer sur le net.


A l'époque, j'étais sur un pseudo site de rencontre. Une sorte de jeux virtuel, avec des cafés, des activités, des jeux. Tout était dessiné à la sauce BD, c'était un concept super marrant. Comme j'étais seule dans mon appart; et que venant d'une famille nombreuse j'avais besoin de communiquer, j'ai passé plus de temps que prévu sur ce site. J'en suis même devenu administrateur et animateur. Je m'amusais comme une folle, je me faisais plein d'amis, je suis partie les rencontrer un week end à Paris,... Et ce qui devait arriver, arriva; j'ai eu un petit ami virtuel. On s'est aimé, on s'est détesté et ma vie sur ce site est devenue un enfer. Fin de l'histoire.

Mais j'avais 20 ans, et encore une année à passer toute seule en appart. J'ai déménagé, avec mon pc on s'est retrouvé un nouveau site. Un BBS qu'ils appelaient ça. De nouveau un genre de site/forum basé sur du rôle play. Il y avait des connus, des moins connus. Je me suis amusée, encore. J'ai rencontré des gens, encore. C'est simple, tous les jeudis j'étais de sortie. J'ai commencé à organiser des soirées, à devenir "influente" comme avant. On scandait mon nom (pour vrai), j'étais connue et ça me plaisait. Puis des jalousies ont commencés, des gens mesquins, des méchancetés, des histoires pas commodes. Et je me suis vite rendue compte que mes interlocuteurs étaient tous des gens qui en dehors de leur ordinateur et de ce réseau, n'avait aucune vie. Pas d'amis, pas de loisirs, pas de passion, souvent mal dans leurs peaux et sans famille. Juste eux, et leur PC. Un malaise a commencé à s'installer et je devenais un peu comme eux. Puis, à nouveau, une histoire de garçon et je me suis déconnectée. Ce qui est drôle c'est qu'a partir de ce moment là, je suis devenue rien pour personne. Un peu comme dans une secte, on te fait comprendre que sans la communauté tu n'es rien.

Suite à ça j'ai trainé sur Facebook, mon grand ami. J'ai passé du temps dessus. Beaucoup trop de temps. Des soirées à mater des photos d'inconnus, à guetter les faits et gestes de mes exs, des soirées où je n'avais pas été invitée. Je me faisais du mal toute seule. Mais ça n'a pas duré longtemps car j'ai compris que sur Facebook, ta vie appartient aux autres. Je n'ai pas aimé le concept du voyeurisme, le concept du "plus t'as d'amis/fans" plus tu es quelqu'un. Je me suis déconnectée, encore.

Et j'ai ouvert ce blog, parce que mine de rien, je suis accroc au web. Je devrais peut être me faire soigner, mais non. Le web, c'est ma passion. Quand j'ai commencé ce blog en anonyme, je n'étais rien ni personne, et limite ça me convenait. Mais on rentre vite dans le jeux, on se fait des amis, des supers amis. Petit à petit, on a un abonné, puis 2, puis 3, puis 100... Et 400 ! Et sans s'en rendre compte, on passe plus de temps encore sur son blog, sur Twitter, on anime des choses, on pense à participer à des rencontres IRL... 

Si je te raconte tout ça, c'est parce que je vois de plus en plus d'articles coup de gueule, de blogueuses qui font des petites mesquineries, des commentaires fermes mais sans forme. J'ai comme un amère goût de déjà vu. Tu sais, on descends celles qui deviennent connue, on se jalouse, on fait de petites méchancetés. Je trouve ça tellement dommage ! Oui pour moi ici c'était le pays des bisounours et c'est d'ailleurs pour ça que j'essaye au possible de ne jamais faire de coup de gueule. Je tente surtout de garder la tête sur les épaules avec mes anciennes expériences : être connue sur le net, sur un réseaux ou sur un forum, ne fais en rien de toi une personne mieux que les autres. Ce qui compte c'est la vraie vie, les amis, le boulot, la famille, la santé,...

Je ne sais pas ce que t'en penses. Ça demande réflexion. Tu as quel rapport avec les réseaux sociaux, avec ton blog ? Est ce que tu te rends compte que cette gloire cybernétique est souvent éphémère ?

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

38 commentaires :

  1. Je trouve ton article très beau :) Il juste vrais! Facebook sa me gonfle, c'est du voyeurisme comme tu dis et je n'aime pas trop, après je vois pas l'intérêt de devenir célèbre sur les blog ou internet sa n'apporte rien, je fais mon blog par plaisir et partage (comme toi d'ailleurs) mais il y a plein de grosse blogueuse qui ne prenne plus la peine de répondre par vanité ou je ne sais pas et cela m'attriste :( mais bon la vie continue elles, font bien ce qu'elle veulent !! En tous cas il y a une vie en dehors (même si c'est pareil que sur le web, pleins de personne "méchante ") !! Bonne continuation et superbe article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien sûre que dans la vie c'est pareil. A ma façon j'essaye ici de me protéger de tout ça. Malheureusement, il y a de plus en plus d'articles coup de gueule et méchanceté. Je trouve ça triste.

      Supprimer
  2. Super article. Je blog depuis seulement quelques mois et ce n'est que du bonheur ! Alors oui c'est souvent (principalement) futile, ce n'est pas la vraie vie mais c'est un partage et un échange incomparable. Non je ne suis ni connue ni influente sur la toile, et ça me va comme ça. J'apprend à connaitre des nanas supers qui vivent loin de chez moi et que je n'aurai sans doute jamais rencontré in "real life". Mais finalement ce blog c'est aussi la vraie vie, enfin je veux dire c'est une part de ma vie, je m'y implique énormément et je le fais avec passion. Je n'ai pour le moment jamais été confronté à la critique, à la méchanceté gratuite. Peut -être que cela viendra, auquel cas ce sera plus facile à supporter que dans la vraie vie, car justement, ce ne sera que le web. En attendant j'aime blogger, j'aime vous lire, j'aime échanger avec toutes ces chouettes filles ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ressens un peu la même chose que toi :)
      Mon blog c'est ma passion, et comme tu dis ça fait partie de ma vie. Dans le meilleur des mondes, tout le monde aurait ce recul !

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ton article ! Pour ma part, je ne suis sur la blogosphère que depuis quelques semaines, et pour l'instant j'adore. Me connecter sur Hellocoton, et ne voir que des filles qui ont l'air de bonne humeur parler de cosmétiques, de séries ou de cuisine. Loin des pseudos Facebook qui parlent d'actualité, qui critiques, jugent ou méprisent. Et ça fait du bien. Ca fait plusieurs fois que je vois des bloggeuses parler de mesquineries sur la blogosphère, de jalouse, etc. Pour moi qui suis un bisounours, je vois pas bien comment ça peut arriver. Alors j'espère en rester loin, faire mon blog, me connecter sur HC et lire mes blogs fétiches avec toujours autant de plaisir.

    Bises

    Julie.

    (PS : Je suis une adepte de ton blog, d'ailleurs.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai été loin, et d'une façon j'ai encore une certaine distance face à tout ça. Mais c'est arrivé plus d'une fois que je tombe sur des guéguerres, des petites réflexions. Pas liées à moi (heureusement), mais c'est dommage. Cela doit rester un lieu de partage et non de "guerre"

      Merci !

      Supprimer
  4. Tu as tellement raison louloute, tellement raison...

    Tu sais, on va nous jalouser hein, on devient influentes toi et moi.

    HAHAHA

    Poutoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, c'est pour ça que ça me fait peur lol
      Mais c'est bon ma chérie, notre couple (toi+moi) est assez fort, on s'en sortira

      Ha ha ha :p

      Supprimer
  5. Ahah Toi aussi tu as été sur des BBS ? Enfin, un. Moi c'était un belge (Ivy, et toiii ??). Et puis comme toi, j'ai arrêté. Et je suis même sorti avec un mec rencontré dessus (qui me tournait autour depuis bien 2 ou 3 ans quoi) (ouais, je suis restée longtemps sur ce site, en fait Ö. J'ai commencé au lycée ^^).

    Et tu sais quoi ? Bah tes 400 abonné(e)s, tu les mérite. Voilà. BIS♥UN♥URS P♥WA. Nah.

    RépondreSupprimer
  6. PS : Andreia a raison. On (je ?) vais finir par vous détester ! (ou pas)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été sur Ivy oui et sur un autre plus connu
      Peut être on s'est déjà vue alors ?
      Le monde du web est tout (trop) petit

      Merci petite Lilith, comme je disais a Andreia si on additionne nos forces on sera plus fortes que toutes !

      Jamais on ne nous détestera mouhahaha

      Supprimer
  7. Je suis on ne peut plus d'accord avec toi. j'ai toujours tellement de mal à comprendre "pourquoi". Pourquoi les gens se prennent tellement la tête avec les blogs. Pour moi c'est et ça restera un amusement, une sortie du quotidien. Et d'ailleurs je ne fais des articles que quand j'ai le temps et quand l'envie me prend. Je ne comprends pas l'intérêt de se prendre autant la tête avec quelque chose qui à la base est censé être récréatif. il y a tellement plus important dans la vie, tellement plus de projets où mettre son énergie au lieu de la dépenser dans des prises de tête :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je disais plus haut, j'adore bloguer, ça me passionne vraiment. Mais toutes ces mesquineries, ça me lasse et ça me déçoit...

      Supprimer
  8. Je suis d'accord avec toi, ce n'est qu'une gloire éphémère et virtuelle. Avoir des amis et des fans, c'est bien, ça fait plaisir, mais ça ne remplacera jamais la "vraie" vie. Moi je suis là pour bloguer, parler d'un truc qui me passionne, de choses qui me tiennent à coeur, mais en dehors, j'ai besoin de me retrouver dans mes bouquins, avec mes amies, ma famille, de sortir... Je passe énoooormément de temps sur le net, parce que je n'ai pas beaucoup de relations à Paris, mais dès que je rentre chez moi, je sais que ce que je vais vivre auprès de mes proches vaut bien plus que tout ce que je pourrai vivre sur mon blog et autour de ce blog, même si je l'aime et qu'il fait aussi partie de ma vie, quelque part... J'en ai besoin pour exprimer ou partager des choses que je ne peux pas exprimer ou partager dans ma vie de tous les jours. Ce qu'on vit sur les blogs est très enrichissant et on rencontre des gens sympas, mais il faut se méfier d'Internet. C'est tellement vaste. Savoir que n'importe qui peut venir te voir et te chercher des ennuis, c'est un peu flippant. Je préfère donc garder une certaine distance (même si ça ne me dérangerait pas de rencontrer certaines blogueuses en vrai), tout en me faisant plaisir.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Odile!! Ho lala que ton histoire me rappelle des choses!!! Je me rend compte que moi, je met de plus en plus de coté mes blogs car sur le net les gens se permettent tellement de chose qu'ils ne feraient pas dans la vie et n'hésite pas à user de méchanceté!!! Mes blogs aujourd'hui me servent surtout à me faire plaisir et à montrer ce que j'aime faire! Après ça plais tant mieux, ça plais pas tant pis!! Il me permettent aussi de partager avec ma soeur (Zalla) et ma famille qui habite loin de moi...

    Pitier ne ferme pas ton blog car moi j'y prend plaisir à te lire!!! Oublie les imbéciles et les mesquineries... Les jaloux tu en trouveras partout même dans la vrai vie ;)

    RépondreSupprimer
  10. @Evalia:
    Oh non non je ne compte pas fermer. Et pour le moment j'ai eu beaucoup de chance j'ai été épargnée de tout ça. Jusqu'a présent je ne suis que spectateur, mais je me doute qu'un jour ça arrivera et j'espère que je saurai me protéger comme il faut.

    RépondreSupprimer
  11. Ce qui est chouette c'est qu'on voit dans ton blog que tu te prends pas la tête, tu fais ça parce que ça te plait. Je trouve dommage aussi que des tensions puissent naitre alors qu'à l'origine on fait ça pour se détendre et s'amuser.
    Tout ça pour dire que je suis totalement d'accord avec toi, tu as tout à fait raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je le fais par plaisir, sans essayer de rentrer dans des cases :)

      Supprimer
  12. Ton article a tout dit je crois :)
    Souvent, bien cachés derrière leur PC, les gens se comportent totalement différemment, et c'est si dommage...
    J'avoue que pour ma part, je suis une totale inconnue, et cela tient sans doute au fait que je ne me situe dans aucune catégorie populaire, et que fuis facebook (et que suis timide aussi..hum,hum, bref) et quand je vois certaines discussions, c'est peut-être mieux comme cela.

    Et une chose est sûre, si un jour on "t'attaque", je pense que toutes tes lectrices est abonnées te soutiendrons, même si, bon, c'est triste d'en arriver là pour des choses si futiles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En général je prends peu de partis, donc je ne pense pas être un jour la cible de quelque chose. Je mène ma barque tranquille. Mais il ne faut jamais jurer de rien :)

      Supprimer
  13. Salut !
    Super article ;) il en fallait ça fait du bien des articles qui nous font remettre en question.
    Mon expérience avec le net et bien comme toi premier appart seule, loin des amis de la famille. Je me suis inscrite sur Badoo (pas glorieux je sais ) mais après de multiples rencontres j'ai enfin connu mon Mr R à moi, ensemble depuis 1 an (Youpi!)
    Puis un jour, à force de lire les blogs (le tien) je me suis dit pourquoi pas moi ? je suis toujours partie à gauche, à droite pourquoi ne pas en faire profiter tout le monde?!
    J'ai créer Bull'Elodie c'est mon cocon à moi ou je dit ce que je veux mais c'est aussi un bon moyen pour partager avec les autres.
    Je veux surtout avoir des échanges, apprendre des autres,blogueuses, ...
    C'est comme ça que je vois les réseaux sociaux et quand on viendra me faire ch... alors que je n'ai rien demandé, je pense que je me remettrais en question.
    Pour l'instant je débute (pas de quoi être jaloux de ma situation)
    http://bullelodie.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tout le monde a commencé comme toi, et certaines se sont perdues en chemin :)

      Supprimer
  14. J'ai adoré ton article , il m'a rappelé plein de choses que j'ai moi même vécu sur certains sites/forum . J'ai l'impression que sur le net tout est exacerbé en fait et ça vaut aussi pour la méchanceté des gens. C'est bien plus facile de critiquer de façon négative caché derriére son pc . Je pense que certaines personnes se taisent dans leur vie de tous les jours alors elles viennent sur le net cracher leur venin ! Et comme tu l'as justement souligné , il y a aussi beaucoup de gens qui ne vivent qu'à travers cette vie virtuelle et qui sont dans la réalité souvent trés seuls .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça: des supers héros derrière un PC...

      Supprimer
  15. Interessant comme reflexion !
    Je communique sur mes articles par Twitter / Fb et HELLOCOTON Mais n'ai encore jms participé à des évenements de blogueur et ne connais pas la gloire cybernétique. Donc tout va bien pour moi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci merci :)
      Tu auras peut être l'occasion de faire tout ça ?
      C'est très gai, mais il faut penser au revers de la médaille

      Supprimer
  16. Très bon article, pour ma part depuis que j'ai mon blog le seul et unique réseau social sur lequel je suis c'est HC, je passe de temps en temps vers twitter et FB, mais rien à voir avec avant!
    J'aime le pays des bisounours qu'est le monde d'HC, pour l'instant je n'ai encore eu aucun souci, je ne suis certainement pas assez connu...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas eu de soucis non plus (heureusement !!), je ne fait que dénoncer ce que je lis :)

      Supprimer
  17. Merci pour cet article qui m'a beaucoup fait réfléchir... Pour moi tenir mon blog m'apporte beaucoup, ça me fait du bien de partager mes humeurs et mes aventures avec d'autres. Je suis contente quand je vois que j'ai une abonnée de plus, ou pas mal de lectures sur tel ou tel article. Par contre je n'imaginais pas qu'il pouvait y avoir ce mauvais côté dans la blogo, et franchement je ne suis pas sure d'être prête à entendre des méchancetés de personnes qui finalement ne me connaissent pas plus que ça. En espérant que ça n'arrive pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien ! :)
      C'est comme dans tout, ya du bon et du mauvais. Il faut faire le tri

      Supprimer
  18. Très sympa cet article! Mais oui je pense que la frontière est mince quand une blogueuse devient influente ca change peut etre plein de trucs... moi j'ai pas ce souci et j'en suis ravie! je blogue par plaisir, par envie juste comme ca parce que j'aime ca!

    RépondreSupprimer
  19. Tout cela est très vrai, il faut prendre du recul face à la toile, je blogue depuis 5 ans, j'ai connu les forums avant et j'ai trouvé cela dure, on se retrouve vampirisé par le coté anonyme et rien ne semble impossible, on aime, on déteste trop facilement, le blog c'est plus facile, enfin je crois. J'ai fait de très belles rencontres avec des blogueurs, de belles amitiés sont nées des hasards, des clics d'un soir, de liens en liens soudain on tombe sur quelqu'un qui nous parle, d'une manière ou d'une autre. Et il y a les autres ceux qui oublient, ceux qui trichent aussi, et on apprend à prendre le temps de la découverte. J'ai bien l'impression d'être presque hors sujet là, pas grave, ton article m'a parlé, je l'ai trouvé sincère. Merci pour ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne t'ai pas trouvé hors sujet :)
      Ca complète bien ce que je disais ^^

      Supprimer
  20. Merci pour ce petit témoignage plein de lucidité,
    En effet internet est un remarquable outil qui se transforme vite en piège si l'on n’y fait pas gaffe.
    Facebook pour moi a été un espace qui m'a permis de reprendre des nouvelles de personne que j'avais perdu de vu, voire de renouer des liens. Mais il faut faire attention à ne pas tomber dans le voyeurisme (et pourtant qu'est-ce que c'est tentant... ;)
    Je pense que le plus grave pour certaine personne c'est de vivre uniquement à travers internet, parce que c trop facile. C plus dure de prendre son téléphone ou d'aller voir la personne en vrai, c se confronté a de possible difficulté, et pourtant le bonheur est derrière toutes les portes suffit juste d'avoir le courage de les ouvrir^^.
    Je viens de passer 2 semaines sans internet, et... juste qq pensé (je peux pas voir le blog d'Odile :p lol), mais sinon j'ai vu que ma vie étant bien rempli cela ne me manquait pas plus que ça. Internet peut-être une drogue, à chacun de connaitre ses limites, sinon la cure de désintoxication s'impose : vacances sans PC ;)
    Encore merci pour ce genre de sujet réflexion/débat ça donne du relief au blog^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà je suis plutôt d'accord avec toi
      Et de rien pour ce genre d'article/débat ^^

      Supprimer
  21. Une phrase est devenue mon éthique : le virtuel reste du virtuel, et une traversée du désert récemment m'en a bien fait ressentir au plus haut point. Le problème des pseudos relations humaines sur le web c'est l'anonimat : qui se cache réellement derriere un pseudo ?! As tu vu le documentaire catfish? Excellente réflection...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis anonyme, et c'est vrai que j'aime ça. Mais plutot parce que j'ai tellement peur de rencontrer les blogueuses et d'être déçue...
      Je n'ai pas vu ce reportage, je peux le regarder où ?

      Supprimer

Toi aussi, laisse traîner ta plume !