jeudi 12 juillet 2012

Tout est question d'équilibre.

Je ne dois pas être la seule, qui ai beaucoup apprécié un des derniers articles de "DeToutetDeRien". Tu sais, cet article sur le bonheur. Oui forcément, ce n'est pas étonnant que j'ai été interpellée, étant donné que depuis un an, via ce blog, je traite du sujet en retournant tous les méandres de mon cerveau. Je l'ai abordé à plusieurs reprises, de façon anodine, de façon plus scientifique, plus créative. Jusqu'à ce que je me lève un matin il y a une semaine, en me rendant compte que j'étais heureuse. Comme ça, sans crier gare. Je me suis dit "Tiens, c'est drôle, je suis heureuse". Et ce sentiment ne me quitte pas depuis. Un peu comme quand tu sors avec un nouveau garçon et que tu as les papillons dans le ventre, et bien moi c'est presque pareil sauf que j'ai décidé de sortir avec ma vie.


Le rapport avec ce fameux article ? C'est qu'elle a utilisé une phrase, qui m'a beaucoup marqué et avec laquelle je suis "on ne peut plus" d'accord. "Pour être heureux, il faut en avoir envie". Et c'est à ce moment là, que PAF, ça a fait des chocapics en pépites de chocolat. La vérité, c'est que je ne me suis pas réveillée un matin en étant heureuse, mais je me suis réveillée un matin en voulant être heureuse. C'est ce qui a fait toute la différence. J'ai attrapé le taureau par les cornes et j'ai agis. Comment ? Simplement, j'ai décidé d'activer toutes les sphères de ma vie qui allait me permettre d'y arriver. Simplement, j'ai décidé de trouver mon équilibre et de le garder. Parce que pour moi, le bonheur, c'est avant tout un état d'équilibre. Un peu comme un régime. Et puis tu sais bien, les régimes, ça me connait.

J'ai déjà utilisé cette métaphore, être heureux, c'est être au régime du pessimisme. Il ne faut pas que manger 5 fruits et légumes par jour. Il faut aussi se faire plaisir... C'est un travail de tous les jours. Autrement dit, rien ne sert de courir, il faut partir à temps. J'ai toujours eu tendance à être un gros lièvre, à courir derrière le travail, l'argent, les amis, l'amour, la famille, en me mettant une pression de dingue.... Mais aujourd'hui, j'ai enfin compris que son bonheur, il faut le cultiver chaque jour, petit à petit. Devenir une tortue. Capitaliser lentement les moments importants de sa vie et bien s'en souvenir. Etre heureux et le crier. Hurler sa joie.

Tu vas surement me dire que non, c'est pas trop bien de crier sa joie, qu'il faut penser aux malheureux dans le monde, à Fukushima ou aux rescapés du 11 septembre. Oui, mais non. On vit dans une société où à longueur de journée on te demande de réussir, et le jour où tu réussis on te dit, "Pssst, chuuut, penses un peu aux autres qui n'ont pas ce que tu as". Tu ne penses pas que ça sonne faux ? Moi, c'est terminé, je ne veux plus vivre comme ça. Me sacrifier pour les autres, attendre cette reconnaissance. Parce que tu sais quoi ? Elle ne viendra jamais. Comment penses-tu pouvoir être heureux, si à longueur de journée tu te répètes qu'il n'y en a pas assez pour tout le monde ou que ta réussite tu ne la dois qu'à la chance ? (coucou, demain c'est vendredi 13)

Je pense simplement, comme DeToutetDeRien, que je suis responsable de mon propre bonheur. Mon travail, c'est moi. Me sentir bien et heureuse, c'est devenu ma priorité. Et tu sais quoi ? Ce n'est pas de l'égoïsme, c'est du bon sens. Simplement parce qu'il parait que quand on s'aime soi même, on peut enfin donner correctement aux autres.

♥ ♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 commentaires :

  1. Contente de voir comment tu arrives à prendre le bon côté de la vie. J'arrive à faire de même de temps à autre mais ce n'est pas toujours facile :/

    Sache que sa propre reconnaissance est toujours meilleure que celle qu'on attend des autres. Fais les choses pour toi, pour ton bonheur et tu sera heureuse de ce que tu es et de ce que tu es capable de faire ! :)

    Les petits bonheurs de la vie c'est savoir être heureux pour quelqu'un qui atteint le bonheur :)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, ça me fait très plaisir ce que tu dis.
      Je suis sure que tu peux y arriver aussi :)

      Supprimer
  2. Tu n'imagines pas a quel point je suis heureuse de voir les répercussions qu'a cet article, que j'ai rédigé sur un coup de tête, juste pour exprimer ma vision du bonheur, ma manière d'y arriver...
    Et c'est vrai que cette phrase est essentielle pour moi. Tous ceux qui sont heureux l'ont voulu (et tous les gagnants ont joué, toussa, toussa...), et s'en sont bien souvent donné les moyens. Le seul fait de voir la vie d'un autre angle participe souvent au bonheur! Le fait de dépasser un peu ses limites aussi, comme tu en avais parlé dans un de tes articles, où tu nous expliquais que tu avais découvert ton quartier en allant un peu plus loin, et que cela t'avais rendu heureuse. Quand on va un peu plus loin, qu'on dépasse ses limites, physiques ou psychologiques, on est bien souvent récompensés par une bonne dose de bonheur...
    Tu en es la preuve et rien ne fait plus plaisir à voir! Tu étais pleine de doute, tu t'es dépassée et a beaucoup appris sur toi, tu commence un nouveau job, tu es heureuse quand tu te lèves le matin... A partir à la recherche du bonheur, on en revient heureuse! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien quand tu viens commenter ici, j'ai comme l'impression que tu me connais bien.
      Tu as mille fois raison et tu as vraiment bien fait de nous tirer cette petite sonnette: le bonheur vient de nous !

      Supprimer
  3. Et bien je n'ai rien à ajouter ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Roh, vraiment, qu'est ce que j'aime te lire hein !

    Moi, ça me met des papillons dans le ventre de lire un si joli article <3

    C'est TA Direction ;)

    Plein de bisous ma Pomponnette :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ouais ma bichette j'ai pèté les plombs sans abandonner ni baisser les bras !
      :)

      Supprimer
  5. Super ton article, ca donne à reflechir, merci ;)
    Et cette photo, sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci merci, be oui, parce qu'entre le soleil et la pluie, il y a surtout l'arc en ciel :)

      Supprimer
  6. Tu as tout dit... Et de lire que tu as cette envie d'être heureuse, ça me donne le sourire au moins jusque demain matin ! C'est vrai que c'est avant tout une décision personnelle, ce choix d'accepter le bonheur, et de laisser de côté ce qui pourrait le parasiter...

    Pour le moment j'ai encore un peu de chemin à faire pour en arriver à ton état d'esprit, mais quelque chose me dit qu'en Septembre, les choses changeront pour moi aussi (méga suspense mystérieux de la mort)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooouuuuuhh!!! J'espère que tu me raconteras !!!

      Supprimer
  7. Pas grand chose a rajouté ...seulement qu'entre toi et detoutderien, le bonheur expliké comme celui la me fait grandement du bien.
    Ton article me conforte dans les choix perso que j'ai fu faire avec les conséquences qu'ils comportent.
    Dans ma vision de la vie qui inclus amis, famille etc.
    Merci a toi, a vous 2.
    J'avais retenu la phrase " le sourire amène le sourire" de detoutderien, je retiendrais " le bonheur se cultive un peu chaque jour" de toi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, c'est mportant je pense, de ne plus attendre une source extérieur pour être heureux ( argent, famille, travail,...). Le bonheur vient de soi :)

      Supprimer
  8. C'est vraiment un plaisir de te lire à chaque fois, et tu nous fais réfléchir, et tu nous donnes tellement envie de réfléchir sur nos propres vies aussi !!! Bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est un plaisir pour moi de savoir que je peux vous faire réagir :)

      Supprimer
  9. Tu sais, ma psychologue m'a dit un jour que je devais devenir un peu plus narcissique, pas dans le sens 'narcissique qui ne pense qu'à elle et pas aux autres', mais dans le sens où je devais m'aimer plus. Et je suis sincèrement convaincue qu'elle a tout à fait raison. Depuis quelques années, j'ai décidé de savourer tous les petits bonheurs qui s'offrent à moi. Même si je suis très anxieuse de nature, que je perds souvent mon sang froid, que je suis très pessimiste, il y a toujours une petite chose (voire plusieurs) qui me font sourire dans la journée. Ton article et celui de Stéphanie me font me rendre compte que souvent j'oublie ces petits bonheurs qui sont là au quotidien. J'essaie de savourer l'instant présent, de prendre ce qu'il y a à prendre, et d'essayer enfin de vivre pour moi, et non pour les autres.
    Merci encore pour cet article ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça viendra, le monde ne s'est pas fait en un jour

      Supprimer
  10. Mais bien entendu qu'être heureux ne signifie pas être égoïste, bien au contraire ! Quand tu es heureux, tu rayonnes et ceux autour de toi reçoivent un peu de cette lumière et s'y réchauffent. Quand tu es heureux, tu as envie que tout le monde le soit et tu commences à donner :)
    Ton article fait vraiment du bien, j'aime te voir avancer ainsi sur le chemin du bonheur !

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cet article qui me fait encore une fois réfléchir sur cette quête du bonheur que j'ai du mal à trouver. Je pense que je suis trop impatiente et anxieuse, et tu as raison : il faut essayer de devenir la tortue. C'est long et ça demande beaucoup d'énergie. Heureusement qu'il y a tes articles pour me rebooster ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui c'est un travail patient de tous les jours :)

      Supprimer
  12. Tu m'ôtes les mots de la bouche ! C'est une "philosophie" que j'essaye d'appliquer tant bien que mal depuis l'année dernière et pour le moment ça me réussit pas trop mal d'être un peu plus "égoiste" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis ça fait du bien de prendre soin de soi :)

      Supprimer
  13. Ouah... Bravo, d'avoir réussi à poser les mots. Les vrais, ceux qui résonnent pendant de belles minutes, inlassablement. Merci pour ce très bel article !

    RépondreSupprimer
  14. Penser à soit à son bonheur au joie que l'on peut se procuré ça peut partir de rien comme de tout !
    Bravo pour ce post !

    RépondreSupprimer
  15. Ohhh comme tu as raison! J'aime lire qu'il ne faut pas culpabiliser d'être heureux ou de ne pas être dans la mouise. J'ai aussi décidé, par un beau jour de printemps, d'arrêter de rendre des comptes, de culpabiliser parce que je ne suis pas SDF, que je suis en bonne santé et parce que j'aime la vie!
    J'ai envoyé bouler tous les rabats-joie et je fais plaisir autours de moi mais sans me forcer, juste parce que c'est un élan du coeur et non un du.
    J'aime ce style de vie et je m'y épanouis ...c'est une phylosophie voilà

    Bravo et au plaisir de te lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà c'est un peu ça. Trop de pudeur, tue la pudeur ! Soyons heureux et puis c'est tout !

      Bisou !

      Supprimer

Toi aussi, laisse traîner ta plume !