mardi 31 juillet 2012

Trucs et Astuces ★ Les bons plans de NPA Belge

Il y a peu de temps, une gentille Anne Onyme m'a demandé via ma page de contact de faire un petit article de bons plans shoppings spécial NPA Belge. Alors moi, comme je suis à l'écoute très proche et très attentive de mon lectorat, et bien je m’exécute. Mais d'abord, je voulais te dire, que je suis très touchée qu'on me nomme NPA. Il est vrai que je le me suis auto-proclamée dans cet article, mais en vrai, dans la vrai vie réelle, je ne pense pas être the best of the best. Tu sais moi je n'ai que 2 plaques de stamping Essence et une petite 60aine de vernis. Je suis une trouillarde de l'achat sur le net, donc il y a plein de bonnes adresses que je ne teste pas, et qui sont pourtant plébiscités par toutes les nailistas de la planète. Donc que tu me fasses confiance, en tant que NPA aguerrie, ça me procure du bonheur dans mon petit coeur. Mais passons aux vrais infos, celles là qui t'intéressent.

Bon plan n°1 // La Pshiiit Boutique, webshop

Pshiiit, on ne la présente plus. C'est notre grande gourou à toutes. Aussi, quand elle a ouvert sa boutique il y a quelque mois, ça a fait un boum sur la planète NPA. D'autant que Pshiiit, elle se décarcasse pour nous trouver des marques venues d'ailleurs, et des produits très originaux (comme récemment sa panoplie d'accessoires pour faire ses vernis sois même). En tant que nailista, bien sûre j'ai testé ! Cependant, mon coeur de Belge doit l'avouer, je suis un peu déçue par les frais de port un peu élevé (Camille si tu me lis, coucou !). Je pense simplement que la Belgique est le trou de souris du monde, et qu'on est hyper mal desservi niveau poste, taxe, frais de port, douane et tout le tuttim. Ce qui explique ma méfiance des achats web. Je profite dorénavant des week-ends chez mes parents (qui vivent en France), pour me faire livrer mes précieux.... Même si parfois ça peut mettre des mois avant que j'y aille.



Bon plan n°2 // Bec et Ongles, webshop

Au début, je n'osais pas commander. Simplement parce que je ne jurais fidélité qu'à Camille. Puis, j'ai vu que Bec & Ongles et Pshiiit Boutique se complétaient quand même assez bien. Dans le sens qu'elles ont des marques différentes. Par exemple je suis fan des Models Own, en vente à 5€ chez B&O ( même si je sais qu'ils sont très chimiques). L'avantage de B&O, c'est quand même son option Mondial Relay, qui me permet de faire livrer mes vernis dans une librairie relai agrée pour seulement 3€50. Comme je vis à Bruxelles j'ai l'embarras du choix au niveau des points de retrait. Avec le système de parrainage, on bénéficie assez vite de pourcentage sur la commande, en tant que parrain et en tant que filleule.



Bon plan n° 3 // Beauty Bay, webshop

C'est là que j'achète mon Sèche Vite. Bien que j'ai appris récemment qu'il était hyper toxique, alors même si hyper efficace, je ne pense pas que je le rachèterai. Sur Beauty Bay, on a les grandes marques connues comme Essie, OPI,... Le top du top, ce sont les frais de port gratuit. Tu l'as compris, ça reste quand même un critère number one chez moi. Simplement parce que quand tu achètes 2 vernis pour 30 euros, tu n'as pas envie de rajouter 8 euros de frais de port. M'enfin, comme Beauty Bay à l'air d'être une "grosse boite", je commande très peu, je préfère encourager les copines qui débutent, les p'tites boutiques quoi.




Bon plan n° 4 // Kruidvat.

Le Kruidvat, autrement dit le Di Néerlandais, vend toutes les marques petits prix comme Essence, Catrice, Gosh,... Autant dire que rentrer dans ce magasin, c'est l'ile de la tentation. Cependant, j'ai remarqué que certains Kruidvat sont désavantagés par rapport à d'autres. Par exemple, celui en bas de ma rue est souvent vide de vernis, et le corner Essence est tout petit. Au contraire, celui de l'Esplanade de Louvain La Neuve, est juste immense. C'est là que j'ai pu acheté mon kit stamping, ainsi que des bâtons d'huile cuticules ou autres nécessaires de soin à ongles.


Bon plan n° 5 // Le Hema.

Ce magasin je l'adore. Et pas que pour les vernis. Je trouve qu'ils ont toujours une longueur d'avance en ce qui concerne les modes. Par exemples, là ils ont sortis leur kit de rentrée, et il y a plein de joli masking tape pour pas cher du tout, nous blogueuses, on sait que c'est dépassé sur le net, mais pas le commun des mortels ! En ce qui concerne les vernis, c'est vrai qu'au niveau de leur durée de vie, ils sont pas top, mais ce que j'aime, c'est qu'ils changent très souvent leurs collections, il y a toujours des petites exclus, et ça c'est top. J'adore leurs bases coat aussi, j'en ai deux, et j'en suis très contente. Pareil pour leur dissolvant doux que je trouve génial. Par contre, point de vue toxicité c'est mystère et boule de chewing gum... Il faudra repasser.


Voilà chère amie, dans les grandes lignes tous les endroits où j'achète mes petits précieux, mes bases, mes soins. D'autres NPA m'ont parlé de Transdesign, mais je n'ai jamais testé, simplement parce que j'ai l'impression que c'est le Far West, et je te l'ai dit, moi je suis une trouillarde. Récemment j'ai reçu un super colis d'anniversaire en provenance de chez Paris XL, ils ont sortis leurs propres marques de vernis et j'en suis plutôt contente. Ils ont aussi entre autre la meilleure crème du monde pour les mains : le Baume du Jardinier.

N'hésites pas à partager toi aussi tes bons plans !

★ ★ ★

PS: tu as cliqués sur les photos pour le lien des boutiques ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 30 juillet 2012

Concours ★ The 900.

On l'attendait tous et le voilà arrivé, le concours des 900 abonnés Hellocoton... Ouais bon je t'avoue, je l'attendais plus que toi et je t'ai un peu bassiné avec, c'est normal j'étais tellement contente de pouvoir te dire merci comme il faut ! Oui, je voulais en profiter pour te remercier de me suivre, de me lire, de répondre et d'animer ce blog. Merci pour toutes les gentilles choses que tu peux m'écrire, de ton soutien et de ta fidélité. Je suis du genre à zapper les concours, tout simplement parce que je suis vite dépassée par les évènements mais ce n'est pas pour ça que je t'oublie ou que je ne pense pas à toi. Que du contraire ! Aussi, quand Caroline de l’Étincelle Gourmande m'a proposé un partenariat pour un de mes concours j'ai de suite pensé à toi et j'ai sauté sur l'occasion.

Quoi ? Qu'ouïe-je ? Qu'entends-je ? Qu’acoustiquais-je ? Tu ne connais pas Caroline ?

Allez je t'explique, Caroline c'est une jeune créatrice de bijoux en pâte fimo (ou polymère). Elle crée des jolies choses gourmandes et girly. Hier, sur la Sunday Nail Battle, je portais un de ses créations, la bague Biscuit. Donc quand elle m'a proposé de vous faire gagner un lot de sa boutique j'ai eu vraiment du mal à choisir tellement tout ce qu'elle faisait était joli. Puis moi, je suis une fille, alors les bijoux j'adore ça ! Mais, j'ai pu choisir et j'ai trouvé quelque chose de magnifique. Une parure sautoir et boucle d'oreilles macaron navy. Je l'ai trouvé juste sublime et super originale de part son côté bleu marine. 

Je te la montre en photo puis je t'explique les modalités du concours.




Pour participer et gagner cette jolie parure c'est très facile

1. Ce concours n'est ouvert qu'à mes abonné(e)s Hellocoton, beh oui, parce que je fête les 900 (qui ont été légèrement dépassé). D'ailleurs, à cet instant T, si tu es arrivé après ces 900 quelques là, c'est pas de chance, tu essaieras la prochaine fois. La dernière personne prise en compte est Feel Good
Penses à me donner ton pseudo Hellocoton, histoire que je vérifie que tu y es bien, dans mes abonnées ;)

2. Tu dois habiter le Benelux, la Suisse ou la France Métropolitaine.

3. Tu connais la réponse à ces deux questions (et tu me la donnes ici en commentaire) :
" Quel est le nom de la boutique de Caroline ? " (faciiiiiiile)
" Décris moi au moins un bijoux de la collection Retro de la boutique de Caroline"
(et on ne copie pas sur ses petites copines !!!)

4. Tu as une adresse mail valable et tu viendras vite te déclarer quand tu auras gagner le lot (simplement parce que je pars en vacances et que je voudrais te l'envoyer avant mon départ, donc si tu ne te manifestes pas, je devrais penser à une autre heureuse gagnante)

5. Tu réponds bien à tous ces critères, sinon je ne valide pas ta participation.

Le concours se termine le vendredi 03 août à 23h59.
La gagnante sera tirée au sort via Maitre Randomizer.

Bonne chance !

 ★ ★ ★

PS: même que tu peux suivre Caroline sur Twitter, et si tu le fais, c'est encore plus top !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 29 juillet 2012

The Sunday Nail Battle ♥ Ice and Candy

Comme je te le disais la dernière fois, avec Andreia on a toujours des idées de fou pour les Sunday Nail Battle, mais dès que je dois passer à la réalisation, je me réjouis moins. Je pense toujours avoir des idées mais que nenni, et celles ci arrivent toujours en dernière minute. Heureusement là, je savais quoi choisir comme vernis, car il y avait encore des "non-testés" dans ma petite collection (et oui). Donc j'ai sorti le Essie Mint Candy Apple plébiscitée par toutes les blogueuses qui se respectent et reçu généreusement de Andreia pour mon annif, et le Models Own Pink Fizz acheté lors de ma dernière commande Bec et Ongles.

D'abord, j'ai pris un peu peur quand j'ai posé le Mint, car je trouvais qu'il s'appliquait difficilement lors de la première couche. Heureusement la deuxième couche a bien fait son travail, additionné à mon addiction pour le Sèche Vite. Addiction que je devrais arrêter, oui je sais, vu la chimicité du précieux. Ensuite, j'ai crains aussi que les paillettes du Pink Fizz ne seraient pas assez couvrantes, mais que nenni, elles jouent vraiment bien leur rôle de dupe Rosie Lee // Butter London (oui parce que c'est dans ce but que je les avais achetées), et en 3 jolies couches, mon ongle est recouvert. Pour finir, je me suis enfin laissée aller à un full stamping rayé. J'ai très bien réussi la main photographiée (la gauche) mais j'ai un peu galéré pour la droite.

Et voili voilou, des rayures, des paillettes (notre contrainte) et ça fait des ongles acidulés !

J'ai failli oublié de te parler de ma magnifique bague, elle vient de la gentille Caroline créatrice de la boutique l'Etincelle Gourmande. N'est ce pas qu'elle est magnifique ?

Allez hop, à vos défis !

Ice and Candy





The Sunday Nail Battle // Happy Birthday to Pshiiit

La semaine prochaine est une semaine bien spéciale, car le mardi 07 août c'est l'anniversaire de notre NPA préférée, Melle Pshiiit ! Aussi, pour lui rendre hommage, la remercier aussi de tous ses jolis nail art, et lui rappeler surtout que c'est avant tout ELLE la source de notre inspiration verniesque, la Sunday Nail Battle du dimanche 05 août sera aux couleurs de Pshiiit.

Eclatez-vous, zéro contrainte, mais fêtez dignement l'anniversaire de Pshiiit !

Bon défi !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 juillet 2012

L'éloge du rien.


Il y a des jours, où on a rien à dire. Simplement parce que tout va bien et que notre vie est au plus calme. Mais dans le bon sens du terme. Ces jours là, où on se sent heureux et tout ce qui nous arrive c'est que du bonheur. Ces jours là, on voudrait bien pouvoir taper une révolte ou raconter nos dernières péripéties. On entre dans une conversation houleuse et on se tourne vers toi en te disant "pas toi ?", mais non, rien. Et tu te sens con. Ce qui est triste finalement, parce que je pense qu'on a plus tendance à partager nos malheurs, nos coups de déprime, nos coups de gueule et qu'on juge rarement utile de raconter que tout va bien.

Petit flashback.

Un jour, il y a longtemps, on discutait entre copines et j'ai noté qu'une d'entre elles parlait vraiment peu d'elle. Ce que je lui fit remarquer. 
" Mais en fait, tu ne parles jamais de toi ? "
" Beh non, parce qu'en fait, je vais bien, ma vie est vraiment super, et je me dis que ça n'intéresse personne..."
Sur le moment même, ça m'a un peu coupé la chique. J'ai pas trop su quoi lui répondre car de toute évidence, c'était un fait, un constat, et elle ne s'en plaignait pas. Mais cette conversation m'a marquée. Je me suis arrêtée, j'ai écouté les autres en me taisant. L'une parlait de son mec qui l'avait quitté, l'autre de sa dispute avec sa soeur, la dernière des mauvais points qu'elle avait eu en cours. Triste constat. On parlait de nos malheurs.

Plus tard, il n'y a pas longtemps, je discutais avec celle que j'appelle "ma mère spirituelle", pour me rendre compte tout pareil, que j'en connaissais peu d'elle. Ce que je lui fit remarquer.
" C'est marrant, je ne connais pas grand chose de toi..."
" Beh non, parce qu'en fait, tout va toujours vraiment bien, et je n'ai rien à raconter..." Pas de péripéties, pas de vilaines mésaventures, pas de ruptures, de faillite, de recherche de travail... Rien.

Tout récemment, j'ai fait cette expérience. Je vais bien.... Tiens.... JE VAIS BIEN. Je n'ai pas envie de me révolter contre un fait, je n'ai pas de gros coups de gueule, il n'y a rien qui me fait vraiment envie car j'estime simplement être comblée par tout ce qui m'entoure... Et je suis tombée dans ces fameux jours, où on a juste rien à raconter, parce que, tout va bien. Tu sais, j'aurai bien envie d'inverser la tendance, parce qu'après tout, ici je veux qu'on se sente bien. Que ce soit un peu, le blog du bonheur. Mais qui me dit que toi derrière ton écran, tu vas pas te dire que c'est vraiment trop injuste ? Que cet étalage de bonne humeur au pays des bisounours ça devient vraiment gavant ? Que franchement je pourrais un peu plus penser aux autres, ou être un peu plus pudique ?

Et là je me demande de quoi les gens se nourrisent ? Si vraiment, les conversations au top, sont celles où on se raconte tous nos petits malheurs. Où on sent qu'on guerroie et qu'on bataille contre le monde. Moi, j'ai plutôt envie de me sentir vivre dans ces moments inintéressant et joyeux qui ne me font rien raconter.

Parce que la conclusion de cet article, c'est que rien... Ben... c'est plutôt bien !


♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 24 juillet 2012

Restons légers.

Il y a des moments dans la vie, où j'ai l'impression que tout est grave. Tu sais ce sentiment étrange que quoi que tu dises, ou quoi que tu fasses, il faut que ce soit justifié, ou très intelligent. Moi l'intelligence j'aime pas ça. J'ai jamais aimé ça. Surtout j'ai jamais compris à quoi ça servait, à part pour briller en société. Et puis j'aime pas ça, briller en société. Du coup, comme je n'aime pas briller en société, je ne trouve plus jamais rien d'intéressant à dire. Je ne m'intéresse pas à l'actualité, je suis nulle en géographie, j'ai toujours pas compris le problème épineux de BHV en Belgique,... Et honnêtement, tout ça, ça m'ennuie.

 
Ca m'ennuie d'allumer la TV de tomber sur des infos et de voir encore et toujours des malheurs dans le monde, à croire qu'il ne se passe plus que ça et qu'on vit dans un monde de profonds pessimistes. Ca m'ennuie de connaitre le comment du pourquoi des guerres de religions. Ca m'ennuie de savoir quel est la capitale du Zimbabwé.... Mais ce qui m'ennuie le plus, c'est quand je suis sur le net et que je lis des articles tout aussi lourd de sens. "Ne regardez pas ceci, ne lisez pas cela, n'écoutez pas tel type de musique". Tu sais tous ces trucs qui font de toi un attardé. Donc j'ai listé ces choses, plutôt mauvaises, et je me suis rendue compte, que selon les critères de cette société, je suis une attardée, analphabète, glandeuse et médiocre.

Prenons mon profil (mais de face). Je suis styliste. J'ai donc fait des études artistiques. J'adore me peindre les ongles et je commence une collection de vernis. Je regarde toutes les émissions de TV Réalité avec beaucoup d'enthousiasme. J'écoute parfois Sexion d'Assauts. Je fais attention à ce que je mange, je lis tous les livres de chicklit, et j'adore trainé le soir sur le web. La pire des questions que l'on puisse me poser c'est "qu'est ce que tu as fait ce week end ?"  car dans 90% des cas, je répondrai "rien". Et oui, c'est effarant. Quand on lit tout ça, on me donnerait vite le QI d'une huitre, faisant de moi une personne complètement futile et dénouée de tout sens, voire inintéressante. Ennuyeuse ? Et pourtant...

Pourtant je ne me considère pas complètement attardée. Je deviens calée en vernis ou en beauté bio et ça a toute son importance pour moi, surtout sur la blogo. Je peux mener des débats avec démonstration à la clé et "enflammation" en direct si nécessaire. Avant le stylisme j'ai fait l'école option Math. Je parle 3 langues. Je lis des livres de psychologie et je suis abonnée à la bibliothèque. L'information, c'est comme les chiffres, on la fait parler et on la travaille comme on veut.

Je pense que la vie, c'est simple comme un article de Rose Cocoon, et qu'on passe déjà la majeur de notre temps à nous la compliquer. "Regardez Secret Story, c'est abrutissant. Écouter du rap, c'est mal. Avoir un blog beauté, c'est futile. Ne pas savoir ce qu'il se passe au Moyen Orient, c'est aberrant. Perdre son temps sur le web alors qu'il fait beau dehors, c'est nul. Manger des frites, c'est mauvais,..." Il ne s'agit pas que de faire ce qui nous plait, ou se déresponsabiliser de ses actes, mais de ne plus en avoir honte. La liberté, c'est de faire des choix et de les assumer. C'est de pouvoir se faire du bien simplement. C'est ressentir ce sentiment de plénitude et de douceur que t’apporte les choses simples de la vie. Pourquoi toujours se culpabiliser de tout ? Dans le fond, on en revient à la question du bonheur...

... et moi tout ce que j'ai envie de dire c'est "restons légers", surtout si ça ne nuit à personne.

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 22 juillet 2012

The Sunday Nail Battle ♥ Summer Nails

Donc, comme d'hab, avec Andreia, à chaque fois qu'on propose un thème pour une Sunday Nail Battle je suis toujours emballée par le thème choisi, et à chaque fois, 2 jours plus tard, je me rends compte que je n'ai aucune idée de ce que je vais faire. Soit parce que finalement je ne suis plus dans le mood du thème, soit parce que je me rends compte que quand même, 60 vernis pour une NPA c'est vraiment pas beaucoup. A chaque fois, je traine et je traine encore sur le blog de Pshiiit, à la recherche d'une idée sensass', puis je fouine sur Pinterest, puis je pousse des cris de douleurs et de désespoirs sur Twitter. Jusqu'à la veille du défi, où je trouve en général THE idée. Cette fois ci n'a donc pas dérogé à la règle.

Alors que je cherchais des inspirations pour le boulot sur des sites internet, je suis tombée sur une sorte de "Mood Board" sur le thème des "Mexican Dead Head". Autrement dit, des inspirations vêtements basées sur les tête de mort du type Calavera... Ou Sugar Skulls si tu préfères. Je regardais donc ces images avec beaucoup d'entrain puisque ces têtes de morts sont en général très colorées, plutôt festives. Mexicaine quoi ! Et là, alors que je regarde ces photos, BIM!, je tombe sur une photo de nail art. Comme c'est un nouveau boulot, que je dois bien me tenir, et que je n'osais pas vraiment m'envoyer cette photo par mail, j'ai décidé de la prendre avec mon iPhone pour m'en rappeler au cas où je trouverais pas d'autres idées. (Tu vas me dire que ça ou le mail, j'aurai mieux fait de m'envoyer un mail....)

Evidemment, cette idée ne m'as pas quittée et j'ai décidé de la réinterprétée sauce Odile, avec ce super orange paprika que j'avais acheté en double pour la Happy Box et moi même. J'ai aussi pu tester mon nouvel A England Bridal Veil, qui est juste parfait pour des nail art, et le dotting tool récemment acheté chez Pshiiit. Pour le reste, j'ai sorti les dernières couleurs reçues de tout azimut pour mon anniversaire ( les Only you et Sinful Color présenté ici, et le Topper Effect Essence à paillettes multico'). Abracadabri, Abracadabra, j'ai dessiné mes petites têtes de mort, et voilà mon défi réalisé.

Une fois n'est pas coutume, toi tu postes le lien de ta manucure ici en commentaire, et moi je viendrai surement y jeter un oeil !

Bon Dimanche !

 ♥ Summer Nails  ♥ 









The Sunday Nail Battle // Ice and Candy

La semaine prochaine, dimanche  29/07, c'est Ice and Candy !
On orne ces ongles de jolis bonbons, de glace, de cupcake... .
La contrainte ? Qui dit Ice, qui dit Candy, dit paillettes à gogo !

Tu l'auras compris, on acidule ses ongles, et on les paillette au passage.

Bon défi !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 juillet 2012

Je suis une princesse en Twingo.

Cela fait 5 ans que je me rends au travail en voiture. 5 ans que je suis dans ma bulle, parfois dans les bouchons, avec ma musique à fond. 5 ans que je pollue, certes, mais 5 ans aussi que mes lieux de travail se trouvent à 8km de mon appart et qu'en voiture, je mets 10 minutes pour y aller (au lieu de 45 minutes en 2 bus et 1 tram). Aussi, quand j'ai appris que j'allais recommencer à travailler, évidemment j'ai pensé à reprendre la voiture, sauf que, étant intérimaire, je n'ai pas la chance d'avoir les mêmes privilèges que les autres employées, autrement dit, le parking est non-inclus. Et donc, j'arrive là où je veux en venir, cela fait 1 semaine que j'ai retrouvé la "joie" des transports en commun à Bruxelles.... En à peine 1 semaine, je regrette déjà mes 5 ans passés en Twingo.


D'abord, pour arriver au dit-tram, je dois marcher 10 minutes le matin. En somme ce n'est pas une réelle épreuve. Sauf que, on a beau être en plein mois de juillet, il fait à peine 17°c et il pleut... Enfin il pleut, autant dire direct, qu'il trombe ! Il faut donc marcher 10 minutes, sous la pluie, à une température ni trop chaude, ni trop froide. Dilemme : quoi mettre ? Quand on est en voiture, on n'a pas ce problème. Tu sors et tu re-rentres direct. En voiture, tu peux mettre des talons hauts, sans avoir le risque de te péter les chevilles. En voiture, tu n'as pas les pieds mouillés et tu peux opter pour les sandales même en plein mois de juillet pluvieux. 
Nostalgie n°1.

Ensuite, une fois arrivé dans le tram, tu rencontres des gens vraiment bizarres. Mais genre.... VRAIMENT bizarres. J'insiste, oui. Chaque jour j'ai droit à une série de fous qui parlent tout seul, atteint du syndrome de Tourette. Chaque jour, j'ai droit aux gens pas très propres, pas très "bon-odorant". Des gens qui se collent à toi, qui te regarde comme si toi, tu n'es qu'une personne normale et que c'est toi qui cloche dans ce tram. Autre exemple qui confirme mes dires, lundi matin en sortant du tram, les flics démarquaient la zone, je suis passée la dernière devant le ruban bleu, au sol, un bain de sang : 5 minutes plus tôt, une bagarre avait éclaté, un homme blessé grièvement à coup de couteau. De quoi bien démarrer sa semaine.... A cet instant, crois moi, tu préfères être dans les bouchons.
Nostalgie n°2.

Enfin, dans le tram, il y a un code bien particulier. Une règle ultime, que toi évidemment, novice des transports en commun tu ne connais pas. C'est pire qu'une règle, bien mieux qu'une loi, c'est un commandement qui dit quelque chose du genre "de la courtoisie tu n'auras pas". 
Contexte: tu rentres dans le tram bondé, les gens bizarres te regardent, on est coincé, on est serré. Puis, une personne se lève de sa place assise pour sortir. Alors toi tu regardes une de ces personnes bizarres de façon insistante parce qu'elle porte un énorme sac avec une énorme couette dedans. Tu la regardes d'un regard qui veux lui dire "regarde Madame, il y a une place assise pour toi et ta couette encombrante". Alors la madame bizarre elle te regarde l'air de dire "t'es bizarre toi"... Et là, une jeune fille entre dans le tram et va directe s'asseoir sur la place libre en rigolant. En toi même tu te dis que 1. la femme bizarre aurait du s'asseoir, 2. comme la femme bizarre n'a pas voulu s'asseoir ça aurait du être toi puisque tu étais là avant. Mais non... De la courtoisie tu n'auras pas....
Nostalgie n°3.

Tout ça pour te dire, qu'en Belgique, à la radio, à la TV, partout où tes oreilles trainent, on te rabâche de prendre les transports en commun, parce que la voiture c'est le mal. Parce que tu n'es qu'un pollueur. Parce qu'en prenant ta Twingo, même que si c'est une Eco², tu n'es qu'un vil personnage qui détruit la planète. Parce qu'en plus, si tu prends ta voiture tu auras droit aux bouchons et à t'énerver derrière ton volant. Et là je me dis quand même hein, faut pas pousser mémé. Je suis peut être une princesse, mais alors, une princesse en Twingo !

Personnellement, je n'aime pas prendre le tram, les pieds endoloris et trempés, coincées entre 2 syndromes de Tourettes, épiée comme de la viande et debout de surcroit.... Pas toi ?

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 17 juillet 2012

Thanks for this year

Aujourd'hui j'ai un an. Enfin, j'ai un an.... Mon blog a un an ! Tu dois sûrement t'attendre à ce que je fête ça en grande pompe et tout, avec concours à la clé ? Et bien non, rien de tout ça. Parce que mon année, je veux lui rendre hommage autrement. Pour une fois, je n'ai pas envie d'être un mouton, faire comme tout le monde. Non. Je veux juste lui dire merci. Lui écrire, simplement. 



Je me rappelle il y a un an, j'étais en colère contre beaucoup de choses. Contre mes 27 ans, contre les réseaux sociaux, contre mon ancien boulot. Je n'étais pas très bien dans ma peau, je venais de fermer mon premier blog, celui là qui portait mon vrai nom. Et puis, j'ai réfléchis. J'ai continué à traîner sur Hellocoton, sur vos blogs. J'ai lu vos articles, d'une certaine façon je vous ai envié. Alors j'ai réouvert un blog. Et cette fois là, je m'étais dit que je le ferais sans contrainte. Je voulais un blog qui parle de tout et de n'importe quoi, je voulais un endroit top sicrète, où je pourrais parler de ce que je veux. Peut être me cacher un peu aussi. Je voulais créer mon petit cocon. J'ai cherché des noms farfelues, les plus farfelues possibles. Je voulais quelque chose qui s'éloignait le plus de moi. Odile Sacoche, tartines et moi... Personne ne me reconnaitrait.

Au début, je postais des coups de gueules, que j'ai effacé par la suite. J'écrivais un peu n'importe quoi, je ne savais pas bien où j'allais. Mais je savais que bloguer c'était vital. Le premier jour où je me suis réellement ouvert à toi, c'était ce jour là. Je pense d'ailleurs que ce jour là, ça a été mon premier "succès". Puis, je me suis rendue compte de la puissance de mon bébé blog. Je pouvais toucher des gens, je pouvais m'ouvrir sans être jugée (et jusqu'ici, je ne l'ai jamais été). Et plus je bloguais, plus je m'ouvrais.

Petit à petit, j'ai fait des rencontres virtuelles incroyables, ça a commencé avec Nolita et D0mino, via le premier swap auquel j'ai participé. Petit à petit, moi qui n'avait pas de passion, je m'en suis découverte une hors norme. Deux à vrai dire: le nail art, et ce blog. Oui peut être que je suis devenue une no-life, oui peut être que je me suis créé un petit échappatoire, et certes, peu de gens de mon entourage familiale pourrait le comprendre. D'ailleurs, ce blog, je le mentionne, mais sans le mentionner. Ils ne savent pas ce qu'il se passe ici. Parfois je me dis qu'ils devraient, pour comprendre réellement qui je suis, parfois, je me dis que ce rôle d'incomprise me sert bien d'excuse.

En un an, j'ai vu des blogs grandir et grandir encore. Comme celui de Tête de thon qui à ouvert quelque temps après moi, aussi en un juillet pluvieux. Ce blog qui est devenu un incontournable maintenant. Celui de Pshiiit aussi, que j'ai découvert un peu en retard, mais bien assez tôt que pour découvrir son évolution. Puis j'ai découvert le monde des NPA, les photos d'Instagram ou les pin de Pinterest. Je me suis fait un peu plus d'amies, je me suis attachée à Andreia...

Aujourd'hui, je suis fière du chemin parcouru. Simplement parce que j'étais une blogueuse aigrie et que je suis devenue une blogueuse bisounours. Ce blog m'a tirée vers le haut en me forçant à écrire des articles positifs, de voir la vie du bon côté, d'être heureuse. Il m'a forcé à me re-familiariser avec ma créativité que j'avais longtemps boudé : faire du smash book, du nail art, retoucher mes photos, créer des boites pour des swaps ou des concours. Et puis, ce blog m'a aidé à me remettre à rêver avec des yeux de petite fille.

Pour l'année qui arrive, je rêve d'avoir des rêves plus fous les uns que les autres comme d'écrire plus et qu'un éditeur me contacte. Je rêve de m'offrir ou de recevoir des vernis des plus grandes marques. Je rêve d'avoir assez d'argent que pour t'organiser des supers concours, ou que ceux ci soit peut être un peu plus sponsorisés. Je rêve que tu viennes ici encore et toujours et qu'ici devienne ton échappatoire. Je rêve simplement de garder ma positive attitude et de t'aider à trouver la tienne...

♥ ♥ 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 15 juillet 2012

The Sunday Nail Battle ♥ Sublimez votre couleur détestée (from Hate to Love)

Cette semaine pour la Sunday Nail Battle, j'avais envie de me la jouer grande fille. Oui parce que je me suis rendue compte que ces derniers temps, niveaux ongles je me la coulais un peu douce et je ne me mouillais pas trop au niveau des défis. Hors que l'origine de ces battles, c'est quand même de se mouiller. Puis bon, à force de voir vos manucures aussi belles les unes que les autres, je me suis dit qu'il était temps que moi aussi je remontre ce que j'avais dans le ventre.

D'abord, j'ai un peu paniqué quand Andreia et moi on vous a annoncé le thème (sublimez votre couleur détestée), parce que moi, je suis encore une baby NPA (sisi), et je n'ai que 60 vernis. Et forcément, ces vernis je les aime tous. Après, j'ai eu une idée et j'ai demandé à l'homme qu'il choisisse la couleur qu'il aime le moins... Etant profondément persuadée qu'il allait me prendre un fluo... Eh beh non, il m'a bien surpris parce qu'il a choisi un taupe. Un vernis du marché en plus ! Et là, je me suis dit F*CK to myself. Parce que tu vois, c'est l'été, moi j'ai envie de couleur. Et le taupe, c'est une couleur d'hiver... Donc au final, j'étais bien dans le thème. Je n'aimais tout d'un coup plus cette couleur et j'allais jouer le jeux.

J'ai trainé et trainé encore sur tout le web à la recherche de l'idée du siècle. Puis, je me suis dit (je m'en dit des choses, pas vrai ? ), que la semaine passée, j'avais pas vraiment joué le jeux du Gradient et je voulais retenter. Sur Twitter, Melle Pshiiit et Maoya m'ont rebriefé sur le sujet et me voilà à sortir mes éponges. Je voulais de la couleur, et je devais sublimer ce taupe, alors j'ai choisi de faire un dégradé genre glace vanille-chocolat-fraise, avec le Catrice Sunset Coral reçu de Pshiiit pour mon anniversaire et un beige H&M. Enfin, pour me la jouer grande NPA inspirée jusqu'au bout des ongles, j'ai retenté le stamping. J'ai d'ailleurs bien galéré, parce qu'en fait ma raclette, elle ne raclette pas vraiment. Heureusement, je me suis rappelée d'un petit tips spécial stamping : si ta raclette ne fonctionne pas, une carte de crédit tu prendras !

Et hop, je suis hyper contente du résultat. Hyper fière d'avoir pris le temps de le faire. Hyper heureuse d'avoir enfin réussi mon gradient comme une grande.

Qu'est ce que t'en penses ? Comment as tu réussis à sublimer la couleur que tu aimais le moins ?

Sublimez votre couleur détestée (from Hate to Love)





 
♥ ♥ ♥

La semaine prochaine : The Sunday Nail Battle // Summer Nail

Comme prévu, nous annonçons dorénavant les défis du dimanche, le dimanche matin, pour le dimanche d'après. Le dimanche 22 juillet 2012, The Sunday Nail Battle sera estivale !

Summer Nail, une idée de Lilith Grey, Habillez vos ongles aux couleurs de l'été. La contrainte ? Votre manucure devra comporté au minimum une de ces 3 couleurs: le jaune, le orange ou le corail.

Have Fun !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 12 juillet 2012

Tout est question d'équilibre.

Je ne dois pas être la seule, qui ai beaucoup apprécié un des derniers articles de "DeToutetDeRien". Tu sais, cet article sur le bonheur. Oui forcément, ce n'est pas étonnant que j'ai été interpellée, étant donné que depuis un an, via ce blog, je traite du sujet en retournant tous les méandres de mon cerveau. Je l'ai abordé à plusieurs reprises, de façon anodine, de façon plus scientifique, plus créative. Jusqu'à ce que je me lève un matin il y a une semaine, en me rendant compte que j'étais heureuse. Comme ça, sans crier gare. Je me suis dit "Tiens, c'est drôle, je suis heureuse". Et ce sentiment ne me quitte pas depuis. Un peu comme quand tu sors avec un nouveau garçon et que tu as les papillons dans le ventre, et bien moi c'est presque pareil sauf que j'ai décidé de sortir avec ma vie.


Le rapport avec ce fameux article ? C'est qu'elle a utilisé une phrase, qui m'a beaucoup marqué et avec laquelle je suis "on ne peut plus" d'accord. "Pour être heureux, il faut en avoir envie". Et c'est à ce moment là, que PAF, ça a fait des chocapics en pépites de chocolat. La vérité, c'est que je ne me suis pas réveillée un matin en étant heureuse, mais je me suis réveillée un matin en voulant être heureuse. C'est ce qui a fait toute la différence. J'ai attrapé le taureau par les cornes et j'ai agis. Comment ? Simplement, j'ai décidé d'activer toutes les sphères de ma vie qui allait me permettre d'y arriver. Simplement, j'ai décidé de trouver mon équilibre et de le garder. Parce que pour moi, le bonheur, c'est avant tout un état d'équilibre. Un peu comme un régime. Et puis tu sais bien, les régimes, ça me connait.

J'ai déjà utilisé cette métaphore, être heureux, c'est être au régime du pessimisme. Il ne faut pas que manger 5 fruits et légumes par jour. Il faut aussi se faire plaisir... C'est un travail de tous les jours. Autrement dit, rien ne sert de courir, il faut partir à temps. J'ai toujours eu tendance à être un gros lièvre, à courir derrière le travail, l'argent, les amis, l'amour, la famille, en me mettant une pression de dingue.... Mais aujourd'hui, j'ai enfin compris que son bonheur, il faut le cultiver chaque jour, petit à petit. Devenir une tortue. Capitaliser lentement les moments importants de sa vie et bien s'en souvenir. Etre heureux et le crier. Hurler sa joie.

Tu vas surement me dire que non, c'est pas trop bien de crier sa joie, qu'il faut penser aux malheureux dans le monde, à Fukushima ou aux rescapés du 11 septembre. Oui, mais non. On vit dans une société où à longueur de journée on te demande de réussir, et le jour où tu réussis on te dit, "Pssst, chuuut, penses un peu aux autres qui n'ont pas ce que tu as". Tu ne penses pas que ça sonne faux ? Moi, c'est terminé, je ne veux plus vivre comme ça. Me sacrifier pour les autres, attendre cette reconnaissance. Parce que tu sais quoi ? Elle ne viendra jamais. Comment penses-tu pouvoir être heureux, si à longueur de journée tu te répètes qu'il n'y en a pas assez pour tout le monde ou que ta réussite tu ne la dois qu'à la chance ? (coucou, demain c'est vendredi 13)

Je pense simplement, comme DeToutetDeRien, que je suis responsable de mon propre bonheur. Mon travail, c'est moi. Me sentir bien et heureuse, c'est devenu ma priorité. Et tu sais quoi ? Ce n'est pas de l'égoïsme, c'est du bon sens. Simplement parce qu'il parait que quand on s'aime soi même, on peut enfin donner correctement aux autres.

♥ ♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 juillet 2012

Un nouveau départ.

Il y a à peine un mois, j'avais une peur bleue à l'idée d'écrire cet article. Tu te souviens ? Je pensais à Jules, à son panier, à toi, derrière ton écran. Je ne voulais pas plus le quitter lui, que toi. Pourquoi ? Simplement parce que ces 6 derniers mois je m'étais inscrite dans une routine plutôt confortable. Du moins c'est ce que je croyais. Aujourd'hui, je sais juste que je n'avais pas fait le deuil d'un tas de choses. Aujourd'hui, je sais que je suis prête pour ce nouveau départ, une nouvelle chance, de nouveaux défis. Aujourd'hui, je suis prête à redevenir la styliste que je m'étais promis de devenir. 

Ah si mon Moi Adolescente me voyait, je crois qu'elle serait fière de moi. Je suis floue, comme toujours. Il va falloir que je réapprenne à devenir claire et ne plus tourner autour du pot. Mais je sais que tu aimes ça, quand je tourne autour du pot. Que je laisse durer le suspens. Je te sens bouillir à te demander de des quand des comment ? Et moi je ris, intérieurement.

Il y a 10 jours, je passais un entretien dans une boite Belge pour devenir styliste. L'entretien s'était plutôt bien passé puisqu'on m'avait demandé de créer un gros projet. Une sorte de journée d'essai, mais à domicile. J'avais profiter d'une après midi "terrain" pendant ma formation pour faire ce projet. J'y ai mis tout mon coeur, toute ma patience. Toute ma foi (si si). Et ça a payé puisqu'une semaine plus tard, la DRH m’appelait pour me demander de venir travailler. Avant de crier des Ô et des Ah de joie, elle me dit quand même (histoire de me mettre au défi), qu'ils ne sont pas complètement sûre et qu'ils voudraient d'abord me prendre 1 mois à l'essai en intérim. Je n'ai pas mis longtemps à réfléchir, et j'ai dit de suite "Ah mais oui, c'est génial, parfait, mardi je suis là". Et demain. C'est mardi.

Demain donc, j'ai un tout nouveau défi qui commence. Un tout nouveau départ. Un tout nouveau challenge. Mon état d'esprit ? Je suis motivée, prête à leur montrer ce que je vaux. Tout en mettant en action toutes ces bonnes choses que j'ai apprises dans ma formation. Me détacher de la reconnaissance, mais garder le cap. Me donner à fond, mais peut être en rasant un peu les murs. Garder l'équilibre. Être à l'écoute, ne pas juger. Être patiente....

Et oui, d'une certaine façon, je suis venue te dire que je m'en vais. Oh je te rassure, je ne vais pas te quitter définitivement, je te vois bien là derrière ton écran, le visage teint d'une douce frayeur. BOUH ! J'ai réussi mon coup ! Non, je te rassure, je pars juste retourner travailler et tu ne t'imagines pas la joie que je ressens. Alors évidemment, tu auras compris que mes journées vont redevenir un peu plus folles, un peu moins libres, un peu moins virtuelles. Bien sûre que tu vas me manquer. Bien sûre que je penserai à toi. Bien sûre que j’essaierai de te twitter de mes nouvelles à la moindre occasion (je remercie l'iPhone et mon super abonnement 3G).  Après tout, tu fais partie intégrante de ma vie et ça, ce n'est pas prêt de changer !

 
♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 8 juillet 2012

The Sunday Nail Battle ♥ Gradient Nail

Hop, hop, hop, Another Sunday Nail Battle. Cette semaine c'est Gradient Nail et en néon s'il vous plait. Que te dire à part que je ne maitrise toujours pas cette technique. Je me contente toujours de tapoter mon petit vernis avec un bout d'éponge (qui se décompose sur mes ongles en plus). La technique des rayure sur papier plastique façon Pshiiit, ça ne me réussit pas. Pourtant j'essaye, j'essaye, mais non. Pour rappel, j'avais déjà tenté cette technique avec Andreia.

Je ne suis pas d'humeur bien bavarde, c'est à dire que pour te montrer mes ongles j'ai pas toujours 40.000 choses à te dire à part "oh regardes comme c'est jÔli! " En vrai je trouve ça canon, mais il est vrai que je me la suis jouée flemmarde aujourd'hui avec les photos. Il fait beau et chaud, dis moi que tu comprends ?

J'ai utilisé les Models Own Pink Punch et Luis Lemon sur une base blanche Mavala.

Voilà.

C'est tout.

*pirouette*

 ♥ Gradient Nail  ♥ 




♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 juillet 2012

Se redécouvrir.

Je suis peu bavarde ces temps ci. Pas qu'ici, pas que sur ce blog. En société, en privé. Le silence c'est bien parfois. Enfin, le silence, je dirai plutôt le calme, la paix intérieur. Je sais, je t'avais promis de te parler de ma formation, de tout te raconter, de tout t'expliquer. Mais tu vois, cette formation elle se termine demain, et j'ai juste envie de garder tous ces instants précieux encore un bon moment rien que pour moi., réfléchir sur ces enseignements que j'ai reçu. C'est comme si durant 3 semaines j'avais fait un pas en avant de presque 3 ans. Demain je devrai me réveiller à la réalité et une partie de moi a encore envie de vivre ce rêve.

Ah tant de mystère, pourtant je ne suis pas du genre mystérieuse, mais pour la première fois de ma vie, j'ai envie d'avoir mon jardin secret. Rester floue. Te dire simplement que j'ai vécut une expérience extraordinaire, avec des personnes uniques, dans un groupe où chacun avait sa place. Il n'y en avait pas un de trop, pas un de trop peu. Durant 3 semaines, nous avons appris le respect, l'écoute, l'acceptation. On est arrivé là tout nu, dans la même mouise. Tous aussi paumé les uns que les autres, tous égaux. Et on a appris à s'habiller de mots positifs, d'encouragements, d'estime de soi, de confiance.

Au final, ce que j'ai appris pendant ce "séminaire", ce n'est pas d'avoir retrouver ma voie, mais c'est d'arriver à me faire accepter dans un groupe pour celle que je suis vraiment, de me retrouver moi. Sans avoir ce besoin de reconnaissance, que l'on m'apprécie, que l'on m'adore, qu'on me rassure. J'ai appris que je pouvais faire mes choix et vivre ma vie. J'ai pu pousser des colères, des pleurs, dire des choses, et on m'a écoutée, sans me juger. J'ai pu explorer des vieilles blessures du passé, raconter, parler, et on ne m'a toujours pas jugée. J'ai été moi, comme je ne l'ai jamais été. Je me suis retrouvée, je me suis aimée.

Comment t'expliquer mieux que ça l'expérience que j'ai vécue ? Ce que j'ai appris ? Je ne saurais pas le faire, et une partie de moi n'en a pas envie. Parce qu'il faut le vivre, pour le croire, pour le ressentir. Je n'ai pas envie de partager mon sentiment de plénitude, de bonheur. Je veux me retrouver moi, encore, rien que moi. Garder tout ça pour moi, comme une égoïste. Comme une enfant qui a reçu un précieux trésor et qui l'enferme dans une boite pour les 10 années à venir. Penser à ces projets que j'ai mis en place sur une ligne du temps idéale.

Aujourd'hui, je sais que je peux avancer. Je sais que j'en suis capable. Et tu sais quoi ? J'ai appris aussi que derrière ton écran, tu faisais partie de ma vie. Non pas parce que tu répliques à mes états d'âmes, ni que tu me visite chaque jour, mais parce que ces 6 derniers mois tu m'as permise de me surpasser et de me découvrir. D'avoir eu le cran de faire une formation qui allait changer beaucoup de chose dans ma vie...

... D'une certaine manière, c'est ma façon maladroite de te dire merci. 


♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 3 juillet 2012

The Vernithèque

Début juin, j'ai passé le weekend chez mes parents afin de me ressourcer. Mais pas que. Les yeux doux et le sourire clinquant, j'avais une idée derrière la tête et je tins à peu près ce langage:
"Papaaaaaaa, tu sais c'est vraiment trop injuste, il y a plein de blogueuses que leur copain ou leur papa leurs font une armoire à vernis, mais que mon amoureux à moi, il veut pas me la faire"

*yeux papillonnants*

Ni une, ni deux, mon paternel senti un élan de challenge monter en lui, et me promis qu'il m'en ferait une, pas tout de suite, mais qu'il la ferait. Le lendemain de cette belle promesse, je passais mon après midi à la recherche de mesures, de conseils pour faire soi même sa vernithèque. Je suis tombée sur les articles très bien fait de Macaron Rose, qui allait me servir de base. 

Le soir, en rentrant, fière comme un paon, je montre mes petits plans à mon père. On discute, discute, discute, et sans savoir pourquoi, je lui dis que j'ai aussi vu une vernithèque en plexiglas, juste magnifique, mais que "no way", elle était importée des Etats Unis. Je l'avais vue sur le blog d'Elsa. Là, Superpapa me dit qu'il a peut être une idée derrière la tête et me demande d'imprimer le-dit article.

Quelques semaines plus tard, Superpapa m'appelle en me disant qu'il voulait me faire une surprise et me commander la vernithèque en plexi sur Ebay US pour mon anniversaire, mais que les frais de port sont bien plus élevés que ceux annoncé dans l'article d'Elsa. Je fais mes recherches, passe mon après midi à faire des devis à droite et à gauche, puis je reçois un mail de mon père me disant qu'une solution a été trouvée.

C'est donc plein de curiosité que je suis allée chez mes parents samedi. Non Didoum, que m'ont ils trouvés ? Super papa a-t-il fait une armoire en bois ? Eh beh non, la jolie surprise, ma petite vernithèque en plexi m'attendait. Les histoires des frais de port ? Je pense qu'ils n'avaient pas changé le pays de destination ou qu'ils n'avaient pas convertis le dollar en euro. Par contre, en faisant mes recherches cette fameuse après midi, j'avais calculé un coût total de 100$. Sont pas super gentils mes parents ?

Aujourd'hui en rentrant, mon homme et moi (enfin surtout lui) l'avons fixée dans l'entrée, sur une ancienne porte que j'avais comblée lors des travaux de mon appartement. Allez, mini visite, je te fais voir ma petite collection de vernis. Il y en a 58, et la vernithèque peut en contenir 96. Cool, non ? ... Oui, tu as le droit d'être jalouse.

 
 

♥ ♥ ♥

The Sunday Nail Battle // Gradient Nail

Vous êtes nombreuses à nous avoir demandé de tester le dégradé à l'éponge. Et donc à la demande presque général, cette semaine, c'est la technique qui prime !

Le gradient nail, à l'éponge ou autre, sera votre défi. Pas d'autres contraintes. Soyez inventives si vous l'avez déjà testé (allez piquer des idées chez Pshiiit)

Bonne semaine et à dimanche !
#thesundaynailbattle @OdileSacoche @10tubes

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 2 juillet 2012

Nail ♥ 1, 2, 3, vernis !

La semaine passée, on peut le dire, j'ai été vernie ! Mais genre, littéralement. D'abord j'ai reçu plein de jolis vernis pour mon annif (de Andreia, de Camille et de mes amies), et ensuite, je m'en suis offert à la Pshiiit Boutique. Du coup, j'ai plein plein de choses à tester et à te montrer. Je ne savais pas bien par où commencer, donc je me suis dit que j'allais me faire des doigts ar-en-ciel pour te montrer la première série de vernis.


D'abord, j'ai reçu 2 Sinful Color d'une de mes nouvelles copines de formation. J'ai trouvé ça super adorable, parce qu'elle a remarqué que je mettais beaucoup de vernis, qu'elle en avait 2 qu'elle ne mettait pas, et elle me les a offert comme ça, pour mes jolis yeux ongles. En plus je ne connaissais pas Sinful, donc j'ai pu tester. Malheureusement, j'ai enlevé les étiquettes, moi j'avais pas compris que le nom était écrit dessus, donc tu devras te contenter de mes explications.

Le rose, est plutôt fluo, très peps et juste canon. Mais j'ai trouvé l'application super fastidieuse, il était vraiment très liquide et donc faisait des traces (là il est en 2 couches et j'en ai rajouté une par la suite). Le mauve, est aussi assez intense de couleurs, flashy et très joli (couvrant en 2 couches). Le petit hic, il est matte. Je ne sais pas si c'est fait exprès, mais j'ai trouvé ça bof bof. Heureusement, le merveilleux sèche vite unifie toujours tout après son passage. Donc bon, les Sinful, malgré leurs jolies couleurs, pour la texture, on repassera.


Ensuite, j'ai reçu 3 vernis de la marque de Paris XL, Only You de deux très bonnes amies à moi. Tout comme les Sinful, je ne connaissais pas cette marque donc j'ai pu tester. Les couleurs sont vraiment super chouettes, et ils ont eu la bonne idée de mettre des gros pinceaux plats. Ce qui facilite hyper fort l'application. Je n'ai eu aucun problème avec le Wasabi, et le Miss Bikini, en 2 couches c'était nickel. Par contre j'ai galéré avec le Banana Split. Il était un peu plus pâteux, il faisait des traces. J'aurais peut être du mettre 3 couches.

 

Voili voilà, le premier jet est née, et c'est l'été sur mes ongles. Qu'est ce que t'en penses ?


♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 1 juillet 2012

The Sunday Nail Battle ♥ In the Navy

Cette semaine, Andreia et moi on voulait se la jouer marin. Marin genre 3 couleurs, rayures et tout le tuttim. Et j'avoue que j'étais super emballée par ce thème "In the Navy". J'avais envie de le faire depuis longtemps parce que sur photo je le trouvais super classieux. Mais, une fois sur les doigts, je pense que je l'aime un peu moins.

Au début, je voulais faire du stamping, mais j'ai du m'y reprendre à 43 fois, et j'ai abandonné. Donc je me suis laissée retentée par le scotch /chevron. Puis je voulais utiliser aussi le striping tape que la gentille Zaëlle m'avait envoyé. A part ça, rien de gros bla bla à te dire. Pour les couleurs j'ai utilisé mon chéri Tristam, un rouge ELF, et l'éternel blanc Mavala.

Hâte de voir tes jolis doigts !

PS: J'ai pas grand chose à te raconter car aujourd'hui c'est mon anniversaire et à l'heure qu'il est je fais surement les soldes. Hiiiiiii !!!! Donc euh voilà, joyeux moi :)

In the Navy




♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !