Tout ce qui a changé grâce à Zermati

Cela fait 2 mois maintenant que j’ai commencé à Zermater. Et cela fait aussi 1 mois que je n’avais plus fait d’articles sur mon « avancement ». C’était volontaire de ma part, histoire de pouvoir donner un avis sur un moyen terme après avoir passer l’euphorie des débuts. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voulais quand même rappeler que Zermati ce n’est PAS un régime. Même si son livre à un titre assez tapageur, en vérité, Zermati propose juste de se réconcilier avec la nourriture et avec son corps. En lisant le livre, en regardant des reportages, je me rends compte que Zermati a très bien compris la psychologie féminine, et que nous les femmes nous avons besoin de ce genre de titre miracle pour acheter un bouquin, et le lire. Si je me permets d’insister encore (et encore) là dessus, c’est parce que récemment je suis tombée sur un article, d’une jeune fille qui en introduction utilisait un ton assez ironique, un ton du genre « et les filles, j’ai perdu 10 kilos sans rien faire, en mangeant du chocolat et des burritos, et sans bouger les fesses de mon sofa ». Au début j’ai cru y lire un article Zermati, mais la suite c’est avérée décevante puisque c’était simplement un article du genre « réveillez vous les filles, c’est impossible, pour maigrir il faut souffrir ».
Et bien j’ai envie de te dire C’EST ENTIÈREMENT FAUX. Tu peux maigrir sans souffrir, et il y en a suffisamment de preuve maintenant, j’en cite 3 rapidement : Caroline du blog Pensée By (moins 15 kilos) , ma soeur (qui a déjà perdu 8 kilos ) et moi. Et oui, nous sommes au 21° siècle, siècle des miracles ! 
Voilà, voilà, mon introduction tapageuse étant faite, je peux revenir à nos moutons et te lister tout ce qui a changé depuis que je Zermate.
♥ Je mange ce que je veux. Mais quand je te dis, ce que je veux, c’est ce que je veux. Petit clin d’œil sur ma photo, avec ces délicieux petits biscuits sucrés que les magasins sortent chaque année à Saint Nicolas. Mais je ne mange pas que des biscuits sucrés je te rassure. Si je dois te donner des exemples, voici tout ce que j’ai pu ingurgiter depuis 2 mois : des chips, des biscuits, des fruits, des légumes, de la viande maigre ou grasse, des pâtisseries, du poissons, des œufs, des crêpes, du fromage, du Quick, de la pizza,…. Tu l’as compris, tout ce qu’on peut trouver dans un super marché. TOUT !
♥ On pourrait croire que du coup, j’ai une hygiène de vie vraiment crados, et que je mange comme un goret, mais pas du tout. Déjà, je vais au sport une fois par semaine (le miracle de mon année 2013), ensuite le soir j’ai des repas tout à fait « sain » composé de viande, de légumes et de féculent. Je mange un fruit par jour, des laitage. Mais ! Mais j’ai introduit dans mon alimentation des choses que je ne mangeais plus du tout, car persuadée que cela faisait grossir. Par exemple: des gyros, de la saucisses, des biscuits, des chips. C’est simple, il n’y a plus de règles. Pour te dire, j’ai même bu, un vrai Fanta. Je veux dire, pas un light. Non un vrai, plein de sucre et tout. 
♥ Mes placards n’ont jamais été aussi remplis, et surtout, le reste. Beh oui, Zermati a raison, quand on sait qu’on peut TOUT manger, du moment qu’on a faim, ça désacralise le truc. On se rend compte qu’on est comme des enfants : si on nous interdit quelque chose, on le voudra à tous prix et si pas, bah voilà. Donc, j’ai vachement moins d’envie qu’avant. Et comme je comble mes envies, petit à petit mes pulsions se sont évaporées comme de par magie.
♥ Je mange quand j’ai faim. Donc, quand mon ventre fait ses jolis petits cris : croui-croui (ouais comme un petit cochon). De ce fait, si je n’ai pas faim…. Beh je ne mange pas. Et du coup, je me rends compte que j’ai pas si souvent faim que ça, et surtout, que je peux tenir facilement quelques heures sans que mon ventre ne fasse ce son merveilleux.
♥ Je saute de plus en plus le petit déjeuner. En me levant je n’ai souvent pas faim (souvent parce que « trop » mangé la veille au soir), elle arrive seulement quelques heures plus tard, et selon que je suis proche ou non du repas du midi, je mange plus ou moins grand. Exemple de petit dej: une tartine au chocolat blanc, un biscuit petit Déjeuner, un fruit, un yaourt, un thé, une couque, une part de tarte,…
♥ Je ne mange quasi plus de collation. Puisque mon petit déj est décalé d’une heure ou deux, ça nous fait 10h, et comme j’aime aller manger à midi avec mes collègues, et bien voilà. L’après midi, j’ai parfois un petit creux, mais j’ai toujours un petit paquet de quelque chose dans mon tiroir (des cracottes salés Lu, des biscuits petit Dej, des nic nacs, des gauffres au chocolat,… tout ce qui se transporte facilement et en emballage individuel).
♥  Je ne mange plus « en prévision de ». Tu sais, ce qu’on se dit quand on a sport, où quand on sait qu’on aura une matinée longue. Tu te dis « je vais manger, parce qu’on sait jamais si j’ai faim ». Et bien quand tu te dis ça, en fait, tu es juste en train de manger quand tu n’as pas faim, ou au delà de ta faim. Et tu sais quoi ? En général, c’est dans ces moments là que ton corps stock. Alors voilà, je me munis toujours d’un petit paquet de quelque chose (dans mon sac ou dans mon tiroir). Mais je ne mange plus « au cas où ». Non. Si j’ai faim, je mange. Si je n’ai plus faim, je ne mange plus. Si je n’ai pas faim, je ne mange pas. Ya rien de plus facile.
♥ J’ai gardé ma vie sociale. J’ai souvent lu, qu’avec Zermati on était décalé par rapport à nos repas (puisqu’on ne commande pas notre faim). A vrai dire, je n’ai pas eu ce problème. Je mange aux même heures que tout le monde. Juste, si je mange quand je n’ai pas faim (ça arrive, par exemple lorsqu’on est invité quelque part), j’attends que la faim revienne la fois d’après, ou je mange moins.
♥ Je ne termine pas mon assiette… Et oui, parfois je heurte la sensibilité des gens… Mais si il y a bien un truc que j’ai compris, c’est que je ne veux plus être malade d’avoir trop mangé. Cela m’est arrivé plusieurs fois par le passé, manger, manger, et manger au point de finir la soirée aux toilettes ou carrément tomber dans les pommes (oui oui). Tout ça pour faire plaisir à la bienséance. Non, si je n’ai plus faim, je ne me rends plus malade, je ne force pas.
♥ On y arrive, la balance. Celle dont j’avais si peur. Je ne lui donne qu’un rendez vous mensuel. Elle souffre, mais moi pas. Même si, je dois encore me forcer à me dire « dans x jours tu pourras, tu t’es dit 1 pesée par mois, c’est largement suffisant ». Et en ce qui concerne les chiffres, j’ai perdu entre 1,5kg et 2kg. Mais ce n’est pas le but de ma démarche, puisque ma démarche est de me sevrer de mes pulsions, de mes mauvais comportements alimentaires, des régimes et de la balance. Je peux le dire : mission accomplie.
♥ Ca va être les fêtes de Noël. Je sais que je vais grossir. Je sais que je vais trop manger. J’essaye de m’y faire, de me dire que c’est normal, c’est pour tout le monde pareil, et que je dois faire confiance à mon corps et à ma faim. Que tout rentrera dans l’ordre naturellement. Du coup, je n’ai presque pas peur. Presque pas.
Au delà de tout ça, je suis assez fière de mes 2 mois de parcours, même si, pour le moment, je développe une intolérance à ce qu’on appelle les « régimeuses ». D’ailleurs je développe une intolérance tout court au mot régime. J’ai un gros travail à faire la dessus, parce que travaillant avec des filles ET bloguant, je peux te dire que j’entend ou je lis ce mots 132 fois par jour. J’ai envie de hurler qu’elles ont tort, que tu peux manger ce que tu veux. Mais je sais que c’est mon combat, et pas celui des autres. Tout ce que je peux faire, c’est partager ici mon expérience, et si je peux déjà aidé quelques une d’entre vous, je m’estime déjà heureuse. Je sais aussi que cela fait plus de 30 ans qu’on vit dans une société de régime, et que pour changer les mentalités, cela prendra énormément de temps. Mais ça…. C’est une autre histoire….
Sur ce, il est 10h45, j’ai un petit creux, je vais aller déguster un petit quelque chose.

♥ ♥ ♥

32 Replies to “Tout ce qui a changé grâce à Zermati”

  1. Je pense en effet que tu as de quoi être fière. Surtout pour le coup des fêtes et de se dire "je sais que je vais grossir, mais c'est comme ça" et si tu arrives à faire confiance à ton corps c'est un grand pas.
    Moi en ce moment, mon petit truc c'est de me regarder nue puis habillé dans le miroir en me répétant "ce corps, c'est à moi, je ne peux pas le changer, c'est moi et c'est tout". Et j'arrive à tenir ça sans pleurer ni me dégoûter, et je tiens ça de plus en plus longtemps.
    Le plus difficile pour moi, c'est de lutter contre les compulsions émotionnelle (ouais, je rentre dans cette case, je suis une mangeuse émotionnelle … très ^^), d'ailleurs il y a deux semaines, j'ai replongé à fond (à en reprendre un joli kilo et un bon centimètre de tour de taille et de cuisse) à cause d'une dispute entre nous et ma belle-mère … C'est pas encore gagné ^^

    Bref, bon courage, je pense que tu tiens le bon bout !
    Et vive le zermatage ^^

    1. L'exercice du miroir je l'ai avec le sport. Comme je fais de l'aerobic, en salle, c'est devant un grand miroir, et en plus à côté d'autres corps (plus mince ou plus gros). Les premières fois, vraiment je ne me trouvais que des défauts, je palpais ma culotte de cheval, je comparais mes bras, toussa. Et petit à petit, j'ai appris à me regarder dans ce miroir sans me comparer, et comme tu dis en m'appropriant ma silhouette, mon reflet

      T'inquiète, ya des jours aussi j'ai besoin de reconfort par la nourriture, mais j'essaye de me demander "est ce que vraiment je me sentirais mieux après ? " parfois oui, parfois non. Mais si j'en ai besoin, j'essaye quand même de ne pas m'en gaver, de rééquilibrer ma faim au repas d'après.

  2. Excellente initiative que de se pencher sur Zermati, j'ai eu des problèmes avec la nourriture il y a quelques années, j'ai atteint les 97 kilos je crois. Puis j'ai lu Caroline, et "inconsciemment" ou non j'ai intégré ce qu'elle disait, en tout cas je pense vraiment que ma perte de poids est dû à tout ça car de 97, je suis revenue à mon poids "de forme" (je n'aime pas cette formule mais je n'ai trouvé que ça), bref, je fais environ 60 kilos désormais et je suis stable depuis des mois et des mois ! Par contre, c'est vrai que j'ai souvent eu des réflexions car je n'arrivais pas forcément à manger aux mêmes heures que les autres mais après un petit laps de temps, tout ça s'est réglé. Je mange de tout, je me fais plaisir et je ne regrossis pas et même si je reprenais 4 ou 5 kilos, ce serait loin d'être un drame. Je pense que s'affamer est vraiment le pire… on a vu les dégâts que certains régimes pouvaient faire sur les gens, ça ne donne pas envie ! Sur ce, j'ai envie d'un Mac Deluxe (Bouh c'est mal ! Ben tant pis :D) Super ton billet en tout cas, j'espère qu'il sera beaucoup lu ! Et bon courage à toi 🙂

    1. Mon problème à moi a surtout été de faire des régimes et des régimes et des régimes pour me maintenir stable. Il y a un moment je suis passé en IMC de "surpoids" puis j'ai fait un régime, il y a 3 ans, en revenant à un IMC "sain" et depuis, je dois vraiment me battre pour rester "stable"

      Ma démarche est surtout de bannir les régimes, les règles, les "bien et mal". Parce que je suis consciente que d'un point de vue des chiffres et de "la norme" je suis juste…. normale (bien que je n'aime pas ce terme non plus)

      Tout est dans la tête 🙂

    2. Je suis d'accord avec toi, c'est probablement la stabilité qui est compliqué à atteindre. Mais franchement tu as bien fait de te pencher sur Zermati. Son "non-régime" est selon moi le meilleur qui existe ! Je n'ai pas eu de soucis pour la stabilité après avoir suivi ces fameux conseils, après je suis peut-être chanceuse… Cela étant dit, se priver, peser son pain le matin etc, etc. ce n'est vraiment pas la bonne démarche à adopter quand on est seulement "en surpoids" (je ne parle pas d'obésité morbide ici, là c'est un tout autre sujet). J'en retiens que les régimes classiques ont du faire du mal à pas mal de monde, quel gâchis. Alors encore une fois, bon courage (et à demain pour la petite photo !)

  3. ah j'aime bien ta conclusion. Moi ça me lourde les gens qui se pèsent au gramme près chaque jour et qui parle de leur régime absolument pas diversifié voire pas sain. (Et j'aime pas l'inverse, les gens qui ne jurent que par les trucs trop sains et plein de vert, comme des légumes et que des légumes…) Enfin, chacun son rapport à la nourriture 🙂

    1. Bah je peux pas trop jeter la pierre parce que j'étais comme ça avant…. Mais comme on dit hein, "mais ça, c'était avant". Mais ce qui est sure, c'est que le mot régime, fais chauffer mes yeux et mes oreilles !!!

  4. <3 <3 <3
    Je suis contente pour toi et fière de toi !!!! Bravo ma puce, tu as tellement bien avancé !!!
    Chez moi ça fait son chemin doucement… Cette manière de s'écouter… Cela se fait naturellement…
    Des bisous ma bichette !!!

    1. C'est bien ma belle.
      Le déclic peut mettre du temps, regarde moi j'avais lu Zermati en avril, il m'a fallaut du temps avant "d'admettre les théories"

  5. Contente de voir que Zermatti te plait ! Cette méthode, il n'y a rien de mieux ! (dit la fille qui n'a envie que de chips et d'emmental en ce moment … quelques clémentines pour la vitamine C ne me ferai pas de mal, mais j'ai encre perdu un cran à la ceinture de mon pantalon, alors on s'en fout XXDD)

    1. haha ! clair
      j'avoue que je dois me forcer à manger des fruits, pcq comme je mange vachement moins, je privilégie les trucs que j'aime. les fruits c'est pour la bonne conscience de la santé (les vitamines, toussa)

  6. Article très intéressant, merci! et félicitations à toi!
    Par rapport à ta réaction concernant les régimes, j'ai la même concernant le développement personnel et les gens qui n'ont pas confiance en eux… Je fais preuve de beaucoup moins de patience envers eux et je souhaite m'éloigner le plus loin d'eux, enfin bon ça se comprend de faire moins preuve d'intolérance envers une pensée que l'on fuit soi même…

    1. Oui je comprends. Mais je pense que c'est normal, comme quand tu arrêtes de fumer, tu fuis un peu les fumeur, le temps de te recentrer sur toi même, et puis après, tu apportes volontiers ton aide, ou tu passes au dessus 🙂

  7. Très intéressant. Sans lire le bouquin je me rends bien compte que je fais déjà n'importe quoi. Je mange par habitude, je grignote beaucoup et je mange souvent "en prévision de", par exemple le matin avant d'aller au boulot, je ne sais jamais quand je vais prendre ma pause donc je mange avant de partir ou parfois quand j'arrive je grignote un biscuit ou quoi.
    Je vais essayer cette semaine tient, de manger quand j'ai faim uniquement ^^

    1. La première semaine de manger "quand j'ai faim" a été une révélation parce que comme toi, je mangeais plus par habitude, par envie, par obligation ou…. surtout… pour faire comme tout le monde.
      Et en fait, j'ai un truc étrange qui se produit, plus je mange quand j'ai faim, plus j'arrive à m'arrêter quand je n'ai plus faim. Je supporte de moins en moins "la bouchée de trop", et après je suis prise de crampe. Donc, petit à petit, mon corps me donne les signaux (chose qu'il ne faisait pas avant).

    2. Depuis le début de la semaine je teste… Et je me rends bien compte que je n'ai pas si souvent faim que ça en fait ^^

  8. Chouette avancée. De mon côté, mes nouvelles habitudes alimentaires se mettent en place petit à petit. Je mange de plus en plus lorsque j'ai faim par contre j'ai encore du mal à ne pas culpabiliser lorsque je mange trop. Je me rends compte que je mangeais beaucoup trop avant. Ma balance ne m'indique pas forcément de perte de poids mais vu qu'elle déconne énormément, j'ai préféré en commander une nouvelle. J'ai peut être aussi atteint mon poids de forme ! J'ai égalemment beaucoup de mal avec les articles régimes, j'ai envie de les commenter, d'ouvrir les yeux à la personne mais je préfère passer mon chemin et me concentrer sur moi même.

    1. En fait, je ne sais pas si tu as remarqué (essayes de faire attention 😉 ) quand tu manges et que tu as les crocs, mais genre les crocs quoi, et bien, tu ne réfléchis même pas à ce que tu manges.
      J'entends par là, que tu assouvis surtout un besoin vital et non une envie. Du coup, ce que tu manges te parait d'abord mega bon, et surtout, mega normal de le manger.

      Ensuite comme ma soeur me dit: ce n'est pas grave de trop manger, le truc est alors d'attendre sa faim pour re-manger (pour le moment, avec la fin d'année, j'ai bcp d'invitations, impossible de passer à côté de l'entrée -plat-dessert et d'honorer un minimum le repas, donc j'attends le lendemain matin d'avoir VRAIMENT faim, et regarde, je ne grossis plus)

  9. Super article, j'aime voir le développement et je pense que tu as tout à fais raisons d'être fière de toi 🙂
    Je ne sais pas si je peux dire que je zermate mais je mange quand j'ai faim et surtout ce que je veux. En 7 mois j'ai perdu 5kg et j'en suis fière car je suis absolument incapable de faire un régime. Par contre je n'arrive pas à me défaire de ma balance et des mauvaises pensées que je peux avoir envers moi une fois que j'ai trop mangé…
    Hâte de voir ton avancement et en tout cas bravo
    Xx

    1. d'une certaine façon, oui, tu zermates, et c'est bien que tu partages ta perte de poids.
      Ca prouve ce que je dis en début d'article : pas besoin de souffrir !!!

      Essaye de reculer ta pesée de quelques jours pour commencer, puis quelques semaines, puis 1 mois….

  10. Chouette ca!! je devrais suivre ton exemple, même si j'ai déjà plus ou moins l'impression de l'appliquer dans le sens où je ne mange que quand j'ai vraiment faim, sauf exception. Mon seul propblème est un point que tu as soulevé "m'arrêté quand il est temps", quand quelque chose est super bon, j'ai du mal a dire stop même si j'ai plus faim. Ca m'arrive a chaque fois pour les pizza, je suis remplie, mais je me doit de la finir car j'adore, et surtout j'en mange pas souvent (je parle de vrai bonne pizza de pizzeria). Je dois absolument faire comme toi, savoir arrêté, tanpis si l'assiette n'est pas finie!.
    Et note, perso tu ne m'a pas vexé de ne pas fjnir ton plat vendredi soir :-p

    1. C'est clair que c'est dure d'arrêter face à un truc qu'on aime vraiment.
      Ce que je me dis en fait dans ces cas là, c'est que c'est pas la guerre lol. Il y aura encore d'autres jours où je pourrai mange ce truc que j'aime tant. Il y en aura encore demain, et après demain et… quand j'en ai envie en fait !

      Ah ouf, tu me rassures !!!

  11. super, ça me fait bien plaisir de lire ça !! bisous

  12. Pareil. J'ai perdu 15 kilos en un an et sans les reprendre depuis plus d'un an. Et ce sans regime drastique. Juste en ré apprenant a manger correctement avec la chrono chrono nutrition. Je mange que ce dont mon corps a besoin quand il en a besoin.
    Zermati j'en ai entendu que du bien mais ça me convient pas. jeu besoin de garde chiourme. De cadre. J'ai un rapport particulier avec la nourriture et je ne sais pas manger que par faim 🙂 et puis la chrono nutrition me convient bien. je peux me faire plaisir en vacances ou pendant les fêtes. Je bougerai quasi pas de mon poids de forme et je reperdrai le 2 ou 3 kilos pris en refaisant attention a pas bouffer bouffer n'importe quoi n'importe quand 🙂

    1. Tant mieux si tu as trouvé ton équilibre par ce biais, même si pour moi la chrono nutrition n'est autre qu'un énième régime. Mais je peux me tromper 🙂 C'est un des seuls que je n'ai pas testé
      Comme je dis, l'important c'est de t'y retrouver

  13. Je n'ai jamais eu besoin de faire de régime et pourtant j'ai toujours compris celles qui en avaient "besoin" (jusqu'à un certain point) mais j'ai toujours manger à ma faim soit beaucoup soit peu et de tout, et en lisant ton article je me dis que c'est justement peut être ma façon de manger qui fait que je n'ai jamais eu besoin de me poser de questions.
    en tout cas j'aime ce que Zermati veut faire comprendre aux femmes c'est vraiment parfait peut être que j'en lirai un par plaisir 😉

    1. Oui, comme tu dis, Zermati délivre un beau message aux femmes.
      J'essaye de répandre la bonne parole, lol, mais cet histoire de régime est vraiment ancré dans la société. Ca me désole un peu

  14. Bonjour,

    Je n'ai lu que cet article car je cherchai des informations sur Zermati et sa méthode et je voulais savoir si vous aviez rencontré le docteur ou si ce n'est qu'avec le livre ou internet que vous aviez pu y arriver?

    merci

  15. Ouai enfin Zermati il est marrant avec ses histoires anti-régime et anti-frustration mais le mec est rémunéré par l'industrie agro-alimentaire (je pense notamment à Mars). Je trouve que ça disqualifie complètement son discours.

    Et puis on va dire que je fais preuve d'un mauvais esprit détestable mais je trouve ça troublant de voir Zermati partout sur les blogs de mode. Il vous fait les consultations gratuites ou quoi?

    1. Non Non, il ne me fait pas de consultation gratuite…. Tu penses que si j'avais été un blog mode (ce que je ne suis pas) il l'aurait fait ? Personnellement je pense qu'on peut croire en des idées sans pour autant être payée pour le faire 🙂

      De plus, je trouve son discours très déculpabilisant et réconfortant, et j'aurais bien tort de m'en priver si ses théories me font du bien. La façon dont il se fait de l'argent, finalement, cela ne me regarde pas 🙂
      Il n'affame personne, et surtout, il ne met en danger la santé de personne non plus… Du coup, je vois pas bien où est le mal ?

      Peut être que son discours est partout, parce qu'il voit juste, tout simplement.

  16. Après plusieurs années à essayé de retrouver « mon poids de forme » qui était de 57kg et un passage chez une nutritionniste, je me désolée de galères pour passer sous la barre des 60kg. Je n avais à la base que 5kg à perdre mais rien ni faisait…. je suis « tombée  » par hazard sur une conférence du G R O S dont faisait partie en autre le docteur Zermatie et là, révélation ! C était une évidence ! Le seul qui sait, c est notre corps et personne d autre. En fait j ai compris que je mangeais beaucoup trop et souvent « parce qu il fallait manger » sans écouter mes sensations . Le pire; les idées fausses comme je me force à mangé un fruit pour avoir un repas équilibré alors que j ai ue du mal à terminer mon plat, ou bien ne surtout JAMAIS sauté le petit dej même si je n ai pas faim ! Enfin pleins de fausses idées qu on nous inculques et qui nous éloigne totalement de notre ressenti. Enfin bref, j ai suivi les conseils du Docteur Zermatie et en 3 mois je suis à 57kg 600 sans aucun efforts ! Je n y croyais pas en voyant les chiffres sur ma balance (je me suis pesée 3 fois de suite car je pensais que ma balance avait un problème). Je dois dire que je ne me pesais plus depuis plusieurs années et la dernière fois c’était chez la nutritionniste en juillet 2017 où j atteigné laborieusement les 60kg ! J ai bientôt 47 ans et je pensé que jamais je ne retrouverais le poids de mes 30 ans. C était encore une idée reçue…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.