Développement Personnel

L’Art de la Simplicité *

24 avril 2014 by
Je réfléchis beaucoup à cet article que j’ai écris sur la consommation. Pas seulement sur ce que j’ai pu écrire, mais sur ce que j’ai pu lire au travers de tes commentaires qui étaient très vrais. Puis, après une autre visite chez ma coach, je me suis rendue compte de quelque chose après qu’elle m’ai posé quelques questions sur ma façon d’être. Elle m’a dit « Mais,… Te fais-tu plaisir ? « . Là dessus, ma première réponse réflexe a été de dire « mais oui, bien sûre ! « . « Comment ?  » m’a-t-elle demandée…. Et là je suis tombée dans le panneau. Je lui ai dit que j’achetais des trucs et que je flânais dans les magasins. J’ai vu son oeil se lever en me regardant de façon dubitative. Te faire plaisir, m’a-t-elle répétée, toi, avec toi même, que fais tu pour toi, au delà de t’acheter des trucs ? 
Je ne vais pas te parler de la réponse que je lui ai donné, parce que tu comprends, j’ai aussi mon jardin secret. Mais il y a un truc que j’ai compris ce soir là, et après avoir repensé à mon article / tes commentaires, c’est que j’ai confondu se faire plaisir, avec consommation. Que oui, d’une certaine façon, je cherche un certain réconfort dans ce que j’achète. Et comme j’achète pas mal de camelotte, ce réconfort ne vient jamais. Je ne me sens pas assouvie. Je m’achète des brols à 2€, sous prétexte que c’est 2€, puis je les entasse, sans jamais les toucher. Je les accumule, ils se cassent ou je les oublie. Je pensais vivre dans l’abondance mais je me rends compte, que je vis dans le gaspillage.
Le jour de l’article, une lectrice sur Hellocoton m’a parlé d’un blog en anglais, qui retrace le parcours d’une jeune fille qui veut devenir plus, en utilisant moins (Be more with less). Jusqu’à présent, ce sont des démarches qui ne m’ont jamais vraiment intéressées, parce que ce qui se cache derrière part souvent d’un constat écolo. Constat qui me dérange un peu car il est souvent vécut comme une « religion » poussé à l’extrême et qu’en plus il  est aussi souvent associé à une certaine mentalité « bohème »… Comme je ne suis pas du genre bohème… Enfin bref. Ce que j’ai compris à travers ce blog, ce n’est pas tant bien la question de l’écologie, de sauver notre planète, mais plutôt la notion de gaspillage, du réel besoin. Ce soir là je me souviens, ayant ma salle de bain dans mon salon pour cause de travaux, j’ai ouvert les boites et je me suis dit « Oh mon Dieu, mais ai-je vraiment besoin de tout ça ? « . Des produits accumulés depuis plus d’un an et jamais ouvert, 3 types de protection solaire, des crèmes ouvertes et plus utilisées parce qu’elles ne me convenaient pas. J’ai eu comme un déclic, j’ai tout pris, tout jeté (rassures toi en général je donne, mais là, voilà, c’était mon côté impulsif qui parlait).
Sur ses réflexions, lors de ma journée à Paris, je me suis achetée le livre de Dominique Loreau « l’Art de la simplicité
« 
, recommandé lui aussi par une lectrice. J’ai lu une bonne partie dans le train en rentrant, et ce que j’y ai lu sonnait juste. Combien de tiroirs pleins à craquer de choses que je n’utilise pas, de choses que je garde « parce qu’on sait jamais » ? L’autre jour, en riant avec ma collègue je me suis rendue compte que je gardais même les packagings de mes cosmétiques préférés. Je garde les sacs en plastique, les emballages, les tupperwares. Mon appart est un vrai musée. Une ode au « je ne jette rien, on sait jamais », m’attachant finalement, à des choses qui ne comptent pas.
Aujourd’hui, je n’ai qu’une envie. M’alléger. Faire le tri. Jeter. Comme si j’avais besoin d’une vie nouvelle, de démarrer à zéro. Et non pas pour accumuler d’avantage mais pour acheter réfléchis. Hier, je me suis rendue compte que mon sac acheté il y a 1 mois à peine, une affaire H&M à 15€, était déjà cassé. Je me suis dit que cela m’apprendrait à acheter de la camelote. Pareil pour ma paire de botte à 25€ qui ne sont que du plastique et déjà foutue après 1 mois et demi de « portage », parce que je n’ai pas pris le temps de regarder que la qualité était au rendez vous. 
Au delà de ça, je me suis rendue compte de la fierté que je pouvais éprouver lorsque je m’achetais une chose qui valait vraiment la peine. Tu aurais du voir ma tête quand je me suis offert ma Naked 3. C’était un sacré prix, mais le jeu en valait tellement la chandelle. Et chaque fois que je la regarde, ou que je l’utilise, je l’associe à une merveilleuse journée à Londres, à une sorte de Graal. 
Sur ces constats, je me suis dit 3 choses. La première, c’est que je voulais et devais, acheter mieux. Ce n’est pas la quantité qui compte, mais bien la qualité. La deuxième, c’est que je ne pouvais plus m’acheter de cosmétiques (et de brols) avant 2 mois et demi, soit, pour mes 30 ans. Histoire de profiter de ce que j’ai déjà et de les utiliser quotidiennement. Et enfin, qu’un tri s’imposait : livres, cd, vieilles bougies, placards,… De l’air ! Du vent ! Du balai !
Dominique Loreau dans son livre parle de l’état du zen dans les habitations japonaises au style épuré. Jusqu’ici je n’avais jamais compris cette mode si contemporaine, si sévère, austère, blanche et vide. Mais je comprends désormais que pour les japonais, la vie du foyer réside dans les personnes qui y sont, lorsqu’ils y sont. La vie, c’est le gens. Ce n’est pas les bibelots qui prennent la poussière. Le calme, c’est le rangement. La paix, c’est l’ordre. La maison n’a pas besoin de vivre et de grouiller d’objets lorsque nous n’y sommes pas, nous ne vivons pas dans un catalogue Ikea ! 
J’ai demandé à ma coach ce que je devais faire pour vider mon esprit et retrouver la paix intérieur. Je comprends désormais que je le trouverai en prenant soin de moi, en me prenant du temps mais aussi en rangeant mon intérieur comme mon extérieur. Et surtout en arrêtant de penser qu’une chose, ou une activité payante, me permettra de trouver la sérénité. Je dois faire de mon âme, mon foyer : calme et épuré.

♥ ♥ ♥
* titre emprunté au livre « l’Art de la simplicité
 » de Dominique Loreau



Crédit photo : via Pinterest

Article précédent Article suivant

Articles similaires

39 commentaires

  • Répondre Aline - La Homemade Box 24 avril 2014 à 19 h 59 min

    Super cet article, comme toujours!
    Ma mère aime tout garder, les pots de confiture, les boîtes plastiques "au cas où" et cela met en rogne mon père…même si lui aussi garde tout mais en matière de technologie (comme son vieux minitel =.=).
    Contrairement à mes parents, j'aime jeter! Et comme tu le dis, ranger sa maison permet de retrouver la paix. En plus, j'avais déjà lu un article dessus: "ranger son intérieur( sa maison), c'est ranger son intérieur (son esprit)!

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 35 min

      Ma maman aussi garde tout, période d'après guerre qu'elle disait (d'avoir garder ça de ma grand mère)
      C'est pas la guerre, et pourtant je garde aussi. J'pense que c'est juste génétique 😀

  • Répondre Hélène 24 avril 2014 à 20 h 14 min

    Moi j'aime bien faire du tri, quand je le fais, j'ai l'impression d'être vidée, d'avoir fait de l'ordre à l'intérieur de moi-même et ça un bien fou ! Puis j'aime pas accumuler, ça prend la poussière, c'est chiant 😀

  • Répondre Ju 24 avril 2014 à 20 h 17 min

    je te conseille de compléter cette lecture par l'art des listes ET l'art de la frugalité de la même dame… ces livres sont fantastiques et m'ont vraiment touchée… ils m'ont aidées aussi… j'ai réussi à désencombrer d'abord mon appart et à présent ma maison en suivant ce genre raisonnement… la plupart du temps, avant d'acheter je me demande si c'est vital, utile et si cela me fait vraiment plaisir et je calme mon homme qui mettrait bien des meubles à chaque coin de l'espace que l'on a alors que pour moi le luxe c'est l'espace 😉

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 37 min

      Oui en fait, je pense que je vais faire un autre article sur ce livre, parce que je ne suis pas hyper convaincue à 100% du livre. J'ai aimé le début, j'ai passé une grande partie, ce serait trop long à expliquer en commentaire.
      Mais je note quand même tes références. Merci

  • Répondre My Chihuahua Bites 24 avril 2014 à 20 h 22 min

    Comme je te comprends! Avant j'étais comme ça aussi, à acheter des brols, sous prétexte que ce n'étais cher, et de les accumuler! Je ne pouvais pas rentrer chez H&M sans m'acheter une connerie, que ce soit des bijoux, que je ne portais jamais parce que j'en suis allergique, ou encore des chaussettes, … d'ailleurs grâce à ça je crois que j'ai encore des réserves pour les 5 prochaines années à venir lol Et puis, c'est tout con, mais il y a 6 mois déménagé, et là en faisant mes (trop) nombreux cartons je me suis rendue compte des conneries que j'avais accumulées, que je n'avais jamais utilisées voire même oubliées… Je ne vais dire que je m'achète plus rien, ce serait mentir, mais mes achats sont plus réfléchis, au lieu d'acheter pleins de conneries sous prétexte que "c'est pas cher", je préfère acheter moins, mais du beau! Pr les produits de beauté, j'ai adopté cette technique depuis qq années déjà, je m'en achète peu, mais je privilégie la qualité et les couleurs "intemporelles" et neutre… Bon, en ce qui concerne mes vernis c'est pas tout à fait vrai, mais j'en achète quand même moins qu'avant!

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 41 min

      H&M et Hema sont mes 2 plus gros tentateurs !!! Le temple du brol !
      Dans le passé j'ai déménagé plein de fois mais bizarrement ce n'est pas ça qui m'a fait arrêté d'acheter. Que du contraire. Depuis que je suis enfin chez moi, j'accumule puissance 10.
      Mais tout ça, ça va changer

      (ouais les vernis, no comment :p )

  • Répondre Clara 24 avril 2014 à 20 h 42 min

    Très intéressant comme toujours =) D'ailleurs à l'époque, ton article sur la consommation, m'avait inspirée pour en écrire un aussi http://bouhdefox.blogspot.be/2012/11/odile-ma-fait-reflechir.html =$
    J'essaye de ne plus acheter pour acheter, de ne pas acheter juste parce que j'avais prévu/envie d'acheter, de ne pas acheter pour combler le vide, l'ennui, de ne pas acheter pour me consoler,… Acheter parce que je veux, ai besoin, ai vraiment eu un coup de coeur, bave dessus depuis logntemps,… J'essaye de priviligier la quantité à la qualité, je réfléchis plus avant un achat : est-ce que ça me va vraiment? Je le mettrai? Avec quoi? (si c'est avec quelque chose que j'ai pas -> non) J'en ai vraiment envie? Est-ce que ça va me durer? Le prix vaut-il la qualité?
    Au moins tout ce que j'achète maintenant, je l'utilise, ça me plaît et je regrette pas! Parfois j'ai tellement réfléchis que je regrette de pas avoir prit la chose en question (comme ajd un gilet à New Look que j'ai laissé parce qu'il coûtait 22 euros alors que je l'adorais, il m'allait bien et va avec tout)… Je dois apprendre à trouver mon juste milieu =$
    Ma maman est partisane du style japonais, épuré, zen. Si elle pouvait et avait de la place dans le reste de l'appart, sa chambre comporterait que son lit et des murs blancs! Je comprend ce choix et cette envie mais ce n'est pas dans ma personnalité. Quand j'étais petite/ado, ma chambre était minus, un vrai foutoir, toujours en bordel même quand c'était rangé, un hammas de souvenirs et de choses que je ne jettais pas, mes armoires blanches taguées, pleiin de posters, photos et cartes au mur, rien de blanc,… Quand mon Fox est venu pour la première fois, il m'a demandé si je ne me sentais pas agressée par tout ça, si c'était pas pour ça que je dormais pas bien, que c'était trop, que je respirais pas. Et j'ai remarqué qu'il avait raison et j'ai trouvé ça trop, j'ai enlevé plein de choses des murs, ai repeint mes armoires en blanc, jetté plein de choses, trié…
    Maintenant qu'on a déménagé, j'ai enfin une grande chambre =D J'ai peint les murs en vert d'eau, c'est zen, aquatique, lumineux, j'adore *_* J'ai un grand poster avec un paysage paradisiaque, très peu de cartes postales, un cadre avec des photos, c'est plus aeré, espacé, je me sens mieux. Je vois que j'ai grandi, mûri. C'est mon petit chez moi et je m'y sens bien =)
    Quand j'ai été à Rodos avec mon papa l'été passé, j'ai touché le bonheur du bout des doigts, pas le bonheur matériel, mais le bonheur spirtiruel (ça sonne con et un peu fou dit comme ça, mais c'est tout simple) http://bouhdefox.blogspot.be/2013/10/une-sensation-de-bien-etre-dont-je-veux.html =$

    Bisouus <3

    • Répondre Clara 24 avril 2014 à 20 h 46 min

      J'essaye de privilégier la qualité à la quantité et non le contraire =p *

      Désolée pour mes liens, c'est pas pour faire de la pub, mais tu m'inspires beaucoup, même si je suis loin d'être à la hauteur de ta plume, je voulais te montrer =$

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 45 min

      T'inquiète pas pour tes liens quand ils sont comme ça, c'est ok lol
      J'irai te lire dès que j'ai 2 minutes.
      Et merci pour ton investissement à chaque fois dans tes commentaires ^^

      Je réfléchis parfois trop aussi, mais après sous prétexte que c'est 5€, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. Mais désormais je ne veux plus acheter de la camelote, qui s'accumule, se casse, se perd, s'oublie.
      Vive la qualité !!!

    • Répondre Clara 28 avril 2014 à 21 h 22 min

      Ca va alors, je voulais pas que tu crois que j'en profite juste pour faire ma pub =$
      Merci =$
      Avec plaisir, c'est un réel plaisir de te lire et de commenter =D

      Oui voilà, ça donne envie, pareil quand ya des super promos, tu te lances juste parce qu'il faut, c'est une trop bonne affaire,… mais en fait t'en as pas besoin xD
      Vive la qualité et les réels choix oui!

      J'ai finalement acheté mon fameux gilet New Look, il ne me sortait pas de la tête! Et dans le sac de mes petits achats d'Anvers, j'avais un bon que j'ai gratté et j'avais -20% =D

  • Répondre Karosweet TheBeautyLife 24 avril 2014 à 21 h 45 min

    Ce que tu décris là est un état d'esprit que je m'approprie petit à petit depuis quelques années, parce que oui ça se fait doucement chez moi… C'est venu avec nos nombreux déménagement… il a fallu trier, prioriser parce qu'à chaque mouvement je me refusais à emmener des choses inutiles… Nous nous sommes alors beaucoup posé la question du : Est-ce que j'en ai l'utilité ?, vais-je vraiment m'en servir ?, et tout doucement on a fait du ménage… Du coup nos enfants, ne nous cachons pas que c'est plus dur pour eux, trient facilement leurs jouets. Nous faisons avec eux cette démarche, et ensuite nous donnons ou jetons si c'est abîmé.
    Je pense qu'effectivement se débarrasser du superflu permet de se recentrer sur nous et notre famille. Profiter du moindre instant heureux. S'arrêter un instant, regarder autour de soi et apprécier le moment. Et c'est plus simple quand il n'y a plus d'interférence.

    Bisous bisous ma puce

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 47 min

      Oui mais toi tu es la zenattitude incarnée ^^
      Non mais comme je disais, il y a 5 ans, j'ai acheté mon appart pour me poser parce que j'avais déménagé avant ça 6 fois en 5 ans. Et c'est comme un besoin de m'approprier les lieux qu'en les encombrant.
      Mais je suis contente de ce constats, je veux que ça change. Je veux des choses qui compte vraiment. Qui valent l'effort finalement.

  • Répondre Marine 24 avril 2014 à 22 h 23 min

    Je suis contente que tu aies suivi mon conseil et acheté ce livre, pour moi ça a été un vrai déclic, depuis je ne cesse de trier, vider, donner à tout va.
    J'essaye depuis de me concentrer sur l'essentiel et la qualité, mon plus grand défi restant ma garde robe, la vider fut plutôt facile mais la remplir correctement c'est une autre paire de manche.
    Et mes achats frénétiques de livres… Pour l'instant ma seule exception.
    Pour aller plus loin j'ai récemment lu le livre de Béa Jonhson "Zéro Déchet", le concept et là poussé à l'extrême mais la lecture reste intéressante car elle lance de nouvelles pistes à explorer.

    En tout cas bienvenue dans le monde du "Less is More", tu verras une fois qu'on y a mis le pied on a du mal à s'arrêter 😉

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 50 min

      Aaaaaah !! C'est toi qui m'avait conseillé le livre ! (vous avez été plusieurs ça je sais)
      Bon par contre, toute la partie sur l'esthétisme / le corps / la beauté, je n'aime pas DU TOUT son discours. Mais après il y a du bon à prendre dans le livre. Je ne l'ai pas encore fini.

      Pour les livres, j'ai un truc super : la bibliothèque ! Je lis jusqu'à plus soif, et j'accumule pas. Je n'achète que ceux que je ne trouve pas et que j'ai VRAIMENT envie de lire 🙂

  • Répondre Nathalie Ophea 25 avril 2014 à 7 h 30 min

    y'a bien longtemps que je fais çà et y'a encore du travail 🙂 quand les gens de mon entourage vienne a la maison, c'est ce qu'ils me disent, y'a beaucoup d'espace chez toi, de surface plane et vide de bibelots … mais c'est ainsi que je me sens bien ! des que j'entasse, ca m'étouffe, du coup, ce boulot la , je le fais instinctivement. Pareil pour les interieurs de placards …. je n'entasse rien , tout ce qui ne me sert pas, obtient le droit a une seconde vie ailleurs ;). çà me rappelle une liste de discussion que j'aimais bien, les fées volantes (ou flying ladies) qui justement pronent cet façon de vivre lol !

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 52 min

      En fait en tant que bibelot et brol de déco, ça va je gère.
      Ici c'est plus niveau maquillage, verni,s sacs, chaussures, bijoux
      J'achète de la gnognotte, et j'achète jusqu'à plus pouvoir. Faut que j'arrête ça devient ridicule !

  • Répondre Nyfea 25 avril 2014 à 7 h 36 min

    Bel article comme toujours
    C est vrai que moi j etais comme cela ado, j achetais tout, je portais pas.. maintenant c est different, j'ai appris à acheter utilue parce que mes priorités ont changé = mes enfants, mes charges ont augmenté et que je ne peux plus me le permettre…
    Mais faire du tri des fois ca fait pas de mal. Par contre t en fais quoi de tes vieux cd? parce que moi j'en ai partout mais je ne sais pas quoi en faire

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 53 min

      Oui mais ado, c'est normal. Tu te cherches encore à ce moment là.
      Les vieux CD ? Je sais pas encore. Là j'en suis au tri des livres.
      Après je dois trier ma cave, ranger ma terrasse. Puis je m'attaquerai au CD
      On jette tout ? Ca se recycle ça tu crois ??

  • Répondre Bulle Virtuelle 25 avril 2014 à 7 h 58 min

    Je suis dans la même démarche que toi, je lis beaucoup sur le sujet du minimalisme, la simplicité. J'ai commencé à désencombrer mon armoire et mon coin make up, 80% de mes produits make up se trouvent dans mon vide-vanity ou à la poubelle pour les quelques produits douteux. J'ai pris conscience que j'avais seulement ces produits pour posséder mais que j'en avais pas besoin et que en plus je n'utilisais pas. J'ai gardé l'essentiel. Ce tri m'amène à me poser la question de qu'est ce qui me rends vraiment heureuse ? je prends plaisir à faire quoi ?…

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 56 min

      Tu as des références sur tes lectures ? Ca m'intéresse.
      Je ne sais pas si je vais devenir "minimaliste" mais du moins "raisonnée".

      C'est bon de se poser ses questions : qu'est ce que j'ai envie de remplir ? Ma maison ? Mon être ? Un chagrin ?…. Et puis on entasse, ça fait du poussière, et on souffle parce qu'on doit ranger !!

    • Répondre Bulle Virtuelle 26 avril 2014 à 13 h 52 min

      Voilà quelques liens :
      http://mnmlist.com/archive/
      http://vivreavec100objets.blogspot.fr
      Et puis je lis aussi Be more with less.
      Livre : L'art du désencombrement

  • Répondre Cath 25 avril 2014 à 12 h 55 min

    Merci pour ta réflexion Odile, toujours très intéressante et concrète même si elle t'es personnelle au départ. Je voudrais aussi me sentir mieux avec moins, mais par quoi commencer? et comment on se décide si l'objet a une valeur affective (par ex les souvenirs d'enfance, de voyage, de personnes… ? ) Tiens nous au courant des développements, ça m'intéresse!

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 17 h 58 min

      Mais de rien ! C'est vrai que c'est un peu moi qui me parle à moi, mais j'aime partager mes réflexions . D'en recevoir aussi en retour qui me font elles aussi réfléchir. Par où commencer ? Et bien comme moi, commence petit et facile. J'ai déjà trier mes t shirts. Tout à l'heure j'ai trier mes livres (que je vais aller vendre / donner demain). Et petit à petit, un pied devant l'autre comme on dit 🙂

    • Répondre Cath 3 mai 2014 à 10 h 21 min

      J'ai trié des vêtements, et j'ai voulu aller les déposer à la bulle "petits riens" près de chez moi, et elle débordait, littéralement, des gens étaient en train de tout vider sur le trottoir.. j'ai du revenir avec mes sacs! pour une fois que j'étais décidée! 😉
      où est ce que tu déposes les fringues toi?
      et tu parles de donner des livres, tu connais des endroits qui prennent? j'avais demandé à ma biblio mais ils prennent que les "grands formats" récents…

    • Répondre Odile Sacoche 3 mai 2014 à 20 h 14 min

      Et bien pareil que toi, je les donne aux petits riens dans les bulles, ou alors je fais un mail à tous mes contacts pr les belles pièces que je peux encore vendre.
      Pour les livres, je les vends chez Pêle Mêle à Bruxelles

  • Répondre Fandre 25 avril 2014 à 17 h 16 min

    Bonjour Odile,
    Merci pour cet article! Je m'y retrouve pleinement! Je suis également dans cette démarche de "faire le vide" et d'acheter mieux et pour longtemps après avoir lu le lire que tu cites (lecture d'il y a quelques années ^^). Le chemin est long, avec quelques rechutes, mais le jeu en vaut la chandelle ^_^
    Beau week-end à toi!

    • Répondre Odile Sacoche 25 avril 2014 à 18 h 00 min

      Oui tout ne change pas du jour au lendemain.
      D'ailleurs elle le dit, non ? Qu'il faut du temps et de la patience pour voir les résultats.
      Quant aux rechutes… On reste des êtres humains hein !

  • Répondre Rose Etsonbazar 26 avril 2014 à 9 h 10 min

    Ma mère est pareil, elle garde tout, elle ne peut rien jeter…Moi, ca va, je ne sui pas trop comme ca. Ou alors, quand je commence à entasser, un coup de folie me prend et je fais le tri, j'essaye de vendre ou de donner, je recycle ce qui pourrait m'être utile. En tout cas, vivre dans un bordel, ce n'est pas possible et finalement, l'auteur de ton livre a parfaitement raison.

    • Répondre Odile Sacoche 27 avril 2014 à 9 h 55 min

      Je pense que toutes nos mamans gardent plein de choses
      C'est d'époque ^^ et on sera surement comme ça aussi lol
      Oui vive dans le bordel, c'est gai pour personne. Je fais le tri petit à petit.
      Un tiroir ici, une caisse là, etc…

  • Répondre lulu lipstick 28 avril 2014 à 7 h 48 min

    Haha mais comme c'est vrai! On entasse trop de choses, et plus l'espace est grand, pire c'est.
    Je suis justement en plein tri chez moi, la cave c'est fait, reste la pièce "bordel total", et là va y avoir du boulot.
    Le truc qui est pas mal aussi c'est de faire une brocante pour essayer de récupérer un peu de sous, surtout quand t'as des enfants et plein de vêtements et de jouets.
    Et je suis pareil… je consomme beaucoup trop, j'aimerai aussi savoir retenir mes pulsions acheteuses, je me le dis souvent, maintenant il faudrait l'appliquer!

    • Répondre Odile Sacoche 1 mai 2014 à 13 h 30 min

      Ouais on doit vraiment gérer non "complusions"
      Mais depuis que je lis ce livre et que j'ai écris cet article, j'arrive à me calmer
      Enfin… Ca fait que 1 -2 semaines, mais c'est tjs ça de prix 🙂
      Puis je trie, je revends, et ça fait du bien !!

  • Répondre Nelly Santanna 29 avril 2014 à 13 h 49 min

    Merci, ça m'a fait l'effet d'une claque 🙂 Je t'ai citée sur mon blog http://nellypop.canalblog.com/archives/2014/04/29/29764396.html

  • Répondre Cécile 1 mai 2014 à 11 h 43 min

    Ton article me parle beaucoup, surtout en ce moment. En pleine phase de changement, j'ai besoin de faire le tri et de me retrouver! Et en parlant des achats réfléchis, quand j'ai acheté le vernis Watermelon d'Essie, c'était un miracle car c'était la couleur que je recherchais depuis des semaines, j'en suis toujours aussi dingue 🙂
    à bientôt

    Ps: moi aussi je garde les emballages/packaging de mes produits fétiches :p

    • Répondre Odile Sacoche 1 mai 2014 à 13 h 32 min

      Lol, avec Essie au début je me disais "mais c'est cheeeer" !
      Et puis j'ai sauté le pas, et maintenant je me dis "oui mais c'est de la qualité, c'est beau, etc…"
      Et je les adore !!! Tandis que les merde à 2€ j'ai plus facile de les jeter ou les donner. Au final il est là le gaspillage

  • Répondre Dethilma 2 mai 2014 à 10 h 38 min

    Ton article me donne envie de faire le tri, car j'ai 18 ans et j'ai toujours mes jouets d'enfants même si je ne m'en sers pas, juste parce qu'ils sont pas abimés et que je "préfère les garder que vendre 5€ quelque chose qui en vaut 40…" mais il serait temps que je libère mes placards, et que j'arrête le "on sait jamais" que je pratique aussi haha !
    Pour ce qui est du acheter mieux, je commence à m'y mettre, car acheter le maquillage pas cher mais qui tient pas, j'en ai marre et pour ce qui est des chaussures qui s'usent au bout d'un mois aussi. Alors j'économise mon petit budget pour acheter des choses qui je veux vraiment et que je ne vais pas regretter !
    Enfin bref, super article ! 🙂

    xx
    http://awindowonmyuniverse.blogspot.fr/

  • Répondre Anonyme 2 juin 2014 à 14 h 33 min

    pour vous débarrasser de vos objets.
    Utilisez http://www.donnons.org
    J'ai donné plusieurs lots de bouquins et guides touristiques sur ce site, des abats-jours jamais utilisés …

  • Laisser un commentaire