Petit manuel du référencement naturel

Il y a 6 mois, si tu m’avais demandé ce que c’était que le référencement naturel d’un blog, je t’aurais sans doute répondu que c’était le fait d’inscrire son blog à Google (ou n’importe quel autre moteur de recherche d’ailleurs). Tu l’as bien compris en la matière, j’étais une vraie bille. Puis au détour d’une conversation avec Natacha et suite à la lecture d’un article d’Eleusis, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à la bête. Enfin, sans trop m’y intéresser vraiment parce que j’ai vite compris que référencer son blog, c’était un travail de tous les jours, et j’avais décidé que de toute façon je n’y comprenais rien. Tout ça, c’était bien trop chinois.
Jusqu’à ce que je sois contactée il y a quelques semaines par Powertrafic une agence de SEO et SEA qui m’a gentiment demandée si je voulais de l’aide. Au début je me suis dit « mouais, bof, pourquoi pas » et puis après j’ai pensé que leur aide, pouvait t’être utile autant à toi, qu’à moi. Histoire de te parler de tous ces grands termes de référencement, de quoi ça s’agit, quelques règles de bases et quelques astuces. Un peu à la façon des articles sur Instagram, Pinterest et Twitter.

Comment bien référencer son blog sous blogger ?

Pour commencer, le référencement d’un blog c’est quoi ? (au delà de la recherche Google)


C’est l’action de référencer son blog. C’est à dire de le rendre visible au niveau des moteurs de recherche mais pas que. De ce que j’ai compris, c’est aussi un peu toute la partie « marketing » de ton blog. Ta pub interne et externe quoi. Grâce au référencement, ton blog sera plus ou moins visité.
Il existe deux types de référencement :
– le référencement naturel (ou Search Engine Optimization / SEO) : qui est une manière de référencer son blog de façon « gratuite »
– le référencement payant (ou Search Engine Advertising / SEA) : le nom veut tout dire.
Ici on va plus s’intéresser au référencement naturel.

Comment bien référencer son blog ?


C’est là ou Powertrafic m’a appris plein de petites choses : il ne suffit pas juste d’inscrire son blog aux annuaires ou sur les réseaux sociaux. Il y a plein de petites choses que l’on peut travailler pour se donner un peu de visibilité, donner envie au visiteur de rester et se faire repérer par les robots Google (entre autres).

Les robots Google ? Késako ?


Il s’agit de petits robots qui écument le web à la recherche de mots clés pour donner au « chercheur » ce qu’il cherche. Tu sais quand  tu tapes une question dans Google, et qu’il te répond, et bien il le fait à l’aide de ses robots. Rassures toi, ce n’est pas dangereux et ils ne prévoient pas de conquérir le monde.
Donc le but du référencement c’est de se faire bien voir par les robots mais pas trop non plus, parce qu’ils peuvent te pénaliser. Je rappelle qu’on parle bien de référencement naturel, plus tu en fais, moins ça plaira à nos amis les robots. Puisque tout cela ne restera plus très naturel. Mais, il y a cependant quelques petites choses que tu peux faire facilement.

Remarque : il  faut noter que dans la majorité des cas, lorsque le lecteur fait une recherche Google, il va rarement plus loin que la page 2. Le but du référencement est d’essayer de se placer en page 1 (voir dans le top 3) grâce à son titre, son introduction et son contenu.

Tout d’abord, on travaille son contenu.


Le contenu du blog c’est primordiale autant que son esthétique. C’est ton identité. On ne va pas copier-coller les articles de sa petite copine blogueuse, ni les articles de Wikipédia. On essaye de trouver son caractère, sa personnalité. Pour se faire, on essaye de choisir un style bien à soi, moi par exemple, j’aime bien te tutoyer, d’autres font des calembours à tout bout de champ. L’important c’est de se démarquer des autres car un bon contenu donnera envie de revenir (ou de partager). Revenir, c’est bien. 

Ensuite, on travaille son titre.


Un bon article, c’est bien. Un bon titre c’est mieux. Il faut que ton contenu et ton titre soit complètement en rapport. C’est le titre lui même qui va attirer les robots (mais aussi les lecteurs). Par exemple, si tu veux parler du fromage de chèvre, tu mettras dans ton titre « Le fromage de chèvre ». C’est mieux d’éviter de faire une petite blague du genre « je n’aime pas que le fromage au lait de vache », parce que Google, il ne va pas comprendre. Donc on choisit bien son titre pour qu’il ai un rapport avec son article. Le mieux du mieux, c’est de reprendre ce titre dans les 156 premiers caractères de l’article (en introduction donc). Mais ça j’avoue que c’est assez complexe.
En ce qui concerne les titres, c’est toujours bien aussi de voir ce qui se fait ailleurs. Par exemple, il doit sûrement y avoir une centaine d’articles sur le fromage de chèvre. Donc il faudrait essayer de trouver un titre unique mais assez clair pour se différencier des autres. C’est une chose assez difficile à faire mais tu peux bien sûre t’aider d’une recherche Google factice pour y parvenir.  Le but c’est de se différencier et de ne pas proposer le même titre que d’autres articles et risquer de se retrouver en bout de queue dans la recherche.

Une fois que tu as un bon article, avec un bon titre, il faut travailler les images.


Outre le fait de soigner le visuel et l’esthétique de ces photos, il faut bien veiller à nommer ses images. Les images aussi ont beaucoup d’importance dans le référencement naturel et dans une recherche. Pour reprendre l’exemple du fromage de chèvre, on mettra une photo du fromage de chèvre en l’appelant « fromage-de-chevre ». On évite les espaces, les accents, et certains caractères spéciaux comme les underscores qui rendent le travail des robots assez difficile. On évite les titres impersonnels du genre « photo » ou « image ». C’est quelque chose que je négligeais complètement avant et je pense que c’est vraiment primordial.
Petite astuce blogger : quand tu cliques sur ton image, tu as à droite un onglet « propriétés ». Tu peux y remplir le titre de l’image (qui s’affichera dans ton article quand la souris glissera sur l’image) et la description (qui aidera au mieux les moteurs de recherche)

Comment donner un titre et une description à une image blogger ?

Ensuite, tu peux égayer tes articles avec des mots en gras


Tu peux toujours ici et là dans ton article mettre quelques mots en gras. Les moteurs de recherche vont alors comprendre que le lecteur doit attirer son œil sur ces mots et donc vont eux aussi les prendre en compte dans leur recherche. Il ne faut cependant pas tout mettre en gras, juste des mots clés, des expressions, des définitions. A nouveau il faut le faire, mais pas trop en faire. Il s’agira de trouver son équilibre.

En parlant de mots clés, on y pense plus que beaucoup !


Encore un truc que je négligeais complètement dans mon référencement : les mots clés. Je pensais tout bêtement que sur blogger ce n’était pas possible, alors qu’en fait, si. Blogger, ce petit malin à renommé la fonction en « libellés » (qui correspond donc aux mots clés).

Les mots clés sont très important pour ton référencement. C’est même primordial. C’est eux qui vont donner le thème de ton article mais aussi cibler la recherche des robots. On choisit bien sûre des mots clés simples, faciles, clairs et on en ajoute entre 5 et 7. Ils peuvent aussi représenter le titre de ton article. Titre + mots clés = bingo !

Petite astuce blogger : Trop de libellés dans tes widgets ou ton nuage de mots clés ? Rassures toi c’est aussi une option que tu peux changer dans le widget et n’afficher que ceux qui te plaisent pour rendre les menus clairs au lecteur. Pour cela, il suffit de cliquer sur la petite clé à molette (ou aller dans la Mise en Page de ton blog)  et cocher « Afficher les libellés sélectionnés ». Cela ne changera pas par contre les libellés en bas de l’article même.

Comment modifier l'affichage des libellés blogger ?


Enfin, dès que tu auras travailler un bon contenu avec des mots en gras, un bon titre, de belles images et des mots clés efficaces, il faudra penser aux liens.


Et oui, le net c’est aussi et surtout le partage. On pense à linker ses copines quand on parle d’elles dans nos articles. On linke nos sources, nos recherches, nos images mais on peut aussi linker nos propres articles en interne. Toutes ces choses vont inciter le lecteur à rester sur le blog (pour les liens internes) mais aux autres à linker vers nous. Malheureusement, je trouve que cette pratique devient un peu trop calculatrice. Combien de personnes sur Twitter ne te demandent pas de follower leur compte en échange de follower le leur. On en  revient à la notion du contenu, si on est honnête, qu’on linke bien, le reste se fera naturellement…. Comme le référencement !
Ce sont pour moi les choses de bases qu’on peut déjà facilement commencer à travailler. Bien sûre il y a un million de choses à savoir, mais toutes ces petites choses peuvent déjà faire la différence. Je n’avais pas du tout idée que le référencement pouvait représenter un réel travail au quotidien et j’ai pour ma part encore beaucoup de choses à apprendre et à améliorer. Je trouve ce sujet réellement passionnant et ça me donne encore plus envie de travailler mon blog car il est vraiment devenu mon drobby (drogue + hobby) ! Bien sûre il ne s’agit pas de faire de ce blog une machine de guerre et donc il est primordial de faire les choses le plus… Naturellement possible !
♥ ♥ ♥

Merci à Powertrafic, pour leur aide dans la construction de cette article.

Pour info, Powertrafic est une agence de référencement sur Lille qui recherchent aussi des blogueuses pour les aider avec leur blog (mais aussi pour des partenariats, concours, sponsoring,…) ! N’hésites pas à les contacter, grâce à eux j’ai appris énormément de choses !

23 Replies to “Petit manuel du référencement naturel”

  1. Article utile et complet 🙂 Bisous et à bientôt!

  2. Roooooooooooooh merci ma puce, comme ça j'ai pu rajouter la nuage de libellés, je ne savais justement pas comment faire !!! Merci !!
    Des bisousssssssssss

    1. N'hésites pas ma belle !
      Je serai ravie de t'aider

  3. Super ton article, j'ai appris pas mal de petits trucs qui devraient me servir à l'avenir! C'est top de partager tes astuces, merci! 😉

    1. Avec plaisir 🙂
      Tant mieux si cela a pu t'aider

  4. Hello!
    Merci pour cet article plein d'astuces! Hier déja, je dévorai tes articles sur instagram, twiter et pinterset. Je suis une blogueuse débutante et ces quatre articles m'ont aidé à comprendre plein de choses! Merci encore Biz

    1. Je suis contente de pouvoir aider 🙂
      N'hésites pas si tu as d'autres questions

  5. Merci beaucoup pour cet article.
    Tu m'as appris pas mal de chose.
    Je file rectifier le tire.

    Merci Merci 😀

    1. Avec plaisiiiiiiiiiiiiiir !!!

  6. Merci Odile, c'est intéressant ton article, y'a plus qu'à maintenant!

    1. Mais de rien voyons 🙂

  7. !! j'aime beaucoup ton article
    Powertrafic m'a aussi contacté pour rédiger un sujet sur le référencement naturel, mais quand je te lis je me dis qu'il est bien inutile que je fasse un billet, sincèrement je ne ferai pas mieux !!!
    bravo, c'est nickel et très clair 🙂

    1. Oh beh dis donc ! Il faut dire moi j'ai abordé la partie blogger, par exemple je pense que tu blogues sur WordPress, non ?
      En tous cas, il y a des millions de choses à dire, tu auras peut être tout de même une autre vision ?

      Et puis, merci 🙂

    2. 🙂 finalement j'ai tout de même publié ma petite bidouille, vue en effet du côté wordpress !!!

  8. Merci pour cet article très utile.

    xo

    Iness K.

  9. Coucou! globalement ton article est intéressant, mais comme il y a un million de chose à savoir en SEO, il manque encore quelques petits détails, au cas où cela t'intéresse j'ai aussi rédigé un article sur comment "optimiser la rédaction de ses articles" où je donne des petits conseils SEO aussi, bien que ce ne soit pas de mon ressort car il faut le dire le référencement est réellement un travail à lui seul 🙂

    à bientôt !

    Charlène.

    1. J'essaierai d 'aller voir
      Oui c'est un article très exhaustif !

  10. merci! ton article est top pour la novice que je suis…

  11. bonjour, merci pour cette article, mais par contre ce n'est pas clair pour moi concernant les images à renommer. comment les renommé ? y a t-il une préférence ou des erreurs à éviter ? faut il les nommer en incluant le nom du blog ?
    Merci

    1. En fait c'est la photo que tu enregistres que tu dois renommer.
      Donc déjà à la base sur ton ordinateur. Au lieu de laissé par exemple DSCN1598 ou IMG253 (ou encore image 1) et bien tu renommes ton image.
      Le mieux est de mettre quelque chose de significatif par rapport à ton image.
      Exemple, tu parles d'un gâteau au chocolat et tu illustre avec ta photo qui sera nommée : gateau_chocolat.
      Le mieux est de ne pas laisser de chiffres dans les photos, et de ne pas les nommer toutes pareilles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.