62 Replies to “Le Blues de la blogueuse”

  1. Courage alors pour trouver ta voie ! J'ai souvent partagé tes doutes aussi, ça s'en va et ça revient… Le principal je pense c'est que ces périodes de recul débouchent sur quelque chose de positif qui nous fera avancer. Par exemple maintenant je n'ai aucun regret à écrire des articles musique ou culture entre deux chroniques beauté, même si ça donne très peu d'audience…
    Au plaisir de te lire ! =)
    Amalia_Okia
    http://conseil-dabeille.blogspot.fr/

    1. Oui et je pense que nous avons besoin de ce recul, de ces sortes de pause. Pour se recentrer, ou comme tu le dis si bien, explorer d'autres chemins ( articles )

  2. J'aurais pu écrire au mot près cet article !! Dur parfois, de bloguer et de savoir pourquoi on le fait !

    1. Surtout de savoir pourquoi on le fait.
      Dans un premier temps, je pense qu'on le fait pour soi, et puis rapidement, on se rend compte qu'on le fait pour les autres….

  3. J'aime beaucoup cet article plein d'émotion et de questionnement, sache que nous passons toutes plus ou moins dans ce genre de position, il faut savoir relâcher (sans forcément abandonné) pour reprendre du plaisir 🙂

    1. Merci beaucoup.
      Tu as raison il faut lâcher prise. Chose que j'apprends à faire petit à petit, mais la route est longue !

  4. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. J'ai eu beaucoup de peine quand je suis tombée de haut avec certaines et la fin 2014 a été très difficile pour moi. Et puis j'ai appris (ou pris la résolution de) à m'écarter des histoires, ignorer les mesquinneries. Du coup, c'est dommage mais je trace ma route un peu plus seule même si j'ai de super web-relations avec certaines je tiens à ce qu'elles restent superficielles pour ne plus avoir de peine.
    En ce qui concerne la consommation, j'avoue avoir du mal à me freiner. Bien heureusement, je ne roule pas sur l'or et suis aussi vite rattrapée par mes moyens (ce qui n'est pas plus mal au final) et arrive tout de même à être relativement raisonnable.
    C'est drôle, ces dernières semaines j'ai eu beaucoup de mal à publier, c'est certainement pour cela que mes billets sont de moindre qualité (à mon sens) et te lire m'a beaucoup rassuré. Merci pour cette confession et sache que j'apprécie énormément lire des blogs sincères et humbles comme le tien. Merci pour ça. Plein de bisous

    1. Je pense en effet qu'il faut parfois savoir avancer seul. Non pas que l'enfer c'est les autres mais que certaines personnes ou situations peuvent nous tirer vers le bas, plutôt que nous faire avancer. Et justement, dans la vie, on a besoin d'avancer plutôt que ressasser.
      J'essaie de me freiner aussi pour la consommation même si c'est difficile. J'essaye aussi d'acheter mieux, plutôt que plus. Mais c'est sûr que le net est le nid des tentations. Par rapport à ça aussi il faut savoir prendre du recul.
      Et puis merci ^^ De me lire !

  5. Mais en fait, ton blog, il est déjà unique. Le mélange entre les posts de ce genre et ceux plus légers, ta manière d'écrire et ta sincérité… Tu as déjà un blog à part ! Je ne pense pas que tu ai besoin de revoir tes principes, de ressembler aux autres pour réussir. Simplement d'y rester toi même mais d'y consacrer un peu plus de temps…

    1. Oh merci ! Quel beau compliment !!! J'ai toujours du mal de m'en rendre compte. J'ai parfois l'impression n'être qu'une pâle copie, parmi les autres pâles copies. Et comme je dis, en même temps je suis partagée avec cette envie d'être ou d'avoir comme tout le monde.
      Mais comme tu dis, c'est le temps qui manque, ou qu'on ne prend pas la peine de prendre ….

    2. Je crois qu'on ne prend pas le temps. Je suis au chômage depuis 4 mois et mon projet numéro un était de monter un nouveau blog sur wordpress… Le nom de domaine n'est même pas acheté. J'ai l'impression que d'apprendre à utiliser wordpress et gérer la design sur la suite adobe que je maitrise trop peu va me demander un temps colossal, alors je n'avance pas…

  6. Je ne sais pas si j'ai bien compris tout ce que j'ai lu ici mais j'ai l'impression que tu l'as déjà la réponse à ta question. En tout cas, il me semble. Tu souhaites être unique (ce que nous voulons tous, moi la première) et tu dis plus haut savoir qu'il faut bloguer quand on le sent. Personnellement je pense qu'un blog unique retranscrit l'honnêteté et la spontanéité de son auteur-e, je crois qu'il ne faut bloguer que quand l'inspiration nous vient. Tout ce qui est forcé n'est pas toujours bon. Avoir peur de perdre des lecteurs est une réaction humaine mais très franchement, je crois qu'à partir du moment où tu restes intéressante, les lecteurs t'attendent. Ils n'ont pas besoin d'être 10.000.

    1. J'ai une demi réponse en effet. Et tu as mille fois raison, il faut bloguer quand l'envie vient. Même si ces derniers temps dans mon cas ça signifie très peu souvent. Le dilemme réside dans ce choix à faire : ai-je envie d'être une blogueuse connue / reconnue ? Il ne faut pas se mentir, cette question traverse beaucoup d'esprit. Et pour le devenir, il faut s'en donner les moyens…. Et donc bloguer quand on ne le veut pas. Car bloguer une fois tous les 36 du mois, fait perdre l'auditmat…. C'est triste, mais c'est comme ça.
      Tu as raison dans un sens, ils n'ont pas besoin d'être 10.000, je pense que l'égo (le mien) joue des tours, à te lancer des étoiles dans les yeux. Un peu comme un vieux rêve américain qu'on désire atteindre.
      Tu vois ce que je veux dire ?

    2. Je vois très bien ce que tu veux dire car je mentirais si je disais que je n'ai pas moi-même envie d'être reconnue, après c'est plus difficile pour moi parce que je parle souvent de trucs persos, de ressentis, je n'ai aucun partenariat ni rien de ce genre, mais je blogue depuis pas loin de 10 ans et il n'y a rien de plus cool que de voir son nombre de lecteurs monter au fil du temps.

  7. T'inquiètes il existe encore dans un coin reculé un petit village de petit(e)s résistant(e)s idéalistes! Bonne journée par Toutatis!

    1. Ha je suis contente ! Que le clan des idéalistes existent encore toujours 😉

  8. j ai trouvé la solution pour ne plus voir les piailleries des blogueuses … je ne vais plus sur twitter sauf pour une question particulière ou un état d âme que je ne veux pas diffuser sur fb … d ailleurs mon fb privé est vide depuis des mois car j ai remarqué que les gens aiment y mettre leur vie … or souvent c'est malsain de raconter sa vie à la terre entière ! je ne pense pas qu'on perde des lecteurs si on ne publie pas … parce que j ai remarqué que lorsqu on revient, et bien ils sont tous là !! ils attendent ! sont cool nos lecteurs ! et puis bloguer est une passion pas une contrainte ! on sent le moment s'il est le bon pour appuyer sur "nouvel article" sinon c'est se forcer et le contenu n'est pas top … j'ai décrété que je bloguerais (oui ongle seulement, mais bon c'est aussi interessant de bloguer ongle ^^) quand je le voudrais, à l heure qu'il me plairait, et du coup, je le fais vraiment par passio
    voilà voilà … profite de ton temps, et poste quand tu veux ! on sera toujours là pour te lire
    des bisous

    1. Bah Twitter est toujours assez agréable pour passer le temps entre 2 sauvegardes de PC ou l'attente d'un bus. Puis ces soirs où on a envie de rien faire. J'avoue je suis un peu addict à tout ça et j'essaie franchement de me calmer.
      En tous cas je suis toujours agréablement (sisi) surprise de voir ton passage ici 🙂 ça fait plaisir !
      Mais tu as raison, il faut écrire / bloguer quand on le sent même si une partie de moi pense aussi que c'est en forgeant qu'on devient forgeron, et que donc, moins tu laisses parler "ton art" plus tu le perds…

  9. Bonjour,
    Je t'en supplie, n'arrête pas ton blog, il est tellement bien!
    Je voulais te dires que je t'es vu en photo sur le blog de Mélissa et maintenant, je sais ton prénom (si tu veux, ton prénom restera anonyme). Je suis heureuse de pouvoir te dires que tu es ravissante;-)

    Gros gros et gros bisous<3
    Marie

    1. Oh non non je te rassure, je n'arrête pas. Mais j'ai besoin de me remettre les idées en place, et donc je serai peut être plus silencieuse, moins assidûe. Cette remise en question me pend au nez depuis un bon moment.
      Et puis merci pour bien garder mon secret 😉 Miss Détective 😉

    2. Haha, maintenant mon prénom n'est plus "Marie" mais 'Miss Détective":) Crois moi, je ne suis pas une "balance" comme j'aurais pu le dire il y a quelques années en arrière;-)
      Je t'aime fort ma jolie<3

      Marie

    3. Mais ! Tu es un petit coeur !
      Merci 🙂

    4. Oooooh, merci! C'est la première fois que l'on me dit ça. Hier, j'ai vu que tu avais une chaîne YouTube qui n'est plus en activité, pourquoi pas la remettre en marche (sans te montrer)?

      Marie

    5. Je n'ai jamais fait de vidéos dessus 🙂
      Juste quelques unes de mon chien et une seule d'une démonstration de quelques secondes d'une brosse électrique. Je ne sais pas du tout monter une vidéo (et ça ne m'intéresse pas vraiment lol). Je la garde surtout pour regarder des chaines YouTubes et pouvoir commenter / liker 😉

    6. Ok!

      Bises<3
      Marie

  10. Bloguer doit avant tout être un plaisir, un moment de détente, il doit apporter du positif. Ça ne doit pas être une prise de tête.
    Concernant les réseaux sociaux, Twitter est un inconnu pour moi et FB, je m'en sers juste pour relayer mes posts.
    Prend soin de toi et blog à l'envie, tes lectrices seront aux rendez-vous
    Bises
    Ciloucr

    1. Oui c'est exactement ça, bloguer doit rester une détente, un plaisir. Et c'est pour ça aussi que j'ai arrêté les partenariats. Pour ne pas être sous cette contrainte, "remplir des contrats". Mais laisser tout ça, c'est aussi lâcher prise sur "devenir une Natacha Birds" et vivre de mon blog. Et ce genre de "croix sur un rêve" est difficile à tracer 😉

  11. Je ressens la même chose que toi, globalement. Je ne suis pas souvent d'humeur à bloguer et pourtant j'ai toujours le rêve de devenir une blogueuse influente. Mais j'ai compris il y a un moment que l'écriture sera toujours un travail pour moi, et non un loisir, et que ça ne m'empêche pas d'y être attachée, comme si c'était ce que je devais faire.

    1. C'est un peu chiant hein cette contradiction ? On veut écrire quand ça nous chante, ce qui veut dire parfois une fois tous les 25 jours, et en même temps on veut être "influent". Je pense aussi qu'on se leurre sur cette notion d'influence, ou qu'on essaye de remplir un rêve qui n'est pas le nôtre, une sorte de culpabilité sur "et si je ne deviens jamais célèbre", comme si on avait raté sa vie alors qu'en fait pas du tout. J'ai juste du mal à lâcher prise sur les choses. Comme si je me devais d'être la meilleure dans tout ce que j'entreprends.

  12. Ton article m'a beaucoup touchée, fraichement bloggeuse je me pose tout un tas de question moi aussi… J'espère que tu vas continuer c'est quand même une belle aventure 🙂

    1. Oui Oui, je vais continuer. Je ne sais juste pas encore à quelle fréquence et sur quelle voie. Cette remise en question est nécessaire je crois, ça fait un moment que je me la traîne.

  13. Se poser des questions c'est bien, ça permet de mieux tracer le chemin qu'il reste a faire,enfin c'est ce que je me dis. ..et quand tu sauras, tout deviendra plus clair aussi. ….
    Enfin j'essaie de faire ainsi, et de ne pas oublier pourquoi j'ai ouvert mon blog et d'oublier par contre sa finalité, parce que c'est ça qui nous fait dévier. ….

    1. C'est exactement ça : ne pas oublier pourquoi on l'a ouvert.
      Moi j'avais commencé pour me défouler, mais je ne ressens plus le besoin de me défouler sur le net. Du coup, je ne sais plus trop en l’emmener avec moi. Je ne le laisserai pas tomber, parce que c'est mon gros bébé de 4 ans, mais il grandit, il faut l'éduquer, lui enseigner de belles valeurs, et puis continuer de tenir la barre. Droit devant, sans dévier en effet.

  14. Ton article j'aurais pu l'écrire, enfin si j'étais aussi douée que toi avec les mots. Y a des périodes où je ressens tout pareil et d'un coup y a ce petit bourdon qui s'installe. Il reste jamais bien longtemps parce que je fais partie de ces gens qui sont toujours optimistes et qui préfèrent être joyeux mais j'avoue que quand y a un coup de mou, tout est remis en question et c'est parfois pas joli joli ^^

    J'ai pensé à tout stopper, encore la semaine dernière d'ailleurs et y a même des moments où ça me fait pleurer. C'est dur d'expliquer parce que j'ai pas ton talent pour choisir les mots mais j'adore partager, j'adore apprendre et me dire que ce que j'ai appris peut servir à d'autres. J'adore aussi simplement échanger, un article, des commentaires,… Et quand y a rien de tout ça, quand tu te donnes du mal, que t'es fière de toi quand même un peu et que paf le retour de bâton il se fait en pleine face, bha ça fait un peu mal et tu doutes de tout.

    C'est sur, c'est pas le même questionnement que toi qui me préoccupe. Je ne vois pas forcément (à mon niveau) le blog comme un pousse au crime (sauf en ce qui concerne les vernis). Je le vois plus comme une envie d'aider. Quand je parle soins, je me dis pas "chouette je vais faire dépenser des sous aux gens". Je me dis que ça serait chouette si ce qui m'a aidé moi, aidera d'autres dans mon cas ^^

    Enfin voilà, parfois je veux changer, je veux aussi devenir cette blogueuse qui réussit mais le plus souvent je me dis que je préfère rester sans contraintes, juste moi, faire ce qui me fait plaisir et souhaitant très fort qu'au moins une personne me lise et ressente que j'étais vraiment contente quand je l'ai publié. 🙂

    1. Et bien pourtant je trouve que ton commentaire est très bien écrit et il m'a fait sourire.
      Je pense que comme je le dis plus haut, notre blog c'est notre bébé, et on arrive pas à le lâcher. Moi aussi parfois ça me donne envie de pleurer et je me sens bête, pour un blog. Toutes ces remises en question me font sentir nulle, car un nouveau je me dis "c'est juste un blog, c'est que du virtuel". Mais mine de rien on a construit tout ça depuis pas mal de temps, et on ne veut pas lâcher. Ca nous tient à coeur. J'arrive pas à me dire "je m'en fous", parce qu'en fait, je ne m'en fous pas.

      Ca me rassure d'une certaine façon de lire que je ne suis pas la seule avec tous ces doutes. Qu'on a toutes un peu cette envie de devenir "grande" mais qu'on retombe aussi sur nos pattes en se disant que c'est un joli passe temps qui permet comme tu dis de partager ou d'aider.

      Je pense qu'au courant de cette année j'ai mal choisi certains partenariats, pensant au gain, à ce que je pouvais recevoir, plutôt qu'a l'utilité. Et du coup, ça m'a un peu dégoûté. Oui comme tu le dis, je me sentais poussée au crime. Comme tu dis, le mieux est de se dire "j'ai aidé quelqu'un" et c'est ce que je ressens par exemple quand j'écris mes articles d'acné. Du coup, je pense que cette remise en question face à la consommation est de bonne augure pour moi. Acheter parce que ça me fait plaisir, parce que c'est utile et partager si besoin est, mais pas pour me fondre dans la masse. Il est bon que je me recentre.

  15. Ton blog est unique car tu es unique. Point. Il te ressemble car tu y mets tout ton coeur et toute ton âme (bon peut être pas mais c'est une jolie manière de voir les choses). Tu n'as pas à faire plus d'efforts que ça pour le rendre différent des autres. Tes lecteurs t'apprécient pour ce que tu es 🙂 Prends le temps qu'il te faut pour (re)trouver ta voie, après tout mieux vaut ne pas bloguer que bloguer sans plaisir.

    1. Alors ça c'est vraiment super gentil. Merci beaucoup.
      Je pense en effet que c'est ce que j'ai besoin, me "reconnecter" à moi même. Et par là je veux dire, à Odile Sacoche 😉
      Même si cela prend du temps.

      Merci <3

  16. Je n'ai encore jamais croisé d'histoires mesquines entre blogueuses et j'espère bien ne pas en faire l'expérience.
    Je comprends que parfois on puisse prendre du recul avec son blog, du genre : qui suis-je dans quel état gère? 🙂
    Et puis, un jour, tout redevient clair et évident 🙂

    1. Et voui, je pense qu'on passe tous par des périodes de remise en question, et dans tous les domaines.
      L'important c'est d'en sortir et de ne pas se laisser submerger

  17. je te comprends totalement, j'ai des passages à vide où je me demande à quoi ça sert?! consommer pour consommer? à quel point sommes-nous devenus les marionnettes des marques? et puis les histoires de filles sur les réseaux, c'est déprimant. mais il faut voir le bon côté des choses, arrêter de vouloir être ce qu'on est pas, quand tu seras revenue à ça, ça repartira en douceur <3

    1. Consommer pour consommer. Ouais. Et en même temps je peux pas m'en empêcher. J'ai tellement envie de trucs, c'est horrible. Mais ce que j'achète me regarde moi, je n'ai pas envie d'être celle qui tente. Tu vois ce que je veux dire.
      Et pour le reste, tu as raison : il faut arrêter de vouloir être ce qu'on n'est pas.

  18. Je te comprend et suis dans la même phase depuis un petit moment…
    J'ai commencé à bloguer parce que je voulais installer un lien entre moi et les blogueuses que je lis, partager des choses moi aussi,… Je le faisais pour moi surtout au début, c'était pas si grave si on ne commentait pas,… Mais bon à force, après des années à avir un blog, et pas beaucoup de commentaires, ça me déprime un peu. Je ne veux pas être connue, juste lue. Parfois je me demande à quoi sert mon blog, si je ne suis pas juste égocentrique à parler de moi comme ça publiquement,…
    Puis là ça fait quelques mois que j'ai des idées, me dit que je vais faire un article et reporte sans cesse… J'ai envie de changer le nom de mon blog et sa présentation, mon Fox m'a quittée, je ne suis plus Bouh de fox, je ne me sens plus chez moi… Puis j'ai envie de personnaliser mon blog, mais comme je ne m'y connais pas pour tout ça, j'ai besoin d'aide. Une amie va m'y aider quand elle aura le temps. En attendant, je sens que c'est plus mon monde…
    Puis je me sens hypocrite de vouloir être plus proche de la nature, de moi,… et de parler de produits beauté. Je suis une contradiction comme beaucoup, parfois je me critique ça, mais au final je me dis que c'est ça qui fait mon équilibre aussi… Je ne sais pas…
    J'adore te lire en tout cas, tu m'inspires beaucoup et si tu écris un livre un jour, je serai la première à l'acheter!

    1. Il semblerait aux vues des commentaires que nous sommes plusieurs dans ce cas. Finalement c'est rassurant, et en même temps en nous lisant toutes je me dis "mais on est sotte de se foutre toute cette pression".
      C'est peut être pas le bon moment pour toi ? De bloguer ? Du coup, ne force pas, ça reviendra (comme moi, ça finira par revenir).

      Pour personnaliser ton blog, je te conseille de lire le gros dossier Hellocoton sur le blogging, il regorge de pleins de trucs et astuces très intéressante.
      Juste ici : http://www.hellocoton.fr/guide-du-blogging

  19. Il est loin le temps ou j'ai rêvé de gagner ma vie en bloguant.
    Je crois que ce qui plait dans ton blog c est ta sincérité et ta spontanéité… le reste.. avoir envie d'être plus que cela je ne suis pas certaine que c'est ce qui attirent les gens.

    En tout cas pour ma part j'ai commencé à lire ton blog il y a un moment, à l'époque il débutait presque (j'étais sous un autre pseudo) et je te suis sur IG. Je ne te lis pas pour ta cote de popularité mais pour ce que tu dégages et écris… le reste justement cela ne m'interesse pas, je ne lis pas du tout les blogs super populaires parce que je trouve qu'ils ne sont plus du tout spontané et il y manque quelque chose pour moi (oui même si ils sont connus). Mais je trouve impossible d'avoir un avis sur tout.

    Je crois qu'il ne faut pas oublier qui ont est quand on blog.. C'est une des raisons pour laquelle j'ai arrêté (en public car en privé j'écris encore un peu ce que je ressens) et justement pour ne pas être jugée je préfère le faire à l'abri des regards.

    Bisous

    1. Je pense que cette histoire d'être "connue" est un vieux complexe / une vieille croyance que je traine depuis mon enfance. Tu sais celle de vouloir plaire aux autres, les impressionner pour ne pas être oublier. Pour montrer à nos bourreaux "regarde j'ai réussi". Et puis il y a aussi cette sorte de "rêve américain" de l'argent facile : "regardez moi, je ne suis partie de rien, j'ai créer mon métier et maintenant je suis plein aux as". Et alors on se dit qu'on devrait y arriver nous aussi, et bim on arrive tout droit à la case culpabilité.

      Donc c'est tout ça que je dois régler moi, avec moi même. Lâcher prise sur ces croyances / rêves qui n'en sont pas.

  20. Je ne commente pas beaucoup sur les blogs, car je suis plutôt du genre "lectrice discrète", mais cela serait tellement dommage de te voir arrêter ton blog, tu as une si jolie écriture !!

    Des gros bisous ma belle <3

    1. Oh merci misstinguette.
      Je ne vais pas l'arrêter ça c'est sûre. Mais je ne sais pas comment le gérer.
      Je vais finir par retrouver mon équilibre

  21. Ah non mais je viens de découvrir ton blog et il faut CONTINUER!!!!!je veux te lire moi!!!!

    1. Ha Ha t'es trop mignonne
      Merci !
      Tous les commentaires sous cet article m'encouragent beaucoup en tous cas et me disent que "tout n'est pas perdu".

  22. Oh non pas ce blues .. 🙁 !
    Je crois que ça arrive à tout le monde d'avoir à un moment un coup de mou. La blogosphère est une telle industrie (j'en parle sur mon blog) que ça devient vraiment compliqué. Il faudrait être toujours dispo et toujours fraiche mais il y'a des moments ou non ce n'est pas possible !
    Comme toi, je voulais être la nouvelle Betty. Mais avec du recul, je me suis simplement satisfaite d'être moi . Juste moi ! Le moi, qui n'a pas des millions de commentaire ou des millions de lecteurs, mais le moi qui prend plaisir à écrire.. même si c'est pour moi-même ! ..

    Ne te décourage pas, et si aujourd'hui tu te poses la question d'un arrêt, je te conseil simplement de faire un pause. Une période sans blog, et sans blogo. Avec mes année en prépa j'ai du arrêter, et le simple fait de reprendre m'a fait du bien !
    Alors avec une petite pause bloguer redeviendra un hobby pour toi ;à

    xx, Clémence

    1. Oh si 🙁 Ce fameux blues.
      Tu as raison, il faut reprendre le plaisir d'écrire et surtout, arrêter de se comparer. Mais c'est finalement devenu très humain, de se comparer comme ça. On ne peut pas s'en empêcher.

      Ce qui est sûr c'est que je vais publier si j'ai une idée, ou une envie (comme je l'ai fait hier soir) et ne pas me mettre la pression du "je dois publier". Et si pause il doit y avoir, alors pause il y aura !

  23. Bonjour, je te comprends. Je suis passée par là à un moment où écrire un article devenait pfff un truc de + à me dépêcher de faire en plus de tout ce que j'ai à faire en dehors. J'y ai réfléchi, c'était du à de la fatigue. Et puis, j'ai appris à lâcher du lest. Je ne lis quasi plus mes statistiques, si je pars en we, il n'y a pas toujours d'article, j'en fais un ensuite quand je peux…Mais j'avoue que je suis addict. 9a me manquerait de trop. Je ne serai jamais la star de la blogo et ça me va bien, j'ai quelques lectrices qui suivent mes articles, il n'y a pas de débordements… bref, il ne faut pas trop en demander à notre blog…

    1. Oui c'est exactement ça
      Le "Pfffff je dois encore faire ça"
      Alors qui personne ne "doit"
      Mais depuis que j'ai écris cet article, j'essaie de me laisser aller et faire comme ça me plait
      Du coup les idées arrivent petit a petit

  24. Je te comprends à 100%! C'est pour toutes ces raisons là, que je n'ose pas me lancer dans la blogo…je crois que t'es ma jumelle de pensée!

    Ton choix sera le meilleur, en tout cas je découvre ton blog et j'aime beaucoup le lire, je reviendrai c'est sûr d'ailleurs je m'abonne!:)

    1. Merci beaucoup, et bienvenue ici 🙂

  25. Et ! C'est encore moi ! J'adore cette article car enfaite, tu disais que tu ne trouvais plus l'inspiration mais là, tu nous fais des milliards d'articles ! 🙂 J'aime lire et relire ce billet, c'est pour moi quelque chose qui ma touchée et à la fois rendu joyeuse 😉

    GROS BISOUS !
    Marie

  26. Je pense que j'avais vraiment besoin de parler tout ça, dire ce que j'avais sur le coeur.
    Après ça je me suis sentie plus légère, et ça m'a donné une sorte de coup de pied au fesse.
    Ca m'a permis de m'auto-analyser et démêler mes noeuds 🙂

    1. Oui ! Tu as raison ! Mais, j'adore cet article 🙂

      Marie

  27. J’arrive carrément après la guerre, mais je viens seulement de découvrir ton blog. J’ai lu plusieurs de tes articles et ils me touchent beaucoup, tu me touche beaucoup ! J’ai commencé mon blog il y a un an et j’ai par vagues les mêmes doutes, questions et coups de blues que toi.

    J’essaye de toujours garder en tête le mot plaisir quand je blogue, mais de l’autre côté, j’ai toujours cette auto-pression de dingue que je me mets et la comparaison avec d’autres (oui oui j’ai lu aussi ton article sur le fait d’arrêter de se comparer, j’adore et je travaille sur le sujet !).

    Mais aujourd’hui tu vois, je me dis que mon blog m’a emmené jusqu’à toi, de fil en aiguille depuis Hellocoton. Et juste pour ces petites choses là, ça vaut le coup de bloguer car ça me permet d’échanger, de découvrir, de m’inspirer 🙂 Alors merci à toi pour cet article déculpabilisant et continu ton blog 🙂 🙂

    Bisous,
    Ambre

    1. Alors ça c’est vraiment adorable.
      Je t’avoue que depuis que j’ai écris cet article, je vais bien mieux. Je respire de motivation.
      Parfois on a besoin de débloquer des choses, de les écrire, de les dire.
      Et puis oui, surtout, surtout, ne pas se comparer ! C’est essentiel.
      En tous cas, bienvenue ici et bonne chance pour ton blog

  28. Bonjour Odile. J’ai découvert ton blog aujourd’hui, j’ai lu pas mal de tes articles. Je voulais te dire que tu te sous estime beaucoup, car, ton blog est vraiment unique et ne resemble pas aux autres, tu sort du lot, vraiment. Autant par le design de ton blog que par ta façon décrire. Tu as une manière d’écris bien à toi, voilà je voulais juste te soutenir et te dire de continuer car vraiment ton blog en vos le coup! Bisous

    1. Merci beaucoup. Ton petit mot me touche beaucoup.
      Me voilà en train de rougir.
      J’espère que tu repasseras encore ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.