J’ai décidé de manger sainement.

Mon corps, la bouffe, moi, c’est un sujet qui revenait souvent ici par le passé. Puis ces derniers temps, je l’ai un peu oublié. Pas que je ne m’intéresse plus ni à mon corps, ni à la bouffe, ni à moi, mais parce que j’avais bien trop peur de tourner en boucle. Que j’estimais, à travers mes articles Zermati, avoir fait le tour de la question. Et pourtant, on a jamais trop puisé dans ce genre de sujet. Pour les nouvelles qui me suivent, il est bon de revenir un peu en arrière et de poser les bases. Je suis une ex-régimeuse. J’ai commencé mon premier régime vers 14 ans (pour plaire à un garçon de mon école), et j’ai terminé mon dernier régime il y a un peu près 2 ans. Après plus de 20 ans d’emprisonnement, j’ai compris au détour d’une émission TV et de la lecture du livre du Dr Zermati, que non seulement les régimes étaient très mauvais pour la santé, mais qu’en plus, c’était comme une sorte de drogue. Et je peux te le dire, il m’a bien fallut 2 ans pour me désintoxiquer.
healthy food love your body

Dans un premier temps, j’ai eu comme une allergie à ce mot. Régime. Je ne pouvais plus le prononcer et je levais les yeux au ciel quand je lisais des articles sur la perte de poids. Tout ça en redécouvrant les joies des biscuits, des chips et de la mayonnaise. Et puis, j’ai arrêté les interdits. Arrêter de peser ma nourriture, de compter, ou de me peser 2 fois par jour. J’ai appris à remplir mes placards de tout ce qui me faisait envie en faisant taire la voix des points Weight Watchers.

Seulement tu dois bien te douter au vue du titre de cet article qu’il y a un mais, et en effet, il y en a un. Depuis 2 ans, en bravant mes interdits, j’ai aussi été à l’encontre de toutes les lois des régimes et de la bienséance alimentaire. Je pense que j’en avais besoin. Besoin de me faire un repas entièrement composé de Buggles et de chèvre, de me gaver de pizza et de boire des litres de café ou de coca. Je ne voulais absolument pas lire, entendre, voir quoi que ce soit en rapport avec le « manger sainement » et franchement, quand tu as passé 20 ans au régime, ça fait un bien fou cette nouvelle liberté, surtout si tu vois que malgré tout ça, tu ne reprends pas un gramme.
Et puis, c’est comme si mon corps a eu ses limites. Je ne pensais pas t’en parler ici, mais au mois de février on a découvert que j’avais une gastrite. Rien de bien méchant. Sauf qu’au moment où on l’a découvert, je me suis aussi choppé une gastro de la mort qui tue, et je peux te dire que j’ai été tellement malade, que j’ai comme eu un électrochoc. Et le verdict de la gastrite fut sévère : plus de soda, plus de café, plus d’alcool, plus de jus de fruits et plus de pétillant. C’est bien beau de manger n’importe comment sans reprendre de poids mais ça n’empêche pas de manger bien et de prendre soin de son estomac. A ce moment là, j’ai aussi lu le livre d’Oprah Winfrey et cette grande dame habitué des régimes y disait quelque chose comme : « Quand je veux manger un paquet de chips, je me demande d’abord si en faisant ça je me fais réellement du bien ». Et depuis cette phrase ne cesse de tourner dans ma tête. Mon corps n’est pas une poubelle. Est-ce que quand je mange, je me fais réellement du bien ?
Aussi, en lisant (pour la première fois depuis longtemps) quelques articles sur « le manger sainement » j’ai compris qu’il était possible de manger bien, sans pour autant faire régime. Sans se priver. Et en faisant du bien à son corps. Depuis une semaine, j’ai repris le chemin de mes livres de cuisine, et j’ai décidé de manger mieux (et par là je veux dire, arrêter de m’empiffrer de cochonneries industrielles). Je me suis dit que si j’avais pu arrêter le café et le coca ces 3 derniers mois, je pouvais faire mieux encore. J’ai fait du crumble au pomme comme dessert devant notre série préféré. J’ai acheté du très bon fromage blanc pour le petit déj du matin (dans lequel j’ajoute du granola que j’ai fait moi même et des fruits). J’ai arrêté d’acheter des chips et des biscuits industriels avec pour leitmotiv « si je veux en manger, je n’ai qu’à le faire moi même« . Je n’ai pas envie de me frustrer, et si vraiment un jour j’ai très envie de m’enfiler un bon gros Quick, je le ferai. Mais je pense que ceci est un cercle vertueux que je suis en train de construire. Quand on mange bien, on a envie de manger bien. Et grande surprise, hier, à 17h, j’ai eu envie de manger une pomme, chose qui je peux te dire, arrivait très rarement.
Ce matin en regardant une vidéo sur Youtube, j’ai retenu une paragraphe très juste : manger sainement, il faut le faire parce qu’on s’aime, parce que c’est bon pour nous, pour notre corps, pas dans un but superficiel comme perdre du poids pour atteindre un idéal physique. Depuis une semaine, je me sens moins lourde, moins gonflée, et surtout
je suis très fière de pouvoir dire « je mange sainement…. et non je ne
fais pas régime » ! Le plus dans tout ça ? Comme je garde bien en tête
les préceptes de Zermati (je mange quand j’ai faim), je ne prends pas de
poids non plus. Il est encore long le chemin du bien être physique et mental que je cherche face à la nourriture, mais je sais que je suis sur la bonne piste, que je fais des pas de géants, et surtout, je suis fière de le faire par amour pour mon corps.
♥ ♥ ♥

35 Replies to “J’ai décidé de manger sainement.”

  1. Sympa comme idée. Depuis mon passage chez ww, je fais attention à la composition de mon assiette. Protéines, legumes et féculents à chaque repas, en principe. Mais de temps en temps, je fais des repas copieux, mais pas comme avant, je suis plus vite rassasiée

    1. WW est malheureusement devenu pour moi synonyme d'ennemi. Parce que même si j'ai appris à mangé "équilibré" j'ai aussi appris à peser (moi, mes aliments, tout), et c'est une mentalité destructrice je trouve.
      Mais bon je comprends qu'on puisse avoir besoin d'un coup de pouce

  2. Bonjour,
    Super blog !! Pour tes résolutions saines et healthy n'hésite pas à nous rendre une petite visite, certains articles devraient t’intéresser

    a très vite
    bises

  3. Un article que beaucoup de personnes devraient lire…

  4. Coucou miss!
    Bon, je suis ton blog depuis bien deux ans (et demi?), et j'aime lire tes articles parce qu'ils reflètent souvent ce qui se passe dans me petite caboche. Mais je ne pensais pas qu'on était similaires toutes les deux au point d'avoir les mêmes soucis. J'ai une gastrite chronique depuis 7ans. Enfin ça a été diagnostiqué y'a 7 ans, quand j'étais en master, mais je pense que ça remonte à bien bien plus loin (le lycée certainement). Effectivement, je sais pas si c'est lié, mais avoir une gastro quand on est gastriteux, c'est juste horrible, et je pense que peu de gens peuvent comprendre la douleur que c'est. Ça m'a rendue légèrement (beaucoup) émétophobe. Genre je préfère avoir envie de mourir pendant plusieurs heures que de gerber. Instant glamour. Bref, ça fait des années que je ne bois plus une goutte d'alcool, mais quand on y réfléchit, l'alcool m'a toujours rendue mal même en très petite quantité. J'ai de la "chance" parce que j'ai jamais bu de café, ni de coca, ni de bulles… Même si je sais que c'est désormais interdit (comme la cigarette).
    Bref, désolée de venir raconter un petit peu ma life ici, mais je voulais juste te dire que : je comprends. Si tu as envie de papoter, n'hésite pas à m'envoyer un petit mot. Même si je suis sûre que tu as certainement des gens dans ta "vraie vie" qui sont là pour toi.
    Bisous

  5. Ah et sinon, moi j'arrive pas à me passer de jus de fruits: je les fais moi même, et en faisant des mélanges de fruits, ça passe! En général je les bois en même temps que je mange, ça "tamponne" et ça évite d'agresser trop l'estomac! J'arrive à boire mes deux oranges pressées tous les matins malgré tout ça! Tout est une question de modération. <3

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire et pour ton invitation. J'y penserai quand mon entourage en aura marre de m'entendre me plaindre lol.
      La gastrite en effet est pas facile à gérer. D'autant que moi, ce n'est pas le brulant que je ressens, ce sont des malaises que je fais, et c'est difficile "à calmer". Je termine mon traitement que j'avais ces 3 derniers mois, je prie maintenant pour que mon estomac se remette complètement.
      Je recommence doucement à boire un café de ci de là, mais j'ai compris aussi que je devais y aller mollo avec toutes ces cochonneries. Et puis c'est tellement meilleur de le faire soi même.
      Le jus de fruit je n'ose plus du tout. Mais bon j'ai jamais été une grande buveuse de jus de fruits. La grenadine sauve mon verre :p

    2. Coucou! Merci pour ta réponse. Chez moi c'est chronique, déclenché par la fatigue, le stress, toutes ces conneries… Les symptômes c'est pas juste les crampes/brûlures mais aussi beaucoup de nausées également (quand j'ai "trop" ou trop mal mangé, quand j'ai l'estomac vide…).
      Les traitements, j'en ai pris des tonnes, mais comme c'est chronique, ça finit toujours par revenir. J'espère que ce n'est pas ton cas! Pour le coup, maintenant je ne prends plus rien comme médocs, parce que ça me faisait vraiment pas grand chose, je compense avec une meilleure hygiène de vie et ça c'est vraiment efficace!
      Le café, j'aime bien le goût, mais la seule fois que j'ai essayé d'en boire, j'ai eu des crampes d'estomac pendant deux heures! Je pense que suivant les personnes, y'a des trucs qu'on tolère plus ou moins. Après on peut quand même faire quelques extras: par exemple j'adore manger mexicain, mais je sais que je vais avoir des brûlures après, donc je limite les épices, j'en mange moins ou je "coupe" avec du riz, et puis j'évite d'en manger trop souvent! 🙂

      J'espère que pour toi ça va s'arranger! 😀

  6. J'ai bien aimé lire cette petite phrase : Est-ce que quand je mange, je me fais réellement du bien ?
    J'essaie aussi de manger plus sainement, moins de produits industriels.

    1. Oui Oprah a bien écrit ça, et le dis justement.

  7. c'est exactement ça , bon moi je connais le probleme inverse, difficile de grossir pour ma part, de gros probleme de digestions etc (exam en cours), donc j'essaie de manger sainement, pour ma santé, pour mes principes de vie également ! du coup , comme toi, si j'en ai envie faut que je le fasse, donc on l'apprécie d'autant plus ! bon étant une famille de 4, ça nécessite beaucoup beaucoup de cuisine , je fais tous les desserts, yaourth, creme dessert, riz au lait, gateaux, granola, cookies, muffins …. mais j'ai un homme passionné de cuisine donc ça permet d'équilibrer le temps passé en cuisine lol …. et depuis peu, j'essaie de faire comme toi, manger quand j'ai faim. je pers plus de poids du coup en ce moment, alors je persévère en attendant les resultats et la visite aupres d'un gastro-enterologue !

    1. J'avoue que je n'ai jamais eu du mal à grossir, c'est même l'inverse, je sais quoi faire pour grossir lol
      C'est la magie des métabolismes.
      Peut être que tu dois prendre le problème dans l'autre sens : c'est à dire "accepter" ton corps tel qu'il est, sans chercher à le changer. Souvent les minces disent "je mange ce que je veux et je maigris", alors que les plus fortes disent l'inverse. Et si la magie résidait dans cette "loi de l'attraction" ? La mince devrait donc penser comme une personne en surpoids : je mange et je grossis.
      Pour ma part c'est en adoptant les leitmotivs "je mange donc je mincis" , "je mange ce que je veux et je mincis", "la nature a créé mon corps parfaitement adapté à mes besoins" etc… que j'ai commencé à stabilisé mon poids, et par période… Maigrir !

      Je sais pas si tu vois ce que je veux dire ?

    2. Si je vous tes bien ce que tu veux dire, et c'est vraiment pas bête du tout!

  8. Très bel article. Dommage qu'on ait (toujours?) besoin d'un électrochoc pour changer/améliorer l'une ou l'autre chose dans notre vie. Et puis finalement, manger sainement, c'est pas si compliqué :))

    Je retiendrai aussi la phrase "Est-ce que quand je mange, je me fais réellement du bien ?". Très mâlin.

    A bientôt!

    1. Je pense surtout que notre corps est plus intelligent que ce qu'on croit et qu'il réagit pour nous quand on veut faire terre nos pensées ou éviter nos émotions. L'estomac est le siège de la gestion de la colère par exemple, c'est aussi le créateur de l'endorphine, l'hormone du bonheur, mon corps m'envoit donc le message de prendre soin de moi et de régler mes colères par exemple. Quand le corps réagit façon electrochoc comme ça, c'est qu'on est au dernier stade, la goutte qui fait déborder le vase, et qu'il faut arrêter de le passer sous silence 🙂

  9. Bonjour ma belle !

    Comment vas-tu ? Dans la vie, il faut manger sainement mais ne pas en abuser ! On peut toujours manger du chocolat, des Tagada (ceci est pour Sandrea), des petits princes…! Le sucre est quelque chose qu'il nous faut dans notre corps mais sans être excessifs. Comme je prends l'exemple de mon repas de midi, on avait des invités et je n'ai vraiment pas abusé sur la nourriture.
    Il y avait des haricots verts, du poulet, de la salade… Mais je n'ai pas pris des quantités de bouf 🙂

    En revanche, ton article est au top de la top 😉 Tu es toujours intéressante et me remonte le moral quand je ne suis bien (là, je suis en pleine forme) !

    Pleins de bisous <3
    Marie

    1. Merci pour tes petits commentaires toujours constant 🙂
      Je pense que techniquement le sucre est la seule chose dont le corps n'a pas besoin 🙂 Il me semble que c'est ce que j'avais lu. A l'inverse des vitamines présentes dans les viandes par exemple. Mais le sucre est tellement bon pour le moral ^^ Comme j'ai lu aussi, c'est "une petite douceur"… Quand on en mange, c'est que de manière inconsciente on a besoin d'être doux avec nous même, et de cette façon, il faut s'écouter.
      Mais en effet c'est toujours mieux de l'équilibrer avec des fruits, des légumes etc….

  10. Très bel article, qui m'a touchée. Ca me donne envie de suivre ton exemple. Merci d'avoir partagé ça avec nous 🙂

    1. Avec grand plaisir, et n'hésites pas à suivre "ma voie" lol

  11. Très très bel article tu es très touchante
    C'est un article très personnel, et je trouve que ce genre d'articles agit un peu comme une thérapie sur soi même
    Moi j'ai un complexe, mais pas le même
    Moi j'ai envie de grossir
    Et pourtant j'aime pas manger spécialement gras
    Manger sainement est devenue une habitude, parce que je m'intéresse à ce qu'il y a dans mon assiette
    A la production et l'industrie des produits que je mange
    Mais pour le coup tout le monde me dit : mais t'es trop maigre arrête avec tes conneries et mange des bons biftecks tous les jours ^^
    Mais c'est un complexe quand même 🙁

    1. J'avoue en effet que j'écris pour " me sentir mieux" et souvent ça marche. Comme tu le dis, thérapie pour soi même. C'est mauvais de trop tout garder en nous.

      Je te re copie colle le commentaire que j'ai fait plus haut quand au fait de grossir 🙂 J'espère que cela t'aidera !
      Cela étant dit, tu peux manger sainement tout en mangeant consistant, en faisant par exemple des gâteaux toi même : manger du cake au pomme maison, plutôt qu'une pomme ^^ Le fruit et le sucre, ça doit faire grossir, non ?

      "Peut être que tu dois prendre le problème dans l'autre sens : c'est à dire "accepter" ton corps tel qu'il est, sans chercher à le changer. Souvent les minces disent "je mange ce que je veux et je maigris", alors que les plus fortes disent l'inverse. Et si la magie résidait dans cette "loi de l'attraction" ? La mince devrait donc penser comme une personne en surpoids : je mange et je grossis.
      Pour ma part c'est en adoptant les leitmotivs "je mange donc je mincis" , "je mange ce que je veux et je mincis", "la nature a créé mon corps parfaitement adapté à mes besoins" etc… que j'ai commencé à stabilisé mon poids, et par période… Maigrir !"

  12. Je suis dans le même état d'esprit, et Pin des recettes à faire https://www.pinterest.com/clararc/recipies-to-do/, me suis achetée le livre "Green, Glam et Gourmande" et me fais un plan de la semaine http://backtoherroots.com/2013/06/11/menu-exercise-planner-free-printable/
    Ya beaucoup de choses que je peux pas contrôler en ce moment (comme me relation, le fait que je trouve pas de boulot,…) donc j'ai envie de contrôler mon corps, mais pas façon gendarme. Je suis incapable de faire un "vrai" régime, je n'aime pas l'idée, c'est pas sain de se priver, c'est frustrant. Je veux juste faire attention. D'ailleurs, tu me rappelles qu'il faut que je ressorte mn livre de recettes pour faire des chips au lieu d'en acheter ou de plus en acheter et être frustrée!
    Puis j'ai arrêté la pillule, et me bouge pas assez, j'ai tout le temps faim et fais pas assez de sport, c'est pas tellement que je grossis, mais surtout que j'ai beaucoup de cellulite et je me déteste =s Je dois changer ça! Je vais à l'aquagym et fais du yoga, et j'ai commencé à courir avec une amie en vue de faire un marathon féminin (mais d'abord je dois demander à mon osthéopathe si mon problème aux genoux m'en empêche pas)…
    Tout ce racontage de vie, pour dire qu'une fois de plus ton article me parle!

    1. Je vais aller voir tous tes liens merci 🙂
      Je pense que contrôler son corps n'est peut être pas la meilleure façon de lâcher prise. Justement, il faut laisser son corps parler et c'est parce que j'ai trop voulu le contrôler qu'il me l'a rendu à sa façon. Il faut pouvoir être "amie" avec soi même. Mais je comprends que ce n'est pas facile à faire puisqu'on vit dans une société de contrôle. Et sans vouloir trop de bouscule, je pense aussi que les termes "faire attention" est aussi pire que "régime". Je t'invite réellement à lire le livre de Zermati qui explique tout ça bien mieux que moi. Le corps est intelligent et si tu lui fais confiance, il ne prendra et ne demandera que ce dont il a besoin. Promis 🙂
      Il faut du temps pour apprendre à s'aimer, je suis sur ce chemin là aussi. Mais ne sois pas trop dure avec toi même. Concentres toi sur ce qui va 🙂

    2. Avec plaisir 😉
      Je sais bien, je me rappelle que tu avais dit ça pour toi d'ailleurs. Je ne suis pas quelqu'un qui aime contrôler les choses pourtant, mais je crois que comme je suis dans un moment de ma vie ou je contrôle rien, j'en ai besoin, je sais pas.
      Mon corps a tout le temps faim et je me sens vide, et si je l'écoute, je passe ma journée à manger =s De toutes façons, je suis quelqu'un qui a besoin de manger régulièrement sur ma journée, et je suis incapable de sauter un repas. Le matin, je n'ai jamais faim mais me force, si je ne mange pas, je reste avec la nausée. Je fais une formation en gestion 3 fois par semaine, à 13h30, j'ai l'habitude de manger vers 13h30-14h, là je dois manger vers 12h30 (trop tôt) ou à la pause de 15h (un peu tard), c'est pas super… Je sens que ça me chamboule aussi!
      Je suis végétarienne (presque végétalienne) et mange sainement, mais j'aime manger! Puis j'ai remarqué que je bois pas assez dernièrement (et j'ai lu que parfois on confond la faim et la soif)! Mon péché mignn ce sont les chips et autres trucs salés, je les achète plus pour ne plus être tentée et quand je craque chez/avec une amie, je culpabilise, et visualise ma cellulite… Je devrai faire mes chips maison, c'est plus sain, c'est chouette et je serai plus vite rassasiée avec le temps de préparation et tout!
      Je n'ai jamais fais attention à ce que je mangeais, j'étais même très mince avant… Mon corps a changé et je dois faire avec sans passer d'un extrème à l'autre. Je ne peux pas ne pas manger de toutes façons, ça fait partie de moi.
      Plus que me focaliser sur la nourriture, je dois faire plus de sport, parce que plus que maigrir, je dois surtout vraiment raffermir mon corps tout mou!
      Je vais jeter un oeil au livre de Zermati, merci ma belle =$
      Merci pour tes encouragements <3

  13. Je découvre ton blog depuis quelques temps et je t'avoue que j'ai un gros coup de coeur pour ton univers, ton style, ton écriture… et là, cet article ! Je n'ai pas lu Zermati (je ne connais pas d'ailleurs) mais ce que j'ai fait de mieux pour moi, mon corps et ma relation (catastrophique) au poids, c'est de jeter ma balance. Et d'apprendre à m'habiller selon ma taille (46) et ma morphologie. Et là, ben, oui, je peux être belle en grande taille. Belle et à l'aise dans mon corps. Et depuis que je n'ai plus de balance, que je prends plaisir à bien m'habiller et que j'ai décidé de me faire plaisir en arrêtant avec la culpabilité, j'ai perdu du poids. Je le vois à mes vêtements. Et à la dernière visite chez le médecin (c'est le seul moment où je me pèse), sa balance affichait -5 par rapport à ma dernière visite, 5 mois avant. Sans rien faire. Rien. Si ce n'est, ne plus me prendre la tête. Alors, merci pour cet article, qui est pile dans mes nouvelles réflexions : maintenant que je suis plus sereine par rapport à mon poids, et parce qu'avec un bébé qui adore manger, j'ai envie de cuisiner meilleur et plus varié, mais pour le plaisir du palais. Ton article me parle donc énormément, et me donne envie de me bouger dès ce week-end pour aller chercher mes légumes au marché ! 😉

    1. Merci beaucoup et bienvenue ici 🙂
      Je n'ai pas encore eu le courage de jeter ma balance et parfois je retourne dans mes vieux vices de pesée. J'avais demandé à mon copain de la cacher mais il m'a dit très justement "tu es plus forte que ça, tu peux y arriver sans que je la cache". Alors il y a des moments j'y arrive, et d'autres pas.
      Bravo pour ton parcours en tous cas ! Je pense aussi que c'est la solution ! Si tu as le temps de regarder les émissions dont je parle en début d'article, elles sont vraiment dans cette démarche et moi ça m'a fait réaliser beaucoup de chose (même si comme je dis, le combat n'est pas 100% gagné)

      Bon marché !

  14. Depuis toujours un peu rondelette, mais sans plus. Pas vraiment d'historique lourd avec les régimes non plus. Pourtant, j'ai croisé le livre de Zermati il y a quelques années, et il m'a terriblement parlé! Après avoir suivi ses préceptes qui m'ont fait un bien fou, je crois que me suis perdue à nouveau… Alors depuis peu, je me suis remise à la cuisine (les paniers bio livrés au boulot, ça aide!), mais je m'autorise toujours trop de choses lors des sorties resto… Le cheeseburger/frites maison, ça va 5 minutes! Donc j'ai également décidé tout récemment de réduire un peu la fréquence de ce type de repas.
    Je me suis aussi mise au footing…
    Et tout ça fait que depuis peu, je me sens dans un cercle vertueux du bien être. Moi aussi, je veux me faire du bien en me faisant plaisir! Le chemin est long, probablement semé d'embûches, mais j'ai confiance que petit à petit, j'y arriverai!
    Tu comprendras que ton article tombe à pic pour moi!
    Bon courage à toi dans ta quête du bien-être! 🙂

    1. C'est normal de décrocher avec Zermati. Moi aussi parfois je suis dans le down. Le pourquoi de cet article d'ailleurs c'est justement que ces dernières semaines je ne suis pas hyper bien dans ma peau. Mais il ne faut pas compter ses moments de down, mais bien ses moments up ! Et compter les victoires qu'on a eu 🙂

  15. Bien dis, je le fais de plus en plus aussi. Et meme pour ma fille qui adore les mousse au chocolat, j'ai decidé de ne plus acheter les industrielles et de les faire moi meme qui est juste avec chocolat et oeuf et un tout petit peu de sucre que je vais remplacé par le fameux sucre de coco qui est plus sain car non rafiné et un taux glycémique bas! Si j'avais plus de temps je lui ferai aussi ses biscuit pour sa collation mais j'avoue ne pas avoir le temps toutes les semaines mais j'y travaille.
    En tout cas que de bonne resolutions, en plus c'est la saison des fruits, fraises, framboises, abricot, peche, miam pour ca j'adore encore plus le printemps/été 🙂

    1. Oui c'est vrai que pour faire tout ça, c'est souvent le temps qui nous manque.
      Et en effet la saison des fruits arrivent toujours bien ^^

  16. Manger sainement je dis oui!
    Mais alors moi les porridge et tout les trucs à base de graine et flocon d une ca me donne pas envie et de deux je me régale carrement pas quoi!
    Par contre je préfère faire maison!

    1. Je suis pas trop branchée porridge non plus. Pareil pour les graines.
      Par contre faire soi même ses muffins… Miam Miam !

  17. Merci beaucoup pour la citation. Je suis très touchée. Je te souhaite le meilleur dans cette nouvelle aventure… Plein de bonheur ma belle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.