42 Replies to “Les partenaires… Et les lecteurs !”

  1. Moi je pense surtout qu’à un moment, il faut que la blogo arrête de se regarder le nombril et de tout intellectualiser. A trop réfléchir si l’on doit mentionner si un produit a été reçu pour revue ou pas, si on doit le présenter de telle ou telle manière.. on en vient à perdre toute spontanéité… et une partie de notre intérêt.

    Moi je mentionne toujours quand un produit a été reçu et je ne constate aucun impact négatif ou positif sur le trafic du billet ou le nombre de commentaires. Parfois le billet marche bien, d’autres un peu moins… et sans que je puisse en tirer un théorème mathématique infaillible (et bien heureusement d’ailleurs). En somme, de mon point de vue, la seule règle, c’est qu’il n’y a pas de règle.

    1. Tu as tout à fait raison : il faut arrêter de se regarder le nombril. Et c’est bien pour ça que je n’essaye pas de me justifier ou de dire comment j’aborde la chose;
      Par contre l’avis du lecteur m’intéresse vraiment. Je me demande comment les non-blogueurs voient la chose. justement parce que les blogueuses ont parfois tendance à rester entre elles 🙂
      Pour le reste, je ne cherche pas vraiment de règle ^^ Tu as raison, il n’y a pas de logique

  2. Comme je disais a Les Petits Riens, je pense que c’est aussi une question de sujet aborde et de thematique de blog. Si une blogueuse beaute que j’adore se met a parler deco le temps d’un article sponsorise j’ai tendance a zapper. Non pas parce que l’article est sponsorise, mais plutot car je suis plus interessee par la beaute que la deco et je consulte d’autres blog completement deco que je prefere surement. En general je m’en fous de si la blogueuse recoit le produit ou pas, du moment que son avis n’est pas fausse par ce facteur! 🙂

    1. Là on est d’accord. Si des partenariats arrivent et qu’ils n’ont rien à voir avec le blog, le bas blesse.
      Merci pour ton avis

  3. Personnellement, ce n’est pas du tout la mention « partenariat » (ou autre manière de le dire ) qui me motive ou pas à commenter. Je commente un billet lorsque j’ai quelque chose à en dire c’est tout. Je rejoins l’idée de planete-beauté. c’est que parfois un billet intéresse et parfois non sans qu’il n’y ait vraiment d’explication logique…

    1. Merci pour ton avis 🙂

  4. Hello 🙂
    Pour ma part, je ne fuis pas les articles partenariats. A mon sens, on peut faire de belles découvertes, que la blogueuse ait reçu les produits ou qu’elle les ai achetés. A partir du moment où la revue reste travaillée, détaillée et objective, je ne vois pas pourquoi je passerais mon chemin.
    A bientôt !
    Aurore

    1. Je suis contente de lire que l’objectivité prime encore 🙂
      Merci pour ton avis

  5. Pour moi le principal c’est la franchise. C’est bien d’informer les lecteurs mais surtout il faut que l’avis soit honnête. Après, le système en lui même est tout ce qu’il y a de plus normal, c’est un acte commercial. Les marques peuvent gagner du temps en proposant directement leurs nouveaux produits ou juste se faire remarquer car ils sont nouveaux sur le marché. La blogueuse découvre sans dépenser et nous on a droit à plus d’articles. Bref, tout le monde devrait être content.

    Mais voilà, en tant que lectrice c’est difficile de connaitre la sincérité des articles, particulièrement quand on ne connait pas du tout le blog. Mais aussi car certain(es) ne mentionnent pas le partenariat et/ou font des éloges car c’est dans le « contrat ».
    En fait je crois que les lecteurs ont peur que les blogs deviennent des panneaux publicitaires, comme la télé ou certains magasine.
    En bref, dans un monde idéal les partenariats c’est très bien, mais en réalité c’est compliqué.

    Du coup concrètement, je me fie aux blogs/sites que je connais. Et pour les produits qui n’y sont pas mentionnés je multiplie les avis : ceux de beautéTest, review de blog en masse, avis sur les sites de ventes … c’est éreintant j’avoue -_-« . Mais utile pour me faire un avis global car parfois je remarque que le produit à eu énormément de review en un laps de temps et absolument toutes plates et positives, et c’est là que je vois que multiplier les recherches est nécessaire.

    Cela dit, les produits ça dépend de chacunes et malgré les super avis, il y en a toujours qui vont nous décevoir.

    1. C’est vrai que d’une façon ça permet de multiplier des articles.
      Pour ma part ça me permet surtout de découvrir des choses (en tant que lectrice ou blogueuse)
      C’est vrai qu’il faut connaitre le blog aussi, bien que parfois je me demande si on ne fait pas duper par les visuels : le blog est beau, on commente beaucoup = c’est forcément bien.

      1. Les belles photos sont toujours plus agréables, mais en ce qui me concerne ça ne joue en rien. Je me dis que c’est une question de matos et d’habitude, voir de compétences (on est pas tous doué avec un appareil photo; même si la compo, le cadrage et gérer la lumière ça s’apprend) .
        Je ne commente que de temps en temps, il faut que le sujet m’intéresse, que j’ai quelques choes à dire et il y a des jours où j’ai envie de papoter et d’autres non. Et aussi, j’écris très très rarement pour dire juste un « merci » (même si je me doute que ça fait plaisir), à la place je coche « j’aime » .
        La façon et la fréquence de commenter me semble propre à chacun et du coup très variable, je suis certaines qu’il y a des lectrices qui ne commente absolument jamais mais sont fidèles à de nombreux blogs.

        1. En tous cas, tu es loquace ici ^^ Huhu ça fait plaisir 🙂
          Merci pour ton avis plus qu’intéressant !
          Je m’en vais réfléchir à tout ça

  6. Cela ne me dérange pas du tout que certains articles soient issus d’un partenariat quand la blogueuse écrit son avis à elle, son texte à elle et que le billet n’est pas un vulgaire copier-coller d’une campagne de presse envoyée par mail par la marque. Au contraire, c’est bien ce que je recherche dans les blogs, c’est un avis personnel, un conseil.
    Lorsqu’une grande campagne est orchestrée et que l’on voit fleurir une multitudes d’articles dans plusieurs blogs sur le même produit, là je zappe. Par contre, je suis vraiment à la recherche d’exclusivités, de découvertes et sans partenariat , je crois qu’il serait difficile de tout découvrir. Personnellement, je n’en ai pas et je n’ai pas les sous pour tout tester et en parler à mes lecteurs 🙂

    1. Pour moi, comme toi, ça va de soi que l’article doit être personnel et pas issu de la revue de presse. Et puis en effet, il y a une question d’argent la derrière : on ne peut pas toujours se payer tout un tas de produits

  7. Personellement, cela ne me choque pas du tout. La youtubeuse lufy avait dit quelque chose que je trouvais très vrai : c’est que sans les partenariats on finit par tourner en rond.. C’est vrai ( etant moi même blogueuse, petite, mais blogueuse quand même ), qu’on a tendance pour la plupart à avoir un certain  » budget produit » par mois. Mais on est pas cresus non plus, et personne ne l’est, et si les partenariats, on ne pourrai jamais avoir autant d’avis. Personne ne s’amuse à acheter toutes les nouveautés, voire toutes les nouvelles gammes de produits ! C’est pour ça que je trouve ça utile les partenariats 🙂
    Après c’est comme tout il faut s’en servir comme il faut, et ne pas oublier d’être honnête 🙂

    1. Très juste en ce qui concerne le commentaire de Lufy.
      Du reste je suis assez d’accord avec toi : et pour le côté « finance » et pour l’honnêteté qui doit primer derrière l’article

  8. Merci pour cet article Miss ! Je suis bien contente que mon message sur Hellocoton t’aies fait réagir…
    Pour répondre à PRETTYLITTLETRUTH, pour ma part mon blog est lifestyle, donc généraliste. J’y parle aussi bien beauté, que déco, que mode, que DIY, que vacances, qu’adresses gourmandes, que boulot ou humeur du jour… bref je suis comme les magazines féminins j’aborde ce qui fait mon quotidien. Du coup mes sponsos vont du nouveau site de déco à la petite marque beauté qui se lance…
    Alors certes mes revues beauté ne sont peut-être pas aussi poussées que celles réalisées par la super blogueuse beauté qui cartonne mais elles sont faites avec sincérité, avec mes mots de tous les jours, comme j’en parlerai à une copine…
    Et j’avoue ne pas trop comprendre quand les nouveaux objets déco de mon salon, gracieusement offert par un nouveau site en ligne (et mentionné) ne font AUCUN commentaire alors qu’habituellement mes articles déco font plutôt réagir…

    Bref…

    Après ça ne m’empêche pas de dormir et je ne cherche pas à intellectualiser quoi que ce soit. Je constate mais je continuerai à écrire avec sincérité et à accepter des partenariats. Car comme le dit si justement ta maman, cela permet parfois de jolies découvertes, cela permet à de nouvelles marques de se faire un peu pub (à moindre frais), et cela alimente le blog. Les lectrices peuvent tout à fait lire des centaines d’autres revues pour se faire un avis… Ou décider d’acheter le produit…
    Un peu comme au ciné, on lit la critique du film, et soit on décide de croire la critique sans voir le film… soit on décide de se faire son propre avis en allant voir le film ^_^

    Désolée pour mon pavé !
    biz

    1. Pareil, j’ai aussi un blog lifestyle, fourre tout. Donc j’ai envie de parler de tout, et de choses qui me correspondent (d’articles acné à l’article macaron).
      Une autre explication que j’ai trouvé aussi, c’est que parfois moi je lis des revues produits, et je me dis : ok
      Dans le sens, ok je n’ai rien à ajouté; tout est dit, je n’ai pas testé le produit, et le produit ne me tente pas, donc pas de réaction. Donc je me dis que ça doit être pareil pour les autres, dans le cadre d’une « présentation » de produit
      Je suis assez d’accord avec ton pavé ^^ Je n’intellectualise pas non plus, je trouvais le débat intéressant ^^ Tous les avis sont bons à prendre

  9. Coucou, je pense qu’au delà d’indiquer la mention « reçu gratuitement » c’est surtout le ton employé, certains articles sont en mode promotion de produits et du coup on ressent moins la volonté de réagir car finalement par moment on a l’impression que l’article est rédigé non plus pour les lecteurs mais pour les marques, pour les satisfaire elles, pour répondre à leurs exigences et je comprends que les lectrices se sentent moins impliquées. Un autre point aussi qui finalement met de la distance c’est le fait de ne parler que des choses positives, que des produits que l’on aime, un peu comme les magazines où on enlève tout ce qui est « négatif » alors que l’essence même d’un blog c’est d’avoir cette liberté, ce sens critique intéressant pour celui qui lit car sinon cela incite à la passivité un peu comme les magazines, on feullette, on trouve ça joli mais finalement ça ne nous fait pas réagir plus que ça.

    Addictshoppeuse

    1. Donc idéalement, en lisant ton commentaire, et les autres, le « lecteur » aurait envie de lire aussi du négatif (je trouve ça super étonnant). Pour ma part si je n’aime pas un produit, je n’en parle parce que je trouve difficile de ne pas tomber dans le démontage de produit. Que certains ne sont pas forcément ouvert pour se dire « cette personne n’a pas aimé mais moi je peux aimer et l’acheter »
      C’est intéressant ce que tu dis. Du coup je vais peut être revoir ma façon de faire quand aux avis négatifs 🙂

      1. Le lecteur a toujours eu envie de lire du négatif (on pourrait même dire qu’on aime tous un peu la méchanceté sans l’avouer 😀 mais ça sort du sujet). On traine sur les blogs pour chercher de l’aide, un guide, un conseil. Moi j’aime autant un article qui me dit « ce produit est bien, mangez-en! » que ceux qui me disent « achetez surtout pas cette me***! ».

        J’exagère un peu, mais ça peut avoir l’air suspicieux de ne parler que du bon, que ça soit pour des produits partenaires ou non. D’ailleurs en général, y’a plus d’articles négatifs sur des produits non partenaire que sur les produits partenaires. Ça donne un peu l’impression que *vous ne pouvez pas* dire du négatif (même si a priori c’est pas le cas, enfin j’espère, je suppose que ca dépend du partenaire en question) et du coup ca entrave un peu l’idée de donner son avis.

        Peut être que c’est aussi un peu une réaction viscéral type « laissez ma blogosphère vierge de toute démarche mercantile » ce qui est naïf et irréaliste.

        Perso, j’aime bien les articles partenaires, ça fait vivre la blogo et ca permet à plein de personne de se lancer sans dépenser des tonnes. Puis parfois ça vous « oblige » à tester des produits que vous n’auriez peut être pas choisis et donc de faire d’intéressant découverte. Mais je trouve important le fait de dire aussi les choses négatives et j’espère qu’aucune blogueuse ne se laisse enfermer dans des partenariats trop extrême et foireux.

        1. J’essaye en général de rester objective dans mes tests. J’ai des revues ici sur le blog où je dis que tel ou telle chose dans un produit ne m’a pas bottée. Mais si un produit ne m’a pas convaincue à 100% j’ai du mal à en parler : de un je n’arrive pas à trouver 1500 mots pour dire que je n’aime pas, de deux, je me sens toujours un peu mal à l’aise par rapport au fait qu’il a été reçu. Je me dis « ça ne se fait pas », comme si tu reçois un cadeau à ton annif et que tu viens dire sur ton blog qu’en fait tu n’aimes pas du tout. Il y a un coté dérangeant. Mais tu as raison, c’est intéressant de connaitre le bon comme le mauvais.

      2. ah mince ! Je voulais répondre là et j’ai posté dessous. Quel boulet -_-« 

  10. (je m’incruste un peu là aussi car le sujet est intéressant ^^)
    Je suis complètement pour lire des avis négatifs. Le but n’est pas de descendre le produit, peut être il faut nuancer ses propos en disant « cette texture ne me convient pas » et pas « c’est complètement pourri ». Mais pour moi ça fait partie du jeu, de connaitre les produits qui ont déçu et surtout dire pourquoi. Peut être qu’une texture « gel » ne plaira pas à la blogueuse mais la lectrice elle préférera, pareil pour l’odeur, le packaging, etc … Car si on ne trouve que des avis positifs, ça biaise un peu le jeu, un produit qui a peu d’avis, comment savoir si c’est car il est peu connu ou alors car il a de mauvais avis qui n’ont pas été publiés.
    Et puis c’est bête à dire, mais voir un avis négatif légitime presque les positifs. Les produits conviennent rarement à tous donc j’aime savoir quels reproches sont possibles – et parfois ça ne va pas me déranger voir m’arranger.
    Après, la personne qui pense « cette personne n’a pas aimé, donc le produit est nul », bah je suis bien navrée pour elle, car avec internet on en peut pas prendre un seul avis comme une vérité absolue. Cette personne sera souvent déçue, voire même manipulé par les faux avis ou avis commerciaux d’internet.

    1. C’est vrai que c’est intéressant. Du coup je prends ça comme un challenge lol : flirter avec la revues négatives.
      Mais je trouve ça fou ce que tu dis, que le négatif légitime le positif.
      Personnellement cela fait aussi partie de mon éthique de vie. Sur le net je n’aime pas parler du négatif en général. J’ai bien conscience qu’on ne vit pas chez les bisounours mais jusqu’ici je m’étais toujours dit que cela n’apportais pas grand chose.
      Merci pour tous tes commentaires en tous cas, belle argumentation qui me fait positivement réfléchir

      1. Je profite de la conservation. Si on pousse le raisonnement « sur le net je ne partage que du positif », qu’en serait-il des sites comme Tripadvis*r et consors ? il y a déjà assez à faire à éliminer les faux avis positifs alors si personne ne donne d’avis objectivement négatifs, on finirait par « youpi tout est trop bien ». On n’a pourtant pas de mal à dire à son entourage que le pain du boulanger est infecte, que telle marque de fringues taille trop petit, … mais sur son blog, clapet.
        C’est dommage de ne laisser cette transparence qu’aux gros blogs qui se fichent pas mal des retombées d’un CM fâché ou aux blogs confidentiels qu’aucun CM ne contacte.

        1. Cela étant dit, Tripadvisor achète ses avis. Comme beaucoup de sites finalement.
          Mais tu as entièrement raison.
          Pour ma part j’essaye toujours de rester objective, mais c’est vrai que je ne parle pas des produits que je n’aime pas. Je n’avais pas conscience que cela pouvait apporter quelque chose. Comme quoi j’ai bien fait d’écrire cet article puisque ça me permet de réfléchir sur la question.

    2. Bonjour,

      Je rejoins complètement Tefyline !
      Il ne s’agit pas de critiquer pour critiquer mais de dire « j’ai testé ça et je n’ai pas aimé pour telle et telle raison ». Je pense qu’on peut apporter des critiques constructives, sans être dans le démolissage pour autant.
      Pour ma part, il y a des blogs auxquels je fais confiance parce que la blogueuse joue la transparence, comme toi. Mais un blog que je ne connais pas ou qui devient une vitrine pour les marques, ça ne m’intéresse pas : il y a les magazines féminins, la télé, les sites internet des marques pour ça.
      Alors, oui, définitivement oui, pour moi aussi, le négatif légitime le positif. mais bien sûr, tout est question de style, de personnalité, de feeling. Je ne suis pas beaucoup de blogs mais ceux que je suis, c’est parce que je sens que la blogueuse est honnête et respectueuse (de ses lecteurs et des partenaires, ainsi que de sa ligne éditoriale).

      Pour ce qui est de commenter, je ne sais pas si on peut faire une corrélation. Moi, je commente quand un sujet m’interpelle particulièrement, ou si l’article est bien écrit et qu’il me donne envie de réagir.

  11. Camille Et Léon'art dit : Répondre

    Je trouve que tout est une question de dosage. Un blog est personnel et donc subjectif. Il est parfois intéressant d’avoir des articles mitigés sur une marque ou un produit. Tant que c’est correctement justifié… Du coup, ce qui ne t’as pas plu ou pas correspondu peut très bien plaire à une autre personne. Un article me parait intéressant lorsque je sens qu’il est objectif par rapport à la marque (la blogueuse ne se sent pas obligée d’apprécier le produit testé) et à la fois subjectif car elle explique ce qui pour ELLE a fonctionné ou pas.
    Je vais lancer un blog sur l’art et donc je commente de plus en plus sur les blogs. Mais en tant que non-blogeuse, je ne commentais jamais, même si le produit ou le sujet m’intéressait et m’interpellait…. Maintenant, je me rend compte que c’est important de donner son avis et de donner un retour positif quand un article nous a plu 🙂

    1. Oui on ne se rend pas compte que les commentaires font vivre un blog. Cela permet aussi à l’auteur de se remettre en question : est-ce que mon article est bon ? Pourquoi ne fait-il pas réagir ? Ai-je été indélicate ? etc…
      Personnellement je prends encore le temps de répondre à tous les commentaires, ça m’intéresse vraiment d’avoir vos avis 🙂 Le blog est une porte ouverte finalement

  12. Depuis 2007 c’est un marronnier de la blogo, mais le cycle des générations de blogueurs et lecteurs fait qu’on y a de nouveau droit. – rires –
    La baisse de commentaires, je l’accorderais plus à des pages fermées bien avant d’arriver en bas de billet. Sponso = je ferme. Mais tout dépend de ce que le blogueur diffuse, si le choix du partenaire entre dans la ligne éditoriale, il n’y a aucune raison d’avoir moins de réactions.

    1. Pourquoi penses-tu que le lecteur ferme l’article avant d’arriver en bas ? Par manque d’intérêt ? Justement parce que partenariat ? Et pourquoi fermes tu automatiquement un sponso ?
      Pour le reste de ton commentaire je suis bien d’accord 🙂

      1. Le comportement « sponso = je ferme », je l’attribue à l’absence d’impartialité de certains blogueurs pour qui cadeau rime forcément avec avis positif. Etre à court d’idées pour argumenter quand on est déçu, je n’y crois pas une seconde. La personne sait pertinemment pourquoi le produit ou service ne lui convient pas mais a t-elle envie de se griller auprès du CM ou de ses lecteurs ? on retombe toujours sur les véritables motivations et essence d’un blog/site. La démonstration d’un défaut ça aide aussi la marque pour évoluer. Bon c’est sans compter l’immense majorité qui se fiche bien du contenu et ne veut que du dofollow quelle que soit la teneur du contenu pourvu qu’il y ait pléthore de blogueurs peu regardants sur le montant, le rapport aux lecteurs … rien de nouveau sous le soleil de la blogo. Oui, je radote. – rires –

        1. Je pense qu’il y a eu en effet comme tu dis beaucoup de craintes de certains blogueurs de commenter négativement car certaines marques ont réagis de façon très virulente (avec la menace de procès pour diffamation etc…) Du coup ça fait peur de parler négatif parce que justement certaines personnes ne trouvent pas le juste milieu (et ce pas que par histoire de se faire griller ou non).
          Je trouve ça dommage de condamner systématiquement la mention sponso ou partenariat. Tout le monde n’est pas vendu 🙂 Puis certains « choisissent » ou non le partenariat ou le sponso. Donc normalement il y a un écrémage à la base afin de ne pas parler de tout et n’importe quoi juste pour ce que ça rapporte derrière

  13. Il est très intéressant ton article Odile et je viens apporter ma petite pierre à l’édifice. Je ne lis pas de blogs beauté mais des blogs voyage et lifestyle. Quand je vois que c’est sponsorisé, je ne clique pas. Si la blogueuse ne l’a pas annoncé en titre et que je m’en rends compte en commençant ma lecture, je ferme la page. Si arrivé à la fin de l’article mielleux ou sortant complètement du champ de ce qu’elle raconte habituellement il y a un lien sponso je me désabonne carrément de son Hellocoton et Twitter. J’adorais plein de blogs voyage qui étaient sincères et différents mais maintenant entre liens et voyages tout frais payés, ça ne m’intéresse plus, on perd l’honnêteté. Pour moi, tout devrait être transparent, qu’il s’agisse d’un produit reçu ou d’un lien. J’ai l’impression d’être prise pour une bille sinon, surtout quand l’article est rédigé par la marque plus que par la blogueuse, ça se sent si on suit régulièrement la personne. Il y a aussi sûrement une part de jalousie, « pourquoi elle et pas moi ». Voilà !

    1. Merci Merci !
      Pour ma part je ne vois pas le négatif des articles sponso. Ca fait vivre un blog et / ou une blogueuse qui voudrait « vivre de son blog ». Bloguer est devenu un de ces nouveaux métiers du web, et je pense qu’il est possible d’être objectif même en étant payé. Mais c’est vrai que c’est plus rare. De lire tous vos commentaires ça me fait beaucoup réfléchir et me permet de changer mon fusil d’épaule pour le futur. J’essaierai de tenir compte de tout ça.
      Je trouve ça dommage quand même que la mention « sponso » ou « partenariat » fasse fuir, parce qu’il n’y a pas forcément que des mauvais vendus derrière. Comme le dit Les Petits Riens, ce n’est pas le mal absolu.

      1. Non, ce n’est pas le mal absolu (pour moi le mal absolu ce sont les blogueuses méprisantes qui ne se soucient pas de leurs lecteurs qui sont pourtant LA fondation) mais tu me comprends pas tout à fait. Ce n’est pas forcément la mention sponsor ou partenaire qui me fait fuir, c’est quand elle n’est pas indiquée… et je rejoins d’autres commentaires plus hauts, oui oui et re oui aux avis négatifs, ça montre l’honnêteté de la blogueuse et qu’elle préfère ses lectrices à la peur de se faire radier des listes de collaboration de cette marque !

  14. Moi je pense que ça dépend de chaque personne
    Il y a des personnes qui commentent, article partenaire ou pas
    D’autres qui ne commentent pas et passent juste comme ça
    Et d’autres qui commentent pas les articles qui ne leur plaisent pas, partenaire ou pas
    Enfin, c’est ce que je ressens
    Je fais souvent des partenariats, avec des marques qui me plaisent ou des sites ou j’ai pu trouvé mon bonheur car le style me correspond etc, et parfois j’ai des commentaires parfois moins, et je ne suis pas sûre que ce soit à cause du partenariat en lui même. Peut être que c’est juste mon article + mes photos qui n’ont pas plu tout simplement
    Après tout, moi je sais que j’adore laisser ma trace même si il y a un article que j’aime moins, donner mon avis, de manière respectueuse toujours hein, mais ce n’est pas le cas de tout le monde après tout !
    En tout cas, je pense que le plus important dans cette histoire de partenariat, c’est d’être honnête avec son lecteur 😉 quoiqu’il arrive !

    1. Oui c’est vrai que finalement il n’y a pas de logique
      Comme moi je n’ai pas de logique. Il fut un temps je ne lisais que du nail art, ces temps ci je lis que du lifestyle.
      Mais je me demandais si la mention « partenariat » pouvait influencer. Et je vois que tout de même un peu oui, dans certains cas précis

  15. Coucou, pour être tout à fait honnête, je pense que oui les blogs incite à la consommation, et fortement même.
    Je crois que je n’ai jamais autant acheté de cosmétiques que depuis que je lis des articles ou que je regarde des youtubeuses. Mais cela est un peu le but des partenariats non? Sinon les marques s’intéresserait pas aux bloggueuses.
    Après je peux comprendre la réaction des lecteurs qui peuvent être de plus en plus sceptique sur l’honnêteté des partenariats, même si les blogueur affirme l’être, il y a toujours un doute qui subsiste…

  16. Et bien moi, même si je réagis très peu, ton article sur 1001 belges m’a donné envie de réserver un atelier sur la plateforme. Ce que j’ai fait et grâce à toi je ferai aussi des macarons samedi.
    Personnellement, je trouve les articles sponsorisés très chouettes parce que même si elles les ont reçus, je sais que les bloggeuses qui donnent leur avis sur les produits le font sincèrement et ca me permet d’acheter des articles que je n’aurais pas forcément pris en temps normal.
    Et j’en profite pour te dire merci pour tes articles que j’aime vraiment lire 🙂

  17. J’apporte mon point de vue de bébé blogueuse. Moi, je m’en fiche pas mal de savoir si la personne a un partenariat. Tant que le produit qu’elle présente – test m’intéresse, ce qui se passe derrière, ça ne me regarde pas.
    Le souci, je pense c’est que les partenariats sont devenu tabous dans la blogo. Tout le monde critique, tout le monde en fait tout un plat. À tel point, que même quand tu fais un article sur des produits ou marques que tu aimes, que tu as acheté et dont tu ne gagnes rien on te juge ! Sisi ! J’avais fait un article dans mes tout premiers, en ignorant totalement ce scandale sur les partenariats. C’était pour la marque Durance, marque que j’utilise tous les jours, que j’aime énormément. Je me suis faite lyncher ! Mais genre violant hein. « L’autre elle commence un blog juste pour avoir des produits gratos » « Non mais ton article pue le partenariat à des kilomètres… » Bref. C’est là que j’ai pris conscience que les partenariats, cadeaux des marques étaient devenu le diable de la blogosphère. Et dans le fond, je suis certaine que c’est pour cela que les gens sont désormais réfracteurs à ce genre d’articles. Partenariat ou pas !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.