Vis tes rêves !

Être heureux et vivre ses rêves

Je ne vais pas te mentir, j’ai été relativement touchée par ce qu’il s’est passé le 22 mars dernier. Alors que j’étais au 8ème étage de ma tour d’ivoire, à attendre sagement avec mes collègues que le chaos cesse, un million de choses me sont passées par la tête. La peur avant tout, l’angoisse, et puis des questions plus existentielles comme tu peux t’en douter. Je n’ai pas envie de jouer au jeu du « j’y étais » ou au jeu du « j’aurais pu y être ». Je suis Bruxelloise, je travaille à la gare Centrale, et bien sûr, comme à peu près tous les Bruxellois que je connais, je suis passé un nombre incalculable de fois par Maelbeek. L’année passée, je prenais l’avion pour Barcelone, à Zaventem. Tu sais, Bruxelles c’est tout petit, alors oui, on connait tout. On passe partout. On y est tous allé. On sait là contre. Je ne veux pas te dire que j’aurais pu y être ou que j’avais justement décidé de ne pas prendre le métro ce jour-là. Il s’avère que je n’y étais pas. Ce n’est pas de la chance. Ce n’est pas du hasard. C’est comme ça. Alors oui, le bal des sirènes des pompiers et des policiers ce jour à la gare Centrale n’a fait que renforcer la panique qui régnait au bureau. Mais je n’y étais pas. Ce jour là. À Maelbeek. Je n’y étais pas… Et quand je pense à ceux qui y étaient, qui y étaient vraiment, pas ceux qui « ont failli », je me dis que j’ai de la chance. Mes proches et moi nous avons de la chance. Je suis entière, je suis en vie. Tout simplement.

Il y a quelques semaines, alors que j’étais dans le tram 92 pour me rendre à Parc (comme tous les matins), je tombais sur une phrase dans un de ces nombreux livres que je lis : « Et si aujourd’hui c’était votre dernier jour, à quoi le passeriez-vous à faire ? » À cette époque, je n’avais pas donné ma démission, j’étais malheureuse professionnellement, et dans ce tram, pour me rendre au boulot, je me suis dit : « Oh beh ce qui est sûr c’est que je ne le passerais pas dans le tram pour me rendre au boulot« . Aujourd’hui je ne cesse de penser à ça et à ce 22 mars. Et si, parmi les victimes, il y avait comme moi à l’époque, des gens qui se rendaient au travail le cœur lourd. Le cœur lourd de cette routine, de ce metro-boulot-dodo. Des gens qui se disaient « Demain, c’est sûr, je réaliserai mes rêves, je n’en peux plus de ce travail. Je n’en peux plus de mon patron. Oui demain, je m’y mets. » Mais il n’y a pas eu de demain.

Aujourd'hui est un cadeau

Parce qu’on ne sait jamais s’il y aura un demain. On sait qu’il y a un aujourd’hui. Un maintenant. Vivre l’instant présent, cette phrase prend tout son sens. Aujourd’hui je me dis que la vie est trop belle et trop précieuse pour penser à des demains. Je me dis que c’est maintenant qu’il faut vivre ses rêves ou du moins tout donner pour les construire. Peu importe ce que sont ces rêves : avoir des enfants, construire une maison, voyager, changer de vie, changer de boulot, lire 252 livres, devenir blogueuse,…

Il y a un an de cela, j’ai pris conscience que je voulais vivre mes rêves. J’ai pris conscience de l’or que j’avais entre les mains, toi mon blog, toi lecteur. J’ai pris conscience qu’étant petite j’avais plein de rêves mais surtout celui que j’ai un peu abandonné à trop courir après le temps : dessiner. J’ai toujours dit en riant que j’étais née avec un crayon dans la bouche. Je me souviens de ces soirées après l’école où je me dépêchais d’étudier pour pouvoir peindre et dessiner mes héroïnes de BD préférées. J’ai fait le stylisme, car je pensais que l’illustration ne me mènerait nulle part. J’ai travaillé dans des boites qui m’ont brimées, mis dans un carcan, couper mes ailes. Et je n’ai qu’une envie en pensant à tout ça, c’est de les déployer tout grand. Je veux voler !

Alors,  oui j’ai peur, c’est vrai. Dans le bus je regarde mon voisin de travers quand je le vois fouiller dans son sac. Mais tout à l’heure en écoutant la BO de ce merveilleux film qu’est Walter Mitty, je me suis dit que je ne devais pas avoir peur. Ma vie est merveilleuse. Je suis tellement bien entourée, je ne manque de rien. Je ne veux pas penser que ce monde est affreux. Je suis aimée, soutenue. Je suis riche d’un tas de choses, et je ne laisserai personne m’enlever tout l’espoir que j’ai créé cette dernière année. Réduire à néant tout  ce que je me suis appliquée à construire. Je veux vivre, rire, sentir, aimer. Je veux créer, écrire, dessiner. Je veux être toutes ces personnes que je rêve de devenir et je veux me donner tous les moyens du monde pour y parvenir. Comme Walter Mitty, je veux vivre mon aventure.

Vivre ses rêves et partir à l'aventure

Si je te dis tout ça, c’est pour que tu n’aies plus peur toi non plus. Ne sois pas cette personne que j’étais il y a quelques mois, à se lever les pieds de plombs pour aller travailler et subir sa vie. Si tu as un rêve, il n’est pas trop tard pour l’accomplir. Comme moi, tu peux prendre des risques raisonnées, commencer par une petite étape. Tu sais, ce fameux mail ou ce fameux coup de fil qui n’attendent que toi. Vis tes rêves. En hommage à tous ceux à qui on n’a pas laissé le choix.

Ouvre tes ailes. Grand, tout grand. Respire un bon coup. Et en avant ! Le monde n’aura qu’à bien se tenir.

♥ ♥ ♥

80 Replies to “Vis tes rêves !”

  1. Magnifique ton article.. Bravo, et j’adore ta dernière phrase !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci <3
      :$

  2. Tu as toujours les mots justes, c’est incroyable ! Merci pour ce bel article, pour tous ceux que tu as écrit et pour ceux à venir ! Maintenant j’ai bien envie de réaliser mes rêves et de vivre vraiment ma vie 🙂
    Bonne soirée

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oh merci <3
      Alors hop, au boulot !! Ouvre grand tes ailes et va réaliser tout ça !!

  3. Magnifique. Tellement vrai.
    J’ai connu aussi ces trajets pieds de plomb à rêver d’autre chose.
    Pas à pas … y aller !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oui, il n’y a rien qui presse. Enfin, si ce n’est notre rêve qui nous attend au bout du chemin !

  4. Très bel article ! J’essaie aussi de raisonner ainsi

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci <3 Tu fais bien !

  5. Merci pour ces jolis mots, ton optimisme, je n’ai pas le cœur lourd en allant travailler mais je pense à autre chose, je me laisse un peu de temps pour mûrir mes projets et peut-être me lancer et vivre mes rêves…

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Peut-être peux-tu faire déjà un petit quelque chose pour avancer vers tes projets ? Une liste ? Un mail ? Un coup de téléphne ? Un renseignement ? De quoi ne pas les laisser mûrir trop longtemps 🙂
      Plein de courage dans cette voie

  6. Merci pour ce joli texte !!

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Avec que du plaisir

  7. Que notre vie est précieuse … comment peut on si souvent douter de nos capacités. Merci pour cet article qui donne envie de vivre tout simplement.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oui, il faut une bonne fois pour toute « tuer nos doutes ». Surtout s’ils nous limitent.
      <3

  8. J’ai l’impression de lire mes mots, c’est fou. Cela fait maintenant presque deux ans que je me suis lancée avec Fit Your Dreams qui signifie « Sois à la hauteur de tes rêves. » Parce qu’une vie, on en a qu’UNE et que l’on se doit de la vivre pleinement pour tout ceux qui n’en ont pas eu le temps mais aussi pour donner cette envie à ceux qui hésitent encore <3

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Que c’est beau de lire ça. Je te souhaite plein de bonheur et de succès avec ton projet !
      Magnifique !!

  9. nathalietoutsimplement dit : Répondre

    Quel bel article. Tes mots ont un écho particulier pour moi, à un moment où je me pose beaucoup de questions sur ma vie actuelle. Je te rejoins à 100 %. Profite bien. Au plaisir de te lire bientôt et encore longtemps, je t’embrasse. Nathalie

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Et bien il est temps de se mettre en marche alors. Même si c’est pour faire un mini pas. Mieux vaut un mini pas, que pas de pas du tout 🙂
      Courage à toi !

  10. Je n’ai qu’un mot à dire, Merci.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      De rien <3

  11. Déployons nos ailes !!

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Grand, bien grand !!

  12. Magnifique article, tout simplement <3

    1. odilesacoche dit : Répondre

      :*

  13. Bonjour, J’espère que le vôtre sera votre réalité. J’aime beaucoup vous lire. J’ai réalisé le mien, il y a deux ans,on m’a proposé le poste de mes rêves, j’ai répondu oui en trois secondes, il impliquait de faire 100 km de plus tous les jours et des horaires de folaï mais c’était mon rêve. Aujourd’hui, je ne regrette rien, je dors plus le we pour rattraper le manque en semaine, j’ai assumé les deux enfants devenus ados qui ont aussi été embarqués malgré eux dans mon aventure. Mais, vous avez tellement raison, il faut alléger les semelles de plomb, quand on le peut et s’ouvrir sur le possible souhaité. Continuer à nous emmener sur vos chevaux blancs. Des bises du sud de la France

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Ôh tu peux me tutoyer tu sais. Enfin moi, j’y vais franco 🙂 lol
      Merci pour ton commentaire. Parfois il y a des sacrifices à faire en effet, mais certains sacrifices en valent largement la peine !
      Courage sur ta voie à toi aussi

  14. En pleine prise de conscience ici sur le fait de vivre ses rêves, cet article fait parfaitement écho et est vraiment porteur d’espoir !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Cette expression est bateau, mais elle prend tout son sens je trouve : « il faut vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie ».
      Du courage !

  15. Merci pour cet hymne à la vie .

    1. odilesacoche dit : Répondre

      <3

  16. wow. cet article est MAGNIFIQUE. j’en ai les yeux qui brillent. bravo.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci :$

  17. Ton article est superbe.
    Et un grand merci, car j’avais besoin de tous ces mots.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci à toi <3

  18. Ton article m’a beaucoup touché… Evidemment c’est une réflexion qu’on a par moment, mais c’est vrai qu’en ce moment je ressens particulièrement un mal être au boulot qui n’est pas évident à gérer tous les jours… Ma thèse se termine dans 1 an et demi, il sera alors temps après cela de songer à un nouveau départ… Merci pour cette belle philiosphie du vendredi !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Peut-être tu peux déjà commencer à mettre des petites choses en place ? Avant d’attendre un an ? Comme je dis, même un tout petit pa,s un petit mail, une lecture particulière. Ca joue déjà beaucoup.
      Courage à toi, et essaye de ne pas trop subir. La vie est bien trop belle pour ça

  19. Tellement beau cet article…. Il m’a touché ! Je n’ai pas vu Walter Mitty mais ces derniers temps, j’essaie de faire des choses qui me plaisent, des choses que je n’aurais pas fait, j’essaie de savoir ce dont j’ai envie….vraiment ! Je n’étais pas à Bruxelles, mais j’étais à Paris, à quelques minutes de chez moi, le 13 novembre…J’ai vécu ces sirènes de pompiers, ces gens qui courent partout… Difficile de vivre après ça mais je veux me battre pour ceux qui sont partis! Bravo pour cet article !!

    1. odilesacoche dit : Répondre

      C’est un film que j’adore. Il est vraiment magnifique (même si très spécial).
      Comme toi, j’étais à quelques minutes des évènements, et c’était déjà assez éprouvant. Pas la peine d’en rajouter. Enfin, c’est ma vision.
      L’important c’est de continuer à vivre après ça, en hommage à ceux qui ne peuvent plus le faire.

  20. C’est triste d’attendre ce genre de moment pour prendre conscience que tout peut se bousculer d’une minute à l’autre. Je suis un albatros dans un océan de pleurs. Garde espoir, et surtout le sourire ! 😉

    Tchao, bisous sur la fesse et à bientôt 😉

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Mieux vaut tard que jamais comme on dit.
      Et il n’est jamais trop tard pour agir !
      Toi aussi garde espoir 🙂

  21. Hello ma jolie !

    Quel chouette article. Exactement ce qu’il me fallait en ces moments difficiles. Je suis ravie de voir cet optimisme, et je vais faire de même ! Un grand Merci.

    Je te souhaite une belle fin de journée.

    Gros bisous.

    Manon ♡

    1. odilesacoche dit : Répondre

      N’hésite pas à revenir si tu as besoin d’une dose de positivité. Il y en a quelques touches par ici 😉

  22. En effet, il faut vivre sa vie MAINTENANT. Bravo d’avoir osé !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      TOUT DE SUITE !!! NOW or NEVER ! 🙂

  23. C’est magnifique ce que tu as écrit.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci <3

  24. Très joli texte… Moi aussi j’ai pris le risque de changer de voie pour trouver un travail qui me plairait plus, et je ne le regrette pas. On a qu’une vie, il faut en profiter.

    Une énorme pensée à toutes les victimes partout dans le monde de cette violence gratuite et épouvantable liée au terrorisme…

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oui il faut être acteur de sa vie, et non spectateur.
      Bon courage sur ta voie

  25. Merci pour ce « rappel à l’ordre ». C’est toujours bon de se rappeler qu’il ne faut rien manquer dans la vie 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      De rien :*

  26. Magnifique article!! Une grosse bouffée d’air qui fait du bien… Merci!!

    1. odilesacoche dit : Répondre

      <3

  27. Mais Odileuuuh !! Ton article m’a mis des larmes plein les yeux et de l’espoir plein la tête. Merci pour tout ça et je te souhaite plein, plein, plein de bonnes choses pour la suite ! <3

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oh mais noooooon
      Justement il doit redonner le sourire et l’envie de vivre !! D’en profiter parce que bon sang, que c’est bon la vie !!

  28. Coucou Odile !

    J’aurais voulu t’envoyer un DM sur Twitter car je me retrouve dans ton texte.. Période pas facile pour moi et je me rends compte du poids de certaines choses aussi.
    Les événements de notre époque me pousse à comprendre qu’on a qu’une seule. Je ne vis pas à Paris, mais les événements de novembre m’ont touché si forts que c’est à ce moment que mon cerveau a commencé à m’envoyer des signaux d’alerte.
    Merci pour ton texte si poignant qui ne verse pas une seconde dans le pathos, mais qui sonne juste.

    J’espère que j’aurais la chance de te parler.

    Merci.

    Maeloup.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Voilà je t’ai débloquée sur Twitter (c’est mon paramètre par défaut)
      J’espère que je pourrai répondre à tes questionnements.
      Merci pour ton commentaire

  29. C’est magnifique.. ! Merci de m’avoir fait rêver quelques instants

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Avec plaisir <3

  30. coucou,

    j’ai vraiment pris plaisir à lire ton article, ce côté « positif ou encore développement personnel » me fait toujours autant de bien, en effet, je trouve que tu es chanceuse oui, d’être là. Pour moi il est important de prendre conscience de la vie qu’on a, de se réveiller chaque matin en se disant qu’on a une nouvelle chance, une nouvelle journée et beaucoup de bonne choses qui peuvent arriver encore.

    Sans oublier que je suis quand même très touchée par ces événements mais j’espère que ce genre de choses ne se reproduira plus et que ceux qui sont « chanceux » continueront à vivre leurs rêves, comme tu le dit si bien. 🙂

    merci pour ce texte si touchant,

    des bisous 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Ce que tu dis me fait penser à ce fameux texte de Marc Levy sur les secondes :

      À son tour elle se décida à lui raconter une histoire, un jeu pour le distraire dit-elle. Elle lui demanda d’imaginer qu’il avait gagné un concours dont le prix serait le suivant. Chaque matin une banque lui ouvrirait un compte créditeur de 86400 dollars. Mais tout jeu ayant ses règles celui-ci en aurait deux: — La première règle est que tout ce que tu n’as pas dépensé dans la journée t’est enlevé le soir, tu ne peux pas tricher, tu ne peux pas virer cet argent sur un autre compte, tu ne peux que le dépenser, mais chaque matin au réveil, la banque te rouvre un nouveau compte, avec de nouveau 86400 dollars, pour la journée. Deuxième règle: la banque peut interrompre ce petit jeu sans préavis; à n’importe quel moment elle peut te dire que c’est fini, qu’elle ferme le compte et qu’il n’y en aura pas d’autre. Qu’est ce que tu ferais? Il ne comprenait pas bien. — C’est pourtant simple, c’est un jeu, tous les matins au réveil on te donne 86400 dollars, avec pour seule contrainte de les dépenser dans la journée, le solde non utilisé étant repris quand tu vas te coucher, mais ce don du ciel ou ce jeu peut s’arrêter à tout moment, tu comprends? Alors la question est: que ferais-tu si un tel don t’arrivait? Il répondit spontanément qu’il dépenserait chaque dollar à se faire plaisir, et à offrir quantité de cadeaux aux gens qu’il aimait. Il ferait en sorte d’utiliser chaque quarter offert par cette « banque magique » pour apporter du bonheur dans sa vie et dans celle de ceux qui l’entouraient, « même auprès de ceux que je ne connais pas d’ailleurs, parce que je ne crois pas que je pourrais dépenser pour moi et pour mes proches 86400 dollars par jour, mais où veux-tu en venir? » Elle répondit: « Cette banque magique nous l’avons tous, c’est le temps! La corne d’abondance des secondes qui s’égrènent! » Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86400 secondes de vie pour la journée, et lorsque nous nous endormons le soir il n’y a pas de report à nouveau, ce qui n’a pas été vécu dans la journée est perdu, hier vient de passer. Chaque matin cette magie recommence, nous sommes re crédités de 86400 secondes de vie, et nous jouons avec cette règle incontournable: la banque peut fermer notre compte à n’importe quel moment, sans aucun préavis: à tout moment, la vie peut s’arrêter. Alors qu’en faisons-nous de nos 86400 secondes quotidiennes?  » Cela n’est-il pas plus important que des dollars, des secondes de vie? »

  31. Tu sais, ton texte m’a mis la larme à l’oeil, je n’ai pas vécu d’attentat, je n’ai rien vécu de tel. Deux semaines avant, j’allais amener mes parents à Charleroi, 1 mois avant, c’était mon frère à Zaventem. Entre les deux c’est moi qui ai pris un vol à Charleroi, oui nous voyageons beaucoup. Oui « on est passés par là » non, nous n’y étions pas. Et je ne suis sentie soulagée, soulagée que ce jour là, mes proches n’avaient pas de vol. Soulagée de me dire que ce même soir, tous le monde se retrouverait à la maison. Las d’une journée stressante et plus triste que les autres… Je suis française, mais comme les belges ont été Charlie puis Paris, je suis aussi Bruxelles. Je suis cette vie qui refuse de céder, ce sourire qui se doit de rester ! Rester pour résister, pour exister ! Parce que la vie est une chance, et que je ne laisserais ni la peur ni la peine, ni l’horreur ni la pénombre me dire le contraire ! Mais tu as raison, on se dit toujours qu’on se donnera les moyens d’y arriver Demain. Tu as raison, c’est aujourd’hui qu’il faut vivre !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci pour ton magnifique commentaire. Je ne sais pas quoi ajouter d’autre. Tes mots me touchent beaucoup <3

  32. Quel bel article! Tu as une manière d’écrire que j’aime beaucoup. Tu m’as émue. Cet article me fait réfléchir et va certainement me pousser à agir sur ma vie. Je t’en remercie! Bises 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      J’espère qu’il te poussera à prendre les bonnes décisions.
      Courage et surtout : bon chemin de réalisation !!

  33. Merci pour cet article magnifique <3 tu as trouvé les mots justes. Jet suis réalisons nos rêves, MAINTENANT !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Mais de rien 🙂
      Et oui! Allons-y !

  34. Odile s’accroche ! Ton texte et ta sincérité sont toujours ultra touchants ! MERCI ! 😀

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Et oui, elle s’accroche Odile 😉 Mon papa dit toujours ça ^^
      Merci à toi :*

  35. Valérie@EnvieVoyages dit : Répondre

    Superbe hommage aux nombreuses victimes.
    Comme toi, je suis bruxelloise et je suis passée un nombre incalculable de fois par Maelbeek. J’ai pris l’avion au départ de Zaventem tous les ans depuis que j’ai 20ans. Je devais y déposer une amie plus tard dans la journée mais comme tu dis, je n’y étais pas. Et je ne peux que m’en réjouir!
    J’ai réalisé un de mes rêves pas plus tard que le 17 février, jour où mon petit garçon a poussé son premier cri…

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Magnifique que tu ai pu réaliser ton rêve. J’espère que tu en auras encore plein d’autre que tu pourras aussi réaliser !

  36. Bonjour Demoiselle. Je ne te connais pas, je suis tombée sur cet article par hasard, il m’a intrigué. Ton texte est très beau. Mais une question me brule les lèvres : c’est quoi ce rêve que tu as finalement réalisé ? 🙂 Tu as quitté ton boulot pour réaliser quoi ? 🙂 Je vais feuilleter un peu ton blog, peut-être que je vais y trouver une réponse ! 😉 J’admire les gens qui se lancent, plaquent tout et réalisent leur rêve, sans ce soucier de ces « demains ». Je pense qu’il faut avoir beaucoup de courage pour tenter cette aventure 🙂 Bravo à toi !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Bienvenue ici ! Alors en effet, il faut remonter dans les billets pour connaitre un peu mon histoire 🙂
      Pour résumé, j’ai décidé de me lancer comme freelance 2.0. Je te rassure je n’ai pas tout plaqué, je fais partie des « petits pas ». Pour le moment je jongle entre 2 boulots, mais j’ai arrêté de reporter à demain et de me trouver des excuses comme « je n’ai pas le temps ». Et je monte ma petite société petit à petit.
      Pour tout savoir, je te suggère de passer par ici

  37. Il est vraiment chouette ton post! J’essaie de me faire éditer et je me donne plein d’excuses pour retarder le moment où je vais envoyer le manuscrit « pour de vrai », alors lire ton post fait du bien! ^ ^
    J’aime bien ton blog, il est plein de bonnes vibrations! 😀

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Il est temps d’y aller alors ! Allez hop 🙂 En avant ! Le bonheur c’est droit devant 🙂

  38. Magnifique ! Je ne sais pas quoi dire d’autre ! Bravo, c’est vraiment très beau comme message ! Pour une fois, on réussit à me toucher lorsque je lis qu’il ne faut pas avoir peur ! T’es forte 😉

    1. Oooohhhh…..
      Beh, merci !!
      <3

  39. On ne se rend compte de beaucoup de choses que dans ces moments là! Moi aussi j’ai pris pas mal de résolution après cette tragédie. Il faut vivre au jour le jour quoi, puis n’attendre pas demain pour réaliser ce qu’on veut et ce qu’on peut faire aujourd’hui, réaliser nos rêves quoi, partir en vacance de temps en temps

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Ce sont des moments tragiques, et c’est dommage de les attendre pour réagir, mais au moins, ils nous font réagir !!
      Et on va de l’avant. On doit

  40. Tu es une très belle personne, continue sur cette route. 🙂

  41. MERCI.., tes mots me font du bien, moi qui ne cesse d’avoir peur ,( j’ai developé une phobie, à cause de ses attentats).. j’ai toujours un peu d’appréhension , en me rendant dans telles villes, ou lieu, moi qui suis Mere de 2 petits bouts… alors MERCI!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.