Avec l’été qui arrive, faut-il faire régime ?

régime perdre poids kilos zermati

Réponse : non ! Je sais. Je t’ai bien eu avec mon titre racoleur et ma réponse toute faite. Mais je le sais que tu as cliqué ! Avoue ! Si j’ai décidé de me la jouer « droit au but » aujourd’hui, c’est parce que je sais que soleil, plage, piscine suivis de kilos et bikini sont des mots qui te parlent. Qui n’a jamais fait de régime de sa vie ? J’en connais très peu. Et ce, que l’on soit homme ou femme. En effet, le sujet n’est pas si simple, après avoir été pro-régime, et puis anti-régime, ces semaines-ci, je me vois remettre le débat au goût du jour. Faut-il faire régime ? Sujet épineux…

Aussi loin que je me souvienne, mon premier régime c’était au début de l’adolescence. C’était à l’époque un régime 1000 calories. Un objectif stupide : plaire à un garçon. Oui parce qu’à cet âge (et même bien plus vieux) on est obsédé par le regard des autres. Accepter son corps ? Non mais quelle idée franchement. Quand on est ado, nous tout ce qu’on veut c’est être comme tout le monde, ressembler aux autres… Et ressembler à ces filles de magazines que l’on trouve tellement belles. Après ce régime, je pense que je les ai tous enchaîné. Avec ma sœur, on a fait faire à ma mère la soupe au chou, dans l’espoir de perdre tout notre gras. Si je m’en rappelle si bien, c’est parce que c’était en plein été, sous un soleil tapant, que la soupe avant tourné lui donnant un petit goût suret dégueulasse, nous faisant quasiment tourner de l’œil. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour rentrer dans un jeans taille 38 ? … Et puis de là, tu sais, chaque année, chaque magazine, chaque régime,… Je ne vais pas te faire une énième fois le parcours up & down de mon joli cuissot.

faire régime avant l'été

Et puis, il y a quelques années, comme tu le sais si tu me suis depuis un moment, la révélation. Le fameux discours Zermati : « Les régimes c’est le mal ! » Exactement ce que j’avais besoin d’entendre à cette époque. Trop de régime tue le régime. Et en effet c’est ce que je pense. Nous ne sommes pas faits pour être restreint. Pour la simple et bonne raison qu’une fois qu’on arrête notre régime on reprend tout (si pas pire). L’idée c’est de régler ses problèmes avec la nourriture, sa dépendance aux regards des autres, à la nourriture facile qui calme tous les maux, aux émotions. Je mange donc je ne suis pas. J’ai beaucoup aimé le discours de Zermati, j’en ai d’ailleurs fait de nombreux articles que tu peux suivre sur le blog. La question n’est pas de débattre encore sur ce discours.

Mais la question c’est quoi alors ? Faut-il faire régime ? Réellement ? C’est quoi ta réponse ? Ne me dis pas que tu es retombée dans le panneau ? Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ma pauvre Odile ?

La réponse, à presque 32 ans, 6 ans après avoir fait mon dernier régime, c’est qu’il faut écouter son corps. Et que ton corps, il t’appartient. Tu fais encore bien ce que tu veux avec. Seulement, sache qu’un corps, tu n’en as qu’un, et que si tu décides de travailler avec lui, il te le rendra. La réponse, c’est que ton corps doit devenir ton ami, et non pas ton ennemi. Et que ce fameux corps que l’on t’a donné ne se résume pas qu’à une prise ou une perte de poids. C’est insultant ! Toi-même tu ne te résumes pas à ça. Cesse donc de lui faire du mal, de le restreindre, de le torturer ou de le gaver. C’est aussi simple que ça.

Si j’ai décidé d’encore aborder le sujet sur le blog, c’est parce que, tu dois t’en douter, j’ai repris 4 kilos cette dernière année. Je ne devrais même pas te le dire car ces 4 kilos ils m’appartiennent et ils ne devraient même pas susciter l’ombre d’un débat. Ce sont mes 4 kilos, rien qu’à moi. Mais forcément, quand on prend 4 kilos, on se demande pourquoi. On se demande ce qui cloche. Qu’est-ce qu’on a mal fait ? Pourquoi Mère Nature s’acharne sur nous ? Et bien je vais te révéler un grand secret, hormis toutes ces maladies psychiques et physiques (je ne vais pas toutes te les citer), il est fort à parier que si on grossit, c’est parce qu’on mange trop. Qu’on ne mange plus « normalement ». Et quand je dis « normalement » c’est une norme calculée par rapport à ton mode de vie à toi. Pas aux autres, pas aux magazines, aux livres ou aux diététiciens mais à toi. La norme de ton corps.

Si je devais reprendre tout ce que j’ai pu lire et voir ces dernières années, c’est que, notre corps a un code génétique qui lui est propre. Il est habilité, comme les animaux sauvages, à se réguler tout seul. Comment ? En écoutant sa faim, et sa satiété. Si tu manges trop, même seulement un sucre par jour, c’est foutu. Trop, c’est trop. Qui a déjà remis de l’essence dans sa voiture alors que le plein venait d’être effectué ?

manger sainement en se faisant plaisir

Seulement, ce n’est pas facile de connaître son corps. Pas aussi facile que ce que Zermati veut bien nous le dire. Et encore moins facile que ce que les magazines veulent nous faire croire à travers leurs régimes tout prêts. Finalement, qu’est-ce qu’on en sait nous, ce que notre corps peut, ou ne peut pas manger ? Y-a-t-il des tabous ? Des aliments autorisés ? Des aliments interdits ? C’est quoi le gras, c’est quoi le sucre, c’est quoi « trop » ? Longtemps j’ai été une anti-régime, et une part de moi l’est encore toujours. Je suis contre l’idée de se gaver de poudre ou de viande maigre pendant un laps de temps défini. Mais si le régime Weight Watchers m’a appris un truc il y a 6 ans, c’est que ce n’est pas en se gavant de gaufres et de biscuits à longueur de journée, en outre passant sa faim et en négligeant son corps que celui-ci va nous remercier. Même si ça semble nous faire du bien sur le moment même.

Alors faut-il faire régime ? Je ne pense pas. Vraiment pas. Un régime implique une période de restriction : un temps donné pour une perte de poids voulue. Et ce n’est pas naturel. Par contre, si tu as besoin d’un régime équilibré pour te remettre les bases en tête, t’aider à comprendre ton corps, ton mode de fonctionnement, ta faim, ta satiété, la nourriture, pourquoi pas ? Mais n’oublie pas une chose, c’est à toi aussi que tu devras avoir à faire. Il s’agit de trouver ton équilibre sur du long terme. Pour toute ta vie. Et pas juste pour quelques mois. Il ne s’agit pas de faire des efforts, de calculer ou d’avoir ce qu’ils appellent de la volonté, non, il s’agit de trouver son chemin, celui qui est le plus facile pour être en paix au quotidien, de manière la plus naturelle qui soi. Tu peux faire régime, bien sûr que tu peux (qui suis-je pour te dire ce que tu ne dois pas faire ?) mais en te fixant les bons objectifs, et en choisissant la manière qui ne mettra pas en péril ni ton corps, ni ta santé.

Ce que j’essaye de dire à travers cet article c’est que chaque corps est différent. Et chaque corps a des besoins différents. Il faut se poser les bonnes questions. Pourquoi vouloir maigrir finalement ? Pour ressembler à Kate Moss ? Alors que dans ta famille toutes les femmes ont les courbes généreuses de Monica Belucci ? Qui est cette petite voix qui te dite de maigrir ? Selon quels critères ? Si tu veux maigrir pour ressembler à quelqu’un d’autre que toi, ou plaire à quelqu’un d’autre, j’ai bien peur que ce soit foutu d’avance. Si tu veux faire régime pour apprendre à te connaître, à écouter ton corps, ta faim, reconnaître les aliments qui te font du bien, alors oui, pourquoi pas ? Il n’y a pas de bon et de mauvais discours. Il y a la santé, et on sait a peu près tous ce dont notre corps à besoin pour fonctionner correctement et longtemps. Il n’y pas de culpabilité ou de justification à avoir. Comme toujours, fais ce qui te semble juste. Mais fais-le pour toi. En te posant les bonnes questions. Et surtout, écoute-toi. Je pense que c’est encore bien plus difficile que de compter les kilos sur la balance, ou les petits pois dans son assiette…

♥ ♥ ♥

16 Replies to “Avec l’été qui arrive, faut-il faire régime ?”

  1. Le ré quoi ? C’est bon, je sors…

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Ha Ha !! *ouvre la porte*

  2. Moi aussi j’ai essaye des régimes mais jamais ceux qui me demandaient de trop me priver… Je ne sais pas le faire.
    Parfois ca marchait, parfois non, ca dépendait de « ma volonté » en fait…. et depuis quelques années, je l’ai perdue cette volonté… et c’est tant mieux!
    Car je suis suivi par une nutritionniste depuis Novembre, je perds doucement (4kg depuis nov) mais surement et surtout je mange TOUT CE QUE JE VEUX (chocolat, pâte a tartiné, bonbons, biscuits, saucissons etc….). Les seules contraintes : Faire une activité 2 fois par semaine et manger des protéines midi et soir (viande, poisson, oeuf ou céréale+légumineuse) pour ne pas perdre de muscles (il faut perdre de la graisse pas des muscles).

    Le discours : On mange quand on a faim, on arrête de manger quand on a plus faim! En gros c’est un peu le discours de ton article et c’est tellement évident! Reste a connaitre cette sensation de satiété (et avoir envie de manger ce n’est pas avoir faim!).
    En 5 mois, j’ai appris à avoir faim, je sais différencier mon « envie de manger » et mon « J’ai faim ». Par contre je suis toujours pas au point pour le « Je n’ai plus faim, je mange par gourmandise » . J’ai du mal a m’arrêter. Pas grave, j’essaye de comprendre et en analysant mes sensations je vais finir par la reconnaître cette sensation de satiété…

    Tout ça pour dire que je suis en accord avec ton article. Il faut écouter son corps, apprendre à le connaitre et a le comprendre. On oublie bien trop souvent qu’il sait nous dire des choses. On a perdu les codes pour le comprendre.

    Ce long commentaire me donne envie d’en écrire un article 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Finalement on dit que c’est de la volonté, mais ce n’est pas ça du tout. C’est dommage d’ailleurs qu’on parle de volonté dans le cadre de l’alimentation. Histoire de bien nous culpabiliser encore plus.
      Quel genre de nutritionniste tu suis ? Elle a l’air bien.
      La gourmandise est malheureusement inévitable je crois, vu le choix qu’on nous propose. Le principal c’est d’en prendre conscience, de la savourer, plutôt que de tout engloutir sans conscience.
      Je serai ravie de lire ton article si tu l’écris !

  3. Comme ça fait du bien un article déculpabilisant et bienveillant sur ce sujet pas toujours facile à gérer. Je n’ai jamais fait de régime, mais j’ai toujours eu un rapport particulier avec la nourriture, rapport que j’essaie de simplifier en ce moment, même si ce n’est pas toujours facile 🙂
    Belle journée !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oui le principal c’est d’essayer d’être en paix face à tout ça.

  4. Coucou 🙂

    Pour ma part je n’ai jamais fait aucun régime, ma maman m’a toujours bien fait comprendre que c’était inutile et puis entre nous, je n’en ai jamais vraiment eu besoin ! Au maximum, j’ai fait un 38 et aujourd’hui je fais un 36 !
    Ce qui m’a aider à me sentir bien dans mon corps, c’ets la reprise sportive ! J’en parle plus en détails dimanche sur le blog d’ailleurs. Quand on veut quelque chose, il faut s’en donner les moyens et garder la motivation. Après presque 3 mois de programme sportive, je me suis réconciliée avec mon corps et j’ai perdu 4kg alors que je ne cherchais pas à perdre du poids ! Mon alimentation n’a pas changée !
    Selon moi pour se sentir bien sur la plage, le sport est le seul remède efficace 🙂

    Bisous

    1. odilesacoche dit : Répondre

      J’ai du mal avec le sport. Je pensais avoir trouvé « mon » sport, mais je n’arrive plus à m’y remettre depuis 6 mois. Rien que d’y penser j’en ai des sueurs froides. Avec le recul, je me rends compte que je n’ai jamais été sportive, et cela me demande beaucoup d’effort pour tenter de le devenir…. Même à l’école, je tombais malade veille de jour de piscine (systématiquement). Mais en effet, le sport est primordial pour avoir une bonne hygiène de vie.

  5. Je n’ai jamais compris la logique d’un régime. A quoi ça sert de se priver pendant une période pour remanger comme avant juste aprés ? Les gens pensent vraiment perdre du poids sur long terme avec quelques semaines de privation ?
    J’aime bien ton article sinon, il est très déculpabilisant 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      C’est tout à fait ça. On suite un mode de vie « restreint » pendant un temps « restreint », alors forcément, ça marche. Mais après… On reprendre notre vie « normale ». Alors à moins de changer complètement de vie, pour toujours…

  6. Des régimes, j’en ai tellement fait. Il a fallu passer la trentaine, pour que je comprenne qu’ils ne servent à rien. Ah si à reprendre plus de poids qu’au début.

    Je dis oui pour une alimentation équilibrée et un peu de sport (je dis un peu, car je m’y met doucement justement et bizarrement, j’y prend goût ;-). Bisous bonne semaine 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Je viens de passer la trentaine, je m’en rends compte doucement, mais je cherche encore toujours à comprendre comment fonctionne mon corps (ce qui change avec l’âge justement)

      1. Ah ça oui, notre corps change et après deux grossesses, je te raconte pas 🙂

  7. Petit truc qui aide : Boire, boire beaucoup, et de l’eau !1 litre voire plus, l’eau hydrate, rempli l’estomac, donc c’est un coupe faim. Du coup, on mange moins ?… et on maigrit. Sympa, non ?

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oooooooooooohhhhh !!! Tu as trouvé comment écrire les commentaires <3
      Oui, ma maman me disait toujours ça 😉 boire de l'eau huhu

  8. Mademoiselle Pimprenelle dit : Répondre

    Bonjour Odile!
    J’ai honte, je ne te lis plus aussi souvent qu’avant.. Pourtant, je l’aime ton blog! Et ton article tombe pile poil comme il faut: avec ma formation (qui est finie, youpi! Y’a plus qu’à attendre les résultats, derniers jours de cours demain et jeudi, attention les mouchoirs, nous voilà) j’ai pris du poids. Et je les vois mes bourrelets… C’est idiot, hein…
    En plus mon mari me dit qu’il m’aime avec mes formes (tu m’étonnes, j’ai pris 2 bonnets de soutif! ;p) , mais qu’il faut que je prenne soin de moi, et que si je ne m’aime pas comme je suis, à moi de ne plus grignoter de « petites sucreries » qui ne sont pas si inoffensives que cela… :p
    Il n’a pas tort, cela dit….
    Et si moi je veux maigrir, c’est surtout pour, lors de ma prochaine grossesse, ne pas me mettre en danger moi ou le bébé… (j’ai pris 17 kilos lors de ma dernière grossesse… Puis j’en ai perdu un peu, et avec ma période de chômage-déprime, puis avec les cours, mes kilos sont revenus… Donc je me dois de faire attention!)

    Merci Odile, et millebisous!:)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.