Capri, c’est fini, plus de stratégie !

En finir avec la stratégie pour augmenter le trafic de son blog

Tu te souviens de cet article que j’avais écrit il y a quelques mois sur les stratégies pour augmenter le trafic de son blog ? Ces stratégies que je me proposais d’essayer tel un cobaye pour t’en faire le bilan ? Eh bien… Je t’ai menti. Je n’ai rien testé du tout. Et aujourd’hui, avec le recul, je ne comprends même pas pourquoi j’ai écrit cet article. Il va à l’encontre de tout ce que je prêche, de tout ce que je suis, et de tout ce que je pense au sujet de la performance. Tout simplement parce que j’ai grandis avec les sages paroles de mon père : « La qualité ma fille, et non pas la quantité« . Comme je te le disais dans mon article Divers et Autres futilités du mois dernier, capri c’est fini. Fini de calculer, fini de m’angoisser. Le pire dans tout ça, c’est que je t’en avais déjà parlé en septembre dernier dans mon article « des chiffres et des blogs »… Mais où avais-je donc la tête ? Hein ? La faute à qui ? Aux doutes, toujours eux, et à ce montre dans mon placard. The Famous One…

Pour tout te dire, il y a quelque temps, comme beaucoup d’entre nous, je suis tombée sur cet article de Victoria dans lequel elle explique pourquoi elle avait arrêté de lire les blogs. Et il s’avère que je me suis entièrement reconnue dans son article. A force de trop lire, trop voir, trop scroller, j’étais tombée dans une sorte de comparite aigüe, de boulimie de l’information et du faire mieux. A me dire que je devais faire ceci, et que je devais écrire cela, de telle manière, avec telle photo, dans le but de réussir. Car pour moi, à cette époque, réussir signifiait « être une blogueuse connue » ce qui signifiait « vivre ma vie de freelance ». Entre temps j’ai compris à quel point tout ça c’est des conneries. Je n’ai pas besoin d’être connue pour être freelance. J’ai besoin d’être épanouie. Être épanouie signifie être bien dans sa tête, se sentir libre. Et se sentir libre, permet de créer. De voler, comme j’aime le dire.

slow blogging coffee laptop

Tu sais, il fut un moment où le dimanche soir, j’avais ce que j’appelais le « syndrome Instagram ». Je passais mon dimanche à regarder des jolis comptes Instagram et à essayer de comprendre comment ils avaient atteint autant de followers. Je regardais des vidéos sur YouTube pour voir comment devenir populaire. J’ai même mis au point les stratégies citées pour essayer d’y arriver. Pathétique, non ? Avec le recul, tout cela me donne envie de gerber (ni plus ni moins). Un soir, après avoir recommencé 1500 fois mon fil Insta, la façon de prendre mes photos ou de gérer mes filtres, je me suis dit que c’en était trop. Cela ne valait clairement pas le coup. De un parce que j’étais en train de me dégouter, à enchainer les prises photos le dimanche après-midi, et de deux, parce que j’avais perdu toute spontanéité. La spontanéité étant, depuis les débuts d’Odile Sacoche, toute ma force. Ce qui fait que toi tu viens me lire. Ce  soir-là, je me suis dit « Oh et puis zut » et j’ai arrêté de calculer quoi que ce soit.

Alors je ne sais pas si c’est le fait d’avoir lu ce fameux livre Wake up, ou bien si c’est parce que j’ai changé de boulot, ce qui m’a ouvert les portes d’un nombre incalculable de possibilités, mais j’ai eu un déclic. Celui du « ça suffit ». Ça suffit de se morfondre le dimanche soir parce qu’une telle fait de magnifiques photos et qu’elle a 150.000 abonnés sur Instagram. Ça suffit de lire des blogs de stratégies à n’en plus finir pour essayer de comprendre ce qui cloche chez moi. Ça suffit cette course aux chiffres : plus grand, plus mince, plus populaire, plus aimée.

Car tu veux que je te dise ? Il n’y a rien qui cloche. Ni chez toi, ni chez moi. Ni chez personne d’ailleurs. Au risque de me répéter, chacun vit à son rythme. Chacun exploite sa fibre comme il pense être juste pour lui, et ce qui marche pour l’un ne marche pas pour l’autre. D’ailleurs, ils nous l’ont dit à notre week-end entrepreneur, le modèle américain ne fonctionne pas forcément ici, alors ça ne sert à rien de copier une success-story de là-bas, cela ne prendra pas automatiquement ici.

A la lumière de tous ces éléments, et à force de me plaindre du manque de temps et de talents que j’avais (ou que je n’avais pas, c’est selon), je me suis posée sur l’article de Victoria, sur tout ce que j’avais écrit et je me suis dit : « C’est facile ma pauvre Odile, soit tu continues à perdre ton temps en restant boulimique de blogs et de stratégie, et donc, de culpabiliser, soit tu prends ce temps-là pour faire quelque chose. » Tu l’as compris, c’est la deuxième option que j’ai choisi. J’ai arrêté de scroller à tout va. J’ai arrêté de m’informer. J’ai arrêter de calculer et de me perdre dans des stratégies folles. J’ai commencé à faire. Tout simplement. J’ai même arrêté de lire les blogs en général. Prenant tout ce temps à surfer pendant des heures, pour faire d’autres choses que je ne prenais pas le temps de faire avant.

slow blogging free strategie

Conclusion, la case stratégie, trafic de blog, et statistiques est passé à la trappe. Tu sais c’est l’histoire du cycliste : il ne devient pas champion du tour de France en lisant des livres. J’ai simplement calculé le nombre de temps passé à m’angoisser à propos de toutes ces stratégies et tout ce que les autres faisaient, et j’ai décidé de prendre ce temps-là, pour faire moi-même des choses. Ecrire par exemple. Dessiner. Dans le fond, ai-je vraiment besoin de savoir ce que mon voisin fait de mieux que moi ? Est-ce que cela m’aidera à avancer ? Je n’en suis pas certaine. Et puis j’en ai assez de cette dictature du chiffre. Depuis quand ils ont le pouvoir de définir ce que nous sommes ?

Ce que j’essaye de te dire, de manière assez confuse, c’est qu’il faut rester soi-même. Il faut arrêter de perdre son temps à se comparer et à essayer de reproduire les stratégies d’autrui. Tout ce temps perdu à douter, à se culpabiliser, à se sentir mal et nul, au lieu de croire en soi, et de croire en la stratégie de son cœur. Nous avons tous du talent, nous avons tous les ressources nécessaires pour réussir ce que nous voulons réussir. Les autres, les chiffres, les stratégies et le reste n’y feront rien tant que l’on ne croira pas d’abord en nous !

Une bonne fois pour toute, merci papa, la qualité bon sang… Et non pas la quantité.

♥ ♥ ♥

40 Replies to “Capri, c’est fini, plus de stratégie !”

  1. Eh bien je vais te dire, belle Odile, ça fait du bien de lire ce genre d’article !
    Pour ma part je n’ai jamais eu un « feed » Instagram unifié, tout blanc tout propre (même si j’essaie de l’embellir de jour en jour haha), et sur mon blog et ma chaîne je parle d’un peu tout ce que je veux, sans avoir de stratégie … Du coup (?) 3 ans après l’ouverture du blog/chaîne, je ne suis toujours pas une star (haha), je ne suis pas invitée à tous les events, je n’ai que trèèès peu de partenariats… Mais au final je ne me prends pas la tête et je publie quand je veux et ce que je veux, et ça me va !
    Continue comme ça, nous on t’apprécie pour ce que tu es et ce que tu produis 😀
    Biz !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oh merci. Chacun de tes messages ici me mettent du baume au coeur <3
      C'est fou ce qu'on peut se perdre en route à force de se comparer.
      Et puis pour moi, tu es une star, je ne laisse pas beaucoup de commentaire sur ton blog, mais je regarde tes vidéos YT et tu me fais super marrer à chaque fois !!

  2. Quelle bouffée d’air frais ce post! Bravo pour cette réflexion. Personnellement, je n’ai jamais rien compris aux stratégies pour booster mon blog et la seule fois où j’ai cherché à faire quelque chose et bien j’ai mis plus de temps (et moins de plaisir) à gérer les trucs techniques qu’à faire mon article! Depuis, j’ai laissé tomber…de toutes façons il y a une blogosphère à deux vitesses selon moi et j’ai choisi mon « mode de blog », celui dans lequel je me sens bien et épanouie.
    Bisette

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Ô toi alors <3

      J'ai essayé, j'ai rien compris, je me suis culpabilisée, et maintenant j'arrête. Pfiou et qu'est ce que je me sens mieux. En fait, j'essaye de me la jouer cheval : avec des caches-yeux. Ne pas regarder ce qu'il y a à côté (j'y arrive pas toujours mais j'essaye) et se concentrer sur ce qu'il se passe devant. Et franchement... Ca fait du bien !
      Tu devrais essayer mon petit poney <3

  3. Mais comme ça fait de bien de lire ça ! Merci pour cette honnêteté, cette authenticité, merci d’oser dire « je me suis trompée pour le coup (mais c’est pas grave) », merci de refuser l’uniformité et d’assumer ton individualité. Tu es vraiment une blogueuse à part, une des rares que ça m’intéresse de lire quel que soit le sujet. Team Odile Forever ? Mais carrément ! 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oh oui, et je me suis bien trompée. Mais voilà, on apprend de ses erreurs, et on apprend en essayant. Le tout c’est de ne pas regretter et savoir qu’on peut toujours changer son fusil d’épaule.

      Merci pour tes mots, tes commentaires ici, ça me touche beaucoup <3

    1. odilesacoche dit : Répondre

      🙂

  4. Au tout début de mon blog, j’ai également cherché à mettre en place une sorte de stratégie pour avoir plus de lecteurs mais je me suis vite rendue compte que ça m’enlevait toute spontanéité et du coup, tout le plaisir que j’avais à publier. Aujourd’hui, j’écris au feeling, mon blog me ressemble un peu plus.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Exactement, vouloir faire, pour bien faire, ça devient très scolaire et effectivement, cela enlève toute spontanéité !

  5. Je suis une petite blogueuse pas reconnue. Peu de visites. Je lis certains blogs que j’aime bien mais pas tous.
    je préfère la qualité a la quantitée.
    Niveau trafic et cie je sais pas du tout ou j’en suis. je pense près de 0, peu de monde commente mon blog.
    Je le fait surtout pour moi parce que j’aime parler de temps en temps dessus et si je suis lue et bien tant mieux.
    Je regarde instagram régulièrement mais je ne me compare pas aux autres si ya des personnes qui font de belles photos tant mieux pour eux. J’admire je like si j’aime vraiment je laisse parfois un commentaire mais ça s’arrete la. Je fait pas de course a la plus belle photo.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Près du zéro j’en doute 😉 Mais comme je dis, aucune importance finalement.
      Tu as raison de ne pas te comparer. Se comparer c’est anti-productif (surtout aux autres)

  6. Merci Odile pour cet article, ça fait du bien de lire ça!
    Tu as raison, toutes ces stratégies et réflexions prennent beaucoup de temps, se comparer empêche de publier du contenu et de faire ce que l’on aime finalement. De plus je me rends compte que les blogs que je préfère lire sont souvent des blogs qui semblent sincères et spontanés, qui n’ont pas forcément de ligne éditoriale et traite d’un peu tout et rien à la fois.
    Pour ma part, je pense que je vais faire une croix sur mon compte Instagram qui ne décolle pas du tout. Je publie de temps en temps mais je ne veux plus trop perdre de temps avec. Et pour mon blog, j’ai décidé de parler d’un peu tout ce que je voulais sans me limiter à la photo. Je réalise surtout que tout faire bien comme il faut est presque un boulot à plein temps et qu’il faut se fixer des priorités, accepter que l’on ne peut pas tout faire (dur!!). J’ai toujours l’impression de manquer de temps pour tout…
    Très intéressant ce passage sur ce qui se passe aux USA, en effet on ne peut pas toujours copier les mêmes méthodes d’un pays à un autre.
    Merci encore pour cet article et à bientôt.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      En effet, le blog c’est très chronophage, et comme tu dis, pour TOUT faire bien, il faut presque un temps plein. Ce qui n’est pas possible (en tous cas pour moi, actuellement).
      Manquer de temps j’avais cette impression aussi, mais en m’organisant et en me fixant des jours pour faire telle ou telle chose, je retrouve du temps 😉

  7. C’est beau de te voir libérée ! D’ailleurs, je suis récemment passée sur ton insta et j’aime beaucoup tes dernières photos. Il y a plus de vie et les couleurs sont plus pétillantes ! Ca te ressemble plus en somme. Tout se rejoint !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oui j’ai décidé de libérer qui je suis, surtout sur Instagram. Tanpis, mon feed n’est pas parfait, ni uniforme, mais il me ressemble (et je ne suis clairement pas un être humain parfait et uniforme lol)

  8. De l’humanité, de l’authenticité ! merci !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      DE RIEN !

  9. Hello, quel bel article ! La blogo manque d’articles de ce style je trouve ! Comme beaucoup, je pense, j’ai tenté le côté « stratégie » moi aussi pour les titres d’articles par exemple, ça m’a enlevé tout plaisir… ou presque. J’ai retrouvé la joie de bloguer quand j’ai arrêté ce cirque du titre et de regarder mes stats. C’est vrai que ça fait plaisir d’avoir des visites, mais tant qu’on nous lit un peu, je me dis que ça ne peut qu’être gratifiant, parce qu’au moins on permet à ceux qui nous lisent d’échanger, de partager et de réfléchir et c’est déjà beaucoup 🙂 Plein de bisous à toi <3

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci Serena 🙂
      Alors les titres j’ai abandonné !! Je ne m’en sortais pas.
      Idem pour le SEO, je fais vite fait bien/mal fait

  10. Un article qui, comme toujours, est bienveillant, frais et sans langue de bois. Moi je vote pour « Odile Présidente »  d’une blogo qui se prend moins la tête avec les chiffres, et du coup moins les pieds dans le tapis ! ;D
    VIVA la spontanéité ! ;D

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Ha Ha OK ! Odile présidente des licornes alors :p

  11. Voilà, vive le plaisir, vive la liberté, vive sa personnalité, soyons vrais et arrêtons de nous comparer.
    J’applaudis.

    1. odilesacoche dit : Répondre

      VIVE LA VIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !!!!!
      <3

  12. Bien d’accord avec to, qu’est-ce-qu’on s’en fout des chiffres! jene les regarde meme plus! 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      On jette la balance, et on jette les stats’ avec ! AU BAC !!!

  13. Je te comprends mais je comprends aussi celles qui ont besoin d’aller dans la stratégie. Le blog est une page blanche sur laquelle tu fais tout ce que tu veux, à ton image et à ton humeur. Le tout c’est qu’il te ressemble et que tu sois à l’aise dans tes baskets. <3

    Et puis soyons honnêtes on a toutes traversées plusieurs phases avant de tenir le bon bout !

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oui je les comprends aussi. Finalement chacun fait son chemin, et comme tu dis, le principal est d’être bien dans ses baskets.

  14. Bonjour Odile, merci beaucoup pour ta franchise. J’avoue ne pas avoir de réel avis sur le sujet, je peut comprendre les personnes stratèges, il en faut. Après on peut être de toutes les bonnes idées pour être connu, le talent si on ne l’a pas, on aura pas le lectorat qui suit. Personnellement je suis principalement que des blogs que je trouve authentique, par sur-joué, je m’y retrouve en fait. C’est pour cela que pour le miens qui est un jeune poussin à ce jour, ben je ne me prend pas la tête, je veut surtout y prendre du plaisir et être moi, Stéphanie.
    Biz

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Il faut effectivement de tout pr faire un monde 🙂
      Il faut gérer son blog de la manière qui nous semble la plus juste, et qui nous fait nous sentir bien.

  15. Un article tout en honnêteté et en transparence ! Une belle prise de recul qui fait chaud au cœur…
    De toute façon, stratégie ou pas, je continuerai de lire tes articles parce qu’ils te ressemblent (enfin je n’en sais rien, je ne t’ai jamais rencontrée hihi), parce qu’on y retrouve ta personnalité et qu’ils ne sont pas des copiés-collés de ce que l’on trouve sur le reste de la blogosphère. Vive la spontanéité !!!
    Hanna

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Merci pour ton commentaire. La transparence, c’est ce que j’essaye de donner ici 🙂
      Suis contente que cela se perçoive, je n’essaye pas d’être celle que je ne suis pas
      Comme tu dis, vive la spontanéité

  16. J’adore tes articles, intelligents et transparents 🙂
    Il y a quelques jours j’ai fait un break sur Instagram. Cela commencait à vraiment me prendre la tête de devoir faire des photos parfaites tout le temps. Je pense que le plus important est de faire ce qu’on aime, en respectant sa personnalité et ses valeurs 😉
    Bon dimanche 🙂

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Oh merci beaucoup. Quel joli compliment.
      Cela fait du bien les break. Pour le moment j’ai un peu ça avec le blog. Alors je le laisse aller comme lui il veut aller. Sans rien forcer. Sinon on perd tout plaisir.

  17. Bonjour à toi 🙂
    Sache que pour moi tu es une grande blogueuse, je trouve ton blog particulèrement bien entretenu et tes postes intéressants alors là dessus même si tu dis ne plus vouloir calculer : ne t’en fais pas c’est réussi!
    Je suis toute nouvelle sur la blogosphère (quelque mois) j’ai une cinquantaine de visites par jours je trouve ça plutôt pas mal pour un début, j’aimerais en avoir un peu plus, mais comme tu dis, il vaut mieux la qualité à la quantité! Mais c’est toujours plaisant de voir que nos postes plaisent (et ceci calculé ou pas!) mais en tout cas, je ne deviendrai pas parano à chercher pourquoi tel compte instagram a du succès et pas le miens. Se faire connaître sur la blogosphère c’est aussi rester naturel (parce que c’est un fait : certaines blogueuses ont carrément prit la grosse tête) et c’est également un travail de longue haleine. Reste comme tu es, moi en tout cas j’aime beaucoup ce que tu fais 😉

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Bonjour Pauline,
      Bienvenue sur la blogosphère. Tu as bien raison, surtout reste naturelle. Comme tu dis, personne n’aime les filles qui ont la grosse tête. C’est vrai que ça fait plaisir quand on vient nous voir, ou quand on nous laisse un petit mot. Mais parfois, souvent à tort, on veut plus. En tous cas, il ne faut pas se miner pour les chiffres.

  18. Coucou Odile ! Merci pour cet article qui se démarque, tu nous ouvre ton cœur, cet article sent bon le feel good et la déculpabilisation et c’est un grand plaisir de te lire 🙂

    Je débute mon blog et moi aussi je me mettais une pression monstre pour être lue et puis finalement j’ai tellement la flemme et puis surtout je me sens tellement mieux en me contentant de suivre mon feeling ! Il y aura toujours « mieux » dans quelque domaine que ce soit et puis alors ? On s’en fiche ! L’important c’est d’avoir un blog qui nous ressemble et dont on puisse être fière non ? Et puis surtout je pense qu’il faut toujours garder un certain recul sur les chiffres, on existait déjà bien avant de créer un blog ce qui veut dire qu’on n’avait pas besoin de tout ça pour se sentir importantes et vivre notre vie, il faut bien garder ça en tête dans les moments où le cafard nous guette 🙂

  19. C’est agréable de lire ton texte! Je me sens souvent jugée lorsque je dis que je préfère la qualité à la quantité et que je regarde peu mes stats. MERCI!

    Vivement la spontanéité et la vraie vie!

    1. Merci beaucoup
      Je viens de lire ton autre commentaire aussi 🙂 Merci pour lui du coup ^^
      Et oui, vive la QUA-LI-TÉ !!!

  20. […] mon blog précisément grâce à ces articles. Grossière erreur de ma part. D’abord de regarder les statistiques du blog, ensuite, d’écrire parce que « ça fait vendre ». Ou, comment se couper de sa créativité en […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.