Article précédent Article suivant

Articles similaires

11 commentaires

  • Répondre Nadia 18 décembre 2016 à 13 h 34 min

    Chère Odile,
    Merci de partager tes humeurs et tes états d’âmes avec nous. J’espère bien que tu vas continuer ton Journal perso « public » et partager tes idées.
    Finalement c’est ce que j’aime le plus sur ton blogue, que j’ai découvert tout à fait par hasard en cherchant des infos sur les rangements 🙂
    Bien à toi,
    Nadia

    • Répondre odilesacoche 18 décembre 2016 à 15 h 04 min

      En tous cas, j’ai renouvelé mon abonnement OVH ^^
      Je ne pense pas fermer le blog, ou arrêter coup sec, par contre ce qui est sûr, c’est que je vais le faire au feeling et au hobby.
      Je pense même me consacrer plus aux billets humeur, comme avant (et laissant tout le reste pour les réseaux sociaux)
      Merci de ton passage ici !

  • Répondre Game Of Beauty 18 décembre 2016 à 14 h 38 min

    Bonjour,
    Article très intéressant et qui fait réfléchir également.
    La blogosphère a beaucoup évolué ces dernières années. Cela fait 9 mois que je n’ai pas posté d’articles sur mon blog et ça me manque mais d’un côté ça m’angoisse. Il existe tellement de blogs maintenant que je me demande « qu’est ce que je peux apporter de plus pour la communauté ». Bref il faut se centrer sur un seul objectif : écrire par plaisir et partager.
    J’ai adoré ton article, j’adore tous tes articles Humeurs 😀
    Bises

    • Répondre odilesacoche 18 décembre 2016 à 15 h 07 min

      Je comprends complètement. D’une part on a envie de se démarquer, de devenir « quelqu’un » (et par là j’entends, une blogueuse influente), d’une autre, on essaye d’être soi et de s’en foutre. Fais-le comme tu le sens, et essaye de ne pas trop calculer. C’est ce que je fais en ce moment, et je me sens bien mieux. Il faut ré-apprivoiser son blog, ne pas se comparer, et surtout ne pas se poser la question de savoir si on a sa place ou pas. La place il faut la prendre, et peu importe si elle est grande ou non.
      Fais ce qui te semble juste, et surtout, ce qui te fait du bien !!

      • Répondre Mélanie 7 février 2017 à 20 h 23 min

        Bonjour Odile,
        Je viens de découvrir ton blog et je le trouve super.
        J’essaie d’obtenir des infos sur la création d’un blog, je ne sais pas si tu peux m’aider vu que tu es en Belgique.
        Quand on démarre un blog, comment faut-il déclarer les revenus (s’il y en a)? Quel statut faut-il avoir? On m’a également dit qu’il fallait passer un examen de gestion de base, Est-ce vrai? Merci d’avance pour tes réponses. Mélanie

  • Répondre Deborah 18 décembre 2016 à 14 h 48 min

    Merci pour ton article inspirant. Je me suis aussi retrouvée dans ce Femme d’aujourd’hui, et alors que je me décourageais, engloutie dans cet océan mystérieux qu’est la blogosphère, j’ai retrouvé un élan et une envie de partage authentique. Ton article résume si bien ma pensée, au travers d’une très belle plume. Je suis ravie de t’avoir découverte dans cet article.

    • Répondre odilesacoche 18 décembre 2016 à 15 h 07 min

      C’est fou comme ce petit encart peut nous faire du bien.
      D’autant plus quand c’est une surprise comme ça. On pense être une fourmi dans l’océan des blogs, et hop, une petit bulle d’air.
      Courage à toi, et merci d’avoir laissé ta patte ici.

  • Répondre Eglantine 18 décembre 2016 à 15 h 43 min

    Ton article – et ta sincérité – font du bien!
    Pas toujours facile de blogguer uniquement pour le plaisir puisque, par essence, nous blogguons pour être lu. Mais, les articles les plus agréables à lire sont généralement ceux qu’on a pris du plaisir à écrire 🙂

    • Répondre odilesacoche 20 décembre 2016 à 18 h 44 min

      Je pense qu’à la base le blogging c’était ça : le plaisir unique.
      Mais le fait qu’on se soit rendu compte qu’on pouvait « vendre des trucs, ou recevoir des trucs » a changé beaucoup de choses.
      La conclusion de ton commentaire est assez juste 🙂

  • Répondre Marie 18 décembre 2016 à 19 h 54 min

    J’ai arrêté d’écrire pendant près de 2 ans. Après des années de blogging (mais pas pour l’argent, ni pour les cadeaux, vu que mon blog est un blog d’auteur et de réflexion – mon « atelier de plume »- et que j’y refuse toute pub), je me demandais ce que je fichais là. Je n’écrivais pas dans un but particulier (à part pour partager mes réflexions sur certains sujets) et c’est peut-être cela qui m’a valu cet essoufflement (en plus du, je l’avoue, « ce que j’écrivais il y a 5 ans est toujours valable alors pourquoi je me fatigue si, pour finir, les gens et la situation ne changent pas ? »)… Sans compter que, visiblement, la blogosphère s’était transformée solidement en blogo marketing et que je ne m’y retrouvais pas du tout (d’ailleurs plein de blogueurs qui étaient au top il y a 10 ans ne s’y retrouvent plus du tout et ont abandonné également).
    J’ai écrit beaucoup moins, voire quasi plus (sur mon blog et pour moi, du moins).
    Et puis il y a quelques semaines, l’envie est revenue sous forme de défi.
    Et les lecteurs sont revenus, comme avant.
    Et quelqu’un m’a envoyé un message pour me remercier, pour me dire que c’était un bonheur de me relire, que mes articles aidaient toujours autant à comprendre certaines choses…
    Cela m’a ému parce qu’en fait je ne l’avais pas vu du tout sous cet angle.
    Oui, cela aide des gens, oui, partager ses réflexions aide les autres à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent.
    Moi, cela m’aide de lire des blogs, de parcourir le web, mais je n’avais jamais pensé que je pouvais aider autrui.
    J’ai enfin compris pourquoi j’écris.
    Après 10 ans, tu vas me dire, il est temps !
    Ok, j’admets 🙂
    Mais mieux vaut tard que jamais, hein ! 😉
    Et là, au-delà du défi (qui se termine le 31 décembre), c’est décidé, je continuerai.
    Tant pis pour le côté non marketing de mon espace, pour finir, il y a de la place pour tous sur le web ! 😉

    • Répondre odilesacoche 20 décembre 2016 à 18 h 43 min

      Je pense sincèrement aussi que je vais bannir le côté marketing du blog. Parce que finalement c’est trop de pression (et pas si amusant que ça). Par pour autant que je ne partagerai plus mes découvertes, mais seulement si j’estime que ça constituera un article qui peut aider qqun. C’est comme si j’avais besoin de me ré-approprier mon espace.
      Merci en tous cas, d’être passé ici et d’y avoir laissé un commentaire.
      PS : je suis passée sur ton blog, mais, on ne peut pas laisser de commentaires ?

    Laisser un commentaire