Développement Personnel

Le jour où j’ai refusé un partenariat.

23 février 2017 by
comment vivre mieux avec moins

Ce n’est pas la première fois que je refuse un partenariat. À vrai dire, j’en refuse chaque jour. C’est vrai que toi lecteur, ou toi blogueuse liseuse de blog, tu nous vois souvent parler des choses que l’on reçoit. Et d’une façon, ça fait rêver. Personnellement, ça m’a longtemps fait rêver. Mon homme aime souvent me charrier gentiment en me rappelant mes débuts de blogs où je pleurais : « Mais moi aussi, je veux recevoir plein de vernis ». Et longtemps, trop longtemps, cela a été ma source de motivation. Je ne pense pas l’avoir caché. Je pense que ma force, ça a toujours été cette transparence que j’ai eu envers toi. Heureusement, cela n’a pas été mon unique source de motivation.

Toujours est-il que chaque jour, je reçois des demandes de partenariat, des plus sérieuses aux plus farfelues. Chaque jour, je suis en contact avec des community managers, des plus sympas, au plus « foutage de gueule ». Après tout, c’est vrai, le blog est devenu un business et il n’y a pas de mal à ça. J’ai voulu devenir blogueuse pro, je ne t’ai jamais menti, j’ai donné tout ce que j’avais à bosser soir et week-end en plus de mon temps plein pour y arriver, mais la sauce n’a pas pris. C’est comme ça. Fin de l’histoire (je ne vais pas encore revenir dessus). Mais pendant 5 ans, 5 ans de blogging, j’ai espéré me faire remarquer par certaines marques. Rarement j’ai osé les contacter pour leur demander quoi que ce soit. Je me suis pris des refus, faute de followers. J’ai attendu patiemment : que mes chiffres montent, que mes followers suivent, que mon écriture s’améliore, que mes photos soient plus jolies. J’ai construit, petite pierre par petite pierre.

Mais cette année tout a changé. Quelque chose en moi a changé. À vrai dire, ce changement est latent depuis un bon moment. J’ai d’abord voulu changer de métier, lassée par mon boulot et le monde superficiel de la mode. Je suis arrivée dans un service clientèle 2.0 où j’ai appris beaucoup de choses, mais surtout comme l’être humain pouvait râler sur la moindre petite contrariété de la vie. Et puis le déclic. Une belle grosse prise de conscience. La vie est importante. Mon corps est important. Ma santé, plus que tout autre chose, est importante. Mes proches, ceux que j’aime, sont importants. Mon boulot me remplit de joie. Je mange et je bois à ma faim. J’ai tout pour être heureuse. Et moi qui me suis toujours battue contre tout, enfin, j’avais trouvé la paix.

Ma réflexion n’a eu de cesse de continuer. Chaque jour, un petit peu plus. Il y a quelques années, je te parlais de mon refus de mettre les pieds chez Primark, cette réflexion n’a fait que grandir encore et encore. Ajoute à cela d’avoir trainé 10 ans dans les couloirs de l’import-export et d’être tombée sur le reportage The True Cost diffusée sur Netflix, je me suis simplement dit que trop, c’est trop. Qu’il était temps de me contenter du assez. De réfléchir à chaque collaboration, filtrer encore plus, rationaliser, réfléchir, faire taire ce fichu égo…

marie kondo jeter faire le tri

De fil en aiguille, de vidéos Youtube en vidéo Youtube, j’ai arrêté de regarder les Youtubeuses beauté pour les remplacer par les Youtubeuses minimalistes. J’ai relu l’Art de la Simplicité, de Dominique Loreau, et j’ai compris ce que je n’avais pas compris à l’époque. J’ai compris que j’avais cette chance merveilleuse d’avoir une voix, de pouvoir écrire, m’exprimer, de pourquoi pas, changer les mentalités et que je voulais utiliser Odile Sacoche à bon escient. J’ai déménagé. J’ai fait mes caisses. J’ai défait mes caisses, et j’ai découvert tout ce bordel accumulé ces 5 dernières années. Des tonnes et des tonnes de maquillages. Des palettes, des rouges à lèvres, 18 crèmes pour le corps. Des colis de partenaires à ne plus savoir qu’en faire. Recevoir, encore et encore et encore. Consommer, encore et encore et encore. Acheter, jeter. Tout ça m’a écœurée.

Je me suis rappelée avec compassion de cette petite Odile qui rêvait de ses vernis. Je l’ai assouvie de tout ça. En a-t-elle été plus heureuse ? Non. Lancée dans cette course aux statistiques et aux followers. Trainant aux events avec des personnes qui ne lui correspondait pas. Mais je ne cracherai jamais dans la soupe, car je sais que j’ai appris. Beaucoup appris. Cette envie de vouloir plus m’a forcée à apprendre plus. Grâce à ça, j’ai appris bon nombre d’outil informatique, le SEO, mon orthographe s’est considérablement améliorée, j’ai rencontré aussi des amies merveilleuses et j’ai pu me réorienter professionnellement. Malgré ça, trop, c’était trop.

Tu vois, je ne veux plus te faire acheter sans réfléchir. Je ne veux plus te rendre malheureux parce que je reçois et toi pas. Je ne veux plus que des ados cassent leur cochon parce que les Youtubeuses leur vendent du rêve. Je ne veux plus me pavaner aux events et me gaver de petits fours. Je ne veux plus travailler dans la mode et dessiner des jeans made in Bangladesh, qui Dieu sait dans quelles conditions ils ont été construits. Trop. C’est trop.

C’est comme ça qu’aujourd’hui, j’ai encore refusé un partenariat. Ce qui est marrant, c’est que ce partenariat, je l’attendais depuis 5 ans. C’était genre, pour moi, le Saint Graal tout-puissant de pouvoir collaborer avec cette marque. Pourtant aujourd’hui, je n’en ai plus envie. Trop… Tu vois, c’est trop. Et Lao Tseu a dit que celui qui pense que c’est assez, aura toujours assez.

Aujourd’hui, je peux le dire. Je suis assez contente. Je suis assez heureuse. Je suis assez en paix. Et tout ça, je compte bien te le transmettre. Sans palette et sans rouge à lèvres.

trop c'est trop

♥ ♥ ♥

Article précédent Article suivant

Articles similaires

36 commentaires

  • Répondre Idoitmyself 23 février 2017 à 22 h 42 min

    Merci pour ce bel article qui fait réfléchir à tous ça 🙂
    bises,
    Céline

  • Répondre Billie 23 février 2017 à 23 h 27 min

    Quel superbe article, quelle jolie plume, quelle belle leçon.
    Merci <3

  • Répondre Juliette 23 février 2017 à 23 h 52 min

    Bravo à toi, car tout le monde ne serait pas prêt à de tels sacrifices et beaucoup feraient passer business avant éthique <3

  • Répondre Aurelia 24 février 2017 à 0 h 52 min

    Merci pour cet article ça fait du bien !! Je te rejoins sur pleins de points.

  • Répondre Game of Beauty 24 février 2017 à 1 h 54 min

    Salut,
    Quel bel article. Bravo.
    Comme le dit Baloo dans le Livre de la Jungle « Il en faut peu pour être heureux ».
    En tout cas tu es dans une bonne démarche et je note les livres que tu cites, j’aimerais beaucoup les lire.
    Bises

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 48 min

      Il faudrait que je refasse un article lecture tiens.
      Merci pour ton commentaire :*

  • Répondre prettylittletruth 24 février 2017 à 11 h 15 min

    Tres bel article et tres vrai 🙂

  • Répondre Manon 24 février 2017 à 12 h 50 min

    Un article qui fait du bien ! Merci à toi pour ces mots justes.

    Belle journée à toi.

    Manon –
    http://www.chouquettes-mascara.com

  • Répondre Clémentine 24 février 2017 à 13 h 27 min

    Très bel article !
    Je te suis totalement dans ta réflexion. Je n’ai pas un blog assez visible pour recevoir des produits par millier mais j’ai été abonnée à My Little Box pendant 2 ans. Je te laisse imaginer la tête de mes tiroirs dans la salle de bain haha. Mais c’est fini. Je termine les produits et je fais le vide, je me contente du nécessaire (et si possible du nécessaire sain et local). Et ça fait tellement de bien de plus être encombrée, on peut se recentrer sur le réel et les choses importantes 🙂

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 48 min

      Oh oui je pense que les boites beauté c’est le pire !!! J’ai été « abonnée » à Ma boite beauté, et déjà ma réflexion à commencé là… Quel gaspillage !

  • Répondre Aurore 24 février 2017 à 14 h 43 min

    Très bel article.
    Je fais parti de celles qui n’ont presque pas de produits de beauté et qui détestent le shopping,et plus ça va, plus j’ai l’impression de n’avoir Besoin de rien de matériel.C’est une bonne démarche de tendre vers ce minimalisme (et tant pis pour la croissance économique)

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 50 min

      La croissance économique ? En est-ce vraiment une ? Quand tu vois que tu peux acheter un t shirt à 2 euros chez primark, je me demande la marge qu’ils se font…
      Les gens préfèrent dépenser leurs sous pour des brols, que pour des choses qui en valent vraiment la peine.
      Donc finalement je me demande qui est gagnant 🙂

  • Répondre Aurlane - Carnet Ananas 24 février 2017 à 14 h 47 min

    Un merveilleux article. J’admire ta démarche et ton changement/évolution dans la façon de consommer.
    Merci à toi d’être aussi transparente comme tu le dis si bien.
    <3

  • Répondre Lalutotale 24 février 2017 à 15 h 17 min

    Bel article dans lequel je me retrouve beaucoup…

  • Répondre Lili 24 février 2017 à 15 h 23 min

    C’est fou comme nous devons nous poser des questions en tant que blogueuses pour trouver le curseur en tout !
    Bravo en tout cas : une jolie évolution 🙂

  • Répondre Petite-Mam 24 février 2017 à 15 h 57 min

    Yeahhh mais tu m’as décrites là ????
    Depuis le début de l’année mon blog prends une nouvelle tournure, trop de choses, trop d’attentes, pour rien au final … aujourd’hui j’écris POUR MOI et POUR VOUS …
    Enorme bravo. 🙂

  • Répondre maman est occupée 24 février 2017 à 16 h 56 min

    Tu as trouvé l’équilibre qui te manquais, te voilà zen, c’est tout.

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 51 min

      Exactement 🙂

  • Répondre asciena 24 février 2017 à 17 h 07 min

    Un article qui fait réfléchir effectivement ^^
    Merci de cette transparence également !

  • Répondre Jessica 24 février 2017 à 17 h 21 min

    Je suis tellement d’accord avec ce que tu dit! Je suis une petite blogueuse, mon blogue à un an, j’ai eu quelques partenariat, mais ceux-ci on été soigneusement choisi. J’ai pas envie de parler de quelques chose simplement car je les reçu ou tester gratuitement! Je m’en fou d’avoir des trucs gratuits! Comme tu dis, à quoi bon avoir 5 millions de rouge àlèvre, palettes à maquillage, etc… de toute façon on aura jamais le temps de tout les utiliser! Pourquoi surconsommer ? Ça l’apporte rien de bon! À part engraisser le porte-monnaie de gens qui se fout complètement de toi!?

    Sur mon blogue, la semaine passer, j’ai survoler un peu les partenariats et les nom de domaines dans un article blogging, en gros, j’y disais que ne pas avoir un nom de domaine empêche pas d’avoir des partenariats, et une des réponse m’as particulièrement fait lever le poil des bras :  » Oui mais les grosse marque s’intéresse seulement aux statistique et au nom de domaine », honnêtement, lire ce genre de commentaires, montre que beaucoup de blogeuseuse sont plus intérésser par le produits gratuit qu’autre choses. Comme j’ai dit dans mon article, si la marque s’intéresse plus à ça qu’à son travail, c’est qu’il il à un problème! C’est blogeuses réalisent pas ( ou ne veulent pas le réaliser ) c’est marques ce servent d’eux! Je t’envoie un rouge à lèvres, mais toi en échange tu en parle à tes 50 millions de lecteur/abonnée… Entre les deux, c’est la marque la plus brillante!

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 54 min

      Et oui… Nous sommes les nouvelles femmes Sandwich 2.0.
      Ce qui me rend triste c’est que personne ne se rend compte de la valeur du travail derrière.
      On m’a proposé un partenariat l’autre jour mais au final, moi j’allais passer tout mon week-end dessus, et me déplacer avec ma voiture, faire le plein d’essence etc. Une autre fois, idem, on m’a proposé 50€ de produits de beauté pour aller à un event, en contre partie je devais me taper presque 2h de voiture, pour rester 30 minutes sur place et faire 2 photos. Notre temps vaut plus que quelques produits de beauté, ou de s’énerver dans les bouchons…

  • Répondre Joy and makeup 24 février 2017 à 21 h 05 min

    Ta réflexion est incroyable et tellement juste ! Bravo pour cette sincérité, cette honnêteté dont tu fais preuve envers nous et surtout envers toi-même!
    Tu mérites ce qui t’arrive aujourd’hui et je suis très heureuse de voir que cela fonctionne exactement comme tu le souhaite.
    Signé : une lectrice qui commente rarement mais qui te suis de près

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 55 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      J’essaye d’être juste, et je ne veux pas être la cause des complexes des filles qui me lisent. On ne prend pas assez conscience de ça en tant que blogueuse.

  • Répondre Myrtilla 25 février 2017 à 16 h 45 min

    Coucou ! J’ai vraiment beaucoup aimé ton article, je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis 🙂 Je ne vais pas m’étaler sur le sujet, mais je te dis bravo pour ton parcours et merci pour avoir écrit cet article 🙂
    Bisous !

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 47 min

      Si je peux aider, et faire réfléchir, je suis contente 🙂

  • Répondre lheuredelire 25 février 2017 à 17 h 45 min

    Très bel article !
    Ca fait réfléchir 🙂

  • Répondre rachel 27 février 2017 à 14 h 04 min

    Merci pour cette belle sincérité 🙂

  • Répondre sophie 27 février 2017 à 14 h 20 min

    Merci pour ce bel article.

  • Répondre Marie 2 mars 2017 à 2 h 58 min

    Super article, merci à toi !

    Marie

  • Répondre Happiness Maker 2 mars 2017 à 12 h 03 min

    Pouah ! Respect !!!! Je suis en plein « malaise » en ce moment car je ressens vraiment la même chose. La pseudo-reconnaissance quand tu as des « partenariats » n’en est pas une au final car tu n’es qu’un pion de plus dans leur campagne de comm’. Je le sais très bien et depuis le début mais j’avais l’impression qu’il fallait « en être » pour être crédible. Aujourd’hui même si sur mon blog je parle bcp de choses matérielles (j’en suis consciente) j’aspire aussi à développer des choses bien plus simples et ô combien précieuses. Je suis admirative de ta plume et de ton raisonnement, tellement sain et censé, ça fait un bien fou ! Bravo !

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 46 min

      Je pense qu’il ne faut pas tout jeter à la poubelle.
      Je continue les partenariats mais je les sélectionne mieux qu’avant, et je n’accepte pas tout. Au final j’ai l’impression d’être une poubelle lol. Et ça me rend triste tout ce gaspillage. Surtout en matière de produits de beauté. A-t-on vraiment besoin de 3 shampoings différents ? D’autant de soin ? De maquillage ?… Ma routine n’a plus changé depuis 1 ans et demi… CQFD

  • Répondre Happy Us Book 2 mars 2017 à 20 h 04 min

    Quel magnifique article, un grand merci pour avoir trouvé les mots! <3

    • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 44 min

      Merci à toi <3

  • Répondre odilesacoche 5 mars 2017 à 11 h 55 min

    Merci à toutes pour vos gentils commentaires <3

  • Répondre Rachel 5 avril 2017 à 19 h 48 min

    Je copie un peu tout le monde mais c’est vraiment un très bel article, franchement respect pour y avoir réfléchi sérieusement au point de rejeter un partenariat que tu as attendu pendant plusieurs années

  • Répondre LInette 18 mai 2017 à 7 h 11 min

    J’ai l.impression que vous venez de découvrir l’eau chaude (expression française) vous servez juste de support publicitaire. Ce que j’aime dans les blogs ce sont les tranches de vie et les astuces pour mieux vivre. Donc voilà une prise de conscience très heureuse. Je pratique le minimalisme sans doute alors que vous n’étiez pas née !!!! Je suis du « baby boom  » au départ par nécessité et depuis longtemps pas philosophie et parce que je ne veux pas laisser la planète en forme d’une poubelle à mes enfants. Bonne continuation après cette prise de conscience

  • Laisser un commentaire