Les 11 Questions de Tim Ferriss

11 questions tim ferriss

Depuis peu, je me suis mise au podcast. Tu as bien vu que j’ai mis « au » et « podcast » au singulier. Car ce serait mentir que de te dire que j’en écoute plusieurs. J’en écoute un seul, celui de « Change ma vie ». Le premier que j’ai écouté était celui des « 11 questions de Tim Ferriss » et je l’ai trouvé super intéressant. D’abord parce que les réponses de Clotilde me parlaient vraiment, mais en plus parce que je trouvais les questions vraiment intéressantes. Elles sont censées faire émerger en toi des choses, des idées. Je n’ai pas lu le livre de Tim Ferriss (du moins pas celui-là) mais j’avais très envie de m’essayer à ces questions, et de prendre mon temps d’y répondre. Voici donc mes résultats par écrit.

1- Quel est le livre (ou quels sont les livres) que vous avez le plus offert et pourquoi ? Ou quels sont les 1 à 3 livres qui vous ont le plus influencé·e dans votre vie ?

Cette première question m’a déjà fait beaucoup réfléchir. Je n’ai pas souvenir d’avoir offert plus d’une fois le même livre. Par contre il y a bel et bien des livres qui m’ont marquée plus que les autres. Je me dois de citer les anciens romans de John Grisham, quand j’avais 14 ans, qui sont les premiers livres que j’ai commencé à dévorer (et qui m’ont donnés ce sentiment de (in)justice). John Grisham m’a donné le goût des gros livres et des histoires bien ficelées.

Dans ma vie d’adulte, il y a bien sûr « Le secret« (sur la loi de l’attraction), qui a juste changé ma vie et m’a ouvert les portes du développement personnel. Et puis j’hésite entre plusieurs car il y en a vraiment beaucoup qui m’ont marqué. Ces dernières années les deux vers lesquels je reviens le plus sont « Ce dont je suis certaine » d’Oprah Winfrey et « Wake up ! » de Christine Lewicki.

2- Quel achat de moins de 100€ a eu l’impact le plus positif sur votre vie dans les six derniers mois (ou récemment) ? (Soyez précis·e sur la marque, le modèle, etc.)

Mon abonnement à Spotify. Bien que sur le long terme ça fait plus de 100€. Mais je ne regrette pas une minute d’avoir souscrit à cet abonnement. Je prends plaisir à réécouter des morceaux, me faire des playlists, ressortir des vieux albums (et des vieux souvenirs). Récemment j’ai découvert qu’on pouvait y écouter les podcasts. J’ai de la musique partout avec moi, tout le temps. D’une certaine façon, ça me rassure.

3- De quelle façon un échec, ou un échec apparent, a préparé pour vous le terrain d’un succès ultérieur ? Avez-vous un « échec préféré » ?

Récemment, lorsqu’on a acheté notre maison, j’ai pensé à ces 10 dernières années. Comment j’avais évolué, moi la petite célibataire de 24 ans, en mal d’amour, qui passait de déceptions en déceptions, à celle que je suis aujourd’hui : en couple, pacsée avec maison. Et je sais que c’est une énième peine de cœur qui m’a bottée le derrière. Me dire : « OK, très bien ! Personne ne veut de moi ? Et bien moi je veux de moi ! Je vais acheter mon appartement, faire mon petit cocon, et si je dois y vivre seule toute ma vie, très bien, ce sera à MA manière ». 6 mois après j’étais avec mon homme. C’est d’ailleurs la vente de cet appartement qui a permis l’achat de notre maison. Et puis bientôt… Je serai maman.

C’est un échec amoureux qui m’a permis de miser sur moi. On devrait plus souvent miser sur soi même. On est notre meilleur investissement (meilleur que Spotify 😉 ).

4- Si on vous permettait d’inscrire ce que vous voulez sur un panneau d’affichage gigantesque — c’est-à-dire diffuser un message unique à des millions de gens — qu’est-ce que vous y inscririez ? (Ça peut être quelques mots, ou paragraphe, une citation…)

Tu es assez. Bien que cette phrase résonne beaucoup plus en anglais : you are enough.

On a trop tendance (j’ai) à s’amoindrir, à ne pas ouvrir ses ailes, à écouter sa critique intérieure et laisser la place aux critiques extérieures, en pensant à tort, que nous ne sommes pas assez. Qu’on n’a pas assez. Qu’on doit faire plus, qu’on doit être mieux, qu’on n’est pas capable. Mais en fait, on n’est assez. Lao Tseu dit que « celui qui sait qu’assez c’est assez, en aura toujours suffisamment », penser « assez » est donc une forme d’abondance. Je dois me le répéter plus souvent, pour reprendre confiance : je suis assez. Tu es assez. Tu as toutes les ressources nécessaires à l’intérieur de toi pour avancer.

5- Quel est le meilleur investissement que vous ayez jamais fait, ou l’un des meilleurs ? (Ça peut être un investissement de temps, d’argent, d’énergie, etc.)

Je vais directement te renvoyer à la question 4 qui est intimement liée à la question 5. Le meilleur investissement d’argent a été l’achat de mon premier appartement (toute seule, comme une grande, à manger des pâtes tous les soirs). Ce n’était pas facile mais j’ai investi mon argent, dans mon projet. Dans mes idées. Et ça a été un déclic bien plus fort. Car c’est finalement en moi que j’ai investi. En ce potentiel d’être heureuse avec moi-même.

6- Avez-vous une petite manie ou une habitude insolite à laquelle vous être particulièrement attaché·e ?

Je ne sais pas si c’est vraiment une petite manie, ou une habitude « insolite » mais j’adore me passer le visage sous l’eau froide le matin (et boire un grand verre d’eau froide). Je ne sais pas me réveiller si je ne l’ai pas fait. Après, en terme de petite manie, je ne sais pas trop si j’en ai… Ceci étant dit j’ai un petit côté Monk dans le sens où je n’aime pas changer de trajet où partir dans des lieux que je ne connais pas (à moins d’avoir étudier le trajet sous toutes les coutures). Certaines collègues me disent que je suis un peu autiste en terme d’organisation 😀

7- Sur les cinq dernières années, quel nouveau comportement, état d’esprit, croyance ou discipline a le plus amélioré votre vie ?

Le minimalisme. Et même sur la dernière année. J’ai vraiment compris que moins, c’est plus. Comment je l’ai déjà expliqué dans pas mal d’articles ou dans ma newsletter, le minimalisme ne s’applique pas qu’aux objets. Cela s’applique à la charge de chose que l’on se donne, aux nombres d’amis que l’on a, aux pensées que l’on se crée. Ça a vraiment changé beaucoup de choses en moi. Cela m’a appris également à dire « non » aux invitations, non pas parce que je n’avais pas le temps, mais parce que justement j’avais du temps, et que ce temps, je voulais l’utiliser pour moi, et sans raison particulière. Déculpabiliser de ne rien faire, et lâcher prise sur le fameux « réussir sa vie ».

Aujourd’hui j’aimerais essayer de consommer moins de déchets, de faire plus souvent à manger, et de privilégier le local. Il y a encore beaucoup à faire !

8- Quel conseil donneriez-vous à un·e étudiant·e intelligent·e et motivé·e qui s’apprêterait à entrer dans « la vraie vie » ? Quel conseil devrait-il·elle au contraire ignorer ?

Le conseil que je voudrais lui donner c’est de se battre, et qu’un diplôme ne veut rien dire. Que quand on veut, on peut. J’ai été styliste pendant 10 ans dans un métier ultra bouché, et j’ai changé de carrière il y a deux ans pour devenir content creator (ou community manager). Bien la preuve que les notes, les points, c’est qu’un bout de papier. Pour moi, en Belgique, travailler les langues c’est aussi super important. C’est un atout majeur qui ouvre vraiment des portes dans le monde professionnel. En terme de vie privée : ne pas se donner trop vite trop de responsabilités. On est adulte bien assez longtemps dans la vie ! Alors profitez, sortez, vivez !

Le conseil qu’un étudiant devrait ignorer c’est que l’argent et la carrière font le bonheur. Qu’il faut avoir une bonne raison pour rentrer chez soi tôt après le boulot. Si on veut rentrer chez soi juste pour lire un bon bouquin : grand bien nous fasse !

9- Quels sont les mauvais conseils que vous entendez souvent donner dans votre métier ou dans votre domaine d’expertise ?

Que les chiffres et les statistiques sont importants. Ce midi j’ai encore été manger avec un partenaire qui avait vraiment envie de travailler avec moi car j’ai un message à partager. Pourtant j’ai des vues minables sur mon blog (oui oui) et « peu » d’abonnés sur Instagram. Mes mauvais statistiques ne m’ont jamais empêché d’apparaître dans des magazines (vous pouvez le voir sur mon portfolio) ou d’avoir été interviewée pour des livres. Et je refuse encore chaque jour des demandes de partenariat. Pour moi, on fait parler les chiffres comme on veut bien. Faites un blog parce que cela vous fait du bien, parce que vous avez un message à faire passer, pas pour la gloire et « les cadeaux qu’on reçoit ». Dans le fond, rien n’est jamais vraiment gratuit, et surtout, vous n’êtes pas une poubelle !

10- Sur les cinq dernières années, à quoi avez-vous su dire non avec d’avantage d’assurance ou de facilité (distractions, invitations, etc.) ? Quelles prises de conscience ou approches vous ont-elles aidé·e ?

Aux partenariats, aux events, aux invitations « after work ». Je n’essaye surtout plus de me trouver des excuses. Avant j’essayais toujours de me justifier, je me sentais coupable et désolée, aujourd’hui je dis juste « non merci ». Ou alors simplement « cela ne m’arrange pas ». Phrase passe partout. Notre temps libre est précieux, et on passe déjà tellement de temps à faire des choses qu’on n’a pas envie de faire (comme le ménage) : autant utiliser ce temps pour faire des choses qui nous font du bien. Si je n’ai pas envie d’aller quelque part, je n’y vais pas. C’est tout.

11- Quand vous vous sentez débordé·e ou déconcentre·é, ou quand vous perdez de vue temporairement vos priorités, que faites-vous ? (Y a-t-il par exemple des questions que vous vous posez à vous-même ?)

J’écris. J’ai un journal que je tiens depuis que j’ai 13 ans. J’ai aussi un tas de carnet. Longtemps je me suis forcée à tenir ce journal de manière régulière et propre, maintenant je me libère complètement. Après tout c’est mon journal. Je colle, je griffonne, je rature, je fais des listes. J’ai un autre journal de notes diverses pour le blog, ou quand je lis un livre. J’utilise Evernote aussi quand je suis pris dans l’urgence d’écrire quelque chose et que je n’ai rien sous la main. Je prends des photos des livres, des citations inspirantes. L’écrit est pour moi le remède à tout. Je ne me pose pas de questions en particulier, juste, je note. Je tiens par exemple dans Evernote une note qui s’intitule « Ce que je veux ». Et je note tout ce que je veux : matériel, professionnel, aspirations, rêves. Ça m’aide à y voir clair. Je donne une chronologie à mes « aspirations », je vois aussi comment j’évolue, s’il y a des points qui reviennent souvent. Dans son podcast « Change ma vie », Clotilde parle du « flot de pensées« . C’est un peu ça. Sauf que je le fais depuis toujours sans m’en rendre vraiment compte.

12 Replies to “Les 11 Questions de Tim Ferriss”

  1. Des questions et des réponses très intéressantes. J’aime toujours autant te lire et l’esprit que dégage ton blog. J’en profite pour te féliciter pour la grande nouvelle que tu distilles dans tes lignes, bientôt une nouvelle aventure! 😉

    1. Merci beaucoup.
      J’ai dissimulé la grande nouvelle de manière discrète. Je ne suis pas sûre que j’avais envie de faire un article « j’ai une annonce à vous faire » lol
      (evidemment, je ne fais jamais rien comme personne haha)

  2. J’ai adoré lire cet article, en découvrir un peu plus sur toi à travers des questions originales et pertinentes, chiner quelques bons conseils et futurs livres à lire.
    Je suis aussi une graaaande adepte des podcasts de Clotilde que j’écoute chaque semaine avec bonheur.

    Je te souhaite une merveilleuse journée,
    Bisous,
    Pêche
    https://pechenenglantine.fr

    1. C’est vraiment ma séance de psy quotidienne. J’adore.
      J’ai écouté 2 fois celui sur les critiques 🙂

      Belle journée à toi

  3. J’ai découvert le podcast de Clotilde cette semaine et j’étais plutôt ravie de tomber sur un podcast qui aborde ces thèmes là en français.
    Mais je n’ai pas vraiment accroché.
    Tant j’aime bien l’initiative, le choix des sujets, autant je le trouve trop vague par moment.
    Je dois avoir un problème avec le « développement personnel ». J’ai d’ailleurs décidé de lui donner une vraie chance en mettant de côté mes « a priori » et en lisant quelques ouvrages de développement personnel. J’espère que cela va me permettre de mieux comprendre et apprécier cette « science ». D’ailleurs si tu as des recommandations…
    Concernant tes réponses aux 11 questions je me suis totalement retrouvée dans la 11ème Ecrire est une thérapie. Un remède. Un antidote. Dans mon cas c’est l’application Notes que j’utilise et un tas de carnet (carnet poésie, carnet idées blog, carnet méditation).

    1. J’ai eu du mal à accrocher à la première écoute, et puis finalement j’adore.
      Je trouve justement que ce qu’elle explique est assez facile à comprendre car elle fait beaucoup de métaphore. Mais après, c’est vrai que rien n’est universel et que tout ne peut pas convenir à tout le monde 🙂

      Si tu cliques sur mon onglet « lecture » en colonne de droite, tu devrais trouver ton bonheur dans mes livres favoris 🙂

  4. Oh mon Dieu, tu vas être maman, félicitations !!! 😀
    Je sais, tu n’as pas dû voir mon nom passer depuis des lustres, et pourtant, je suis toujours bien présente dans l’ombre… J’avais envie de répondre à ta newsletter, un vrai message construit et intéressant, mais je cours toujours après le temps. Autant te dire que tes réponses à ces questions, sur la préciosité du temps libre et le droit de dire non à quelque chose pour se garder du temps pour soi résonnent sacrément en moi…
    Bref, je suis désolée de ne pas avoir donné plus de nouvelles, de ne pas avoir réagit plus à tes différents articles ou mails alors que j’en avais vraiment envie. Je vais essayer de me rattraper bientôt.
    Mais là, quand j’ai lu cette petite phrase glissée au détour d’un paragraphe, je sais pas, j’ai un peu disjoncté et je me suis dit qu’il fallait que je prenne la peine de laisser un petit mot ici et maintenant (c’est peut-être le début du lâcher prise ? ou juste parce que c’est un « projet » qui commence à me titiller aussi que ça me fait plus d’effet ? Va savoir… ;)). Est-ce que je peux te demander vers quand est prévue cette belle nouvelle ?

    Des bises, et à bientôt j’espère !

    1. Hihi mais oui !
      Oh mais dis tu ne dois pas t’excuser de ne pas commenter ou répondre par mail ! Moi même je ne suis pas régulière ici. Vraiment pas de souci 🙂

      C’est prévu pour début septembre 🙂 Je l’ai annoncé « officiellement » sur Instagram, pas vraiment ici sur le blog, mais il faudrait que je fasse un article

      1. Ahala super ! Je sens que ça va passer très vite pour toi (même si tu seras sûrement très impatiente sur la fin ,;)). En tout cas, encore une fois, je suis vraiment heureuse pour toi. J’ai un peu l’impression qu’avec tout le cheminement que tu as fait ces dernières années, ta réflexion sur toi-même, ton acceptation aussi ont trouvé un premier palier avec cette grossesse. J’extrapole peut-être complètement hein, après tout on ne se connaît pas « pour de vrai », mais je ne pense pas que tu te serais sentie prête à être maman sans tout ce chemin réalisé avant. Je me trompe ?

        (Et effectivement, j’ai vu ton annonce sur instagram seulement après avoir lu cet article !!!)

  5. Déjà, félicitations !
    J’aime beaucoup ces 11 questions, je vais y réfléchir pour y répondre sur le blog aussi. J’aime énormément tes réponses et je m’y retrouve beaucoup, aussi !
    C’est génial, au fil du temps, on te sent vraiment de plus en plus sereine, plus posée. Cela fait plaisir à lire.
    Et l’abonnement Spotify, c’est un truc qui me fait terriblement envie depuis quelques temps !

    1. J’essaye oui, d’être plus sereine et d’être plus posée. En tous cas j’essaye surtout de m’écouter et trouver les solutions qui me conviennent à moi. J’ai encore beaucoup de chemin à faire.

      Spotify c’est vraiment génial, mais ce n’est pas un indispensable 😉 c’est même un petit luxe. Je te recommande la version gratuite qui fait déjà bien l’affaire

      1. J’ai déjà la version gratuite mais c’est l’utilisation bridée sur mon portable qui me rend folle. j’aimerais pouvoir écouter mes playlists sans me taper les pubs, pouvoir changer de morceaux autant que je veux, etc… Et ce n’est possible qu’avec la version payante ! En grande fan de musique, ça pourrait vraiment être un bon investissement pour moi je pense ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.