Vers moins de déchets, épisode 2

starwax zero dechet

Il y a environ deux mois, je te faisais part de mon envie de réduire ma consommation de déchets, voir, passer au « zéro déchet ». Deux mois et demi. Mon Dieu que le temps passe vite. Je voulais aujourd’hui revenir avec toi sur les difficultés que j’ai rencontrées ces derniers mois, ainsi que mes petites victoires.

Zéro déchet, vraiment ?

Et bien pas tant que ça, et c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai adapté le titre de mon blogpost. Je n’ai jamais vraiment eu l’envie de devenir une prêtresse du « zéro déchet » et surtout, je me rends compte qu’une fois de plus c’est un terme utilisé pour atteindre une forme de perfection. J’ai d’ailleurs vu plein de vidéos sur YouTube avec comme intitulé « Why I quit zero waste ». Genre tu quittes une tribu… J’aime le terme « réduction de déchets » car c’est avant tout ça le but. J’ai bien pris conscience de ma consommation de plastique, d’aliment pré-emballés, de cuisine toute prête et toute facile : il y a en effet pas mal d’efforts à faire ! Ceci étant dit, je me rends compte aussi que la plupart des « gourous » zéro déchet sont végétariens, végétaliens, super healthy et consomment beaucoup de matières sèches, comme des lentilles, des pâtes et des graines. Désolée les vegans, je suis encore consommatrice de viande (principale source de déchets). Pardon. *part se flageller*

Mes difficultés

J’ai rencontré pas mal de difficultés au niveau de la gestion de mes courses, mon organisation et mon temps. A l’heure où je t’écris ces quelques lignes, je suis enceinte de 6 mois et demi. Nous avons déménagé en janvier, nous sommes donc en train de trouver nos repères en terme de magasins et de liste courses. Le constat est le suivant : je ne peux actuellement pas encore me passer des supermarchés, qui n’aident franchement pas en terme de tentation et d’emballages, mais qui m’aident aussi à gérer mon budget pour plein de choses. Je n’ai pas d’épicerie locale qui pratique le vrac, et je n’ai pas envie (ni le temps) de courir les 4 coins du pays pour le faire. Comme dit plus haut, je me rends compte que le vrac est surtout pour les fruits / légumes et les matières sèches, or je consomme peu de tout ça. Tu vois le sketch de Florence Foresti ? Viande patate ? C’est moi. Je consomme peu de pâtes, peu de riz, peu de légumineuses, peu de noix. Donc en gros, peu de vrac. Et puis, comme tout être humain, j’opte encore toujours pour la solution de facilité : la pizza toute prête (ou les Cornettos, envie de femme enceinte).

Au niveau du compost, notre jardin n’étant pas très grand, et les clôtures de celui-ci se trouvant trop proches de notre lieu de vie, difficile d’installer un grand compost. Mon homme n’est pas encore vraiment pour le lombricompost. J’ai tenté les sacs de la ville mais on ne peut les utiliser que pour les déchets « 100% verts », c-à-d fruits, légumes et déchets de jardin. Assez limités de ce côté-là aussi donc. Je n’ai donc pas trouvé la situation idéale, ce qui ne m’aide pas au niveau du tri des déchets.

savon-alep

Mes victoires

Je te ferai un bilan sur ma liste de la dernière fois en fin d’article, mais j’ai avancé sur des petites choses que je trouve déjà grandioses :

  • j’ai acheté un mug en bambou pour aller chercher mon café
  • j’utilise chaque jour une gourde d’eau et je n’achète plus d’eau plate en plastique (à la maison c’est l’eau du robinet, j’aimerais d’ailleurs me trouver un filtre à mettre sur le goulot)
  • je n’utilise plus d’essuie-tout (sopalin) pour manger à table et j’ai opté pour les serviettes en tissus
  • je fais désormais mes produits ménagers toute seule (ma plus belle victoire)
  • je n’ai d’ailleurs racheté aucun produit ménager, si ce n’est le gel WC, je ne trouve pas l’alternative maison aussi efficace / pratique
  • je fais mes muffins pour 10 jours et j’en prends avec au boulot comme goûter, du coup je teste des petites recettes sympatoches
  • j’achète mon yaourt en gros pot (fini les doses individuelles)

Ce sont, à mon sens, mes plus belles victoires et j’en suis très fière. Je n’oublie pas non plus d’emporter mes sacs pour mes fruits et légumes, et je ne les achète plus emballés (en prenant soin de chaque fois refuser le sac plastique à la caisse). Je trouve que c’est déjà beaucoup de petits gestes.

Je suis assez fière aussi de mon produit ménager maison (1/3 de vinaigre, 2/3 d’eau chaude, 20 gouttes d’huiles essentielles citron), que je trouve canon. Ça nettoie super bien, ça sent super bon, je suis bluffée par son efficacité. Ma sœur a même décidé de faire pareil ! Au passage j’ai reçu du savon de Marseille solide et du savon liquide noir de chez Star Wax (ainsi qu’un petit livre de recette) que je compte bien utiliser. Je vais d’ailleurs toujours d’abord voir dans ce livre ou sur internet les alternatives naturelles en cas de souci. Comme ça j’ai découvert que :

  • le meilleur désherbant c’est de l’eau bouillante (oui Madame) ou l’eau bouillante des pâtes / patates / riz : ça marche du tonnerre
  • pour déboucher les éviers : une cuillère à soupe de gros sel dans un verre de vinaigre blanc et en dernière minute, ajouter une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Mélange détonnant et impressionnant ! Efficacité garantie !
  • venir à bout des fourmis : du marc de café ou du gros sel (on bouche le trou de la colonie avec, elles déguerpissent direct)
  • je réutilise mon marc de café sur mes plantes, comme engrais (quand le chien ne vient pas le manger derrière moi #truestory)

Pas si mal tout ça hein ?

Je termine cet article avec ma petite liste de la dernière fois, en forme de « check up » pour te montrer les « promesses » tenues et non tenues. J’espère que cela t’éclairera sur ma démarche. Je pense que je préfère l’appeler « réduction de déchets » ou « slow waste« . C’est plus doux et bienveillant.

deep-cleansing-oil
Mon huile démaquillante chouchoute, et mes cotons lavables démaquillants en microfibre, fait maison !

Et toi ? Tu en es où dis moi ? As-tu pu avancer dans cette démarche ? Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

♥ ♥ ♥

UPDATE

  • Privilégier le seconde main : J’y suis arrivée pour beaucoup de chose en terme de matériels de puériculture et de vêtements bébés (je n’ai que ça !). Mais pour moi, enceinte de 6 mois 1/2 donc, difficile de m’habiller exclusivement en seconde main. J’ai donc craqué sur l’une ou l’autre chose pour éviter de me retrouver…. A poil !
  • Ramener mon propre mug CHECK
  • Eviter de racheter du plastique Nope. J’ai racheté un tupperware. Par contre, j’ai gardé tous mes pots en verre !
  • Vider mon frigo / mes placards et ne pas racheter de produits emballés FAILED
  • Privilégier les emballages papier/ carton et verres FAILED
  • Faire moi-même mes « goûters » CHECK
  • Réutiliser mes anciens rideaux en voile de coton et en faire des sacs à vracs CHECK
  • Faire mon spray entretien maison DOUBLE CHECK
  • Acheter un pin dermatologique pour laver mon visage CHECK
  • Tenter l’expérience du « je me lave au savon solide » CHECK (et ça va, j’ai survécu !!)
  • Me renseigner sur le compost CHECK & FAILED
  • Terminer tous mes produits ménagers, et les remplacer par des produits « fait maison » CHECK (sauf pour le gel WC)
  • Privilégier le vrac Un peu trop compliqué, voir ci-dessus
  • Acheter des serviettes en tissu CHECK

7 Replies to “Vers moins de déchets, épisode 2”

  1. Comme je disais sur Hellocoton, j’ai aussi commencé à diminuer mes déchets 🙂
    Surtout dans la salle de bain, ou j’ai vraiment tout passé au solide, savon corps, visage, dentifrice, shampoings, déo, je suis vraiment contente ! Je commence doucement dans la cuisine 🙂

    1. Ah oui tu es déjà bien loin dans ta démarche. Je ne suis pas encore passée au solide partout, j’expérimente plus les « objets » réutilisables comme les serviettes, les gourdes, les sacs, les éponges, etc. Par contre pas encore prête de passer le cap de la cup, et des serviettes hygiéniques lavables.

      1. Bravo pour tes progrès en tout cas et surtout ton envie et ta prise de conscience!!
        Je suis sur le même chemin depuis un petit moment déjà mais c’est vrai que cela reste très difficile parfois pour certaines choses…
        Pour la cup j’avoue c’est assez déroutant mais c’est une question d’habitude! En revanche pour les serviettes lavables, ça vaut le coup vraiment! Achètes-en une seule pour commencer et teste! Moi je trouve la sensation bien plus agréable que celles en plastoque et puis ce n’est pas si cracra que ça. J’y suis passée à 100% et je ne regrette pas du tout!! Jamais en stress de ne plus en avoir et de courir en acheter et puis les économies!! Je te conseille vraiment d’essayer au moins une fois et le passage pourra peut-être se faire progressivement?
        Après je te donne simplement mon avis suite à mon expérience si cela peut t’aider mais il faut faire les choses quand on se sent prêt!
        Bon courage dans ta démarche et merci pour tes articles!!

  2. Eh bien que de belles avancées déjà !!
    Personne n’est parfait et te voir progresser comme ça et ne rien lâcher donne un coup de boost pour continuer aussi de son côté !

    D’ailleurs j’aime beaucoup suivre tes petits pas zéro déchet sur Insta 😉

    Bisous bisous,
    Pêche

    1. Oh merci pour ton message d’encouragement <3

  3. Pour le wc, le plus efficace est de laver la cuvette tous les jours. Cela prend 30 secondes: un jet de ton produit ménager fait-maison préféré sur la brosse, et frotte, frotte! L’action quotidienne vient au bout de tout et tu n’auras plus besoin d’utiliser des produits agressifs.

    1. Je note 🙂
      Merci de l’astuce (ceci étant dit, je n’ai pas toujours le temps / l’envie (surtout l’envie) de nettoyer mes WCs tous les jours haha :p )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.