Odile minimaliste et zéro déchet ?

florian-pagano-1385787-unsplash

Une gentille lectrice m’a laissé un commentaire sous un de mes articles « Vers moins de déchet » pour me demander justement où j’en étais dans ma démarche. Penses-tu, depuis un an, beaucoup de choses ont changé. Oui mais quoi ? Je vous fais un petit topo des dernières nouvelles.

Odile maman

La première chose qui a changé, et pas des moindre, c’est que je suis devenue maman. Et soyons clair, cela change tout. Tant au niveau de la gestion de mes courses, que de la gestion de mes déchets. Je suis encore en train de trouver mes marques au niveau de mon organisation et ce n’est du coup, pas toujours facile d’appliquer la philosophie « zéro déchet » dans ma vie.

  • Je n’ai pas opté pour les couches lavables (vous avez été nombreuses à me le demander sur Instagram) tout d’abord parce que je n’y ai tout simplement pas pensé, ensuite parce que je n’avais pas envie de m’embêter avec les lessives (déjà qu’en tant que maman j’ai plus de lessives qu’avant). A savoir que les taches de popo ne sont vraiment pas facile à nettoyer : j’en fais les frais sur les petits bodies
  • J’utilise du savon de Marseille solide comme détachant (cf. ci-dessus)
  • J’ai opté pour les lingettes lavables, que j’ai conçue moi-même de manière très facile, et que j’utilise au quotidien (pour la petite et la grosse commission). C’est déjà, je pense, un beau geste pour l’environnement.
  • 80% des tenues de ma fille sont des tenues de seconde main : la mode étant mon petit cheval de bataille zéro déchet. J’ai tout de même craqué une ou deux fois pour des vêtements neufs (je suis un être humain avant tout)
  • Je prépare moi-même ses purées et compotes dans la majorité des cas (j’achète certaines toutes prêtes, bio, de la marque Hipp ou Good Goût, pour des cas exceptionnels, tels que visite chez les amis)

Odile minimaliste

Ce n’est pas la première fois que je l’aborde, le courant « minimaliste » a vraiment changé ma vie et ma façon de voir les choses. Moi qui étais plutôt matérialiste, je ne le suis plus du tout. Seuls quelques rares objets ont une valeur sentimentale. Il y a 2 ans de cela, j’ai fait un énorme tri de mes affaires, pour essayer de ne garder que ce que j’utilise vraiment, et surtout, j’ai complètement repensé ma façon d’acheter.

  • Dans ma cuisine, je me suis débarrassée de tous mes doubles (a-t-on réellement besoin de 4 cuillères en bois ?) : j’en ai fait don aux Petits Riens
  • Je n’ai plus acheté de sac à main depuis 3 ans.
  • J’essaye d’acheter mes vêtements en seconde main, mais c’est plus compliqué que pour ma fille. Par contre ma manière d’acheter des vêtements est devenue beaucoup plus raisonnée et j’essaye de ne plus aller dans les magasins de fast fashion. Certains sont complètement bannis (Primark et Zara par exemple). Je n’achète des nouveaux vêtements qu’en cas de besoin (durant ma grossesse par exemple, et après, mon corps a bien changé).
  • De manière générale, j’évite les doubles.
  • Je n’ai plus jamais racheté de maquillage, sauf ceux que je terminais (comme le fond de teint ou le concealer) et je me suis débarassée de 80% de mon maquillage (vernis, palette, etc.)
  • Je n’accepte presque plus de partenariats, justement pour éviter cette profusion de produits / plastiques / carton / emballage

Les petits gestes du quotidien

J’en avais parlé dans mon dernier article, il y a pas mal de petites choses que j’ai réussi à maintenir comme changement, d’autres sur lesquels je n’arrive vraiment pas à m’y faire. Je n’achète presque plus de plat tout prêt par exemple, mais j’achète encore des biscuits et goûters emballés. Il y a encore énormément d’emballage dans ma cuisine (yaourt, chips, crasses, viandes, etc.) et de ce côté je ne suis pas DU TOUT zéro déchet. Voici par contre les choses que j’ai adopté de manière quotidienne :

  • J’utilise des cotons démaquillant lavables (que ma maman m’a fait), et plus jamais de coton-coton (sauf pour le dissolvant)
  • Nous utilisons des serviettes de table en tissu
  • Au travail, j’opte pour un mug réutilisable en bamboo et une gourde à eau #labase
  • Je cuisine presque tous les jours et n’achète qu’exceptionnellement des plats tout prêts. Je fais même parfois du meal prep.
  • De temps en temps, je me fais des muffins que je surgèle, justement pour tenter de remplacer mon addiction aux sucreries emballées. Encore un gros effort à faire à ce niveau-là.
  • Je me lave au savon solide, fini le gel douche (sauf pour Monsieur Sacoche) : énorme économie de bouteille !

Les points à améliorer

Comme tu peux le lire, je suis loin du mode de vie zéro-déchet que l’on peut voir. Nous avons encore toujours un sac de 60L de déchets par semaine (surtout à cause des couches et des emballages de viande etc). J’essaye d’y aller petit à petit, le premier pas étant pour moi de prendre conscience de ma consommation. La prochaine étape pour moi sera de remplacer totalement les essuie-tout (Sopalin) par quelque chose de lavable. Je suis en train d’étudier la question.

Enfin, je profite de cet article pour dire que j’écrirai de plus en plus ponctuellement sur le blog (c’est à dire moins) et que je posterai également moins en feed Instagram. Je suis en train de travailler sur un projet de grand envergure, dont je parle dans ma newsletter. Et en parlant de newsletter, je me rends compte que c’est le format dans lequel je me sens le plus à l’aise en ce moment. J’opte donc pour un énorme virage dans ma façon de « consommer le web » (une autre forme de minimalisme) . Quality over quantity.

Et toi ? Quels sont les petits gestes du quotidien que tu as changé ? Comment abordes-tu le minimalisme et ta gestion des déchets ?

Newsletter Odile Sacoche
… pour suivre mes aventures secrètes <3

6 Replies to “Odile minimaliste et zéro déchet ?”

  1. Bonsoir,
    Très intéressant ton article. Je suis aussi dans une démarche « zéro déchet » et « minimaliste » et je dois dire que ça fait du bien. J’ai beaucoup d’économies, et j’ai réussi à mettre de l’argent de côté pour un voyage.
    Bises

    1. odilesacoche dit : Répondre

      On est loin du temps où on consommait des palettes à tout va hein ? 🙂 je crois que c’est aussi ça être adulte ^*

  2. Oh, c’est vraiment chouette tout ce que tu fais au quotidien ! 🙂

    Depuis un an ou deux, je vais vers une consommation plus responsable et un mode de vie plus slow, et je suis toujours preneuse de nouvelles idées. Je cherche justement à remplacer les lingettes désinfectantes. Je n’utilise plus de produits du supermarché, je préfère les faire moi-même. Mais avec un petit chien qui a quelques problèmes d’estomac, les lingettes sont bien pratiques pour passer un coup sur le parquet avec un petit vomis. ‘^^

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Il y a plein de tutos sur Pinterest si ça t’intéresse pour faire de slingettes « humides » (et sont alors dans un bocal en verre). Je me reconnais dans ton commentaire : une consommation plus responsable. C’est tout à fait ça. J’aime l’idéologie du zéro déchet, mais je le trouve encore trop contraignant

  3. Je suis super contente de lire ton petit bilan, tout ça c’est déjà pas mal et j’avoue être encore loin de certains points que j’aimerai aussi atteindre ^^

    Merci Odile 🙂 <3

    1. odilesacoche dit : Répondre

      Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Mieux faire un petit geste que pas de geste du tout 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.