Lecture // Ash Princess & Lady Smoke

ash-princess-lady-smoke

Si mes souvenirs sont bons la saga Twilight fut la première saga de roman jeunesse que j’ai lue. C’était il y a tout juste 10 ans. On parlait beaucoup du film, que j’ai regardé avec plein d’appréhension, et que finalement j’ai a-do-ré. Cet été-là, j’avais acheté les deux premiers tomes sur eBay, et j’étais partie en vacances avec ma maman qui, sur place, m’avait offert le troisième tome. J’ai dévoré les bouquins en moins de temps qu’il ne faut pour le dire (et j’ai d’ailleurs encore toujours les livres, auxquels je voue une grande valeur sentimentale).

Quelques années plus tard, c’est à la saga Hunger Game que je me suis attaquée. J’avais emporté les livres sur mon iPad (très pratique). En deux semaines, je m’étais enfilé les trois tomes. Tant et si bien que peu de temps plus tard, j’achetais une liseuse (pour mes 30 ans) afin de partir à Montréal avec de nouvelles sagas. Comme ça, j’ai lu « La sélection » de Kiera Cass et « Divergente » de Veronica Roth.

On a beau appeler tout ça des « romanes jeunesses » à 35 ans, je prends toujours autant de plaisir à les lire. Seulement depuis mes 30 ans, j’attends LE nouveau Graal, étant déçue des livres qui tombaient entre mes mains. C’est en me promenant au rayon jeunesse de la Fnac, il y a quelques semaines, qu’enfin (enfin !) je suis tombée sur une nouvelle saga (qui n’est pas encore terminée). Je viens de terminer les deux premiers tomes, dont je viens te parler aujourd’hui : Ash Princess et Lady Smoke, de Laura Sebastian.

Ash Princess

C’est le tome 1 de cette saga (qui ne porte pas de noms ?). L’intrigue se déroule dans une époque inconnue, et dans un monde inconnu aussi. Tout a donc été créé par Laura Sebastian. L’on y raconte l’histoire de Thora, alias Theodosia, reine d’Astrée envahi depuis 10 ans par les kalovaxiens. L’adolescente vit sous le joug du Kaiser de Kalovaxie depuis sa tendre enfance, subissant des châtiments moraux et corporels dans son propre château. C’est lorsque le Kaiser lui demande de tuer Ampelio, son père, que Thora décide de se rebeller, avec l’aide de ses amis infiltrés dans le château.

Le début de ce premier tome est très sombre. On tombe de suite dans l’effroi en lisant les premières pages où Thora / Théodosia se fait fouetter en public. Le méchant est très méchant, et on n’a aucune difficulté à le haïr. Ce tome 1 est une sorte de petit Games of Throne pour midinette en mal d’amour (ce qui fait tout mon bonheur). L’écriture est simple et légère. Complot, royauté, triangle amoureux : tous les éléments d’un bon roman jeunesse. Ce qui nous emmène rapidement au tome 2

(ATTENTION RISQUE DE SPOILER).

Lady Smoke.

Avec l’aide de ses Ombres, Théodosia (que l’on ne nommera plus Thora à partir de ce tome) parvient à s’échapper des griffes du Kaiser. Mais l’enjeu est d’autant plus grand puisqu’elle veut désormais reconquérir son royaume. Sera-t-elle prête à tout sacrifier… ou presque ?

Tout comme le tome 1, j’ai adoré la lecture de ce tome 2 et j’attends avec impatience la suite des aventures de Théodosia (et de Søren ! #teamSøren). Le début de l’histoire se déroule en mer, et c’est la partie que j’ai le moins apprécié (tout le côté « pirate »). Par contre, on arrive vite sur terre et je me suis très bien retrouvé dans la contrée décrite par Laura Sebastian (une bonne partie du roman se déroule à Stra’Crivero, cité d’or). Plein de nouveaux personnages font leur apparition. Il y a aussi juste ce qu’il faut de description pour bien s’imaginer dans l’univers décrit. J’ai noté quelques répétitions dans l’écriture qui m’ont plutôt dérangée à force (l’écrivain est fan de l’expression « se redresser sur son séant » :D). Ce tome évoque également un peu plus la « magie » dont certains personnages sont doués, ce qui n’est pas pour bouder mon plaisir.

En résumé

Un univers très riche (surtout pour Lady Smoke), une très bonne intrigue, plusieurs histoires d’amour qui me font retomber dans mon adolescence, de l’amitié, des batailles et de la trahison : les ingrédients parfaits du roman jeunesse. J’ai vraiment hâte de la sortie du troisième tome.

Petit bonus : dans le tome 2, l’on soulève la question de l’homosexualité de manière subtile et poétique. Ce que je trouve admirable pour un roman jeunesse (d’autant que dans un univers de guerre, de fouets qui claquent et de château, ce n’est pas évident de ne pas tomber dans des clichés : jolie main de maître donc).

Enfin, pour une fois l’héroïne n’est pas une cruche qu’on a envie de baffer toutes les trois pages (honnêtement, j’ai détesté Katniss Everdeen dans le livre de la saga Hunger Game, contrairement aux films où elle apparaît plus « forte »).

Et toi ? Amateur(trice) de lecture jeunesse / young adult ? Quels sont les sagas que tu as adoré lire ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.