Categorie :

Geekeries & Blogs

Geekeries & Blogs

Débuter un blog, oui mais comment ?

11 août 2016 by
astuces conseils pour débuter son blog

C’est une question que l’on me pose souvent. Que ce soit ici sur le net, ou bien « dans la vraie », ce n’est pas la première fois qu’on me demande comment débuter un blog, par où commencer, ce qu’il faut faire, la plateforme à utiliser, le matériel à avoir,… Du coup, comme certaines d’entre vous m’ont encore évoqué le sujet via les formulaires des concours pour les 5 ans du blog, je me suis dit que j’allais m’atteler à la question.

Débuter un blog, oui mais pourquoi ?

Avant de commencer un blog, il faut d’abord se poser les bonnes questions, mais surtout la suivante : « Pourquoi je veux bloguer ?« . Peu importe la raison, cette question me semble primordiale parce que c’est la réponse qui te permettra de tenir sur la durée, et de rester motivé(e). Certaines commencent un blog pour recevoir des cadeaux des marques. Je n’ai pas à juger cette motivation, c’est une raison comme une autre et chacun fait encore bien ce qu’il veut, le problème c’est que commencer un blog pour avoir des partenariats risque de faire un blog qui manque de consistance, et la motivation pourrait s’essouffler très vite. Il est donc primordial que tu te demandes pourquoi tu veux bloguer ? Quelles sont les raisons qui te motivent ? Est-ce que c’est un caprice ? Une mode ? Au contraire vois-tu en ce nouvel hobby le début d’une passion ? Pour ma part, j’ai commencé à bloguer par ennui, par envie de partager mes états d’âmes, par envie de parler. Et comme j’ai énormément de choses à dire, 5 ans plus tard, je suis toujours là.

livres pour bloguer

Le nom du blog

Une fois que tu auras répondu à la question du « pourquoi », il te reste à trouver un nom de blog. L’idée est de ne pas prendre un nom qui existe déjà. S’il est important de savoir pourquoi tu veux bloguer, c’est que cela pourra aussi t’aider à trouver un bon nom de blog. Par exemple si tu veux bloguer pour te faire une carrière (je ne juge pas), avoir un blog qui s’appelle « le blog futile d’une fille qui fait la fête » risque de ne pas faire très sérieux. Si tu blogues car tu veux partager tes idées de bricolages, appeler son blog « la cuisine de Jeanine » ne risque pas de t’aider. Donc réfléchis bien à un nom. Essayes de trouver quelque chose de sympa, qui te démarque, qui te ressemble aussi, qui est parlant. Moi-même, avant de commencer, j’ai fait une liste de nom de blog et de pseudo potentiel, en cherchant à répondre à la question de l’époque qui était « partager, papoter et garder l’anonymat » (ce qui a bien changé depuis, mais comme tu peux le voir, le nom de mon blog a toujours du sens, puisque j’ai toujours voulu « bloguer large »).

Remarque : Pense à faire une recherche Google avant. Pour mieux te positionner au niveau de ton référencement, évite les noms un peu « bateau » qui ont déjà été usés jusqu’à la corde comme le blog beauté de X, le blog mode de Y, la cuisine de Z, mon blog lifestyle,… Essaye un truc original ! 😉

Choisir une plateforme de blog.

Choisir sa plateforme n’est pas quelque chose d’évident, et chacun va un peu prêcher pour sa paroisse en te disant que c’est mieux de bloguer sur telle ou telle plateforme. En fonction des réponses de la question 1, cela t’aidera à déterminer ta plateforme. Pour reprendre mon exemple, j’ai commencé à bloguer parce que je voulais partager, et papoter. A cette époque, j’ai donc opté pour une plateforme gratuite et facile : Blogger (la plateforme de blog de Google). Et j’en ai été ravie pendant 4 ans. Ce n’est que plus tard quand le blog a commencé à grandir et à entrevoir d’autres possibilités, que j’ai opté pour un nom de domaine personnel (d’où l’importance du choix de nom) et payant, puis migrer sur WordPress. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises plateformes. Tout dépend de ce que tu as envie de faire. Veux-tu passer du temps au design de ton blog ? Veux-tu te professionnaliser ? Mettre tes mains dans le cambouis ? Si oui, pense directement à un nom de domaine payant et à WordPress. Ou bien tu n’y connais rien et tu ne veux pas te casser la tête ? Dans ce cas opte pour une plateforme gratuite comme Blogger. Sache que rien n’est irréversible, tu peux toujours migrer de l’un à l’autre, cela te coûtera… Ton référencement (du chiffre quoi) ! Je suis passée de Blogger à odilesacoche.be puis à WordPress, j’en ai perdu au niveau référencement et statistique, mais je n’en suis pas morte !

Ai-je besoin de matériel pour bloguer ?

Oui et non. Une fois de plus, c’est très important de répondre à la première question de cet article. En fonction, cela te dira aussi à quel point tu veux/dois investir. Une fois de plus, j’ai commencé avec les petits outils que j’avais sous la main : mon Sony Vaio de l’époque et mon iPhone 3 pour les photos. J’ai la chance d’avoir un homme passionné de photographie et donc j’ai pu bidouiller avec son réflex pendant un temps. Quelques années plus tard je n’y comprenais toujours rien aussi j’ai opté pour un appareil photo Nikon, plus petit et plus facile mais qui fait encore toujours pas mal de choses. Ta chance à toi c’est qu’aujourd’hui on vit à l’air des smartphones façon couteau-suisse qui font de très belles photos. Et si 5 ans plus tard j’ai investi dans un Mac Book Pro et un iMac ce n’est pas pour le blog mais bien parce que je suis infographiste (et il m’aura donc fallut 5 ans). Ma devise ? Commencer petit, avec ce qu’on a. Et voir petit à petit pour investir. J’ai commencé des vidéos il y a 2-3 mois avec « rien ». Aujourd’hui je vois que j’aime ça donc je vais regarder pour un adaptateur pour tenter de filmer avec mon iPhone (qu’est ce que je te disais, un smartphone fait vraiment bien l’affaire). Ensuite pour un micro, etc. Je blogue depuis 5 ans, pourtant je n’ai toujours pas de studio photo, ni de lumière parapluie : de grands cartons blancs sont largement suffisant ! N’investis pas tout, tout de suite, ça te fera des idées cadeaux pour ton anniversaire ou pour Noël #lafillevénale 😉

photographie blog

Cette photo a été prise avec mon iPhone

Écrire des articles.

Si j’avais une recommandation à faire, et auquelle je n’avais pas pensé en commençant (parce que j’ai commencé à bloguer à l’arrache) c’est d’avoir quelques articles à publier sous le coude avant de commencer ton blog. J’essaye de bloguer 2 fois par semaine, et comme tu le sais, j’essaye aussi de me professionnaliser. C’est un luxe d’avoir 2-3 articles préparés à l’avance pour les jours où on est en manque d’inspiration ou qu’on n’a pas le temps. Au risque de me répéter réfléchir au « pourquoi » te permettra aussi d’avoir une inspiration de fou pour écrire. Faut-il une niche pour son blog ? Je suis la preuve vivante que non (je blogue tous azimuts) mais avoir une niche cela peut t’aider à cibler tes sujets. Je te conseille d’ailleurs d’aller lire cet article que j’avais écrit sur les niches de blog. Pour le reste : fais ce qui te plait ! C’est TON blog, alors fais-toi plaisir ! Essaye quand même d’avoir un style facile à lire, une bonne orthographe, et de jolis visuels (pas de panique il existe plein de site de photos gratuites, je t’en parlais dans cet article sur la photo de blog). Mais surtout, surtout, reste toi-même.

Attirer des lecteurs, et connaître le succès.

Une fois que tu as réfléchi au pourquoi, trouvé un nom de blog, ta plateforme et écrit tes premiers articles, évidemment tu voudras être lu(e). C’est l’essence même du blogging et je ne crois pas une minute celles qui disent qu’elles s’en foutent. Si on s’en foutait, on se contenterait d’écrire un journal intime ou de faire du scrapbooking. Je vais te décevoir tout de suite, je n’ai pas de recette miracle. J’ai cependant quelques conseils :

  • poster des articles régulièrement (une fois par semaine au moins, et pas toutes les 36 lunes)
  • répondre aux commentaires (c’est important de chouchouter ses lecteurs)
  • visiter d’autres blogs pour leur faire savoir que tu es là
  • être active sur les réseaux sociaux
  • écrire des articles de qualité (avec un minimum de mots, de paragraphe, de recherche, et pas se contenter d’un « coucou comment ça va, aujourd’hui je vais te parler de rouge à lèvres »)
  • essayer de se démarquer (mais ne te fous pas la pression non plus, ça ne vaut pas la peine, reste naturel(le) !)

Ce sont pour moi les bases essentielles à la création d’un blog. Bloguer peut s’avérer très chronophage, et quand on me pose la question, je réponds que bloguer me prends plus de 50% de mon temps libre. Si tu veux bloguer pour les partenariats, même si je trouve que c’est une raison un peu triste tant le blogging peut s’avérer intéressant et riche en partage, il te faudra être régulier et consistant. Rome ne s’est pas construit en un jour ! Si comme moi, tu veux bloguer pour te trouver un nouveau passe-temps, partager, papoter, sache que tu te lances dans une merveilleuse aventure ! Je me suis découvert plus d’une passion grâce à ce blog et j’y suis très attachée.

J’espère que tout ceci répond un peu à tes questions. Si tu en as d’autres en tête n’hésite pas à me les poser : je serai ravie d’y répondre !

Bonne chance et longue vie à ton futur blog !

♥ ♥ ♥

En bonus, 2 livres qui vont beaucoup t’aider :

Creation de Site Web et de Blogs pour les filles (c’est avec lui que j’ai commencé)

Monétiser son blog

Et un site web pour t’aider à monter / coacher ton blog celui de

My Beauty Quebec

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

31 commentaires

Geekeries & Blogs

Blog ♥ 35 idées d’articles lifestyle

14 janvier 2016 by
Blog // 35 idées d'articles lifestyle

J’avais prévu aujourd’hui de te publier mon interview sur Admin Solutions, mais il s’avère qu’il y a un petit contre temps, et donc j’espère pouvoir te la publier tout bientôt. Pour en revenir à l’article du jour, en fait, je lis pas mal d’article de liste d’idées d’articles sur les blogs anglais et je les trouve toujours très inspirantes. Du coup, j’avais envie de t’écrire un article d’idées pour tes futures publications de blog (ça fait beaucoup d’article dans le même paragraphe, avoue). Et puis si je tombe en panne moi aussi, je pourrais toujours venir revoir ma propre liste. Une sorte de mémo 2.0 quoi ! Ce sont des idées que tu pourrais venir piocher comme bon te semble quand tu seras à cours d’inspiration. Trêve de bavardage, voici donc mon ultime liste de

35 d’idées d’articles lifestyle

  1. partage avec tes lecteurs l’organisation de ton blog ou de ta journée
  2. reprends un tag (celui de la blogueuse par exemple)
  3. fais une sélection des derniers livres qui t’ont plus
  4. crée quelque chose d’utile pour ton lecteur qu’il peut télécharger comme des calendriers, des marques pages ou des fonds d’écran
  5. fais une sélection des restaurants de ton quartier, ou de ton périmètre qui valent le détour
  6. interview une blogueuse que tu aimes beaucoup ou une personne qui t’inspire au quotidien
  7. partage une recette de cuisine en la montrant étape par étape
  8. propose un DIY / un bricolage
  9. propose un tutoriel pour apprendre quelque chose dans le domaine que tu maîtrises (retouche photo, maquillage, … )
  10. présente tes derniers achats et pourquoi pas sous forme de vidéo (haul)
  11. raconte ton dernier week end  / tes dernières vacances si tu es parti quelque part
  12. fais une « happy » liste (des choses qui te rends heureux, de gratitude, de bonnes résolutions, …)
  13. si tu aimes la beauté, partages tes favoris ou ta routine maquillage
  14. fais une série d’article sur tes astuces pour mieux bloguer (référencement, photographie, organisation, …)
  15. fais une liste de toutes les applis que tu aimes utiliser au quotidien
  16. présente un endroit de ton chez toi que tu aimes beaucoup (le salon, la salle de bain, ton coin fille ou ton bureau)
  17. si tu aimes la mode, fais un article sur ton outfit préféré, ou celui que tu aimes pour traîner à la maison (ou aller travailler)
  18. pour les fans de papeterie, un aperçu de ta collection de cahier fétiche, ou de l’intérieur de ton agenda customisé
  19. fais une wishlist de toutes les choses qui te feraient rêver d’avoir / de recevoir
  20. partage les blogs, les comptes YouTube ou Instagram que tu aimes regarder chaque jour
  21. participe à un défi du lundi proposé sur le blog de MyBeauty Quebec 
  22. écris tes objectifs du mois ou des 6 prochains mois…
  23. … et du coup, partage les résultats de tes objectifs
  24. fais un article de toutes les astuces de grand mère que tu connais et qui t’aident au quotidien
  25. écris un article humeur sur un sujet qui te tiens à cœur
  26. fais une sélection de tes indispensables déco
  27. montre ce que l’on peut retrouver dans ton sac ou dans ta trousse de toilette / maquillage
  28. organise un swap
  29. partage les séries que tu aimes
  30. partage ta liste de films parfaits pour les jours gris
  31. fais un city guide d’une ville que tu aimes ou que tu connais bien
  32. fais un récap de tes photos Instagram de la semaine ou du mois
  33. fais un récap des articles que tu as aimé lire cette semaine
  34. propose un défi photo et participes y  en l’animant sur les réseaux sociaux (sur 31 jours ou sur 52 semaines)
  35. liste les magazines que tu aimes lire et raconte pourquoi tu les aimes

J’espère que cette liste t’aidera pour tes grosses pannes d’inspiration. De mon côté je compte bien venir y piocher pour tous ceux que je n’ai pas encore fait. En parlant d’article, il est possible que le blog tourne un peu au ralentis en ce moment. Comme tu as pu le comprendre dans mon dernier article « freelance » je suis un peu débordée (entre mes projets, ceux des autres et mon temps plein). Du coup il va falloir que je priorise un petit peu. À l’heure où je t’écris cet article, je n’ai plus d’article en réserve (si ce n’est mon interview d’Admin Solutions) et mon envie d’écriture, mes inspirations, seront un peu dépendants du temps. J’espère pouvoir t’écrire dès que je le peux, et que le temps me le permettra. J’aimerais reprendre aussi le chemin de la newsletter, que je laisse un peu à l’abandon en ce début d’année, mais il va falloir que je m’organise, mette des priorités, quitte à faire une pause pour créer du contenu sur du plus long terme. Rien de grave en somme, juste de la gestion de temps. Sache que je fais au mieux pour être présente et remplir à 100% mon rôle de blogueuse. En tous les cas, je reste active sur les réseaux sociaux. Je ne m’alarme pas, j’ai un énorme plein d’idées et d’envies en tête, qui ne demande qu’un peu de temps pour se mettre en place.

Belle fin de semaine à toi !

♥ ♥ ♥

24 commentaires

Geekeries & Blogs

Au secours je suis nulle en photo !

17 décembre 2015 by
trucs et astuces pour gérer les photos de son blog

Quand on lit les conseils de blogging, tous te diront qu’il faut de jolis photos pour un « bon » blog (déjà faudra qu’on m’explique cette notion de « bon » blog). Cette histoire de jolis visuels n’est pas complètement fausse, mais heureusement, elle n’est pas complètement vraie non plus. Ouf ! Nous voilà sauvés. Je vais t’avouer quelque chose, un grand secret, un complexe parfois aussi. En fait, je suis nulle en photo. C’est un don que je n’ai pas et même si j’adore immortaliser des moments avec mon iPhone (de diagonal en général), je ne me suis jamais attardée aux fonctions de mon appareil photo. Pire, mon homme a un réflex, et je photographie avec notre Nikon de voyage. Oui, tu l’as dit, j’ai tout en ma possession pour être une pro de la photo, et je n’ai jamais pris le temps de m’y mettre. Et pourtant, il y a un autre secret que je dois t’avouer, je blogue. Est-ce que mon blog est moche et tout pourris ? Je ne pense pas (même s’il n’est peut-être pas au goût de tous). Ce qui veut dire que j’ai donc un troisième secret, même tout un tas d’autres, que je vais partager avec toi pour que tu puisses t’en sortir un minimum avec tes photos.

Tout d’abord, ce n’est pas grave d’être nul(le) en photo.

Mais alors, vraiment pas ! On arrête de se culpabiliser avec cette histoire de photo ! Je ne sais pas quel genre de blog tu tiens, bien sûr si tu tiens un blog cuisine, mode ou beauté, cela devient un peu compliqué, mais si comme moi tu as un blog lifestyle, sache qu’il y a une alternative absolument magique : les sites de photos libres de droit. Et voilà comment je m’en sors. Alors oui, on m’a déjà dit que c’était dommage que mes articles ne soient pas illustrés de mes propres photos (et c’est vrai) mais je n’ai pas le temps (je préfère consacrer mon temps sur mes autres passions : le dessin et l’écriture). En plus, je suis actuellement des blogueuses géniales, qui ont 3 fois plus de vues que moi (ce n’est pas un chiffre que je sors de mon chapeau, c’est la réalité) et qui ne font pas de photos. Preuve qu’il ne faut pas être la reine de la photo pour avoir un blog qui est lu et qui « fonctionne ». Pour tes articles humeurs ou lifestyle, les images libres de droit feront parfaitement l’affaire.

Quelques exemples de sites plutôt cools : Cliché Mignon, Pexels, Unsplash et Gratisography

Ensuite, je te rassure tout de suite, la photo ça s’apprend.

Mon Dieu, quelle information de dingue je suis en train de te donner là. Pas besoin d’investir dans un cours à 300€ la semaine : sur YouTube il y a des millions de tuto, sur les blogs aussi, et tu peux même trouver des livres hyper cools. Je me rappelle avoir un jour lu un statut sur Hellocoton d’une blogueuse qui venait de s’acheter un réflex et qui avait passé la nuit sur YouTube pour apprendre à l’utiliser. Preuve que tout s’apprend. J’ai par exemple acheté un livre pour « photographier mes créations » que j’ai commencé et qui est vraiment très bien (et qui ne coûte pas très cher). Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’y attarder vraiment plus, mais il reprend vraiment toutes les bases et te sera super utile pour tes photos de produits. En plus il regorge de petites astuces économes comme faire soi-même une boite à lumière, ou trouver des décors. Ce livre est vraiment super bien fait si tu es une quiche comme moi en photo. Je te le recommande vivement !

Photographiez vos créations , de Heidi Adnum

livre pour apprendre la photo

livre pour apprendre la photo de son blog

Au delà, sache qu’il y a quelques petites astuces que tu peux déjà appliquer (et avec lesquelles je joue depuis un bon moment).

  1. Prendre tes photos quand la lumière du jour est très bonne (de préférence pas trop ensoleillé pour éviter de brûler tes photos). Pour ma part, sache que je prends 100 % de mes photos dans ma chambre, sur mon lit, seul endroit super lumineux de mon appartement. Comme ça, le mythe est cassé jusqu’au bout.
  2. Pas besoin de décors de fous, tu peux utiliser ce que tu as sous la main (j’en suis encore à utiliser mes fringues comme fond de photos). Si tu veux investir dans du matériel, je te conseille d’acheter du carton plume, de préférences 2 planches : une pour le « socle » de ta photo, l’autre pour le « mur » de ta photo. Tu peux alors décorer ce carton comme bon te semble. Tu peux aussi acheter un pot de peinture et peindre un carton de déménagement. Je te conseille de visionner ce super tuto de Natacha Birds pour te donner des idées et de lire aussi ce chouette article du blog Autour de Cia.
  3. Une photo ça se retouche. Zut, je viens encore de casser un mythe. Pour ma part je retouche toujours la lumière, les contrastes, la densité et le niveau de ma photo (pour lui donner un côté doux). J’ai la chance de travailler sur la suite Adobe depuis 10 ans donc je m’y connais un peu, mais à nouveau pas besoin d’investir 1000 € dans cette suite puisque tu trouves désormais en ligne des logiciels comme Be Funky qui possède un tas de fonctions.
  4. Essaye de privilégier les photos claires et lumineuses. Je ne vais pas te parler de tendance, tu le vois autant que moi que les photos pures, claires et blanches ont la côte sur le web. Seulement, il ne s’agit pas seulement de devenir un mouton. J’avais lu une étude comme quoi l’œil humain préfère naturellement la luminosité plutôt que la sombritude (bien sûr que ce mot existe). Au-delà de la tendance de la photo « hôpital » c’est aussi une histoire chimique et sensorielle. Et puis entre nous, les photos lumineuses sont plus faciles à retoucher.
  5. Fais au plus simple. Vraiment. Tu ne sais pas prendre de photos ? Ce n’est pas grave. J’utilise mon appareil photo en mode automatique et macro, et ça me prend 4 minutes. Wouw ! Quelle aventure ! Ne te lance pas dans trop de chichis si tu ne t’en sors pas. Trouve ta pièce avec le plus de lumière, un t shirt blanc, tape ton mascara au milieu et c’est parti. C’est vrai, c’est un peu impersonnel, mais c’est efficace. Et si tu veux rajouter une petite note poétique, agrémente ta photo de fausses fleurs achetées chez Casa. Effet garantis !

Trucs et Astuces pour ses photos de blogs

Ce sont des petites astuces que j’applique depuis 4 ans et je pense que je m’en sors pas trop mal. Tu verras aussi qu’au plus tu essayes, au plus tu vas apprendre. Pour le moment, je suis dans mon mood lumière et décor et je pense investir un peu là dedans. Je vais me décider à lire le livre en entier car je le trouve vraiment top et j’ai envie d’apprendre. Avec cet article, je voulais surtout te rassurer : pas besoin de se mettre la barre trop haute pour tes photos. Si vraiment tu n’y arrives pas, ou que tu ne possèdes pas les décors idéaux, pense aux photos libres de droit. Elles m’ont sauvée la mise plus d’une fois !

As-tu d’autres astuces à partager pour tes photos ? Comment fais-tu toi ? Tu as peut-être des liens vers d’autres blogs ou vidéos YouTube avec des tutos faciles à partager ?

Ppppssssst !!!! Demain c’est la journée internationale du pull de Noël. Pour chaque photo postée sur l’event Facebook avec ton pull de Noël et le hashtag #JPDN15, 1 € sera reversé à une association caritative.

Viens vite nous rejoindre sur l’event Facebook pour partager ta photo !

Journée du Pull Kitch de Noël

22 commentaires

Geekeries & Blogs

4 blogs « pépite » et un livre pour apprendre à mieux bloguer

17 novembre 2015 by
comment mieux bloguer

Depuis quelques mois, et tu dois bien t’en douter, je me forme beaucoup autour du blogging. C’est un sujet qui me passionne puisque ; de un, je suis blogueuse depuis 4 ans ; de deux, je suis une petite geek dans l’âme ; et de trois, j’ai envie de te cerner, voire, de te faire rester ici. J’avoue tout. Je veux te faire plaisir, que tu te sentes bien ici et que tu ne repartes plus jamais. Et la meilleure façon de faire, c’est bien de mieux bloguer. Donc, je surfe sur des blogs de blogging, j’achète des livres (bon j’en ai acheté un mais j’ai une wishlist longue comme le bras) et je suis des workshops. Ma mission ? Apprendre ! Comme tu as l’air pas mal intéressé(e) par mon parcours, mais aussi par tout ce qui touche autour du blogging, je me suis dit que j’allais partager avec toi mes ressources pour mieux bloguer, autrement dit 4 pépites de blogs et un livre que j’ai dévoré. D’autant que les blogueuses dont je vais te parler sont de vraies blogueuses passionnées. Elles arrivent à parler traffic, SEO, audience et succès sans devenir des assoiffées de chiffres et de statistiques, restant toujours ouvertes et facilement abordables. Une aide juste et précieuse !

Catégorie blog

Un blog, une fille

Le blog de Noémi est une vraie source d’inspiration. C’est grâce à elle que j’ai eu envie de passer sous WordPress, pour la simple et bonne raison que la plupart de ses tutos sont axés WordPress. Son blog regorge de tuyaux super cools pour mieux bloguer, mais pas que. Elle partage aussi avec nous son parcours, ses idées de business, des bons plans. C’est avec elle que j’ai découvert la grande magie de la photo libre de droit (et que je peux enfin me faire de jolis visuels avec). Son gros plus ? C’est que c’est une fille qui blogue pour les filles, et donc tout est compréhensible. Son blog me parle. Le petit moins ? Je trouve l’ergonomie un peu difficile, et il y a un peu trop d’infos tout autour concernant ses formations. À propos de sa formation, je suis super tentée de la suivre, et j’économise afin de pouvoir me le permettre. Son blog est vraiment LE blog à suivre pour apprendre plein de choses sur WordPress.

Noemi, Un blog Une fille, blog conseil

http://un-blog-une-fille.com/

L’épicerie du blog

Cette petite épicerie est tenue par Julie, anciennement Princesse Guerrière (que j’ai toujours suivie) et nouvellement Miss Caturday. Julie est webdesigner, du coup, qui mieux qu’elle pour nous donner des conseils ? Ce que j’aime sur son blog c’est surtout les conseils designs : les polices à télécharger, les bons plans de kit graphique, des explications poussées sur WordPress ou son dada Génésis. Le côté épicerie c’est pour faire son petit marché et acheter plein de trucs utiles pour le design de son blog. Son plus ? Elle lance plein de projets comme le projet Cliché Mignon qu’elle a créé avec Elodie du Blog du Dimanche : un site de photos libres de droit. On sent que le web la passionne et on a envie de suivre ses conseils. Son blog est joli et visuel, clair et précis.

No Tuxedo

A chaque commentaire que je laisse sur presque chacun de ses articles je lui dis « article super intéressant ». Lou nous donne toutes les astuces du blogging, mais plus orientés conseils d’écriture je dirais, ou technique. On s’est un peu éloigné du côté design et graphique des deux premiers blogs que je te citais. Lou c’est une machine de guerre, ses articles sont super bien renseignés, super bien écrit, sans faute, d’une justesse incroyable et en général, sont des conseils excellents. Par exemple, avec elle j’ai appris quelques astuces pour améliorer mon orthographe. J’ai aussi adoré un de ces derniers articles sur le fait de recycler nos anciens posts. Elle aborde aussi les sujets plus pratiques comme les tarifs, les articles sponsorisés ou entrepreneuriat du web. Même si ses articles sont assez longs, elle a une plume très agréable à lire avec une pointe d’humour tout bien comme il faut.

The Nectar Collective

Comment t’expliquer ? Melyssa est mon nouveau gourou. Cette Américaine me donne juste envie de vivre la vie de mes rêves. C’était une petite blogueuse lifestyle, qui a commencé s’intéresser de plus en plus au blogging, et qui en a fait sa spécialité, mais aussi son business. Je te conseille vivement de t’abonner à sa newsletter qui offre du contenu exclusif en plus de celui du blog. Melyssa est généreuse, elle offre sur son blog des fiches techniques, des tutos, des vidéos, des formations géniales pour apprendre à mieux bloguer. Chaque fois qu’un mail tombe dans ma boite, je me le garde de côté pour le lire au calme. The Nectar Collective c’est vraiment devenu mon modèle, et je suis toujours fourrée dessus. J’adore son style d’écriture, de l’avoir entendue en video, j’adore aussi sa douceur et sa joie de vivre. Le petit souci ? Son blog est entièrement en anglais. Je me suis dit l’autre jour sur Twitter que je devrais peut-être prendre le temps de te traduire ce que j’apprends tellement c’est intéressant.

[ Question de milieu d’article : Est-ce que cela pourrait t’aider, que je te résume ses idées de-ci de-là ? Même si pour le moment cela reste de l’apprentissage ? Est-ce que tu serais intéressé(e) que je blogue un peu plus sur le blogging et sur tout ce que j’apprends ? ]

Melyssa Griffin The Nectar Collective

http://thenectarcollective.com/about/

Catégorie livre

Monétiser son blog, de Nessa Buonomo

C’est un livre que j’ai acheté en voyant sa pub dans le magazine As You Like. Comme il ne coûtait pas très cher, je me suis lancée. C’est un livre très facile à lire et qui est plutôt axé débutant. Je n’ai donc pas appris énormément de choses mais ce que j’ai adoré dans ce livre c’est le côté super positif qui redonne confiance en soi. J’ai souligné quelques phrases qui m’ont reboostée telle que « qui mieux que vous peut être l’ambassadeur de votre projet » ou en encore « ayez confiance en vous, peu importe vos statistiques« . Ce livre reprend aussi tout l’aspect mentions légales, factures, tarifs, etc. Il donne des idées pour écrire des articles, pour créer une charte graphique pour son blog et créer son petit univers. Mon blog ne se monétise pas vraiment mieux depuis que j’ai lu le livre, mais j’ai appris des astuces plutôt cools et cela m’a remis en tête les bases comme l’importance de cibler son audience. C’est un livre que je recommande aux débutant(e)s surtout, mais aussi aux confirmé(e)s : je ne sais pas toi, mais moi j’ai tout appris « sur le tas » du coup, avoir des vrais astuces de bases m’aident beaucoup. J’ai lu le livre en 1h30 et je replonge facilement dedans pour ne pas oublier l’essentiel, j’en ai fait un petit outil de travail.

monétiser son blog livre nessa buonomo

livre pour mieux bloguer

Et toi ? Quels sont les blogs qui t’aident à bloguer ? As-tu aussi lu des livres dans cette veine-là ? Est-ce qu’ils t’ont aidé(e) ?

♥ ♥ ♥

43 commentaires

Geekeries & Blogs

Petit manuel du référencement naturel

13 juillet 2014 by
Il y a 6 mois, si tu m’avais demandé ce que c’était que le référencement naturel d’un blog, je t’aurais sans doute répondu que c’était le fait d’inscrire son blog à Google (ou n’importe quel autre moteur de recherche d’ailleurs). Tu l’as bien compris en la matière, j’étais une vraie bille. Puis au détour d’une conversation avec Natacha et suite à la lecture d’un article d’Eleusis, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à la bête. Enfin, sans trop m’y intéresser vraiment parce que j’ai vite compris que référencer son blog, c’était un travail de tous les jours, et j’avais décidé que de toute façon je n’y comprenais rien. Tout ça, c’était bien trop chinois.
Jusqu’à ce que je sois contactée il y a quelques semaines par Powertrafic une agence de SEO et SEA qui m’a gentiment demandée si je voulais de l’aide. Au début je me suis dit « mouais, bof, pourquoi pas » et puis après j’ai pensé que leur aide, pouvait t’être utile autant à toi, qu’à moi. Histoire de te parler de tous ces grands termes de référencement, de quoi ça s’agit, quelques règles de bases et quelques astuces. Un peu à la façon des articles sur Instagram, Pinterest et Twitter.

Comment bien référencer son blog sous blogger ?

Pour commencer, le référencement d’un blog c’est quoi ? (au delà de la recherche Google)


C’est l’action de référencer son blog. C’est à dire de le rendre visible au niveau des moteurs de recherche mais pas que. De ce que j’ai compris, c’est aussi un peu toute la partie « marketing » de ton blog. Ta pub interne et externe quoi. Grâce au référencement, ton blog sera plus ou moins visité.
Il existe deux types de référencement :
– le référencement naturel (ou Search Engine Optimization / SEO) : qui est une manière de référencer son blog de façon « gratuite »
– le référencement payant (ou Search Engine Advertising / SEA) : le nom veut tout dire.
Ici on va plus s’intéresser au référencement naturel.

Comment bien référencer son blog ?


C’est là ou Powertrafic m’a appris plein de petites choses : il ne suffit pas juste d’inscrire son blog aux annuaires ou sur les réseaux sociaux. Il y a plein de petites choses que l’on peut travailler pour se donner un peu de visibilité, donner envie au visiteur de rester et se faire repérer par les robots Google (entre autres).

Les robots Google ? Késako ?


Il s’agit de petits robots qui écument le web à la recherche de mots clés pour donner au « chercheur » ce qu’il cherche. Tu sais quand  tu tapes une question dans Google, et qu’il te répond, et bien il le fait à l’aide de ses robots. Rassures toi, ce n’est pas dangereux et ils ne prévoient pas de conquérir le monde.
Donc le but du référencement c’est de se faire bien voir par les robots mais pas trop non plus, parce qu’ils peuvent te pénaliser. Je rappelle qu’on parle bien de référencement naturel, plus tu en fais, moins ça plaira à nos amis les robots. Puisque tout cela ne restera plus très naturel. Mais, il y a cependant quelques petites choses que tu peux faire facilement.

Remarque : il  faut noter que dans la majorité des cas, lorsque le lecteur fait une recherche Google, il va rarement plus loin que la page 2. Le but du référencement est d’essayer de se placer en page 1 (voir dans le top 3) grâce à son titre, son introduction et son contenu.

Tout d’abord, on travaille son contenu.


Le contenu du blog c’est primordiale autant que son esthétique. C’est ton identité. On ne va pas copier-coller les articles de sa petite copine blogueuse, ni les articles de Wikipédia. On essaye de trouver son caractère, sa personnalité. Pour se faire, on essaye de choisir un style bien à soi, moi par exemple, j’aime bien te tutoyer, d’autres font des calembours à tout bout de champ. L’important c’est de se démarquer des autres car un bon contenu donnera envie de revenir (ou de partager). Revenir, c’est bien. 

Ensuite, on travaille son titre.


Un bon article, c’est bien. Un bon titre c’est mieux. Il faut que ton contenu et ton titre soit complètement en rapport. C’est le titre lui même qui va attirer les robots (mais aussi les lecteurs). Par exemple, si tu veux parler du fromage de chèvre, tu mettras dans ton titre « Le fromage de chèvre ». C’est mieux d’éviter de faire une petite blague du genre « je n’aime pas que le fromage au lait de vache », parce que Google, il ne va pas comprendre. Donc on choisit bien son titre pour qu’il ai un rapport avec son article. Le mieux du mieux, c’est de reprendre ce titre dans les 156 premiers caractères de l’article (en introduction donc). Mais ça j’avoue que c’est assez complexe.
En ce qui concerne les titres, c’est toujours bien aussi de voir ce qui se fait ailleurs. Par exemple, il doit sûrement y avoir une centaine d’articles sur le fromage de chèvre. Donc il faudrait essayer de trouver un titre unique mais assez clair pour se différencier des autres. C’est une chose assez difficile à faire mais tu peux bien sûre t’aider d’une recherche Google factice pour y parvenir.  Le but c’est de se différencier et de ne pas proposer le même titre que d’autres articles et risquer de se retrouver en bout de queue dans la recherche.

Une fois que tu as un bon article, avec un bon titre, il faut travailler les images.


Outre le fait de soigner le visuel et l’esthétique de ces photos, il faut bien veiller à nommer ses images. Les images aussi ont beaucoup d’importance dans le référencement naturel et dans une recherche. Pour reprendre l’exemple du fromage de chèvre, on mettra une photo du fromage de chèvre en l’appelant « fromage-de-chevre ». On évite les espaces, les accents, et certains caractères spéciaux comme les underscores qui rendent le travail des robots assez difficile. On évite les titres impersonnels du genre « photo » ou « image ». C’est quelque chose que je négligeais complètement avant et je pense que c’est vraiment primordial.
Petite astuce blogger : quand tu cliques sur ton image, tu as à droite un onglet « propriétés ». Tu peux y remplir le titre de l’image (qui s’affichera dans ton article quand la souris glissera sur l’image) et la description (qui aidera au mieux les moteurs de recherche)

Comment donner un titre et une description à une image blogger ?

Ensuite, tu peux égayer tes articles avec des mots en gras


Tu peux toujours ici et là dans ton article mettre quelques mots en gras. Les moteurs de recherche vont alors comprendre que le lecteur doit attirer son œil sur ces mots et donc vont eux aussi les prendre en compte dans leur recherche. Il ne faut cependant pas tout mettre en gras, juste des mots clés, des expressions, des définitions. A nouveau il faut le faire, mais pas trop en faire. Il s’agira de trouver son équilibre.

En parlant de mots clés, on y pense plus que beaucoup !


Encore un truc que je négligeais complètement dans mon référencement : les mots clés. Je pensais tout bêtement que sur blogger ce n’était pas possible, alors qu’en fait, si. Blogger, ce petit malin à renommé la fonction en « libellés » (qui correspond donc aux mots clés).

Les mots clés sont très important pour ton référencement. C’est même primordial. C’est eux qui vont donner le thème de ton article mais aussi cibler la recherche des robots. On choisit bien sûre des mots clés simples, faciles, clairs et on en ajoute entre 5 et 7. Ils peuvent aussi représenter le titre de ton article. Titre + mots clés = bingo !

Petite astuce blogger : Trop de libellés dans tes widgets ou ton nuage de mots clés ? Rassures toi c’est aussi une option que tu peux changer dans le widget et n’afficher que ceux qui te plaisent pour rendre les menus clairs au lecteur. Pour cela, il suffit de cliquer sur la petite clé à molette (ou aller dans la Mise en Page de ton blog)  et cocher « Afficher les libellés sélectionnés ». Cela ne changera pas par contre les libellés en bas de l’article même.

Comment modifier l'affichage des libellés blogger ?


Enfin, dès que tu auras travailler un bon contenu avec des mots en gras, un bon titre, de belles images et des mots clés efficaces, il faudra penser aux liens.


Et oui, le net c’est aussi et surtout le partage. On pense à linker ses copines quand on parle d’elles dans nos articles. On linke nos sources, nos recherches, nos images mais on peut aussi linker nos propres articles en interne. Toutes ces choses vont inciter le lecteur à rester sur le blog (pour les liens internes) mais aux autres à linker vers nous. Malheureusement, je trouve que cette pratique devient un peu trop calculatrice. Combien de personnes sur Twitter ne te demandent pas de follower leur compte en échange de follower le leur. On en  revient à la notion du contenu, si on est honnête, qu’on linke bien, le reste se fera naturellement…. Comme le référencement !
Ce sont pour moi les choses de bases qu’on peut déjà facilement commencer à travailler. Bien sûre il y a un million de choses à savoir, mais toutes ces petites choses peuvent déjà faire la différence. Je n’avais pas du tout idée que le référencement pouvait représenter un réel travail au quotidien et j’ai pour ma part encore beaucoup de choses à apprendre et à améliorer. Je trouve ce sujet réellement passionnant et ça me donne encore plus envie de travailler mon blog car il est vraiment devenu mon drobby (drogue + hobby) ! Bien sûre il ne s’agit pas de faire de ce blog une machine de guerre et donc il est primordial de faire les choses le plus… Naturellement possible !
♥ ♥ ♥

Merci à Powertrafic, pour leur aide dans la construction de cette article.

Pour info, Powertrafic est une agence de référencement sur Lille qui recherchent aussi des blogueuses pour les aider avec leur blog (mais aussi pour des partenariats, concours, sponsoring,…) ! N’hésites pas à les contacter, grâce à eux j’ai appris énormément de choses !

23 commentaires

Geekeries & Blogs

Twitter, Instagram et Pinterest… Pour les nulles ! Part 3.

5 juillet 2014 by

J’ai mis un peu plus de temps à t’écrire cet article sur le réseau social Pinterest, mais voilà voilà, comme promis, je reviens avec mon article « Pinterest pour les Nulles ». Même principe que pour les articles sur Twitter ou Instagram, je vais repartir avec ma série de questions / réponses et t’expliquer ce que je pense de tout ça.

capture d'écran interface compte perso Pinterest
Voici donc mon dernier article de geek débutant à propos deeeeeeeeeee :

Pinterest 

Pinterest qu’est ce que c’est ?
Pinterest est une sorte de réseau social (je ne le définirai pas vraiment comme ça) qui te permet de faire des collections d’images par thèmes. En gros, c’est un énorme site de banque d’images qui peuvent ou non t’inspirer. Tu peux aussi y retrouver plein de tutos ou de DIY.
A quoi ça sert ?
Quand mon copain m’a posé la question, j’ai pas su lui répondre. Car comme pour Twitter et Instagram, Pinterest ne sert à rien. Sauf que… Malgré cela, moi je le trouve bien plus utile que ces petits copains. Pour moi, Pinterest ça sert à collectionner des jolies images, se faire des planches d’inspirations, rassembler ses idées et découvrir un tas de tutos.
Quelques termes techniques, comment ça marche ?
J’avoue que Pinterest est un peu plus compliqué et moins intuitifs que les autres réseaux sociaux. Mais voici quelques étapes qui pourront t’aider:

1) Tu réalises une « board » ou planche. Cette planche doit contenir un titre, un descriptif, et tu lui choisi une catégorie. Par exemple, je crée une planche « cheveux » donc sa catégorie sera « Coiffure et Beauté » et je vais y ajouter tous un tas d’images « cheveux »
2) Une fois que ta planche est crée, tu commences à parcourir le site pour y ajouter des images. Plus tu t’abonnes à des comptes, plus ta source d’image sera grande. Tu peux soit décider de parcourir les comptes d’abonnés (et t’abonner au planches qui correspondent à ce que tu aimes) soit suivre les catégories prédéfinies de Pinterest qui va sélectionner / mettre en avant les épingles des utilisateurs lambda.
3) Avec certains navigateurs, tu peux aussi épingler tes propres photos, ou celles de ton blog grâce à un petit onglet / petit bouton « Pin it ». Saches qu’il est aussi possible d’importer les images de ton ordinateur mais personnellement je ne le fais pas.
Pour les termes techniques, c’est beaucoup plus facile
* Board = la planche 
* Pin = l’épingle = l’image que tu va ajouter/épingler à ta planche

Imagines toi en fait, d’avoir un tableau en liège et que tu viens y épingler à l’aide de punaise des images que tu as découper.

A la base, le site était en anglais et a été traduit. Personnellement je dis que je pinne des images (même si pour certaines, ça a une autre connotation).
Comment y être cool ?
En faisant de belles planches précises et claires. J’adore regarder et m’abonner aux comptes qui font des sortes de petits thèmes avec leur board. Une planche sur une couleur, ou une complètement dédiée au maquillage. Plus tes planches auront un thème très définis, plus ce sera facile de s’y retrouver. Tu peux imaginer de faire une planche dédiée aux bricolages, aux tutoriels, aux recettes de cuisines comme une sorte de cahier « à ne pas oublier ». Comme tu peux faire une planche jolie, ambiance sur des animaux mignons, des coiffures ou des paysages. La planche que j’anime le plus est ma wishlist : j’y ajoute ce que j’aimerais m’offrir. Il est possible aussi de faire des planches participatives, ouvertes à tous et où tout le monde viendrait épingler quelque chose, mais je ne le fais jamais. J’aime avoir le contrôle sur mes panneaux 😉
Comment ne pas y être cool ?
Là je ne pense pas que ce soit possible, parce que sur Pinterest tu choisis vraiment de voir les images que tu as envie. Par exemple, je peux être abonnée à quelqu’un, mais je trouve que sa planche sur les tracteurs ne m’intéresse pas du tout (alors que celle sur les paysages oui) et donc, je me désabonne juste de cette planche là. Sans pour autant arrêter de suivre cette personne. Il y a des gens que je suis seulement pour une planche, d’autres que je suis parce que ce sont « mes copines ». Je n’interagis jamais sur Pinterest, je ne fais que collectionner mes images (mais il est possible de « liker » des épingles, comme de les commenter).
Je pense que comme pour tout sur le web, Pinterest a aussi une politique concernant la nudité, les propos racistes etc mais j’avoue que je n’ai jamais assisté à aucun conflit sur ce site. Pour moi Pinterest est juste un moment de détente (et j’y ai déjà vu des photos de nus mais artistiques).

Je dirais que le seul danger c’est de ne plus retrouver la source de l’image. D’épingle en épingle on perd parfois le site d’origine.

Et pourquoi tu aimes Pinterest toi ?
Parce que ça passe le temps. Parce que j’adore les belles images. Parce qu’à défaut de prendre le temps de faire un « art journal » je fais des jolies planches. J’adore rassembler les images d’un thème, comme par exemple des jolies plages, j’ai l’impression de partir à la recherche de trésors ! C’est en fait une sorte de découpage virtuel.
C’est pour moi tu crois ?
Oui si tu aimes créer. Mais pas que. J’ai des amies institutrices qui s’en servent pour les bricolages avec les élèves. D’autres pour récolter les coiffures à faire chez le coiffeur (ça évite d’acheter des magazines moches et chers). Certaines récoltent les recettes comme une sorte de post-it. Et enfin, il y a les comme moi, qui se font plus des planches d’inspirations, plus « visuelles ».
Et je peux te suivre ?
Evidemment. J’ai d’ailleurs des abonnés d’un peu partout dans le monde et complètement différents de mes abonnés Twitter ou Instagram. J’avoue que je suis un peu accroc à ce site ! Tu peux retrouver mon compte Pinterest juste ici.
Je clôture ici ma série sur les réseaux sociaux. J’espère que ça t’aura plu, instruit mais surtout aidé ! N’hésites pas si tu as des questions (ici ou par mail) je t’aiderai avec plaisir !
★ ★ ★

A relire

4 commentaires

Geekeries & Blogs

Twitter, Instagram et Pinterest… Pour les nulles ! Part 2.

25 juin 2014 by
La semaine dernière, j’abordais avec toi le sujet des réseaux sociaux et tout particulièrement Twitter. Cette semaine, comme prévu, je vais te parler d’Instagram. Ce qu’il faut savoir, les indispensables, comment s’en sortir quand on y connait rien. A savoir qu’à mon sens, Instagram est pour moi, très complémentaire avec Twitter.
Alors c’est parti mon kiki :
Instagram

Instagram qu’est ce que c’est ?
Comme son pote Twitter, c’est un réseaux social, basé cette fois aussi sur du micro-blogging mais en photo. Ici on ne tweete pas, on poste des photos. Et c’est tous ce qu’on fait. Au début, ce réseaux a été créé surtout pour les « artistes » qui se faisaient de très jolis comptes avec de magnifiques visuels, mais petit à petit, le réseaux c’est étendu, a été racheté par Facebook (snif) et maintenant, tout le monde « instagramme » sa vie.
A quoi ça sert ?
A nouveau, je te répondrai : à rien. En fait, les réseaux sociaux en général, ne servent à rien. Ici, comme pour Twitter, on partage des moments de vie par photos interposés. On est en plein dans le concept du voyeurisme : viens voir un peu si ma vie est jolie (j’exagère à peine).
Quelques termes techniques, comment ça marche ?
Il n’y a pas beaucoup de terme techniques à connaître sur Instagram contrairement à Twitter. Ici à part le principe du hashtag, tout est assez facile. Il n’y a pas de termes spéciaux si ce n’est photo, filtre, fil d’actu,…
Instagram est à la base une application sur téléphone. Mais l’appli fonctionnait tellement bien qu’elle est désormais étendue sur les ordinateurs ou par le biais d’autres sites web (comme iconosquare par exemple). Le principe et l’interface sont assez simples. 
Il y a 5 onglets (de gauche à droite):
* la maison = le fil d’actu
* la rose des vents = l’onglet « explorer » qui te permet de retrouver les meilleurs photos ou de faire une recherche par hashtag / par pseudo.
* l’appareil photo = où tu pourras prendre des photos, les retoucher, les envoyer,etc…
* la bulle en coeur = ton fil de notifications (comme pour Twitter)
* la petite carte de visite = ton profil
Voilà, ça reste assez basique. Je ne vais pas rentrer dans les détails du retouchage je pense qu’il faut tester pour comprendre. Le principe est simple, tu prends une photos, tu ajoutes un filtre, un cadre (tu modifies la couleurs, la lumière etc…) et tu la postes à tes abonnés. De là, on regarde et si on aime, on clique sur le petit coeur « j’aime » sous la photo (ou on laisse un commentaire).
Comment y être cool ?
Comme pour twitter, on peut pas mal jouer avec les hashtags. Il y en a des différents qui permettent de retrouver toutes les photos qui y sont liées. Voici quelques exemples basiques:
* #ootd = outfit of the day = on poste une photo de ce qu’on porte
* #notd = nail of the day = on poste une photo de ses ongles
* #fotd = face of the day = on poste une photo de son visage (en général maquillé)
* #selfie = on poste une photo de soi (attention, tendance assez narcissique)
* #selfeye = la même chose que pour le selfie mais avec son oeil
* #instafood / #instadrink / #instadog / #instacat / #instanail, … = en fonction de l’extension (food, drink, dog,…) on poste une photo de ce qu’on mange, ce qu’on boit, de son chien, son chat,…
Ensuite, tu peux créer tout plein d’autres hashtags. Plus il y en aura, mieux on te retrouvera car ici on n’est pas limité au 140 caractères. Personnellement j’aime faire suivre mes photos des hashtags instabook, bulldog, happiness, … Un peu de tout donc, et des mots simples.
La meilleure façon d’être cool reste quand même de faire de jolies photos. Il y a plein d’applications qui peuvent t’aider. Ma préférée reste A Beautiful Mess qui te permet de rajouter des mots, des goodies, des jolis filtres. J’utilise aussi Photo Toaster, et je sais qu’il y a aussi Typic qui est pas mal (mais que je n’utilise pas). Plus tes photos seront jolies, plus tu auras du succès (enfin je crois). Mais pour ma part, je poste plutôt des instants de vie sur le vif, donc mes photos ne sont pas forcément esthétiques.
Et comment ne pas y être cool ?
Perso, rien ne me dérange vraiment sur Instagram, sauf peut être à nouveaux d’éventuels spoils (oui c’est possible). Mais je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui râlent sur Instagram à propos des concours. En effet, certaines marques proposent des concours assez simplistes sur Instagram qui consistes à reposter une photo (de la marque bien sûr). Comme ces concours ont beaucoup de succès, si tu suis beaucoup de monde, tu risques de voir dans ton fil d’actu 25 fois la même photo. C’est chiant, c’est vrai, mais ça ne me dérange pas vraiment (mais je sais qu’il y en a que ça horripile).
Comme sur tous les réseaux sociaux, on évite la nudité, les propos racistes, vulgaire et toutes les autres procédures d’usage. De toute façon, comme Instagram est lié à Facebook, montre un sein et ton compte sera fermé.
Et pourquoi tu aimes Instagram toi ?
Parce qu’il y a plein de jolies photos, parce que j’aime suivre la vie des copines, ou montrer des photos de Jules, mon bouledogue. J’aime aussi organiser des défis photos, ça donne une bonne ambiance. Et puis surtout, ça me permet de donner des « exclusivités » par rapport au blog : je poste là bas, ce que je ne publie pas ici, des choses sympas mais dont je ne sais pas parler en article car pas assez de choses à dire.
C’est pour moi tu crois ?
Oui ! Que tu ai un blog, ou que tu n’en ai pas, c’est toujours chouette de partager et de voir ce qui se passe chez les autres (blogueuses, stars ou marques). Si tu as un blog, cela te permettra à nouveau de travailler sur ta « communication ».
Et je peux te suivre aussi ?
Mais oui bien sûre ! De nouveau je n’ai pas protégé mon compte (tout comme Twitter tu peux choisir de rendre ton compte publique ou non). En plus, j’organise souvent des défis photos (voir #30joursenété).
J’espère que tu auras appris des petites choses à travers cet article. Peut-être as-tu quelque chose à ajouter, si oui, n’hésites pas ou alors poses tes questions si nécessaire !
Et pour le dernier épisode, j’attaquerai : Pinterest !
Stay Tuned !
★ ★ ★

5 commentaires

Geekeries & Blogs

Twitter, Instagram et Pinterest… Pour les nulles ! Part 1.

19 juin 2014 by
Il y a environ une semaine, la meilleure amie de ma soeur, qui tient un super blog et qui vend de supers choses, m’envoyait un mail d’appel à l’aide pour me demander comment fonctionne Twitter, Instagram et Pinterest. J’ai commencé à lui répondre par mail une tartine digne de moi. Et au fur et à mesures que j’écrivais, je me disais que cela méritait bien un article pour les very newbies (et pour elle) parce que non seulement mon mail était bourré de fautes, mais en plus parce que j’avais tout un tas de choses à dire. Alors voilà, toi qui est Newbie, qui ne comprends rien à ces 3 réseaux sociaux, tu as frappé à la bonne porte.
Avant de commencer, saches que je ne suis aucunement une experte mais suffisament connectée pour savoir de quoi je parle. Je ne détiens pas le savoir tout suprême et j’apprends encore chaque jour un million de choses, mais je pense perdre passer assez de temps sur les 3 petits pour les connaître un peu. Quoi qu’il en soit, n’hésites pas à en ajouter, nous éclairer, partager. C’est le principe du blog après tout ! Etant donné que j’ai énormément de choses à dire sur chaque réseau, je vais diviser cette article en 3. Chaque réseaux aura donc son article.
Commençons par le plus gros morceau (et pour moi la base de tous) : 
Twitter.
Twitter qu’est ce que c’est ?
C’est un réseau social présenté sous forme de micro-blogging. Une espèce de mur géant, voir de tchat géant parfois, où les gens parlent ou échangent des infos. Le principe est simple il faut écrire quelque chose en 140 caractères : une info, une blague, une humeur, un lien,… Micro blogging reste pour moi le mot le plus parlant.
A quoi ça sert ?
A pas grand chose à vraie dire. Comme beaucoup de réseaux sociaux. Techniquement ça sert à partager des infos. Quand on a un blog, c’est idéal pour prévenir les personnes qui te suivent sur Twitter qu’un article à été publié. J’aime Twitter pour lire les humeurs des gens (même si souvent ça tourne en râleries) ou suivre des émissions en direct et parler de ce que je regarde (comme le Foot ou The Voice). En fonction de ce que tu suis, tu peux aussi être au courant des dernières infos. Tu peux aussi suivre des stars (et ça te donne presque l’impression d’être leur pote)
Quelques termes techniques ?
* Le twittos = un compte twitter
* Les followers = les abonnés de ce compte
* La TL ou Timeline = les personnes que tu suis, et donc, le fil des conversations
* Le tweet = ce que tu vas écrire en 140 caractères
* Le hashtag = # = voir ci dessous
* Le RT ou Retweet = c’est quand ton tweet est vraiment bien, et que les gens le reposte tel que. Cela fonctionne assez bien pour les concours, les demandes d’emplois,…. 
* Le DM = Direct Message = le message privé
* Les notifications = c’est là que tu vois si quelqu’un te parle, ou te RT ou mets ton tweet en favoris
* Le favoris = mettre une étoile sur un tweet c’est le mettre en favoris (c’est dire je l’aime bien, ou, je ne dois pas l’oublier)
Comment y être cool ?
Tout d’abord, Twitter ça se passe avec les fameux # alias le hashtag. Un hashtag qu’est ce que c’est ? 
C’est une sorte de micro thème que tu vas donner à ton tweet. Par exemple, tu tweet à propos de l’émission The Voice (je n’ai pas d’action dans le produit), tu vas suivre ton tweet du hashtag « The Voice » autrement dit #TheVoice.
Il faut savoir que le hashtag ne prend pas les espaces, ni les guillemets ou les apostrophes. Certains aiment faire des hashtags très long #jadoreleshashtags ou des hashtag plus court #yo. 
Parmis tous les hashtag, il y en a certains à connaitre:
* Le fameux #FF : chaque vendredi, le twittos (alias le compte twitter) va proposer à tous ses followers (alias ses abonnés) des autres comptes twitter à suivre. Il s’agit des comptes qu’on aime, ceux des copines, ceux qu’on veut promouvoir, ceux qui sont cools, etc… Il fera ça de façon très simple avec le #FF pour Follow Friday. 
Exemple : « Aujourd’hui je #FF @OdileSacoche parce qu’elle est trop géniale ».
* Le #FFback : si tu es sympa, quand on te fait un #FF tu relances un #FFback histoire de dire « merci, #FF à toi aussi »
Exemple : « Merci @OdileSacoche de me suivre #FFback »
* Le #LT ou Last Tweet : quand on fait un tweet en 2 parties, parce que 140 caractères c’est peu. Ou parce que notre réflexion se fait en deux fois.
Exemple:  « Du coup je dois couper mes phrases #LT »
                « J’adore parler et ça me prend toujours plus que 140 caractères » –> (ceci étant le last tweet)

* Le #LT ou Live Tweet : et oui ce n’est pas le même ! Certains l’utilisent pour commenter en direct une émission. Perso je ne l’utilise que dans le cas du Last Tweet.

              
* Le #JDCJDR autrement dit « Je dis ça, je dis rien » : à utiliser en toutes circonstances
Exemple : « Il y a des promos sur le site untel #JDCJDR « 
Ce sont les hashtags qui me viennent en premier à l’esprit. Tu peux bien sûre utiliser les tiens ou suivre ceux des autres (par exemple #WorldCup2014 ou #GoT pour Game of Throne etc…). Le but du hashtag aussi c’est de permettre une sorte de « recherche ». Quand tu cliques dessus, tu retrouves tous les tweets en rapport avec ce hashtag. Perso j’adore me créer des mini-thèmes comme #méméOdile ou #OdilePassionPalette.
Ensuite, tu peux aussi y être cool via les tweets que tu vas écrire. Le but étant de se faire retweeter (ou que les autres le mettent en favoris grâce à la petite étoile). Disons que cela t’apporte une certaine fierté cybernétique, genre pendant une seconde tu es le roi du monde et c’est trop cool. Tout le monde peut te voir. Yeah.
Et comment ne pas y être cool ?
Alors cette partie ne concerne que moi. J’avoue que ce que je n’aime pas du tout sur Twitter ce sont les gens qui parlent des séries. Ils vont raconter la trame, les histoires, dire un mot en pensant que les autres ne comprendront pas (mais si tu suis une série, hein, tu comprends). Le meilleur exemple reste Game of Throne qu’on se fait spoiler à tout va (certains créé même des comptes rien que pour ça). Je trouve ça archi nul. Laissez nous regarder nos séries en paix ! C’est comme si tu es à l’arrêt de bus en train de lire et quelqu’un arrive en te disant « oh à la fin il meurt #lol « . Super ! Merci !
Ensuite, la deuxième que je trouve vraiment « uncool » sur Twitter ce sont les petites bastons. Oui, il y en a, par tweet interposés, crêpage de chignons et réglages de compte (que ce soit entre les stars, les animateurs TV, ou pire, les blogueurs). A partir d’un certain âge je trouve ça idiot et ça pourrit toute ta TL (genre tu lis au boulot pour prendre une pause, et la BIM, tout le monde s’emballe et tu comprends rien, tu souffle, ça te pourrit ta pause).
Bien sûre il y a aussi tout le reste : on évite les propos racistes, la nudité, la vulgarité (si possible hein) et tout le tralala.
Et pourquoi tu aimes Twitter toi ?
Parce que ça passe le temps. Parce que parfois j’apprends des trucs (genre les informations, les news de stars, des articles de blog loupés). Parce que certains tweetent des photos mignonnes, ou te souhaitent la bonne journée. Parce que quand tu as une chouette TL tu peux passer des soirées à papoter version bon enfant. Même si tout ça c’est très chronophage et addictif.
C’est pour moi tu crois ?
Oui si tu as un blog (je le recommande vraiment), si tu aimes discuter, si tu es prêtes à y passer du temps. Cela va te servir à faire ta communication autour de tes activités.
Et je peux te suivre moi aussi ?
Bien sûre, je n’ai pas protégé mon compte donc mes tweets sont publiques et sont accessibles juste ici. Encore une chouette fonctionnalité de Twitter, si tu ne veux pas partager ton profil avec les autres, il te suffit de le bloquer, et d’éventuels followers devront t’envoyer une invitation pour y accéder.
Voilà, je pense avoir dit pas mal de choses sur Twitter, ce qui me paraissait essentiel. Si tout ça est encore trop chinois pour toi, n’hésites pas à laisser un commentaire pour poser tes questions. Et puis surtout, partage si j’ai oublié des choses qui te semble primordiales !!!
La semaine prochaine, nous aborderons Instagram !
★ ★ ★

13 commentaires