Categorie :

Lecture

Lecture Video

[VIDEO] Sélection Lecture « Développement personnel »

28 juillet 2016 by
video lecture développement personnel

J’avais fait un petit sondage sur Twitter pour voir si tu préférais une vidéo « revue démaquillant Nivea » ou une vidéo « Sélection lecture » et c’est la deuxième idée qui a fait l’unanimité. En plus, de part les formulaires des concours pour les 5 ans du blog, je me rends compte que tu aimes ça, mes sélections lectures. Je lis beaucoup et si ce genre de vidéo te plait, j’en ferai d’autres. Après je ne dévore pas les livres non plus hein, mais j’en lis pas mal…

Comme d’hab on ne fait pas attention au son, à la qualité, il n’est pas encore temps pour moi d’acheter tout le matos de la parfaite YouTubeuse, mais c’est vrai que si je continue comme ça… En plus il faisait mourant de chaud, le chien ronflait, les oiseaux criaient. ENFIN BREF ! Du reste, je dois avouer que je trouve ça assez rigolo de faire des vidéos, et j’aime me prêter à ce petit jeu (qui l’eut cru).

Je te mentionne 4 livres dans la vidéo dont voici les liens Amazon (si tu veux les acheter, sait-on jamais).

J’espère que cette vidéo te plaira, et puis partage tes idées vidéos, livres, lecture en commentaire ici, ou sur YouTube. Hâte de te lire.

Bon visionnage !

♥ ♥ ♥

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

5 commentaires

Lecture

J’ai lu Paranoïa de Melissa Bellevigne alias Golden Wendy

2 mai 2016 by
mon avis sur Paranoia de Melissa Bellevigne

Tu vas te dire que j’arrive 35 ans après tout le monde avec ma revue du livre Paranoïa et que j’aurais franchement pu la publier avant que le bouquin ne sorte, mais je voulais prendre le temps de me poser et de faire ça bien. Parce que mon amie Melissa elle mérite qu’on se pose sagement sur son cas. Oui, je le dis haut et fort « amie ». Parce que c’est en tant que telle qu’elle m’a invitée à sa soirée de lancement et je pense que c’est le plus beau cadeau qu’une « blogueuse » m’ait jamais fait (d’ailleurs, si tu veux revoir la vidéo file sur le blog de Golden Wendy). J’étais honorée d’être là-bas en tant qu’Odile Sacoche, mais aussi en tant que M, amie de Melissa. J’ai reçu le livre 1 semaine avant d’arriver à Paris et je me suis empressée de le lire pour ne pas être la dernière clanpine le jour J. Histoire de savoir de quoi on parlait. Et puis le livre se lit super facilement, donc c’était tout à fait normal de le dévorer.

Avis livre Melissa Bellevigne

Pour te résumer, sans te spoiler (hein je ne vais pas te faire ça) Melissa nous embarque dans une sorte de thriller qui n’en est pas un. On suit l’histoire de Lisa Hernest, une psychiatre de renommée qui se doit de suivre un cas très particulier, celui de Judy Desforêt. Judy est arrivée dans l’hôpital psychiatrique quelques mois auparavant, dans un piteux état, enceinte et refusant de parler ou de se nourrir. On apprend rapidement que Judy souffre d’hallucination, ayant depuis toujours, un ami imaginaire, Alwyn. Au fil des pages se succèdent l’histoire de Judy, en parallèle avec l’histoire de Lisa. De quoi nous tenir en haleine avec cette double narration. Qui est réellement Alwyn ? Qu’est-il arrivé à Judy ? Est-elle folle ? Marie arrivera-t-elle à la remettre sur le droit chemin, mais surtout, à élucider le mystère qui l’entoure ? C’est tout ce que l’on va découvrir en lisant Paranoïa.

Tu l’as compris à demi-mot, dans ce roman il y a de l’histoire, de l’amitié, de la romance et du suspens. Ce que je trouve plutôt pas mal pour un livre jeunesse. Par le passé je me suis fait tous les Twilights et les Hunger Game qui sont eux aussi censés être des livres jeunesse, et même que je suis une vieille, je n’en ai pas perdu une miette. L’histoire se lit facilement, et j’avoue avoir dévoré la deuxième moitié du livre à tout allure pour comprendre ce qu’il était arrivé à Judy. Plus on avance dans le livre, plus on fait des suppositions et moins on se doute de ce qui s’est réellement passé.

soirée lancement livre paranoia

Si je devais donner un bémol au livre de Melissa c’est la fin. Car je suis carrément restée dessus. J’avais tellement envie d’en savoir plus. J’ai tourné le livre, retourné le livre en me disant : « C’est pas possible, il doit y avoir une suite !« . J’avoue ne pas avoir eu le coup de cœur pour le visuel de la couverture. J’aurai opté pour quelque chose de plus sobre, même si je trouve que c’est bien pensé que la couverture évoque les « courbes » de Londres en arrière-plan. Lieu où se déroule une bonne partie du livre.

Au niveau du style d’écriture, Paranoïa est simple, facile à lire, agréable. On sent que c’est un vrai livre français, avec de jolis mots, de belles constructions de phrases et pas un livre traduit à la va vite. Je dirais que c’est un bon livre tout public, un roman léger mais pas trop, bien dosé, qu’on lirait bien en vacances ou comme moi, le soir après le boulot, pour se vider la tête. On se prend au jeu de Lisa à mener l’enquête et on débat entre copines pour savoir qui pensent quoi de la trame du livre.

Pour un premier roman, je ne peux donc que tirer mon chapeau. D’abord parce qu’il n’est pas donné à tous d’avoir une imagination aussi débordante, en plus parce que ce n’est pas aussi facile que ça d’écrire un livre. Crois-moi, j’ai déjà essayé, je n’ai jamais tenu plus qu’un chapitre. Je suis admirative du travail fourni. En effet, que ce soit au niveau des descriptions médicales, ou des descriptions londoniennes, on sent qu’il y a un vrai travail de recherche. Je serais d’ailleurs bien curieuse de savoir comment ça se passe en backstage. J’ai en tête le vieux cliché d’écrivain qui croupit à la bibliothèque avec une tonne de livres ouverts pour procurer au lecteur une description fidèle et réaliste.

C’est donc un livre que je te recommande si tu cherches un bon moment de détente avec une bonne dose de suspens énigmatique. J’ai lu des critiques faisant part de science-fiction, ou de fantaisie, je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce terme. Ce livre m’a un peu fait pensé au livre « Et si c’était vrai… » de Marc Levy. Un chouette moment lecture en somme !

Tu connais le livre de Melissa ? Il te tente ? Tu l’as déjà lu ? Il t’a plu ?

Raconte-moi tout en commentaire !

dédicace autographe golden wendy

… Elle m’aime ! (et je lui ai « à peine » forcé la main à écrire cela 😀 )

♥ ♥ ♥

Acheter Paranoïa de Melissa Bellevigne

Enregistrer

16 commentaires

Lecture Podcast

Podcast n°06 ♥ Le réflexe créatif de Twyla Tharp

4 avril 2016 by
Avis et revue podcast du réflexe créatif

Il y a quelque temps, j’ai reçu un mail me proposant de recevoir le livre « le réflexe créatif » de Twyla Tharp. Ce jour là j’ai bondi de joie puisque c’était mon tout premier partenariat livre, et qu’en plus il s’agissait d’un livre de développement personnel. Tu le sais moi j’adore la lecture type développement personnel. J’ai dévoré ce livre et d’ailleurs je te l’ai vaguement mentionné dans un de mes derniers articles. J’ai pensé aujourd’hui te faire mon tout premier podcast « revue » parce que je trouvais ça bien plus dynamique pour t’en parler. Ce livre est vraiment excellent si tu galères avec l’inspiration et la créativité, et recèle de plein d’astuces super pour t’aider à créer. Je le trouve cependant plus axé « artiste » que « vie de tous les jours », mais je t’explique pourquoi dans le podcast (il se trouve sous les photos, au cas où, hein).

Sommaire du podcast « Le réflexe Créatif »

revue livre reflexe creatif

Trouver son ADN créatif

réflexe creatif de twyla tharp

livre créatif et inspiration développement personnel

Bonne écoute !

♥ ♥ ♥

Retrouve tous mes podcasts ici.

4 commentaires

Lecture

Sélection Lecture ♥ Des livres qui font du bien

15 février 2016 by
Des livres qui font du bien

On me demande souvent quels sont les livres que je lis, surtout en développement personnel. J’avais déjà fait une petite sélection lecture il y a quelque temps, mais comme la question revenait, en voici une nouvelle. Autrement dit, une sélection lecture des livres qui font du bien. Qui mettent du baume au coeur, qui donnent du courage et un peu de confiance en soi. Des livres doudoux à toujours avoir près de soi. Je t’en ai sélectionné 4, que j’ai déjà lu et relu. La plupart de mes livres sont désormais sur Kobo (ou bien je vais les louer à la bibliothèque). Donc si jamais tu désires de nouvelles sélections, je devrais me passer de visuel photo et me contenter de ceux qu’on trouve sur le net. Dis-moi si ça t’intéresse quand même ? En attendant, voici ma petite sélection du jour.

Livre créatif et développement personnel

Steal Like an Artist d’Austin Kleon (en français Voler comme un artiste)

J’ai acheté ce livre fin janvier et je l’ai tellement adoré que je l’ai déjà lu deux fois. J’ai décidé de le prendre en anglais et ce pour deux raisons : d’abord pour garder mon anglais à jour, et ensuite parce que je ne voulais pas dénaturer les propos de l’auteur. Avoue que « Steal Like an Artist » sonne mieux que « Voler comme un artiste ». Ce livre est une petite merveille et mine de bons conseils. Il se lit super facilement et je ne regrette pas de l’avoir pris en anglais car on le comprend facilement aussi. À l’intérieur des conseils et des petits dessins pour nous inspirer, nous aider à créer. Austin est lui-même artiste et brise bien vite le mythe de l’artiste marginal qui se dit « original ». Pour lui, tout le monde s’inspire de quelque chose, tout le monde copie et en même temps personne ne copie « bien ». Au-delà de ça, Austin donne de bons conseils pour trouver de l’inspiration, redonner confiance à notre petite âme d’artiste et nous encourager à ne pas baisser les bras. Comme je te dis, je l’ai déjà lu deux fois : la première en surface, la deuxième en prenant des notes. C’est ma nouvelle Bible. Je te le conseille si tu as souvent des pannes d’inspiration ou un problème avec le syndrome de l’imposteur dont nous sommes souvent victimes.

Livre Austin Kleon, voler comme un artiste

L’art de la simplicité de Dominique Loreau

J’ai acheté ce livre il y a quelque temps déjà. J’étais contente car j’avais trouvé cette mini-version en papier tout fin, tout léger pour seulement 3-4 euros. Depuis je l’ai aussi relu quelques fois mais je mets quand même une distance avec certains de ses conseils. Ce que j’ai aimé c’est le côté « simplicité ». Ce livre m’a donné une nouvelle conscience sur ma façon de consommer mais surtout sur le fait que j’ai tendance à amasser du bazar inutile. J’aime beaucoup l’idée du « un nouveau contre un jeté ». Alors il ne s’agit pas toujours de jeter, parfois il suffit de revendre ou de donner à qui cela fera plaisir, mais c’est sûr que je fais plus facilement le tri. Dominique nous conscientise beaucoup face à cette société de consommation dans laquelle on vit. J’ai adoré le début du livre. Par contre, j’ai moins aimé la seconde partie du livre qui a attrait au corps. Ces conseils m’ont mis un peu mal à l’aise, je ne me suis pas reconnue dedans et pour beaucoup de choses je la trouvais très stricte. C’est donc un bon livre pour tout le côté « consommation », être léger dans sa tête, mais un peu moins pour le côté « bien dans son corps ».

L'Art de la Simplicité Dominique Loreau

La maîtrise de l’amour de Don Miguel Ruiz

Ce livre est juste magique. Comme son grand frère « Les quatre accords toltèques » c’est un bonheur de le lire. Je l’ai vraiment bien en mémoire puisque je l’ai relu il y a à peine deux semaines. Outre la maitrise de l’amour, Don Miguel Ruiz aborde dans ce livre la maitrise des relations, et nous rappelle à quel point il est important de s’aimer soi-même. J’avais besoin de le relire car je n’ai pas toujours une bonne relation avec moi-même, je suis très exigeante et pas toujours tendre avec ma personne, du coup, ça m’a fait énormément de bien de le relire. De relire que le bonheur vient de soi, pas de l’extérieur, pas des autres. Et qu’on doit prendre soin de notre bonheur. Ce que j’aime dans ce livre c’est qu’il est hyper simple à lire. Don Miguel Ruiz nous raconte des histoires, comme si nous étions autour d’un feu, des mythes, des légendes, avec des mots simples. Il n’y a aucune lourdeur. C’est vraiment un livre que je conseille à ceux qui n’ont pas l’habitude de lire du développement personnel. Mini bémol à la fin, la partie prière et « Dieu » que j’aime un peu moins et dans laquelle je ne me retrouve pas. Mais elle n’enlève rien à la magie de ce livre.

Don Miguel Ruiz La maitrise de l'amour

La sérénité de l’instant de Thich Nhat Nanh

C’est un livre qui ne paye pas de mine quand on le voit comme ça, et je ne suis pas sûre que je l’aurai acheté si La Mouette ne me l’avait pas conseillé, mais c’est un livre qu’il faut vraiment lire ! On le lit au calme, au ralenti, car c’est bien le sujet de ce bouquin. Une initiation à la méditation des temps modernes, au lâcher prise, au « prendre son temps ». Thich Nhat Nanh est un moine vietnamien et donc qui mieux que lui peut nous apprendre l’art du zen ? Ce livre se lit aussi très facilement. On y retrouve quelques exercices simples pour apprendre à gérer ses émotions, respirer ou méditer dans le tram ! C’est un livre du quotidien qu’on peut prendre n’importe où, pour le reposer ensuite et réfléchir à son aise sur ce qu’on vient de lire. Une seule phrase me vient à l’esprit en pensant à ce livre « zen soyons zen ».

Thich Nhat Nanh La sérénité de l'instant présent

J’espère que cette petite sélection lecture pourra t’aider dans tes choix et dans tes achats et qu’elle t’inspirera autant qu’elle m’inspire. Dis-moi si tu en achètes certains ou si tu les as déjà lu. Est-ce qu’ils t’ont plu ? En as-tu d’autres à me recommander ?

Bonne lecture !

♥ ♥ ♥

32 commentaires

Freebies Lecture

Sélection Lecture ♥ 5 romans légers qui font du bien [Freebies Inside]

14 octobre 2015 by

Étant donné que ma première sélection lecture a eu l’air de te plaire, j’ai décidé de remettre le couvert avec cette fois, des lectures un peu plus légères, puisqu’il s’agit de ma sélection de roman « girly », ceux qui font du bien au moral. J’adore lire des livres de développement personnel, mais entre deux, j’aime aussi lire des choses plus futiles. Ça permet de ne pas trop me bourrer le crâne. J’ai eu ma période « séries » en dévorant les Hunger Game, les Divergentes et les Twilight, mais je suis désormais revenu à des romans à histoires uniques. Je n’ai malheureusement pas de photos des bouquins puisque désormais tout se trouve sur ma Kobo (le meilleur achat que j’ai pu faire). Mais pour me faire pardonner, en fin d’article, tu trouveras un petit freebies gratuit à télécharger qui j’espère te consoleras (et te plairas aussi, parce que si oui, je compte bien en faire d’autres).

1. Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

J’ai lu ce roman l’année passée et je l’ai dévoré. Je pense que j’ai d’ailleurs battu mon record puisque je l’ai lu en quelques jours seulement. Tant et si bien que j’ai décidé de l’offrir à ma sœur qui l’a lu cet été et qui l’a adoré elle aussi. L’histoire raconte la quête de Brett Bohlinger qui au décès de sa maman, reçoit une liste de chose à accomplir (au lieu de l’empire familiale dont elle espérait tant). Pour recevoir sa part de l’héritage, elle devra cocher un à un les éléments de sa liste rédigée…. à l’âge de 14 ans ! Entre acheter un cheval, avoir un bébé et devenir prof, Brett ne sait plus où donner de la tête. Il semblerait pourtant, que ce bout de papier, lui ouvre les portes d’une nouvelle vie.

Si j’ai tant aimé ce livre, c’est tant pour son côté rafraichissant, que son côté espoir. Même quand on semble avoir une vie toute tracée, même si on se sent vieux et impuissant, voir seule au monde, on peut décider de prendre sa vie en main. Se faire confiance et découvrir des chemins encore non empruntés.

2. Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugard

L’histoire de l’écrivain est juste incroyable puisqu’elle a décidé de produire son livre toute seule via le programme d’Amazon sans penser que son livre serait un franc succès et que celui ci serait publié et republié jusqu’à le classer dans le top des ventes. Nous partons ici sur le chemin de Diane, qui après le décès de son mari et de sa fille décide de s’exiler en Irlande (pour suivre un des rêves de son mari). Même si le début est assez fort et poignant (on ressent assez bien ce que l’héroïne éprouve, et on lit avec une petite boule dans la gorge), la suite s’annonce plus joyeuse. On est vraiment avec Diane, dans ses joies et dans ses douleurs. Les personnages sont vraiment bien cernés. Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre c’est qu’on entre vraiment bien dans l’univers de la romancière. On imagine à la perfection le vieux cottage d’Irlande, la plage où Diane se promène, le chien, la brise, … Au cours de ma lecture, j’étais heureuse de savoir qu’il y avait une suite, malheureusement celle ci n’a pas été pour moi à la hauteur du premier roman. Ma collègue est en train de lire le livre et elle aime beaucoup aussi. On verrait toutes les deux très bien une adaptation au cinéma, façon « The Holiday » avec Kate Winslet (surtout pour le côté cottage irlandais).

3. Un doux pardon de Lori Nelson Spielman

J’avais tellement aimé le premier livre de Lori Nelson que cet été j’ai lu son deuxième roman, un doux pardon. Une fois de plus, j’ai dévoré le roman en quelques jours à peine me voyant lire jusqu’à 2 h du matin pour le finir. Même si je trouve ce deuxième roman un peu moins bien que le premier, parce qu’on comprend un peu plus vite l’intrigue, je l’ai quand même trouvé super bien ficelé. Dans le même registre du premier roman, on suit les pas d’une trentenaire, Hannah Farr, présentatrice célèbre dans sa région dont la vie se retrouvera bousculée lorsqu’elle reçoit deux pierres de pardon. Ces pierres sont le nouveau phénomène de mode aux Etats Unis : l’une pour pardonner, l’autre pour se faire pardonner. Hannah replonge dès lors dans son passé pour tenter de recoller les morceaux. En refermant le bouquin j’ai moi-même fait ma petite introspection avec toute cette histoire de pardon. Inconsciemment, dans ses romans, Lori Neslon nous fait réfléchir sur le tournent de notre vie, aux choses que l’on pourrait changer. Avec une liste de papier, ou deux petites pierres, les héroïnes de ses livres se débrouillent pas mal pour nous faire passer un bon moment de remise en question, tout en restant joyeux et futile.

4. Bridget Jones : Folle de Lui de Helen Fielding

Je suis une fan inconditionnelle de la saga Bridget Jones. Pour tout te dire j’ai tellement regardé le premier film que je connais toutes les répliques par cœur. Ce que je reproche toujours aux films d’ailleurs c’est de changer l’histoire du roman et de ne pas le suivre à la lettre. C’est pourquoi je me suis ruée sur le tome 3 de la saga. Histoire de le lire et de bien m’en imprégner avant que le film ne sorte. Je ne le regrette pas une minute parce que j’ai tellement, mais tellement ris en lisant ce livre ! Helen Fielding est vraiment forte pour nous muscler les zygomatiques. Je me suis même dit que les gens dans le tram devait me prendre pour une folle de rire toute seule au-dessus de ma Kobo. On retrouve donc Bridget Jones, veuve, la cinquantaine, à se dépatouiller avec les réseaux sociaux et ses enfants. J’ai adoré les répliques de sa fille qui zozotte, et bien sûr le côté journal intime qui a fait le succès de Bridget. Bien sûr, ce roman ne serait pas un vrai Bridget Jones si derrière il n’y avait pas une petite romance maladroite tout bien comme il faut ! Un peu triste que Mark Darcy ne soit plus de la partie, et que Daniel soit si discret, mais heureuse de retrouver de nouveaux personnages auxquels on s’attache bien vite !

5. Demain j’arrête ! de Gilles Legardinier.

Encore un roman que j’ai lu, et qui se lit, assez rapidement. Étonnant qu’il soit si bien ficelé puisque pour une fois, il s’agit un homme qui écrit pour des femmes. Et pourtant, Gilles Legardinier s’en tire plutôt bien avec la chicklit. Ce livre m’a tellement été conseillé (par mes soeurs, mais aussi par Loumaion), que je me suis décidée à le lire il y a 6 mois. L’auteur nous conte l’histoire de Julie, une Gaston Lagaffe des temps modernes, qui tombe en amour pour Ricardo, son mystérieux voisin. Entre le moment où elle se coince la main dans la boite aux lettres, et celui où elle fait exploser son ordinateur, Julie enchaine les bourdes pour le séduire. Tu l’as compris, on se retrouve avec une Bridget Jones à la française, avec une toute petite dose d’intrigue : qui est donc ce mystérieux Ricardo ? Pourquoi court-il tous les matins avec un sac à dos ? D’où vient-il ? Et surtout, comment fait-il pour être si séduisant ? L’histoire m’a arraché quelques rictus, même si, d’avoir lu beaucoup de chicklit, je l’ai trouvé un peu prévisible. On lui laisse quand même son côté léger qui nous change facilement les idées ! Il parait que Gilles Legardinier écrit aussi des thrillers, je ne m’y suis pas encore essayée.

Comme je te le disais en début d’article, je n’ai malheureusement pas de visuel de tous ces romans puisque je les lis sur ma Kobo. Mais, pour me faire pardonner auprès de toi qui achètes peut-être encore des livres papiers, je t’ai concocté des petits marque-pages que tu pourras glisser dans ton prochain roman. Pour les confectionner c’est facile, il te suffit de les imprimer sur une page A4 en papier bristol et de les découper pour les placer dans ton livre. Le petit plus ? C’est moi qui les ai illustré : si tu ne me suis pas sur Instagram, saches que j’ai repris l’illustration (tu peux d’ailleurs toutes les retrouver sur mon portfolio). J’espère que ça te plaira !

♥ Clic Clic sur l’image pour télécharger tes freebies ♥

download freebies bookmark printable

Quels sont les romans « girly » que tu as récemment lu ? As-tu des bons titres à me conseiller ?

♥ ♥ ♥

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 Belgique

28 commentaires

Lecture

Sélection Lecture ♥ 5 livres pour changer de vie

30 juin 2015 by
J’ai demandé sur les réseaux sociaux si cela pouvait t’intéresser que je te parle un peu lecture ici, et à ma grande joie, les avis ont été plutôt positifs. L’idée n’est pas de faire des revues livres, je trouve ça parfois indigeste de faire un article entier sur un seul livre, mais de te faire des petites sélections : soit des romans que j’ai lus, soit dans ce cas ci, des livres de développement personnel. En plus, je sais que tu aimes ça. Pour commencer, je t’ai donc sélectionné 5 livres que je trouve vraiment super et qui m’ont beaucoup aidée.


Le Secret de Rhonda Byrne

Je pense que je t’en ai déjà parlé une bonne demi douzaine de fois. Je te le rabâche encore et encore et encore, mais ce livre a été pour moi LE livre. C’est d’ailleurs avec ce livre que j’ai commencé à m’intéresser aux livres de développement personnel. À travers le Secret, Rhonda Byrne nous parle de la loi de l’attraction. En résumé : tu attires ce à quoi tu penses. L’idée générale de ce livre est donc de t’expliquer comment obtenir ce que tu souhaites par le biais de ta pensée. Imaginons que tu sois Aladin et que l’Univers soit ton génie : tes désirs sont ses ordres. En lisant ce livre tu te rends vraiment compte comme il est important de faire attention à la façon dont tu penses, et comme il est primordial de penser ou parler positivement mais pour se faire, il s’agit avant tout d’y croire. Personnellement j’y crois beaucoup et il est arrivé plusieurs fois où j’ai désiré une chose tellement fort, que je l’ai vue se réaliser « comme par magie ». Il y a aussi parfois des heureuses coïncidences dans la vie que je mets directement sur le dos de la loi de l’attraction. Par exemple, je trouve toujours (oui toujours) une place de parking depuis que j’ai lu le Secret. C’est aussi grâce au Secret que j’ai appris à faire des panneaux de visualisation (j’y reviendrai un jour si ça te dit) et que par exemple, j’ai pu acheter mon appartement. Comme je le dis, il s’agit avant tout d’y croire, mais même si tu n’y crois pas, c’est un livre très positif, plein de jolies pensées, et rien que pour ça, il vaut vraiment la peine d’être lu. Sache qu’il y a aussi un DVD du livre le Secret que je regardais beaucoup dans le passé quand j’avais le blues, et qui me remontait systématiquement le moral.

J’ai lu ce livre l’année passée pendant mes vacances d’été et il m’a littéralement bouleversée. Pour tout te dire, je l’ai lu en pleurant tellement il était criant de vérité pour moi. Tu vas me demander quel est l’intérêt de lire un livre qui te fait pleurer ? Justement pour en apprendre plus sur toi-même, aussi je recommanderai de le lire quand on est prêt.
Lise Bourbeau a été psychanalyste pendant des années et a vu des dizaines et des dizaines de personnes. Jusqu’au jour où elle s’est rendue compte que ces personnes avaient une chose en commun : leur physique. Elle a donc commencé à étudier les autres similitudes de ses patients et a pu les « classer » en 5 catégories selon les blessures « endurées » durant leur enfance. Sa théorie dit que selon la blessure que nous avons, nous portons un masque pour la cacher. Masque qui est traduit par notre physique mais aussi notre caractère général. Mettre le doigt sur ce masque, c’est mettre le doigt sur la blessure, et donc pouvoir guérir. Nous avons quasiment tous au moins une de ces 5 blessures en nous, et en lisant le livre, j’ai pu aussi me rendre compte du masque que portaient certaines personnes de mon entourage. Ce qui m’a permis non seulement de mieux me comprendre, mais aussi de mieux les comprendre. Je n’ai lu ce livre qu’une seule fois, car comme je te le dis, être face à soi-même ce n’est pas évident, on n’est pas toujours prêt, mais je compte le relire dès que je jugerai le moment opportun car ce livre révèle des clés incroyables sur notre rapport à nous mêmes et aux autres.

J’ai été tellement fascinée par la lecture des « 5 blessures » que j’ai voulu en savoir plus sur « notre corps » car l’idée général des théories de Lise Bourbeau c’est que notre corps nous parle. Et ça, j’en suis persuadée à 100 %. Il n’est pas rare de faire une angine quand nous avons quelque chose de difficile à dire. D’avoir une épaule coincée lorsque nous portons trop de responsabilités. D’avoir un bouton sur le visage lors d’un moment important. Depuis que j’ai reçu ce livre à Noël, j’ai toujours le nez fourré dedans. Pour te résumer le concept de ce bouquin, c’est une sorte d’énorme dictionnaire des maladies avec pour chacune d’elles une explication physique, mais aussi psychique. En fait, ce livre, c’est ma Bible. Il te permet donc de décoder ce que ton corps essaie de te dire. J’ai remarqué que souvent, les maladies sont en rapport avec des expressions connues. Par exemple ne dit-on pas mordre sur sa chique lorsqu’une situation est difficile ? Il n’est donc pas étonnant qu’on puisse éprouver un mal de dent. Comme les « 5 blessures », ce livre est criant de vérité : chaque fois que j’ai eu « un mal » et que je lisais l’explication, je me disais « mais oui mais c’est bien sûr ». Je ne fais que découvrir Lise Bourbeau mais je trouve son travail et ses propos vraiment passionnants. Je ne connais que ces 2 livres-là, mais je suis certaine que les autres sont tout aussi bien.

Faire le choix du bonheur
de Marie Andersen

J’ai reçu ce livre de mon homme l’année passée pour la Saint-Valentin. Comme pour les livres de Lise Bourbeau, je ne l’ai lu qu’une seule fois, mais simplement parce qu’il est encombrant (ha ha) mais c’est un livre que j’ai adoré. C’est un livre super positif et pas du tout moralisateur qui m’a fait me rendre compte que le bonheur dépendait réellement de nous même. Marie Andersen nous explique à travers les 5 chapitres de son livre comment se calmer, se délester, s’ajuster, se redresser et se délecter. Ce que j’aime dans ce livre c’est qu’il est plein de suggestions et aucunement de « tu dois ». Il se lit facilement (contrairement à d’autres livres de psychologie) et regorge de pensées positives. Grâce à ce livre on se rend compte qu’on peut choisir notre vie, qu’on peut choisir d’être heureux, et en plus, que ça à l’air si facile. En te racontant tout ça, j’ai d’ailleurs juste envie de le relire… Dommage qu’il soit si gros, peu pratique dans les transports en communs

Les quatre accords toltèques
de Don Miguel Ruiz

C’est aussi un livre dont je t’ai beaucoup parlé sur le blog. Il est dans un genre tout à fait différent des autres et c’est pour ça aussi que je l’aime. Au-delà du fait que c’est un livre de développement personnel, Don Miguel Ruiz nous parle aussi des Toltèques, de sa tribu et des histoires que l’on se raconte auprès du feu. Avec ce livre j’ai compris le pouvoir des croyances limitantes. Tu sais ces choses que tu crois parce que c’est ce que l’on t’a appris et qui peuvent parfois t’empêcher de t’épanouir. Par exemple le fait de ne pas vouloir décevoir les autres, de se mettre la pression, de chercher la perfection. Il y a vraiment des croyances qui te gâchent la vie et le but de ce livre c’est de t’aider à briser ses croyances pour en créer des nouvelles qui te correspondent mieux. Pour créer ces nouvelles croyances, Don Miguel Ruiz te propose de passer un pacte et d’appliquer dans ta vie les 4 accords Toltèques : avoir une parole impeccable, ne rien prendre personnellement, ne faire aucune supposition et toujours faire de son mieux. Ce sont des accords qui ont l’air tout simple comme ça, mais qui ne sont pas si facile à appliquer au quotidien (je n’y suis toujours pas arrivé) mais le jour où tu y arriveras, tu seras fin prêt au bonheur. Si tu veux en savoir un peu plus sur ce sujet un peu complexe à résumer en quelques lignes, je t’invite à lire cet article que j’avais écrit par le passé.

Ces 5 livres sont déjà une très bonne base pour se mettre au développement personnel. Avec eux, tu auras déjà un bel aperçu de ce que tes pensées pourraient être (Le Secret), de la façon dont ton corps te parle (avec Lise Bourbeau), des croyances qui te pourrissent la vie (Les accords Toltèques) et des décisions que tu peux prendre pour être plus heureux (Faire le choix du bonheur). Je trouve qu’ils se complètent tous assez bien car il est sûr que pouvoir prendre soin de son corps, de sa vie, c’est avant tout, prendre soin de son esprit.
Bonne lecture et n’oublie pas de m’en dire des nouvelles !

♥ ♥ ♥

PS : Youpi, en juillet Odilsacoche.be change de plateforme et passe sous WordPress.
Aux alentours du 06 juillet le blog sera donc en maintenance pour quelques jours.
Ne vous inquiétez donc pas cette semaine là d’y voir des bugs ou des problèmes de pages.

45 commentaires

Lecture

Quand Bobbi Brown rencontre Lauren Conrad.

9 février 2015 by
Cela fait un tout petit peu plus d’un an que je m’intéresse vraiment au maquillage… Disons que j’ai développé une nouvelle addiction. Du coup, depuis un an, j’ai vraiment appris plein de choses entre mes cours de maquillage sur YouTube (lol) et les articles des blogueuses. Mais pas que. L’année passée, à cette période, je me suis acheté le livre de Bobbi Brown. Grande prêtresse du maquillage au naturel. Et cette année, j’ai reçu pour Noël celui de Lauren Conrad. Du coup, je me suis dit qu’un petit comparatif des deux livres, ainsi que mon avis, pouvait peut-être t’intéresser.
avis livre maquillage
Commençons par Bobbi Brown. Outre le fait qu’elle a sa propre ligne de maquillage (qui est de TRÈS bonne qualité) c’est avant tout une makeup artiste et la créatrice du fameux « Ten Steps » (le 10 temps). A savoir « comment se maquiller en 10 étapes » (c’est d’ailleurs un cours que j’ai reçu en cadeau à mon anniversaire mais je savais déjà tout grâce au livre). Ce que j’aime c’est que Bobbi Brown prône le maquillage au naturel. Le teint « flawless » comme ils disent par là bas. Et c’est là dedans que je me sens bien. Dans le naturel.
leçon de maquillage
Dans son livre « Leçon de maquillage« , elle aborde à peu près tous les sujets. Des accessoires, à l’hygiène de vie en passant par les techniques de maquillage. Pour moi c’est le livre parfait pour celles qui débutent. C’est avec ce livre que j’ai appris le noms des pinceaux et c’est aussi avec lui que j’ai commencé à « bien » me maquiller. Comment choisir son fond de teint, la façon d’appliquer son anti-cerne et d’autres conseils beauté. Ce que j’ai un peu moins aimé dans son livre c’est la dernière partie, la partie sur le maquillage professionnel. Personnellement je ne cherche pas à devenir une pro. Même si lire son parcours et voir un peu l’envers du décor peut être intéressant, cela ne m’a pas emballé plus que ça. Mais si parmi vous, il y en a une qui a envie de devenir makeup artiste, cette partie devrait lui plaire.
livre maquillage professionnel
Du coup, après avoir dévoré ce livre, j’ai eu très envie de connaître l’univers de Lauren Conrad. Lauren Conrad c’est un peu la Miss Parfaite. Actrice, écrivain, styliste. Je pensais d’abord que c’était genre une blogueuse qui était devenue connue, mais c’est juste une touche à tout. Elle a un style fou, une site magnifique et j’ai déjà vu passé un nombre incalculable de tuto sur Pinterest. (en plus d’être jolie comme un cœur). Bref, son livre je le voulais.
beauty book
Son livre « Beauty » est en anglais. C’est le petit bémol par rapport à celui de Bobbi Brown. Cela ne me dérange pas car je parle et je comprends l’anglais, mais c’est sûre que si tu n’y es pas familière, tu auras du mal. Ensuite, pour moi, je trouve que son livre est bien différent de celui de Bobbi Brown. On est plus dans « les bons conseils de vie » que dans la technique. Il est plein de fraicheur et de naturel dans la façon dont il est écrit. Quand on le lit, on se sent bien et c’est ça que j’ai aimé. D’un point de vue maquillage je n’ai pas appris grand chose mais j’étais contente de retrouver des chapitres sur le nail art, des tutos coiffures ou des astuces pour la vie de tous les jours. J’ai adoré la partie sur le stress et le sommeil. Je trouvais ces trucs plein de bon sens. Pas mal de ses astuces d’ailleurs sont pleines de bon sens. Le genre de choses que l’on sait mais que l’on n’applique pas.
livre maquillage anglais
De mon point de vue les 2 livres sont à avoir dans sa bibliothèque. Moi qui suis fan de magazines c’est le genre de livre que tu lis a ton aise, en mode cocooning. Tu peux juste tourner les pages parce que les photos sont magnifiques, ou lire 2-3 lignes comme ça. J’ai trouvé que le livre de Lauren Conrad est bien plus raffiné (déjà de part sa couverture en « dure ») mais le livre de Bobbi Brown est plus poussé technique. Tu retrouveras certains mêmes conseils dans les deux livres mais à leurfaçon ils sont chacun bien différents.
livre bobbi brown lauren conrad
Après ceux ci, j’ai très envie de lire « Style » aussi de Lauren Conrad, ainsi que le nouveau livre de Michelle Phan, grand YouTubeuse américaine.
Je suis complètement fan de ce genre de livre féminin, et je trouve que ça a un charme fou,… Pas toi ?
 
 
♥ ♥ ♥PS : Je ne sais pas si tu as vu en colonne de droite, mais je t’ai préparé un petit défi photo qui commencera ce samedi.
Clic Clic sur mon Instagram !

23 commentaires

Lecture

J’ai lu ♥ Vengeance en Prada de Laura Weisberger

10 février 2014 by
… et je peux déjà te dire que mon avis est très mitigé. Comme ça, ça, c’est fait. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, c’est à dire mon avis sur le livre « Vengeance en Prada : Le retour du Diable
 » (tu suivais ?), je tiens d’abord à t’informer que je vais SPOILER le livre. Donc si tu ne veux pas connaitre l’histoire, vite vite, passe ton chemin. Pour celles qui lisent entre les lignes, je le répète ATTENTION SPOIL !
Bon, introduction faite, sache avant toute chose qu’à la base je suis une grande fan de chicklit. Il fut un temps, je ne lisais que ça. Et forcément, quand le livre « Le Diable s’habille en Prada » est sorti, je me suis jetée dessus. J’ai adoré ce livre. D’abord parce que cela parlait du monde de la mode, et que, si tu ne le sais pas encore, c’est mon monde (je bosse comme styliste). Mais en plus parce que j’ai trouvé les personnages super bien « dessiné ». Miranda a été écrite d’une manière absolument géniale, tant bien que son « c’est tout » est devenu une private joke pour moi toute seule (oui parce que souvent les gens oublient la signification de ce « c’est tout » qui vaut un bon paragraphe dans le Tome 1). Quand le film est sorti, j’étais complètement ravie. Même si, comme à chaque fois qu’un film sort, ils se sentent toujours obliger de changer quelques détails, et même si je trouve que Simon Baker est particulièrement moche dans ce film, je l’ai adoré ! Je pense l’avoir vue 18 fois, en ressentant ces papillons à chaque fois que j’entendais au début du film la chanson de KT Tunstall « Suddenly I see ». En gros, je suis une fan incontestable du Diable s’habille en Prada.
Alors quand la suite est sorti, j’ai couiné. Je me rappelle un peu avant Noël avoir tenu le livre dans mes mains et le regardant tel un gros gâteau que j’allais dévorer. Dé-li-cieux. Puis mon copain a eu l’idée génialissime de me l’offrir pour Noël, et je n’ai pas tardé longtemps à commencer ma lecture.
C’est là que ça a commencé à se corser (attention spoil, je te le rappelle). 
Tout d’abord, j’ai trouvé les 100 premières pages d’un ennui mortel. Je ne comprenais pas trop où l’auteur voulait en venir, j’attendais avec impatience que Miranda Priestly fasse son apparition. Après tout, le titre porte un peu son pseudonyme. Mais rien. Puis, j’ai commencé à trouver Andrea (l’héroïne) d’une incroyable bêtise. Je t’explique. Elle rencontre l’homme de sa vie, elle va se marier, le jour du mariage elle trouve une lettre que sa belle mère a écrit et qui désapprouve formellement le mariage. Elle se gâche sa journée de mariage, pleure, est malade, et ça dure, ça dure ça dure. Déjà, mais bon, c’est moi, si je trouve ce genre de lettre le jour de mon mariage, je ne pourrais pas tenir ma langue une minute, et je ne cacherais pas un truc aussi gros. J’aurais juste envie d’en parler vite fait bien fait, et régler cette histoire recta. Surtout si j’ai une relation très complice avec mon futur mari, comme l’écrivain avait l’air de le décrire. Mais bon, c’est peut être propre à ma personne.
La suite : elle pense que son mari la trompe, de nouveau ne dit rien. Elle tombe enceinte, part en voyage, et toujours ne dit rien. Donc jusqu’ici, elle tait la lettre, tait ses doutes, tait sa grossesse. Là je me dis que vraiment, elle pousse le bouchon Andrea, bonjour la confiance en son mari. Non mais sérieusement ? Qui fait ça ? Après 4 années de vie commune avec quelqu’un ? Bref, tout ça me paraissait trop improbable et irréelle. De plus, toujours pas de Diable en vue.
Mais heureusement, j’ai continué ma lecture, et enfin les choses sérieuses ont commencé. Miranda qui s’intéresse de très près au magazine que Andrea a créé et une offre faramineuse qui tombe. On voit doucement se profiler au loin la scène : des disputes avec sa meilleure amie Emilie (oui sa pire ennemie dans le Tome 1) et son mari qui la pousse a revendre son magazine, elle qui ne veut pas. J’avoue que là ça a commencé à me plaire. On retrouve notre bon Diable qui rend la vie des autres impossible. Quelques clichés bien drôle sur le monde de la mode. Seulement voilà, parmi tous ces événements, j’ai trouvé le personnage d’Andrea complètement exagéré. Je ne me suis plus du tout retrouvée en elle. A plusieurs fois je me suis dit : « Non mais c’est bon là, t’es une adulte maintenant, arrête de faire la petite fille, pose toi, réfléchis, parle et arrondis les angles ! « . Mais je me suis dit que cela devait faire partie de la trame : des désaccords pour pouvoir avoir par la suite des « accords ». Sinon, il n’y aurait pas d’histoire.
Eh beh non. La fin du livre ne s’est pas du tout passée comme je l’espérais et pour moi, s’est finie en eau de boudin. Une dispute, une trahison, une manque de communication flagrant entre tous les personnages (qui sont censé être meilleurs amants et meilleurs amis depuis des années), un divorce, une amie perdue, l’ex qui revient pour une pseudo happy ending…. J’ai trouvé ça juste « trop ». Je me suis un moment demandé si ce n’était pas moi le problème car j’ai lu énormément d’avis positif sur les réseaux sociaux tandis que moi j’étais super déçue du livre. Autant le Tome 1 pouvait être réel, autant celui ci était romancé à la « Feu de l’amour ». Les états d’âme d’Andy ne m’ont pas plu, l’histoire non plus et j’ai trouvé Miranda Priestly un peu trop absente dans cet opus qui était censé représenter sa revanche. Ça manquait de rabattage de caquet comme je l’avais tant aimé dans le Tome 1.
En bref, je me suis ennuyée en lisant ce livre sautant même certaines pages. J’avais dis « avis mitigé », j’avoue en me relisant, qu’il est même négatif. Du coup, je me vois changer mon fusil d’épaule puisque la suite de Bridget Jones est sorti en anglais il y a peu, et que j’ai peur de ressentir la même chose avec ce livre. Serait-il dépassé de faire des suites 10 ans après ? Toi aussi tu crois que le problème c’est moi ? Tu l’as aimé ce bouquin ?
♥ ♥ ♥

40 commentaires

Lecture Shopping

Haul ♥ 1, 2, 3… Livres !

21 janvier 2014 by
La deuxième semaine de janvier j’ai appris une merveilleuse nouvelle : j’avais gagné un chèque cadeau de 100€ sur le blog des Demoizelles en participant à ce concours. Mais attention, pas n’importe quel bon, un bon cadeau Amazon. Et étant donné que ma wishlist sur Amazon était aussi longue que mon bras, pense tu, j’allais me faire bien plaisir. Tu vas surement te dire que vu le nombre incalculable de livres que je loue à la bibliothèque je dois en avoir plus qu’assez mais que nenni. Il y a des livres que je ne trouve pas là bas, et donc qui s’accumule dans la liste de mes envies. Alors outre un kit pinceau Real Technique et ma palette Sleek (dont je te parlerai très vite), je me suis pris non pas 1, non pas 2, mais bien 3 livres ! Livres, que je vais te présenter de ce pas.
Mon dévolu s’est d’abord jeté sur « La semaine de 4 heures«  de Timothy Ferriss.
Ce livre, il doit être dans ma wishlist depuis au moins 3 ans. J’en avais entendu parlé sur le blog d’Eleonore Bridge qui, disait-elle, avait révolutionner sa vie. Comme on sait tous que « la méchante » est le genre de modèle qui nous fait rêver, ce livre avait éveillé ma curiosité. Seulement, quand j’ai pris connaissance de cette lecture, le prix était d’une vingtaine d’euros, et que cela reste pour moi un livre assez cher. Donc j’ai attendu qu’ils le sortent en poche. Et j’ai attendu encore, et encore, et encore. Mais force est de constater que le livre ne diminuait pas de prix. Je l’ai demandé à ce Noël, je ne l’ai pas reçu. Alors voilà, le bon tombait à pic ! Concrètement, c’est un livre de développement personnel et d’efficacité professionnelle. Il fait un peut rêver car ce livre serait LA clé pour ne bosser que 4 heures par semaine, et se faire la patate de tunes en montant sa petite entreprise. Et si tu ne veux pas monter ton petit business, tu peux aussi en apprendre beaucoup sur comment t’organiser au boulot. En bref, des sujets qui m’intéressent énormément !
Ensuite, j’ai pris la suite des accord Toltèques : « Le cinquième Accord Toltèque«  de Don Miguel Ruiz et son fils Don José Ruiz.
Si tu me suis, tu sais à quel point les quatre accords Toltèques m’ont bouleversée et ont bouleversé ma façon de penser. Ce livre que j’ai lu trois fois et que j’ai prêté aussi d’ailleurs (tu comprends, pour ouvrir la voie aux ignorants). Du coup quand j’ai vu fin de l’année passée, qu’en 2014 Don Miguel Ruiz comptait sortir le 5ème accord Toltèque, j’ai bondis de joie. Bien sûre il a écrit d’autres supers bon livres, et peut être ce livre est un pur plan marketing, il n’empêche que, moi, il me tentait grave (ouèch sista). C’est un bouquin écrit à quatre mains, avec son fils, qui semble donner un nouvel éclairage sur les quatre accord Toltèques, mais dévoiler aussi un cinquième accord pour nous aider à vivre « le paradis » sur terre. C’est aussi un livre qu’on range dans la catégorie développement personnel.

Et enfin, je me suis pris « Leçon de maquillage«  de Bobbi Brown.
The famous ! Déjà ce livre j’en ai lis beaucoup de bien sur plein de blogs, mais ce n’est pas pour ça que je l’ai pris. En fait j’étais un peu tombé dessus par hasard sur Amazon il y a un petit temps déjà. A l’époque il était en anglais, du coup j’avais réussi à le trouver en ebook, format PDF (simplement en tapant dans une recherche google). Le problème c’est que le PDF que j’avais trouvé était hyper mal mis en page, les photos n’étaient pas alignées, et donc pas super agréable à lire. Mais malgré cela, j’ai vu le potentiel de ce livre et je l’ai trouvé super intéressant. Et même si je suis relativement douée en anglais, il y avait quand même des termes techniques que je ne captais pas. Donc voilà, je voulais ce livre en français et je ne le regrette vraiment pas car il aborde vraiment TOUT ! Les pinceaux, le teint, la façon de se démaquiller, l’hydratation, les fonds de teint, les tonalités, l’alimentation,… J’avais lu que la partie professionnel prenait trop de place et franchement, je ne trouve pas du tout. Justement, ce livre s’adresse bien aux débutantes comme moi, qui en connaissent une petite ca’huète, et qui désirent en savoir plus. Par contre, ne t’attends pas avoir beaucoup de tutos make up, et des idées maquillage, non, pour moi, ce serait comme une genre de « guide de base ». Bref, avec mes vidéos youtube, je vais vite devenir une pro !
En gros, je suis hyper comblée de ma commande. Trois très beaux livres qu’il me tarde de lire. Je remercie encore une grande fois Céline du blog des Demoizelles pour son concours mais aussi pour sa gentillesse.
♥ ♥ ♥

17 commentaires